ASCO12 : la bendamustine ou un bienfait inattendu de la chute du Mur de Berlin

C’est sans doute un effet inattendu de la chute du Mur  de Berlin. Un traitement anticancéreux créé il y a cinquante ans, ignoré de l’Occident jusqu’en 1990 est en train de bousculer les protocoles établis, pour le bien des patients.

La bendamustine est un nom que les spécialistes des maladies du sang ont appris à connaître depuis quelques années.
Il faut avouer que s’ils ignoraient le nom de ce produit cinquantenaire- il fut découvert en 1963 – ce n’est pas vraiment leur faute. Le produit a, en effet, été mis au point derrière ce qu’on appelait le ‘Rideau de Fer’ dans l’ex- RDA.
La bendamustine est un lointain descendant de la tristement célèbre ypérite, ce gaz moutarde utilisé pendant la Première Guerre Mondiale.
C’est ce qu’on appelle un agent alkylant, capable d’interférer avec l’ADN des cellules cancéreuses et susceptible donc d’en gêner la croissance.

Les médecins allemands ont découvert le produit en 1990, au moment de la réunification. Ils l’ont beaucoup utilisé dans des maladies sanguines, notamment diverses leucémies.
Ils l’ont ensuite étudié dans les lymphomes, ces tumeurs touchant les organes lymphoïdes, en particulier les ganglions.

De bons résultats préliminaires ont amené de nombreux médecins à travers le monde à utiliser la bendamustine.

Ils le seront sans doute encore plus après avoir pris connaissance de l’étude de phase III présentée à Chicago le 3 juin dans le cadre de la conférence ASCO12.

La pathologie concernée était les lymphomes dits ‘indolents’ ou du ‘manteau’. Pour cette pathologie, le traitement devenu la règle depuis quelques années, le CHOP-R,  combine d’un côté 4 médicaments classiques : Cyclophosphamide, Adriamycine, Vincristine et Prednisone. De l’autre un anticorps monoclonal, le Rituximab, ciblé contre le récepteur CD20 des lymphocytes.

Les 514 patients ont donc reçu soit le CHOP-R  classique, soit un traitement par Bendamustine-R.

A la fin de l’étude on a constaté quelques différences flagrantes entre les deux branches, notamment en matière d’effets secondaires. Le groupe recevant la bendamustine  a vu ses globules blancs, en particulier les neutrophiles chuter quatre fois moins que le groupe CHOP-R. Moins de neutropénies, donc moins d’infections (96 contre 127) et moins de recours aux facteurs de croissance cellulaire type G-CSF.

Pas de chute de cheveux avec la bendamustine, alors qu’elle est constante et abondante avec le CHOP.
Moins de troubles neurologiques également, comme les paresthésies.

La seule différence en défaveur du produit allemand a été marquée sur les réactions cutanées, notamment les érythèmes.

En termes de résultats sur les modifications en imagerie de la réponse aux traitements, les deux protocoles sont à peu près identiques.

Mais la très grosse différence est le temps pendant lequel la maladie va être contrôlée, sans progression ni rechute : 31 mois pour le traitement classique et 61 mois pour la combinaison bendamustine- Rituximab.
Cinq ans au moins pour la moitié des patients ! Et avec une tolérance et un retentissement sur la qualité de vie supérieurs. Sans toxicité cardiaque, par exemple, comme peut l’induire l’adriamycine.

Ce produit, né pendant la Guerre froide, héritier d’une arme de guerre, permette à de nombreux patients de vivre mieux.

Une drôle d’aventure, vraiment.

Référence de la présentation :
Abstract 3

Petite note économique :

La bendamustine est un vieux médicament tombé depuis longtemps dans le domaine public et donc apte à être gnériquée.

Mais, aux Etats-Unis, la firme Cephalon a réussi à obtenir de la FDA le statut de médicament orphelin pour la bendamustine vendue sous le nom de Treanda. cela protège le laboratoire pendant 7 ans de toute arrivée de concurrents. Obtenue en 2008, la patente va bientôt expirer. Mais en modifiant dosages et formule d’administration, Cephalon pourrait obtenir une exclusivité jusqu’en 2025.

De quoi faire se retourner dans leur tombe les dirigeants communistes de l’ex-RDA

A propos docteurjd

j.Daniel Flaysakier est médecin de formation et journaliste professionnel dans le secteur de la santé sur une chaine nationale de télévision. Ce blog est personnel et ce qui y est écrit ne reflète que les opinions de JD Flaysakier
Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

30 réponses à ASCO12 : la bendamustine ou un bienfait inattendu de la chute du Mur de Berlin

  1. Ben et Mammie dit :

    Présentement en chimio Rituximad/Bendamustine. Je suis a mon 3 ieme traitement et je veux savoir apres combien de traitements on s’appercois de l’effet positif ou de la rémission de la maladie.Effets secondaires ( difficultées a respirer et baisse des globules rouges tres considérables.) Merci

  2. Leriket dit :

    Mon père vient de rechuter d’une LLC après un dernier traitement fludarbine endoxan et R il y a 4 ans, aujourd’hui on nous a proposé aujourd’hui la Bendamustine et. Ou en êtes vous aujourd’hui après les cures ?

  3. André Perreault dit :

    Bonjour,

    J’ai un lymphome folliculaire de stade 4 et j’ai fait le protocole CHOP-R. Je suis maintenant en rechute (un an après le traîtement) et on m’avait prescrit le protocole Bendamustine -R sauf que mon taux de CD20 n’est qu’à 20% donc le Rituxan n’est pas utilisable. Y a-t-il des études qui parlent de l’efficacité du Bendamustine sans le Rituxan? Merci!

    • docteurjd dit :

      Ce produit s’utilise en combinaison habituellement. Demandez au spé cialiste qui vous suit si ce medicament seul pourrait avoir un intérêt pour vous

      • André Perreault dit :

        J’imagine, j’ai débuté le traitement avec le Bendamuzine seul. Mais je me demandais s’il y avait des études qui parle de son efficacité dans ce cas-ci. Merci!

  4. SUAREZ Fancis dit :

    j ‘ai un myélome multiple depuis 6 ans et j ai été traité par 4 protocoles et de 2 autogreffes.
    Aujourd’hui , mon traitement est composé de IMNOVID+DEXAMETASONE et il s ‘avère peu performant.
    Maintenant ,on me propose de prendre BENDAMUSTINE comme nouveau protocole
    Quel bénéfice peut-on attendre sur la réduction du myélome?

  5. Marie dit :

    j’ai un lymphe folliculaire indolent qui a récidivé. Le rituximab n’a pas fonctionné par contre le bendamustine me donne de très bons résultats tous les ganglions ont complètement disparus. Aucun effet secondaires, à part un peu de constipation les 2 premiers jours du traitement.
    le moral est très important pour la guérison. Les chercheurs ne font pas que chercher il trouvent. La vie vaut la peine qu’on se batte.

  6. Mado dit :

    Je viens d’apprendre que je combat une leucemie chronique appeler LLC et je dois commencer la chimio ritucan bendamustine est ce que les résultats sont excellent pour la guerisson ou la rémission merci de me répondre. Je suis un peu inquiete j’ai 63 ans mais pour le moment assez en forme avec un peu de fatigue. Jai oublié de vous dire que je suis au state 2 de la maladie

    • docteurjd dit :

      Madame,
      je ne peux absolument pas vous donner d’avis. Je ne connais pas votre dossier et ce serait une faute de ma part de donner une opinion sur un cas que je ne connais pas.
      Les médecins qui vous suivent seront d’excellent conseil. N’hésitez pas à les solliciter

  7. Mado dit :

    Je viens d’apprendre que je combat une leucemie chronique appeler LLC et je dois commencer la chimio ritucan bendamustine est ce que les résultats sont excellent pour la guerisson ou la rémission merci de me répondre. Je suis un peu inquiete j’ai 63 ans mais pour le moment assez en forme avec un peu de fatigue.

  8. l hopitalier Monique dit :

    Bonjour a tous.

    Mon ami est en chimio avec Anticorps Rituximab +Chimio bendamustine+Chimio sous cutanee velcade, tres fatigué avec des cauchemards,la nuit on retourne demain,pour la 21ème velcade et l’autre lundi ,il veut arreter tout ,se serait dommage arrive au bout

  9. Da Costa dit :

    Bonjour Ray,

    Mon mari a déjà reçu tellement de protocole de chimio et une autogreffe qui n’a pas « marché ». On lui propose maintenant la bendamustine, j’ai très peur car j’ai l’impression que c’est la chimio qui « fait patienter » ! Toutefois votre message me donnerait un peu d’espoir. Où en êtes vous avec cette fichue maladie ?

    Bien cordialement

    Christiane Da Costa

  10. Ray dit :

    Mon frère a un lymphome depuis 12 ans et on ne pouvait plus rien lui administrer car trop malade. Alors ils ont essayé le Bendamustine en dernier recours avec les anticorps monoclonaux et le revoilà sur le piton. Tout à fait incroyable. Les ganglions ont presque disparus et il a une énergie débordante comme je ne l’avais pas vu depuis longtemps. Merci aux chercheurs qui travaillent fort pour aider les malades.

  11. madame dit :

    bjr ma mere a rechuter du lymphomes premiere injection hier depuis tres malade elle doit en refaire une aujourd hui j appéhande

  12. francois houle dit :

    bonjour
    jais vu mon doc 22 mai et maintenent on parle de rémition bravo. jais pas d hopital de l ete je revoix le doc en aout voir si tout ca vas tenir.
    aprêt 5 ans sa fais du bien. bon courage pour tout ceux qui son en traitement je vous redonne des nouvelle en aout a plus

  13. OLIVETTE HUOT dit :

    Bonjour,
    Moi depuis bientôt 7 ans que je me bat contre cette maudite maladie
    qui est le cancer ( lymphôme lymphocitaire n .h stade 4) plus v’la 3 ans une leucémie lymphoide chronique a cellules B s’est ajouté.
    Après plusieurs traitements de Fludarabine qui ne répondait plus, j’ai repris des traitements de chimio avec campath sous cutané 3fois/sem
    et la l’hémato-onco m’a parlé hier de la chimio Bendamustine.
    Nous en reparlerons dans une sem puisque je vis toujours d’espoir.

    • francois houle dit :

      bonjour.
      moi je fini le 11 avril mon dernier traitements sa trais bien été pour moi javais de trais gros ( lymphome) et sais toute partie et mon sang est devenu normal jais hate de voir la suite. lache pas

  14. geneviève dit :

    le plus important c’est d’obtenir une rémission!
    les traitements sont parfois très lourds, mais il ne faut pas baisser les bras. Après bientôt quatre ans de lutte contre un lymphome N.H. à cellules B je commence à en entrevoir le jour approchant de la rémission, avec un traitement maintenant associant rituximab,bendamustine plus un anticancéreux généraliste car je suis en phase trois de la maladie! serrez les dents et ne lâchez rien, on peut s’en sortir!

    • Mario dit :

      Geneviève, bonjour !
      Pouvez-vous me dire quel est l’anticancéreux généraliste de votre protocole ? je suis dans la même situation que vous.
      Merci d’avance et bon courage.
      Mario

  15. Labarre dit :

    Je m apel Valerie et je vient de commencer le même traitement que toi suite a une rechute donc même protocol, le plus dur pour moi c est les nausée et les douleurs osseuses, sa fait 3 jours que je suis malade et la j en peu plus c vraiment du poison!!! Bn courage

    • anne dit :

      On me propose un traitement au benda plus rituxi, pour une llc. Vous me faites peur avec vos commentaires . Mais je pense que nous n »avons pas d’alternatives à ce traitement. pouvez vous me dire si par la suite vous avez mieux supportez le medoc. Merci

      • ORENGO dit :

        N’ayez pas peur…ma femme sort de 6 mois de RB (rhituximab-bendamustine) pour une récidive de LLC.
        Les résultats sont excellents avec des effets secondaires bien moins invalidants que lors de ses précédentes chimios.
        Quelques légères nausées, avec une perte d’appétit quelques jours après la cure, mais pas de perte de cheveux et une fatigue supportable.
        Bon courage.

  16. Aigoin dit :

    suite à une rechute de lymphome folliculaire de bas grade indolent , je viens re recevoir mes premières perfusions sur deux jours , trois avec le Rituximab , de bendamustine . A la suite de ces deux perfusions j’ai sombré dans un état dépréssif , grave , pleurs toute la journée , idées suicidaire , ces manifestaions ce sont estompées au bout d’une semaine. je redoute les prochaines cures et je vais en parler à mon hématologue .

  17. BOUNOUALA DAOUADI dit :

    Bonjour, le suis atteint d’une leucémie chronique (LLC), j’ai rechuté, j’étais mis à nouveau sous anti-mitotiques,malheureusement je n’ai pas obtenu de réponse. Mon médecin m’a parlé de ce produit.
    En Algérie, il n’est pas disponible, et j’ignore également son coût.
    Quelqu’un, pourrait-il me renseigner?.
    MERCI

    • DELETTRE dit :

      j’ai été traité pendant 6 mois par rituximab associé au chlorambuciless
      et mon LLC a récivivé avec augmentation des globules blancs et des
      lymphocytes.
      Actuellement je suis traité avec de la bendamustine
      par deux injection lundi/mardi chaque 4 semaines. Une réduction des
      leucocytes et lymphocites après la première. Je commence la deuxième
      ce matin lundi et demain mardi.
      Que dois-je espérer?

  18. blanchard dit :

    Bonjour,

    Je tiens à vous remercier pour cet article qui me permet d’y voir plus clair, j’ai rechuté d’un lymphome de malt ou bout de six mois.
    Le medecin me propose ce produit que l’on m’injectera à partir de la semaine prochaine et cela pendant une durée de six mois.

    Cordialement

    • blanchard dit :

      Bonjour Pour moi ce traitement Bendamustine +Rituximab ou Bortezomib(Velcade me sera proposé en novembre après les 8 chimios CFR terminées en fevrier 2011 Du fait d’une progression ganglionnaire de la maladie de Waldenstrom MerciI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.