Euthanasie : bref rappel de la situation en France et autour de nous

La loi française ne reconnait pas l’euthanasie, ni le suicide assisté. Seuls les trois pays du Benelux ont, en Europe légalisé l’euthanasie.
En France, le code de déontologie médicale dit que le médecin n’a pas le droit de provoquer délibérément la mort. Mais il n’a pas le droit non plus de faire preuve d’une obstination déraisonnable et de prolonger des souffrances inutilement.
Il peut mettre en œuvre un traitement continu de ces souffrances, ce qu’on appelle une sédation en utilisant des doses dont on sait qu’elles peuvent entrainer le décès.
Cette décision doit être prise de façon collégiale en tenant compte de la volonté du patient ou de la personne de confiance qui a été désignée et de la famille.

Cette position française se retrouve majoritairement dans tous les pays européens.
Seuls trois pays, Pays-Bas, Belgique et Luxembourg, ont légalisé l’euthanasie. Les deux premiers l’ont ouverte aux enfants capables de discernement et âgés de 12 ans et plus.
La souffrance psychique des dépressions profondes peut faire l’objet d’une demande d’euthanasie dans ces pays.

Publié dans DOULEUR | 11 commentaires