Cancer de la prostate : Le dosage du PSA pour le dépistage des sujets à risque remis en question

Après s’être prononcée contre l’utilisation du dosage de PSA dans le dépistage des cancers de la prostate asymptomatiques, la Haute Autorité de Santé estime que ce test n’a pas sa place dans le dépistage des hommes à risque pour ce cancer.

Le cancer de la prostate est un cancer fréquent, et qui a la particularité dans grand nombre de cas d’être découvert fortuitement, c’est-à-dire sans aucun signe. On estime qu’à 80 ans, plus d’un quart des hommes ont un cancer de la prostate sans aucune conséquence.

Qui sont les hommes plus particulièrement à risque ? : Ceux dont le père ou un frère & eu un cancer de la prostate à un âge relativement jeune, 50 ans par exemple.
Mais aussi les Africains, les Antillais à cause de l’ascendance africaine et ceux exposés à certains pesticides, comme le chlordecone utilisé justement aux Antilles dans les bananeraies..

Mais pour le chlordecone par exemple, le seul fait d’avoir été exposé à ce produit ne veut pas dire qu’on aura un cancer de la prostate.
Des études épidémiologiques sérieuses, conduites notamment par les chercheurs de l’Inserm de Rennes, ont montré que le risque n’apparaissait qu’après un certain taux sanguin de chlordecone et que la maladie impliquait d’autres mécanismes également.

Le problème du dépistage est lié à la qualité insuffisante du dosage de PSA, cet Antigene prostatique spécifique. Ce test n’est pas un bon outil de tri de l’aveu même du chercheur américain qui l’a mis au point.

On a fixé une valeur seuil, 4 nanogrammes par millilitre. Mais avoir un taux sanguin supérieur à cette valeur ne veut pas dire qu’on a un cancer et on peut, par exemple, avoir une inflammation de la prostate, une prostatite, et avoir un taux élevé de PSA.

Le problème c’est que, trop souvent, un simple taux élevé conduit à la pratique d’une échographie  suivie de biopsies par voie transrectale.

Ces biopsies sont douloureuses et ne sont pas sans conséquences, parfois graves et définitives.
Elles peuvent  être déclenchées alors qu’il n’y a pas de cancer ou, à l’inverse être faites en passant à côté du cancer.

Prendre donc une décision de diagnostic basé sur un seul taux de PSA légérement augmenté est risqué et peu justifié.

On ne dispose donc pas d’un outil fiable de dépistage capable d’orienter à coup sûr la conduite du médecin et le choix de l’homme qui consulte.

En attendant de disposer d’un test plus performant, des cancérologues proposent de faire trois dosages de PSA : un entre 45 et 50 ans, un deuxième vers 55 ans et un troisième vers 60 ans.
C’est l’évolution éventuelle du taux de PSA qui pourrait alors guider la décision.

La Haute Autorité de Santé
met plusieurs documents à disposition des patients sur la question du dépistage et surtout sur les modalités de prise en charge thérapeutiques

 

 

PRECISIONS

 

L’utilisation du taux de PSA dans le cadre du suivi du traitement d’un cancer de la prostate n’est pas concerné par l’avis de la HAS. Cet examen se justifie pleinement dans ce contexte.

D’autre part, un test urinaire dit ‘PCA3’ est utilisé dans les cas où, malgré un taux de PSA augmenté, les biopsies sont négatives. ce test pose un certain nombre de questions pour l’instant dans ses indications et son interprétation.

Une fois ces interrogations levées, il pourra donc être pris en charge par l’Assurance Maladie

A propos docteurjd

j.Daniel Flaysakier est médecin de formation et journaliste professionnel dans le secteur de la santé sur une chaine nationale de télévision. Ce blog est personnel et ce qui y est écrit ne reflète que les opinions de JD Flaysakier
Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

158 réponses à Cancer de la prostate : Le dosage du PSA pour le dépistage des sujets à risque remis en question

  1. Anne Lanteigne dit :

    Après un diagnostic de cancer stade 1, est ce possible que le PSA revienne a un taux normal sans traitement, si oui, pourquoi ?

  2. docteurjd dit :

    Je precise en page d’accueil que je ne réponds à aucun cas personnel. Donc je vous le confirme. Et ce blog n’est pas un forum mamis un site d’information strict. Si vous avez besoin de conseils allez sur Doctissimo et autres sites du même genre. Je me refuue à consulter en ligne. Et rien ne vous oblige à lire ce blog

  3. Haessig dit :

    Bonjour

    J ai toujours des problèmes de prostate depuis 20 ans et surtout à certaines périodes

    Envie d uriner 4 à 5 fois dans la journée pression au niveau rectum j ai passe 3 test psa

    61 ans 0’1 63 ans 0,7 65 ans. 1
    Faut il repasser systématiquement encore un test merci de votre réponse

    • docteurjd dit :

      Demandez son avis au médecin qui a prescrit les examens. Il vous examinera et vous expliquera ce qu’il est utile de faire. Je ne donne pas d’avis personnel

  4. Fischer dit :

    Mon PSA EST DE 14,49, ca veut dire quoi?

    • docteurjd dit :

      Un taux de PSA élevé peut avoir diverses causes. Je vous conseille de vous rapprocher du médecin qui a prescrit l’examen. C’est à partir de votre dossier qu’il pourra vous conseiller

  5. Faucon patrick dit :

    Bonjour je viens de recevoir mes résultats de la prostate. Psa total de 0.11 ..comment faut il interprèter
    Merci

    • docteurjd dit :

      C’est le prescripteur du test qui doit vous répondre. j’ignore totalement le contexte dans lequel cet examen a été demandé

  6. pelle dit :

    Bonjour Docteur,

    En fait il sert à quoi votre blog ? A ce que les gens étalent leurs problèmes ?
    Je pense qu’à certain moment vous devriez êtres apte à donner quelques explications et ne pas laisser les personnes dans leur détresse.
    Bien cordialement

    • docteurjd dit :

      Je ne donne aucun avis ni conseil personnel à des personnes dont je ne connais pas le dossier. Point

    • CISZEWSKI dit :

      En attendant,on se passera de vos commentaires.Soyez concerné par cette question et on en reparlera.
      Il faut être bien naïf pour penser qu’un blog peut regonfler le moral des plus déprimés.

  7. Lyece ziani dit :

    Bonjour docteur.
    J’ai 60 ans et ma psa est de 4,41 depuis 4ans.J’ai fais deux échographies biopsies et a eté suivi par un urologue pendant 4ans.L’urologue m’a affirmé que 6 personnes sur 8 présentent le même cas que moi et que je nécessitais plus un suivi,ni de traitements sauf si je ressent des troubles ou autres.Les biopsies réalisées sur les 4ans ont donné de resultats positives soit un cancer de la prostate que le médecin au début des résultats a qualifié de bonne nouvelle.Alorsje vous sollicite pour m’expliquer ce que veut dire tout cela car mon médecin est parti en retraite.Merci
    Mr.Ziani lyece

    urinaires ou autre

    • docteurjd dit :

      N’étant pas votre médecin et ne connaissant pas votre dossier je ne peux en aucun cas vous donner opinion ou conseil. je vous invite à consulter votre médecin traitant qui vous dirigera vers un urologue si cela lui semble utile. Seul un médecin connaissant votre dossier pourra utilement vous répondre

  8. Dominique Gommer dit :

    Bonjour j’ai appris à 60ans après avoir passer un premier PSA à 22 puis à 39 l urologue ma fait passer scanner IRM biopci plus d autre examen qui mon certifier avoir des métastase
    En dehors de la prostate actuellement l institué du cancer ma donner un traitement puis 5jours plus tard une injection et 3semaines plus tard un PSA et après des chimios
    Ma question et délicate à ton une petite chance de survie sur cette maladie dévastatrice merci de votre compréhension

    • docteurjd dit :

      Monsieur,
      Je ne connais absolument pas votre dossier. Toute remarque ou spéculation de ma part seraient donc infondées, inutiles et erronées.
      Discutez avec l’urologue ou l’oncologue qui vous traite. Posez au spécialistes toutes les questions que vous souhaitez. Eemandez egalement son aide à votre médecin de famille.

      Celles et ceux qui ont votre dossier sont les seuls à avoir accès à une information pertinente.

    • Lemonnier dit :

      Bonjour , j ai 66 ans cette année :::, en 2009 ,1 prise de sang , résultat un PSA à 84;
      a la vue de la prise de sang l urologue ma annoncé ; vous avez un cancer de la prostate , ; j ‘ai eu une cura thérapie , suivi de 39 séance de radiothérapie , ; associé a une hormonothérapie ; 1 piqure tous les 6 mois , ;; depuis 2009 ; je suis toujours en pleine forme ; je suis surveillé ; un psa tous les 6mois , le taux a baissé au début du traitement a 0.30 ensuite 0.50 ect ,,, aujourd hui je suis à 1.20
      donc tout vas bien,,, ; je précise que que l on ne pas enlevé la prostate ;; bon courage à vous ,, cordialement

      • docteurjd dit :

        J’insiste sur le fait que chaque prise en charge est individuelle et que ce qui s’applique à l’un peut ne pas convenur pour l’autre

  9. YVETTE T. dit :

    Bonjour Docteur,

    Le taux de PSA de mon mari qui a aujourd’hui 59 ans est passé en moins de 5 ans de 6 ng à 10 ng.

    Nous nous sommes rendus en France en 2016 alors qu’au Cameroun où nous sommes originaires il était de 11 ng, en France la prise de sang à revélé un taux de PSA de 9 ng. Un an après, nous sommes repartis en France, il avait baissé à 8.5 ng.

    Après un autre traitement dit « choc », il est repassé à moins de 3 ng (prise de sang effectuée au Cameroun il ya une semaine). Est-ce normal une telle chute après qq mois de traitement ou devons-nous repartir en France pour une autre prise de sang contradictoire ? Il a toujours les mêmes problèmes : envie pressant d’uriner, surtout la nuit, jet d’urine faible et débit trop lent.

    Que nous conseillez vous ?

    • docteurjd dit :

      Je crois qu’il faut arrêter de faire des dosages de PSA en permanence. En cas de chiffres anormaux l’urologue cherchera une cause qui peut parfaitement ne pas etre un cancer mais aussi une infection.

      Et il pourra aussi apprecier si les ttroubles urinaires relèvent d’une pathologie bénigne de la prostate liée à une hypertrophie et proposer un geste eventuel

  10. miod dit :

    En fait. Je ne vois aucune necessite pour ce medecin de monter sur ce blog il n aide personne et ne repond a aucune des questions preoccupantes des usagers. Un autre medecin plus competent serait plus utile

    • docteurjd dit :

      Je ne vois pas l’utilité de répondre à quelqu’un d’aussi nul. Il est précisé sur la page d’accueil que je ne donne aucun conseil personnel.alors allez emmerder quelqu’un d’autre , vous neme manquerez pas

  11. AUBRY dit :

    Bonjour,Mr Jean-Daniel flaysakier
    mon mari a une psa 15/11/2016 à 6.28 le 9/04/2016 elle était à5.06
    la psa libre est de 1.91 ng/ml
    psa libre/psa total 30.41%
    Donc je sais qu’avec une psa à6.28 nous sommes en alertes,surtout qu elle est montée rapidement (6 mois)
    mais je sais aussi que le psa libre /psa total inférieur à 15%est souvent associé a un risque de cancers acrus
    le taux de mon mari est de 30.41% pourrais t on associer ce taux a un adenome de la prostate
    j’aimerais juste savoir lire des résultats et comprendre je ne vous demande pas de consultation merci de m’éclairer
    Bonne journée à vous

  12. GG dit :

    Mon taux de PSA était de 2,61 l’an passé (30/01/2014) . A ce jour 11/02/2016 il est passé à 3,95, faut-il que je m’inquiète ?. Je suis âgé de 59 ans.

    Cordialement

    • docteurjd dit :

      Monsieur
      Comme il est bien précisé sur la page du blog je ne donne aucun conseil médical et je ne recommande aucun médicament.
      Ce blog est un site d’information uniquement. Mais rien ne vous interdit d’en parler avec votre médecin traitant ou le spécialiste qui vous suit ! Ces praticiens connaissent votre dossier et vous répondront utilement et plus efficacement que moi qui ne sais rien de vous.
      J’espère que vous voudrez bien me comprendre et je vous remercie de l’intérêt et de la fidélité que vous portez à ce blog.

      Jean-Daniel Flaysakier

  13. Lemarre Jean Louis dit :

    Merci pour vos informations et votre franc parler.
    J’ai 70 ans et un psa qui depuis 10 ans fait le yoyo entre 10 et 16 (libre 25),et une prostate hypertrophiée, le toucher rectal ne présentant pas d’anomalie . J’ai sur la demande de mon médecin consulté un urologue et je tiens à signaler son comportement manipulant la peur du cancer pour faire (vendre) des biopsies alors que je lui demandais seulement des conseil d’hygiène de vie pour ma prostate vieillissante.

  14. robin dit :

    J’ai 94 ans, opéré il y a 20 ans (taux de psa 7 ) et soigné au casodex. Le taux de psa est passé depuis 6 mois de 7,5 à 37,2 . Je revois l’urologue vendredi
    Je suis en bonne santé et j’imagine que vous serez intéressé de connaître la suite qui
    m’est réservée . Comment vont se dérouler les prochaines semaines ???
    Je suis peut-être un phénomène ?
    Le moral est parfois en baisse mais mon épouse (du même àge ) a besoin de moi
    Nous sommes en maison de retraite…et bien soignés

  15. francomme virginie dit :

    Bonsoir,
    Je viens de lire les différents commentaires et je me rends compte au il y a de plus en plus de cancer et que chaque examen meme s il sauve génère trop de stress.je m en rends pour nous les femmes mais aussi pour les hommes.je voulais vous poser une question qui m interesse depuis longtemps .Quels sont les facteurs connus autres que les antécédents familiaux qui favorisent un cancer de la prostate?merci pour votre blog qui est très intéressant.

    • docteurjd dit :

      On ne sait pas grand chose dans ce domaine. Dans les familles où existe une mutation du gene BRCA1, les femmes sont à risque élevé de cancer du sein et les hommes de cancer de la prostate. D’ailleurs certains nouveaux medicaments sont évalués à la fois chez la femme et chez l’homme.
      Pour le reste on suspecte l’exposition à certains pesticides et on commence à avoir des données sur l’association avec l’obésité.
      Mais pas de vraies pistes.
      Il y a plusieurs années des anglais qui autopsiaient des octogénaires avaient constaté la présence de cancer de la prostate chez près de 25% des hommes examinés. Rançon du vieillissement ?

  16. marc dit :

    Bonjour Docteur,

    j’ai 64 ans…je souffre de douleurs pelviennes depuis 10 jours avec mictions fréquentes
    la nuit… le toucher rectal ainsi que l’examen cytobactériologique sont normaux…je suis sous PROPECIA 1mg depuis plusieurs années…mon PSA était:
    en 2008 : 0,51
    en 2011 : 0,55
    en 2012 : 0,92
    pas de contrôles les années suivantes.

    Mes questions sont les suivantes :
    1) quoi penser de cette cinétique et du risque de cancer prostatique, compte tenu,
    notamment d’un PSA à 0,55 à 60 ans…il est vrai, sous PROPECIA à 1mg ?

    2) la pratique du vélo, plusieurs heures de selle en continu, a brève distance
    du prélèvement peuvent-elles avoir une incidence significative sur le dosage.

    3) compte tenu de la prise de PROPECIA 1 mg, de son incidence connue sur les
    résultats d’analyses, comment interpréter et à quels chiffres la valeur des
    dosages indiqués ci-dessus ?

    Remerciements.

  17. perle dit :

    bonjour dr
    mon pere a 75ans , il a fait une echo avec une hypertophie de la prostate et un taux de pas total elevé : 23ng par litre
    qu’est que vous concluez d’apres ces resultats dr ?

    • docteurjd dit :

      Je n’en conclus rien parce que, par principe, je ne donne aucun avis médical sur les dossiers personnels. Je pourrais faire des erreurs et dire des bêtises. C’est au médecin de votre père d’interpreter les résultats.

  18. RHADDIOUI dit :

    jai la prostate a taux de 37 pour cent et ce quil ya un medicament j ai 67 ans

  19. niala dit :

    Bonjour,
    Je suis inquiète pour mon mari. Taux de psa qui a augmenté à 6 il y a quatre ans. Biopsies négatives suite à IRM. Ensuite, suivi tous les 5 mois. Il a eu il y a trois mois un taux de psa à 11 ce qui a conduit à une nouvelle IRM. Ils ont vu une tache suspecte, mais dans le même temps le taux de psa est descendu à 6 ! Les médecins ne savent pas et me disent : le pic est dû à une infection urinaire sans doute ! Mais il n’a pas eu d’infection…
    le labo a changé sa méthode de calcul mais m’assure que cela ne fausse pas les résultats.
    Que doit-on penser ? erreur de labo ? comment les psa peuvent-ils descendre de 11 à 6 en deux mois sans raison ? Merci à vous si vous pouvez m’éclairer

    • docteurjd dit :

      Le taux peut monter pour diverses raisons dont une infection non pas urinaire mais prostatique. Pour le cas précis de votre epoux je ne peux que vous conseiller de discuter avec son médecin et son urologue qui pourront eventuellement présenter son dossier à d’autres specialistes.

  20. Chantal dit :

    bonsoir

    J’aimerais savoir qu elle est le taux maximum que le psa peut eteindre pour une personne atteinte du cancer de la prostate?

    Merci pour votre réponse

  21. abdo dobosh dit :

    Bonjour docteur.votre blog est tres interessant .j ai 72 ans.j ai fait un depistage il y a deux ans et demi.resultat psa.5.8 .apres un an et demi j ai refait un autre depistage chez le meme labo.psa devenu 5.04 .je viens de faire un nouveau depistage le 25 janvier.resultat 6.88 .toujours au meme labo.rapoirt tjs a 20.l urolog m a conseille de faire un nouveau apres 60 jours.je sens aucun simptom serieux .sauf un petit manque de rigidite de l erection.je suis diabetique avec un taux de triglyceride de 2. Je n ai aucune histoure de cancer prostatique familiale.quel risk je pissede d avour un cancer.merci

    • docteurjd dit :

      Cher Monsieur,
      Je suis désolé mais je ne donne aucun avis médical sur ce blog. Je ne connais pas votre dosssier, je ne vous ai jamais examiné et la seule chose que je risquerais de faire est de vous dire une bêtise !
      Demandez à votre médecin et à l’urologue de faire un point détaillé avec vous

  22. henijoseph dit :

    Docteur,mon ami à été opéré grâce à la robotique,il a du subir cette intervention car son taux de PSA s’élevait à plus de 9 et suite à une biopsie…..operation.Tout s’est bien déroulé,aucune incontinence et même rapport dans le 2 mois suivant l’opération……On a du refaire une prise de sang car plus de prostate signifie 0PSA.Malheureusement….o,35 après l’opération,notre prologue nous a dit d’attendre 2 mois car le taux pouvait diminuer et apres une 2e prises de sang…0,58!!!!!!Nous avons rendez vous chez notre prologue tous sommes inquiets……..qu’en pensez vous?cela pourrait être plus grave?

  23. Vaziri dit :

    Dr bonjour, mon père avait des problèmes de prostate, au mois de novembre il a été opéré, il avait un PSA de 12 avant l’opération après opération PSA= 10, cet mois il a fait une autre test, cette fois PSA=14, et ils ont dit c’est cancéreux, est ce que c’est dangereux? Ils n’ont pas décidé pour faire une opération ou le radiothérapie, ils ont donné des médicament et il faut attendre 2 semaines. A votre avis c’est dangereux? Qu’est qu’il faut faire? Ça peut être mortel, je suis vraiment inquiète. Merci d’avance pour votre réponse.

    • docteurjd dit :

      Par principe et parce que je ne connais pas les dossiers, je ne donne aucun avis médical. Ce serait totalement risqué et anormal.
      Mais rien ne vous empèche de poser des questions au médecin de votre père et, également à solliciter un 2ème avis auprès d’un urologue ou d’un cancérologue.

  24. claude dit :

    Dr bonjour, en 2011,, suite à psa élevé (11) on m’ a fait biopsie qui s’est révélée négative
    mon psa est passé juste après à 14 et est stable à ce niveau depuis 3 ans. ( prises de sang tous les 6 mois) Mon médecin me dit de ne pas m’inquiéter que cela correspond à ce que cela doit être en ce qui me concerne
    nota j’ai 64 ans ne souffre d’aucun problème urinaire tout semble fonctionner normalement , et je ne prends aucun médicament
    Merci pour votre réponse

    • docteurjd dit :

      Monsieur,
      Je ne donne au un avis médical sur ce blog. Votre médecin me semble être de très bon conseil

      • andre dit :

        docteur vous faite quoi sur ce forum? vous êtes inutile vous ne pouvez jamais apporter de réponse?

        • docteurjd dit :

          Cher Monsieur,
          Ce blog edt un site d’informations. Ce n’est surtout pas un forum. Je précise en page d’accueil que je ne réponds à aucune demande personnelle. Comme tous mes collègues blogueurs médicaux sérieux nous nous refusons à donner un avis sur des cas dont nous ignorons le dossier.

          Donc en résumé c’est mon blog,voilà ce pourquoi j’y suis.
          Mais il y a des tonnes de forums comme Doctissimo où vous pouvez aller et trouver toutes sortes d’avis.
          Mais pas ici.

  25. Robert dit :

    bonjour,

    Que pensez-vous du courant de pensée des urologues qui comme le Dr-Hadler pense que le trop de tests de dépistages apes 70 ans et la prevention par pharmacologie est causent plus de mal que de bien .Qu’a 72 ans si le test est inférieur à 6.5 de laissé couler.

    merci
    Bob

    • docteurjd dit :

      Je ne connais pas ce médecin. Le consensus est d’etre aussi peu agressif que possible après 70 ans et d’utiliser le ‘watchful waiting’, on surveille quoi. !

  26. Marina dit :

    Bonjour docteur,

    Après avoir subi l’ablation d’un rein (cancer) il y a cinq ans, la PSA de mon mari (63 ans) a été assez irrégulièrement vérifiée en dépit de troubles urinaires réguliers et d’une prostate ayant fortement augmenté de volume (détection au scanner de contrôle). Jusqu’à présent, le taux oscillait entre 2 et 4. Il y a huit mois, PSA à un peu plus de 3, l’urologue a réalisé un toucher rectal, à cause surtout de cette augmentation du volume de la glande, et n’a rien décelé d’inquiétant… L’a-t-il seulement bien réalisé ?
    Il y a un mois cependant, les analyses ont révélé un taux de PSA total supérieur à 8. Mon mari ayant fait du vélo les jours précédents, son médecin traitant a décidé d’attendre quelques semaines pour refaire un test : 9,25 ! Le laboratoire a aussitôt pratiqué un dosage du PSA libre qui, lui, est à 19 %.

    Mes questions sont multiples :
    – Que peut indiquer ce taux de PSA libre ?
    – Si cancer il y avait, pourrait-il s’agir d’une métastase du cancer du rein dont mon mari a été opéré il y a cinq ans ?
    – Un scanner de contrôle va bientôt être réalisé (celui réalisé en « routine » après le cancer rénal et la néphrectomie). Celui-ci peut-il servir à identifier un éventuel cancer de la prostate ?
    – Par ailleurs, je vois çà et là sur ces posts qu’une biopsie n’est pas forcément révélatrice mais peut avoir elle-même des conséquences fâcheuses, lesquelles ?

    Merci de bien vouloir répondre à ces questions qui, je le suppose, sont celles d’autres personnes aussi.

    • docteurjd dit :

      Madame,
      Je suis désolé mais je ne donne aucun avis médical sur ce blog. Cela est d’autant plus justifié que je ne connais absolument pas les dossiers et que je ne vois pas les patients concernés.
      Je peux juste vous dire qu’il n’y a pas de lien entre un taux de PSA élevé et d’eventuelles métastases d’un cancer rénal.

      Pour le reste c’est avec les médecins qui suivent votre époux qu’il faut avoir cette discussion. Ils sont les plus à même de vous répondre

  27. Robert dit :

    Bonjour ,

    J’ai 71 ans et je fait des tests et des touches depuis l’age de 50ans . Mes medicaments se limitent au Tylenol artrytique au besoins et je suis en pleine forme .Mon médecin m’a informé il y a 6 mois que mon taux aps était passé de 2.8 à 3.8 depuis 15 mois et qu’il était oblige de me le faire savoir . Je viens de passer un deuxième test sans ejaculations depuis 48 heures et je test 3.6.. Il m’a dit qu’en bas de 6 à bientôt 72 ans que je vais mourrir c,est sur mais sans doute pas de la prostate.Il ma recommandé un livre d’un urologue américaine Nortin Hadler .Je l’ai lu et J’ai decider de ne plus frequenter annuellement de médecin , seulement au besoins .
    Tout ça me rendait stressé et malheureux .

    merci de vous donner la peine de soulager la misere humaine.

    Bob

  28. DOBRICA BACIU dit :

    j ai depiste suite a une .PSA.adenome de la prostate..j ai passe RMN…et un biopsie .negatif..le psa a monte a.+14..suis panique je doit me operer oui ou non……?? MERCI SI NON JE RISQUE DE FAIRE LE CANCER?………escuse moi le french mall ecrit..merci dr..+

  29. galuchot dit :

    opéré en 2004 psa8 ablation totale de la prostate.

    juin 2014 ’10 ans après) psa 0,23.

    j’ai passé un irm (il est marqué aucune récidive)
    scanner ‘(aucun problème )

    reins , vessie, toucher rectal, diabète etc…. aucun problème.

    on veut me faire absolument 33 rayons pour éviter une récidive,car soi disant il peut y avoir un micro organisme qui pourrit se développer,
    mais mon urolgue dit il y a peut être rien).

    donc faire des rayons quant on est pas sur, on risque d’abimer tout ce qu’il y a autour.

    soi disant également que les rayons ça ne fait plus mal.

    j’ai un ami qui a eu une ablation totale il y a deux ans,il a 0,27 et son urologue lui dit de pas s’inquiéter.

    un autre ami 1,24 pareil on lui a dit également de ne pas s’inquiéter.

    alors ma question est précise est ce que a 0,23 au bout de dix ans il faut faire des rayons ou attendre.

    merci de votre réponse par mail j’éspère

  30. Arnaud R dit :

    Merci. Je comprends, mais je précise que c est moi qui ai insistė pour faire le test… Et c est vrai que la lecture de littérature sur le net est plutôt anxiogène ! Un taux de 8,6 apparaissant souvent comme alarmant…
    Je le demandais juste si un tel taux pouvait être « normal » pour certains individus ou tout à fait ponctuel et s expliquant par des causes simples et peu pathogènes.
    Merci pour votre retour

    • docteurjd dit :

      Ce taux est à interpreter dans le contexte clinique qui vous est propre. Votre médecin le connait, moi pas. Il vous donnera donc les explications necessaires et fera vérifier ce taux.

  31. Arnaud R dit :

    Bonjour,
    Depuis quelques moiś j ai des troubles urinaireś je me lève au moins une fois ou deux la nuit et je peux aller plusieurs mictions à intervalles relativement rapprochées, même sans boire outre mesure.
    Et une petite douleur fugace parfois sur le côté gauche. Commençant à stresser et voyant mon beau-père qui vient de mourir d une cancer de la prostate, j ai demande une faire une dosage du PSA. Résultat ce matin 8,6 ng/ml!
    J ai 40 ans et à priori pas d antécédent familiaux. J ai une activité sexuelle très intense depuis plus de 20 ans et la veille du PSA aussi (je ne sais pas si cela influe beaucoup). Bref la je suis un peu en panique… Avant de retourner voir mon médecin. Et sans doute un spécialiste.
    Y a t il vraiment un autre diagnostic que le cancer qui puisse expliquer un tel taux de psa a mon âge ?
    Merci d avance pour votre réponse
    Cordialement

    • docteurjd dit :

      C’est avec votre médecin qu’il faut discuter de cela. S’il a pensé utile de vous prescrire ce test à 40 ans, il avait sans doute des éléments pour le faire.

  32. sur mon ordonance je lis:psa 16 ng/ ml et inf ou egal 4 que veulent dire ces chiffres merci d’avance!

  33. Didier B dit :

    Bonjour,
    J’ai tout juste 50 ans et je viens de faire le test. Résultat dés le premier tour:taux de PSA 14,5.
    Je me rends chez mon médecin qui m’avait bien indiqué au préalable de ne pas s’inquiéter outre mesure un éventuel résultat supérieur à la normale qui pourrait-être du à différentes causes.
    Donc, il me prescrit un second test dans 6 semaines afin de vérifier s’il y a régression, stabilité ou progression et à partir de ce dernier on avisera pour m’orienter chez un urologue. Il n’a pas procédé à un toucher rectal.
    Je précise que je n’ai pas d’antécédents (fraterie ou ascendant).
    Je me demande si six semaines n’est pas un peu long comme délai pour faire ce deuxième test et j’ai un peur de constater un taux en forte progression.

  34. DEBERLES BERNARD dit :

    Bonjour, 1998 controle psa un peu élevé ( je ne sais plus combien) touché rectal, urologue rassurant, controle tous les ans suivi d’echographie. ça continue à monter, mais echo normale. Puis 2009 psa 22, biopsie 10 prelevements, négatifs. 2012 psa 27 echo révèle petite zone échogène.Nouvelle biopsie 13 prélèv dont trois dans la zone, 1 retour positif. curage ganglionaire, radiothérapie, et eligard 45, depuis 2ans, psa 0.15 dès la premiere injection. Mon urologue m’a dit 3 ans! Pourquoi 3 ans, pas 2, pas 5? je n’ai rien trouvé sur la durée de ce traitement, seulement qu’il doit être prolongé!. Ma question: Quelle est la durée habituelle de ce traitement. Merci pour votre réponse. Cordialement

    • docteurjd dit :

      C’est avec l’urologue que vous devez discuter de ce point. Sa décision est liée aux données de votre dossier.
      Je ne suis donc pas compétent pour trancher dans ce cas

  35. ph gripon dit :

    quid de l utilisation de l irm en dépistage ce qui permettrait d eviter des biopsies desagreables et surtout inutiles
    ils semblerait qu ils ne detectent que des cancers de plus de 1cm3 et des cancers les plus agressifs ; il semblerait egalement que le taux de faux positifs et negatifs est faible
    actuellement son utilisation peut elle etre une alternative entre l abstention et la réalisation de biopsies
    merci a vous

    • docteurjd dit :

      L’IRM ne peut en aucun cas etre utilisé en dépistage de masse, ne serait-ce qu’en raison du temps necessaire par personne, du manque d’appareils et du coût.

  36. xavier dit :

    Bonsoir, je viens de voir une analyse de sang de mon père et j’ai vu un taux PSA de 1450 est ce possible ? Faut-il s’en inquiéter et faire des analyses supplémentaires….?

    Merci par avance de votre aide.

  37. emilie dit :

    bonsoir, j’aurai voulu savoir ce que signifiait un taux de PSA à 0,13

  38. audrey.m dit :

    Bonjour, on vient d ‘annoncer à mon père que son taux de psa est de 1276 alors qu il y a 15 jrs il etait de 1000, le médecin a fait un toucher rectal positif avec un truc assez gros et induré mais le scanner et la scintigraphie sont négatives. Le protocole a dit d attendre 15 jrs pour refaire un taux de psa. Depuis, je me sens pas bien j ai peur de perdre mon papa, j ‘aimerais qu ‘ on me vise à quoi m attendre, la vérité. Merci

  39. jean-marie dit :

    docteur
    je vais avoir 61 ans dans 1 mois et il y a 2 mois on découvre que mon taux de psa est monté à 98 oui vous lisez bien
    visite chez l’urologue et 1er exaamen chez lui toucher rectal ainsu qu’avec la (matraque) c’est mon terme à moi
    une résonnance magnetique de la prostate suivie d’une biopsie de 15 prélèvement dans les 2 tumeurs découvertes suite à la résonnance
    une résonnance du liquide rachidien pour savoir si la tumeur n’avait pas atteinds les os qui est elle négative
    demain une cystoscopie car depuis 2 jours je perds un peu de sang dans les urines et puis c’est l’intervention avec ablation complète et un risque de 30% de me retrouver avec une poche anale??
    donc plus d’érection ni d’éjacularion et en plus risque de poche anale et peut etre urinaire et chimio après suivant les résultats
    cela en vaut il la peine?? à 61 ans?
    merci de votre réponse avec toute ma sympathie

    • docteurjd dit :

      je ne peux en aucun cas vous donner un avis ou une ligne de conduite. D’abord parce que je ne connais pas votre dossier, ensuite parce que cela relève d’une discussion franche avec les médecins qui vous suivent.
      N’hésitez pas à leur poser toutes les questions nécessaires et prenez votre décision en fonction des informations qu’ils vous auront données.
      Bon courage

  40. Eric dit :

    Bjr docteur

    Je suis inquiet j’ai 43 ans et dans ma famille aucun problème de prostate connu. Mon taux est passé en 1 an de 0,21 a 0,38. Est-ce inquietant mon generaliste me dit que mon taux est tres faible donc qu’il n’y a aucun problème.

    Cordialement

    • docteurjd dit :

      Discutez avec votre médecin. Il sait ce qu’il faut faire

      • eric dit :

        Je lui ai telephoné et mon médecin de famille insiste et me dit qu’il n’y a aucune inquiétude a avoir et que mon taux et faible. C’est sur que je dois m’angoisser pour rien car ds ma famille il n’y a pas de cancer de la prostate. Surtout que mon médecin soigne ma famille depuis 45 ans. J’ai commencé avec le père et maintenant c’est son fils qui nous soigne depuis 20 ans. Le fait d’avoir un medecin depuis si longtemps est un atout car grace a lui, très vite il m’a découvert une hypertension et un diabete comme mon grand père, ma mère, ma soeur……
        Merci de votre réponse

  41. LEGRAND dit :

    La semaine prochaine je vais subir une ablation totale de la prostate suite à des examens ,scanner ,IRM ,scintigraphie ,échographie , qui ont révélé un psa à 27 ,une bioptie révélant un cancer sur un coté de la prostate ,non débordant ,et dont la capsule ,ayant grossie au fil des ans , est intacte ,je vais avoir 70 ans et aucun de mes ancétres ne sont morts de ce mal ,je sais que je risque gros ,mais je n’ai plus le choix!

  42. martinoli dit :

    bonjour docteur j ai un p s a de 37/trois biopsies dont une a 22 prelevement sous anesthesie general trois i r m ou il y a bien au niveau de la prostate deux anomalies moyen droit et moyen basal gauches lesion primitive (probabilite4/5) un pet scam qui n a rien decele pas de trouble ni de gene urinaire donc sans que vous puissiez donner d avis medical dois je m inquiter merci

  43. CHIKH dit :

    BONJOUR DR JE suis un traitement de l adenome de la prostate de l omexel 1 cp par jour et un driptane par jour le soir je me leve pour uriner 4 fois la nuit est ce normal aussi je voudrais savoir adenome de la prostate peut devenir cancer de la prostate et combien de fois il faut faire une PSA merci.

  44. brigitte dit :

    prostatectomie prévue debut janvier pour mon mari
    apres biopsies,adenocarcinome infiltrant
    score gleason3+3 psa 3,56
    qu’enpensez vous?
    il hesite à se faire opérer!
    merci

    • docteurjd dit :

      Comme il est bien précisé sur la page du blog je ne donne aucun conseil médical et je ne recommande aucun médicament.

      Ce blog est un site d’information uniquement. Mais rien ne vous interdit d’en parler avec votre médecin traitant ou le spécialiste qui vous suit ! Ces praticiens connaissent votre dossier et vous répondront utilement et plus efficacement que moi qui ne sait rien de vous.

      J’espère que vous voudrez bien me comprendre et je vous remercie de l’intérêt et de la fidélité que vous portez à ce blog.

      Jean-Daniel Flaysakier

  45. ROY dit :

    Pourriez-vous ouvrir un chapitre sur le toucher rectal. Je ne suis pas un aficionado de cette pratique, mais je m’étonne que depuis 8 ans mon (nouveau) médecin ne me le propose pas. Mon médecin précédent me le proposait systématiquement. Depuis, j’ai « bénéficié » d’une biopsie de la prostate, une vraie boucherie dès le cinquième prélèvement, je baignais dans mon sang, et le docteur de poursuivre jusqu’au dixième prélèvement. Souvenir terrible, heureusement sans conséquences, enfin je pense ….

    • docteurjd dit :

      Demandez voire insistez. auprés de votre médecin pour qu’il le fasse. Cele fait partie de l’examen clinique
      Merci de rappeler que les biopsies ne sont pas des gestes anodins

  46. Gabriel dit :

    Bonjour et merci !

    Je regarde certaines de vos interventions sur A2.
    Je sais que vous ne donnez aucune réponse médicale personnelle.
    Néanmoins voici des questions d’ordre générale.

    Les injections semestrielles d’un produit comme le  »’ eligard 45mg  » pour 6 mois, peut il être injecté pendant combien de semestre d’affilés? deux, trois voir quatre?

    Ensuite, quel est ses effets?
    Contient il le cancer?
    Peut il le réduire?

    Je vous informe que je vis en Ukraine et ceci depuis 9 ans.
    Je vous remercie par avance de considérer mes questions .
    Recevez mes salutations les meilleurs.
    Gabriel.

  47. fabiole annie dit :

    Bonjour,

    Je viens de lire les différents avis sur le problème de prostate.
    Voila, je suis inquiète, mon mari 72 ans a un taux PSA à 16,9.
    Le dernier datant de mars était à 10.
    Je ne sais quoi penser, qui peut me dire s’il y a inquiétude à avoir.
    Merci de m’avoir lue.

  48. albert dit :

    j’ai 68 ans, un taux de psa de 10,77 le toucher rectal confirme… je viens de faire une biopsie… en attente des résultats… je ne sens aucune douleur, a part une difficulté a uriner… j’ai bien peur que cela ait infecté d’autres organes. si c’est le cas; qu’est ce que je vais ressentir? y a t il une relation avec le cancer de la prostate et l ostéoporose? merci docteur

  49. Jean Robert dit :

    bonjour,

    une évolution du PSA de 1,12 à 16,31 entre 2 dosages espacés de 2 ans et 6 mois trouverait-elle comme explication l’apparition d’une tumeur cancéreuse, ce qui au vu des lectures faîtes me semble ultra rapide ou, peut-on penser à d’autres facteurs plus ponctuels ?

    merci

  50. otto dit :

    Bonjour Docteur !! J’ai un adenome et on a decelé un cancer de la prostate au cours d’une biopsie en fevrier (gleason 3+4 = 7). Au mois de juillet je dois commencer une radiotherapie. Mais : Mon PSA etait 6,56 au mois de novembre, 4.95 en janvier et 3.69 hier. Suis je en train de guérir tout seul par miracle ? Merci de votre avis

    • rachel dit :

      bonjour Docteur,
      Le généraliste de mon père vient de lui découvrir un psa de 5.54 et dit qu’il a une prostate volumineuse( modérée il me semble 35 cc) en lui faisant un toucher rectal. Il lui a fait faire une une écho sur laquelle rien n’apparaît. Suite à ça il a vu un urologue qui lui a prescrit une biopsie.Nous ne voulons pas qu’il fasse une biopsie car nous sommes conscients des conséquences.J’ai regardé la vidéo du Dr Dupagne sur dépistage et nous avons bien compris ce qu’il explique. Sauf que maintenant on a peur quand même car comme dit le Dr Dupagne « quand on tire le vin il faut le boire ».Nous ne voulons plus rien faire, laisser mon père ainsi surtout qu’il n’ a aucun symptôme (mise à part qu’il se réveille 2 fois la nuit pour uriner). Mais en même temps on a peur.Que pensez-vous Docteur? On doit continuer ainsi (càd, le laisser tranquille ou faire ce que le médecin disent.Merci pour votre réponse

  51. ravier dit :

    Bonjour,
    Mon papa a subi une ablation de la prostate en avril dernier (son taux de psa était de 5.50). 1 mois après l’opération, il s’avère que son taux est de 4.17 alors qu’il devrait être proche de 0 ! Après une scintigraphie osseuse et un scanner, ils n’ont rien trouvés! Son médecin ne comprend pas ce taux, il dit qu’il n’a jamais vu ça ! Merci pour votre aide, nous sommes très inquiets !

    • docteurjd dit :

      Je ne peux vous répondre car je ne connais pas le dossier de votre papa. Je pense que les médecins qui s’occupent de lui vont pouvoir vous aider à trouver des réponses.

  52. Marcel dit :

    Bonjour,
    Faire un suivi sur 3 dosages de PSA espacés entre 45 et 60 ans me semble peu pertinent. Ne risque t-on pas de de se rendre compte trop tard du caractere tumoral (si tumeur il y a) et de se retrouver en dehors de la fenêtre de curabilité?
    De plus, il me semble que votre résumé est un peu trop manichéen et déforme un peu l’esprit du dépistage tel qu’il se pratique (ou devrait se pratiquer) et tel qu’il est recommandé par l’Association Française d’Urologie (dont je ne fais pas partie), à savoir un dépistage ciblé (et non pas systématique) fonction de l’âge et des facteurs de risques ethniques et/ou familiaux.
    Effectivement, le dépistage de masse ne doit pas être réalisé. Par contre, un dépistage ciblé avec information objective du patient des bénéfices mais aussi des risques doit être proposé. Il ne faut pas oublier que curabilité = détection précoce.

    • docteurjd dit :

      Le modèle qui vous semble peu pertinent a été présenté dans une conférence internationale de cancérologie.
      La recommandation plus générale concerne le non depistage systématique des hommes asymptomatiques.

      • Marcel dit :

        cela a peut être été présenté à une conférence internationale mais vous ne répondez pas à mon interrogation.
        Quels critères d’alerte y ont été présentés? Le temps de doublement? l’augmentation linéaire? sur quelles valeurs? Que faire si à 60 ans, au 3e dosage on se retrouve à une stade avec métastases?

        • docteurjd dit :

          Je pense que vous etes convaincu de l’utilité du depistage tel qu’on le pratique. Je ne vais donc pas tenter d’entrer dans une discussion sans fin

  53. LA SIWEN dit :

    Mon époux (69 ans)

    opéré en 2007 d’un cancer agressif gleason 9/10 (et baladeur 2 ganglions) –
    radiothérapie et hormonothérapie…..
    psa tjrs très élevé…

    est actuellement en essai clinique de l’ortéronel (tak 700) ou placebo…
    est ce le mm type de produit dont on a parlé hier 3 juin sur fr2 ?

    comment faire pour que le labo dont il est cobaye communique ses résultats d’examen… on ne connait pas son taux actuel de psa, et ne savons mm pas si c un critère d’évaluation.
    merci de votre aide.

  54. alcaen dit :

    Merci pour cet article qui conforte mes interrogations sur le bien fondé du dosage des PSA dans les diagnostics du cancer de la prostate.
    Je vais twitter ce billet.
    Bonne journée

  55. Jacky dit :

    Bonjour,
    J’ai 57 ans. Mon médecin m’a fait faire des test de PSA une fois par an car j’ai un adénome de la prostate. Durant des années, j’ai eu un taux de PSA qui était stable à 1. Puis l’année dernière, il est monté à 8. J’ai fait un contrôle le mois suivant, c’était redescendu à 4. Puis mon urologue m’en a fait faire plusieurs à un mois d’intervalle entre chaque. le taux a oscillé entre 2 et 3. Un an après, mon taux était à 2. Puis quelques mois après, il est remonté à 8.
    Mon urologue m’a proposé de faire une biopsie mais j’ai refusé car je n’ai pas envie d’avoir de problème d’infection. Lorsque l’on sait que le risque est de 3%, ce n’est pas un petit risque. d’autant plus que ce n’est pas un examen sûr à 100%. Je dois refaire deux fois des PSA à 3 mois d’intervalles. J’ai eu des échographie de la prostate qui s’avère montrer une prostate grossissante mais ne présentant pas de problèmes par ailleurs.
    Sans antécédents familiaux, le risque de cancer virulent existe-t-il quand même?
    Y-a-t-il une liste de ce qui peut provoquer une augmentation des PSA en dehors du cancer, de l’inflamation de la prostate, du vélo, de certains médicaments comme l’ibuprofène? Et dans quelle proportion?
    Connaissons-nous toutes les causes d’augmentation des PSA?

  56. marcel dit :

    Bonjour,
    Est t’il possible que le taux de PSA diminue de 50 % en l’espace de 3 semaine.?
    Résultat par rapport a une prise de sang.

  57. charrieras dit :

    bonjour docteur a ce jour j’ai eu irm qui a vu un adenum bénin plus 2 biopsies 1 petite et la plus importante et par boheur pas de cancer
    mais les psa sont toujour haut de 6 a 9 pensserz vous que l’adenum puisse faire monter les psa

    • docteurjd dit :

      Je ne peux pas vous répondre car je ne connais pas votre dossier et que sur ce blog je ne donne aucun avis personnel. Mais je suis certain que le médecin qui vous suit saura répondre à vos interrogations.

  58. chaboteau dit :

    Bonjour,
    Opéré d’un adénome l’urologue m’a conseillé une surveillance du PSA tous les 2 ans Alors est ce nécessaire aussi dans mon cas.
    et est ce que l’opération de l’adénome est une bonne chose en soit
    Merci de vos interventions sur france 2 toujours claires et pertinente

    • docteurjd dit :

      La valeur du PSA en suivi d’intervention n’est pas remise en cause. Ce que les autorités de santé contestent c’est l’utilisation de ce test en routine chez des hommes ne présentant aucun symptôme.
      L’adénome est une tumeur bénigne de la prostate, pas une tumeur cancéreuse, même si parfois il existe quelques cellules tumorales greffées sur l’adenome.

  59. Bonjour Docteur ! Je suis un rescapé du cancer de la prostate. J’ai accepté tardivement une controle des PSA, à 56 ans ! Résultat 28
    Consultation urologie en urgence, touché rectale positif, biopsie : cancer
    très évolué, 95% de la prostate cancéreuse + glande séminale ! Opération dans la foulée par célioscopie, parfaitement exécutée par le Dr Lacoste à Nantes. Pas de séquelle grave, sinon la virilité ! Mais j’étais sauvé, ce qui était important. J’ai 12 années de recul.
    Docteur Jean Daniel, vous rendez-vous compte que ce que vous reprenez actuellement est extrêmement grave de prôner la diminution des tests PSA, sans aucun doute sur indication du Ministère de la santé ! Dans ce contexte, aujourd’hui je n’aurais pas fait de contrôle en vous lisant, me souvenant que je n’avais aucun signe négatif à l’époque (sinon que je  » poussais » pour uriner). Donc je n’existerais plus actuellement.
    Je suis certain qu’il y a des années, vous avez conseillé un contrôle par an à partir de 50 ans……et que vous continuerai à le faire pour vous !
    Décidément, nous sommes sacrément manipulés actuellement ! Et comme dirait l’humoriste « On ne nous dit pas tout »
    Cordialement

    • docteurjd dit :

      Cher Monsieur,

      je tiens à vous rassurer : il n’y a nul complot du ministère derrière cela. Aussi bien en France qu’aux Etats-Unis, les études montrent que l’utilisation du test PSA en dépistage chez des hommes ne présentant aucun symptome ne change rien quant à la mortalité par ce cancer.
      Puis-je vous poser une question ? :Avant ce test, aviez-vous des signes urinaires et avez vous eu un ou des touchers rectaux ? Vu l’envahissement décrit je pense que cette atteinte devait se traduire par une induration.

  60. LABORDE XAVIER dit :

    BONJOUR MONSIEUR FAYSAQUIER . QUELLES SONT LES CONSEQUENCES ET EFFETS SECONDAIRE D’UNE BIOPSIE DE PROSTATE ? MERCI DE ME REPONDRE . CORDIALEMENT .

    • docteurjd dit :

      Sur le site de la Haute Autorité de Santé vous trouverez un document résumant bien les risques éventuels. Sachez que les accidents sont très rares, même s’ils peuvent être sérieux

  61. grammont dit :

    bonjour,
    je viens de prendre connaissance de votre reportage de ce midi et je suis abasourdi par ce que je viens d’entendre. Suite à un banal bilan sanguin à l’age de 46 ans on m’a découvert un taux de PSA de 6.7, l’échographie et le toucher rectal qui ont suivi n’ont rien dépisté d’anormal, je n’avais aucun soucis urinaire ni aucun symptome quelconque, mais l’urologue consulté m’a quand même conseillé une biopsie. Le résultat : la moitié de la prostate atteinte d’un cancer !
    S’en est suivi une prostatectomie , puis 30 séances de radiothérapie car le cancer était à la limite de la loge prostatique sans avoir à priori traversé la capsule. C’était en 2003, après analyse de ma prostate( suite à l’intervention chirurgicale), l’urologue m’a dit qu’à la vue du positionnement du cancer, les premiers symptomes (problème urinaire) seraient apparus 2 ans plus tard et qu’il aurait été trop tard ! Aujourd’hui je suis toujours surveillé et mon taux de PSA a de nouveau tendance à augmenter très légèrement, mais je fais entièrement confiance à mon urologue. Je dois ajouter que suite à mon cancer, je milite auprès de tous mes amis et connaissances pour le dépistage par PSA. Chez un de mes proches amis qui ne s’était jamais fait dépister à 60 ans,a été découvert un cancer de la prostate soigné par opération. Il me remercie à chaque fois que nous nous rencontrons de lui avoir sauvé la vie !!
    Alors oui Messieurs continuez le dépistage qui sauve des vies !!!

    • docteurjd dit :

      Pour quelle raison votre médecin a demandé un test à votre age ? Juste en routine ? Le taux de PSA n’est en aucun cas prédictif de la taille tumorale et de l’évolution. Aucun pays n’a mis ce test en oeuvre dans le cadre d’un dépistage systématique.

  62. Zeff dit :

    Pour comprendre l’inutilité et la dangerosité du dépistage, je vous propose d’accorder 15 minutes à la lecture de cette vidéo du Dr Dupagne.
    Je parle pour les lecteurs, pas pour Docteur JD qui est parfaitement au courant.
    Merci

    http://www.dailymotion.com/video/k1vvhCLmLmvd5bMxcp#from=embed

  63. junca dit :

    tres interessant votre blog
    ss fidele emission sur la 5 avec les 2 medecins suis infirmiere

    j aimerai bien recevoir mails d votre part
    cordialement

  64. Llapasset dit :

    Bonjour monsieur Faysaquier,
    Je vous ai écouté sur France 2 aujourd’hui. Pourquoi ne pas avoir parlé du rapport PSA libre sur PSA total ? Celui-ci semble pourtant donner certaines indications intéressantes.
    France 3, sur le même sujet, n’en n’a pas parlé non plus mais s’est fait l’écho d’observation de la prostate par méthode IRM qui permettrait aussi de porter un diagnostic. Qu’en penser ?
    Cordialement

  65. Llapasset dit :

    Monsieur Faysaquier,
    Je vous ai écouté sur France 2 aujourd’hui. Pourquoi ne pas avoir parlé du rapport PSA libre sur PSA total ? Celui-ci semble pourtant donner certaines indications intéressantes.
    France 3, sur le même sujet, n’en n’a pas parlé non plus mais s’est fait l’écho d’observation de la prostate par méthode IRM qui permettrait aussi de porter un diagnostic. Qu’en penser ?
    Cordialement

    • docteurjd dit :

      Il est impensable d’utiliser dans le cadre d’un dépistage de masse l’IRM pour examiner la prostate. le parc est insuffisant, le coût serait astronomique. le rapport que vous évoquez se justifie dans certains cas qui ne sont pas ceux du dépistage systématique. C’est au médecin de juger de l’opportunité d’un tel test en fonction d’un certain nombre de critères

      • potiron dit :

        dans le cadre d’une augmentation du PSA, si les biopsies sont négatives , votre urologue fera une IRM prostatique pour savoir s’il existe un foyer douteux intra-prostatique pouvant faire l’objet de biospies ciblées.
        Par contre si les biopsies sont positives, votre urologue fera certainement une IRM pour connaitre l’extension de ce cancer afin de déterminer au mieux le traitement.
        Au total tout le monde aura une IRM.
        dans ces conditions pourquoi ne pas utiliser l’IRM dans le cadre du dépistage et de la surveillance en cas d’augmentation du PSA et ainsi diminuer le nombre de biospies réalisées chez les personnes n’ayant pas d’anomalie en IRM.

  66. VAQUE dit :

    J’ai 68 ans et pour la premiére fois on m’a fait le test PSA qui a été de 39.J’ai passé une écho:ce patient ne présente aucun trouble mictionnel.Sa glande prostatique ne retient pas l’attention de façon patente.En échographie il n’y a plus de differenciation entre la zone transitionnelle et la zone périphérique.Cela est probablement l’explication du PSA à 39 que présente ce patient en excellent état général,absence d’anémie,fonction rénale normale et dont les urines sont limpides.Des biopsies échoguidées sous anesthésie locale sont donc indispensables.
    Dans 1 dizaine de jours je dois faire une nouvelle analyse.N’est il pas plus judicieux que j’attende les nouveaux résultats ?Qu ‘entendez vous par PSA légèrement augmenté ?

    • docteurjd dit :

      Je ne peux pas vous conseiller. C’est à votre médecin de voir, avec vous, quelles sont les possibilités. Un taux de 39ng/ml de PSA est un taux élevé.

  67. bennani dit :

    j’ai un psa de 10.6 et un rapport de 0.33
    j’ai fait une biopsie mais ca m’a declenché des tas de complications
    je me demande vaut il mieux aller faire une ablation de la prostate ?

    • docteurjd dit :

      Il faut que vous en discutiez avec les médecins qui vous suivent. Cancer ou pas, et si oui en fonction de votre age et de l’extension de la tumeur, voir quels sont les choix qui s’offrent à vous.

  68. Vitiello dit :

    Je suis en parfait accord avec cet article. Un taux de PSA entre 2 et 4 chez un homme entre 45 et 55 ans n’a pour effet que de générer chez lui de l’angoisse ! d’autant plus que ce taux ne peut pas affirmer ou infirmer la présence d’ un cancer.
    quoiqu’il en soit un taux de PSA doit toujours être interprété en tenant compte de la clinique et doit être impérativement associé à un touché rectal.
    on nous dit également qu’une biopsie négative, en plus des conséquences qu’elle peut entrainer, n’exclue pas la présence d’un cancer …
    conclusion on reste avec l’angoisse et on attend
    deux solutions soit ça passe soit ça casse
    Il serait temps que les scientifiques se posent sur ce véritable fléaux n’oublions pas qu’il s’agit du cancer le plus fréquent chez l’ homme et que son traitement radical lorsqu’il n’est pas trop tard…reste très lourd de conséquences . Même s’il s’agit d’un cancer d’apparition relativement tardive , certains hommes en sont atteins des l’âge de 50 ans et les retombées psychologiques sont catastrophiques IMPUISSANCE INCONTINENCE …..ce n’ est pas rien !

  69. KHEDIM dit :

    Bonjour docteur,Je vais avoir 85 ans je suis un traitement de josir depuis 9 ans pour cause de difficultées d uriner, en ce moment le probléme s empire mon medecin traitant m a rajouter Avodart en plus de josir.La prise de ce médicament me donne une fatigue maux tete.Je dois revoir un urologue a la fin du mois je voudrais que vous me donniez votre avis docteur. Je vous remercie . je vous prie de croire,Docteur, mes sincéres salutations.

    • docteurjd dit :

      Je suis désolé mais, par rpincipe, je ne donne aucun avis personnel sur des dossiers que je ne connais pas. L’important est de parlmer directement et franchement avec le médecin qui vous suit.

  70. SROUSSI dit :

    a l attention du docteur JD FLAYSAKIER

    Bonjour,

    j ai suivi avec grand intérêt votre reportage dans le 13 h de France 2 ce jour sur le cancer de la prostate
    Me voila bien dans l embarras car je suis soigné pour un cancer de la prostate par curiethérapie depuis le 11/03/2009 où mon taux de PSA a fait le yoyo ou il aurait du être d’ après le chirurgien qui me suit près de 0 alors qu en ce moment il est a 2,66 nanogramme certes il a baissé par rapport à il y a 3 mois car entretemps on m a fait une autre byopsie alors que rien n avait été révélé par l’ IRM de contrôle
    c est a la syntigraphie qu on a observé un léger foyer de cellules cancéreuses miscroscopiques que dois je faire ? votre reportage me laisse perplexe j avoue que je ne sais plus quoi pensé sur le PSA
    Merci de m éclairer je revois mon chirurgien le 23/04 on verra mais bon
    merci pour votre réponse

  71. Papi70 dit :

    Après une biopsie négative ,le taux de PSA est monté rapidement à une valeur superieure à 40 . L’urologue m’a proposé un test PCA3 dans les urines . Résultat inferieur à 5 pour une échelle 0 à100 .Pour completer le diagnostic ,nous avons quand même fait une biopsie (20 prélevements sous anesthésie generale ) Pourquoi ne pas parler de ce test -en cours d’étude et non remboursé- qui semble plus fiable ?

    • docteurjd dit :

      le dosage de PCA3 peut se faire dans le cas de biopsies négatives malgré un PSA élevé. mais il manque encore un certain nombre d’informations pour considérer ce test comme faisable en routine et donc pris en charge. Lestravaux continuent

  72. Renaud DIEHL dit :

    J’ai 68 ans.
    Le dosage de PSA, observé depuis 10 ans a conduit mon médecin à poursuivre les investigations.
    Novembre 2011 : une biopsie détecte un cancer.
    Février 2012 : prostactectomie radicale, dont le résultat confirme la localisation à l’intérieur de la capsule.
    Avril 2012 : le cancer est évacué et les dégâts collatéraux (légère incontinence) se réduisent.
    Si les médecins m’avaient laissé dans l’ignorance, je pourrais encore vivre sans incontinence, mais avec une épée de Damoclès toujours plus pesante sur la tête.
    MERCI A TOUS LES MEDECINS QUI M’ONT CONSEILLE DANS LE DEPISTAGE.

    • Epée de Damoclès dit :

      Bonjour,

      Pourquoi une épée de Damoclès ?
      Sans dépistage, vous n’auriez même pas conscience d’un risque particulier pour vous. Et au jour d’aujourd’hui, vous n’auriez probablement aucun symptôme, et cela resterait très probablement vrai dans 10 ou 20 ans. Par contre, la prostatectomie sans séquelle, elle, était moins probable. (Heureusement pour vous, ça s’est bien passé).

      Lorsqu’on trouve quelque-chose chez une personne dépistée, celle-ci est naturellement positive à l’égard de ce dépistage qui semble lui avoir sauvé la vie. Le problème, c’est qu’il est impossible de savoir si c’est effectivement le cas à l’échelle individuelle, et que c’est donc du côté des statistiques qu’il faut se tourner !

      Bonne continuation,

  73. deslandes dit :

    Bon jour: j’ai bien écouté vos propos au journal de 13 heures. Je voulais vous dire que si mon mari n’avait pas fait le psa régulièrement il serait mort depuis longtemps; je l’ai perdu le 27 juillet 2010 et il avait son cancer depuis 1997; cela baissait puis remontait jusqu’au moment où les métastases sont apparues dans le dos. Il a subi des rayons et une piqure d’hormones tous les 3 mois au centre françois Baclesse de Caen Centre qui l’a soigné très bien jusqu’au jour où il a fallu des séances de chimio; il en a eu deux et et il est décédé 8 jours après la 2ème séance . J’ai oublié de vous dire qu’il avait été opéré en 1997

    • Picorna dit :

      Malgré votre détresse madame, il faut aussi que vous sachiez que de nombreux hommes auraient vécu tranquillement avec leur cancer sans jamais en entendre parler et qu’au lieu de cela ils ont subi une chirurgie inutile avec des conséquences en terme de qualité de vie (incontinence, impuissance…). Sans connaître le dossier de votre mari, on constate juste malheureusement que le dépistage n’a pas empêché la présence des métastases, c’est même un exemple d’inutilité du dosage du PSA en dépistage s’il a été fait. En revanche, il ne faut pas confondre avec le suivi du PSA sous traitement quand on a un cancer, dosage qui lui est pertinent et a effectivement eu un intérêt dans la prise en charge du patient. Le centre François Baclesse est un très bon centre.

  74. heddadj dit :

    bjr je dois subir une opération de la prostate prochainement ni y a t il pas des médicaments éfficaces pour traiter la prostate sans la chirurgie merci pour vos conseils.

    • docteurjd dit :

      Je ne connais pas votre dossier et je ne peux absolument pas vous répondre. Je ne donne aucun conseil personnel sur ce blog. Désolé !

  75. Robert dit :

    Bonjour, j ai vu vos commentaire sur A2 que je trouve completement irresponsable, de ne plus faire de psa, car c’est grace au psa et au biopsies qu’on a détecté un cancer de la prostate agréssif et cela a 63ans, un cancer que vu l’agréssivité il date de 12ans au paravent donc il a commencé a 53ans le médecin de l’époque aussi avait dis comme vous, le résultat le voici aujourd’hui avec 45 séances de radiothérapie et des anti hormones a vie, si le médecin avait son travail il y a 12ans il aurait pu certainement éviter les gros problèmes de la radiothérapie et homonothérapie

    • docteurjd dit :

      J’ai parlé du dosage de PSA en dépistage systématique chez les personnes ne présentant aucun symptôme. J’ignore si c’était votre cas

    • fernand chatelet dit :

      je suis catastrophé d’entendre à notre époque dire que l’on doit arrêter les dosages de PSA. C’est la seule grande avancée dans le dépistage du cancer de la prostate. Grâce au PSA et au dosage PSA libre / PSA total
      je suis vivant aujourd’hui! Après dosage puis biopsie puis chirurgie puis radiothérapie à 56 ans !!! J’en ai 63 et je remercie tous les jours les médecins qui ont bien fait leur travail!!! Le combat a été gagné à un mois près! Les cellules cancéreuses étaient près de franchir la capsule!!!

      Mon beau frère qui n’a pas eu cette chance en est mort. je vous jure que ce n’était pas beau à voir.

      Si vos commentaires sont suivis vous aurez beaucoup de morts sur la conscience.

      • fernand chatelet dit :

        J’ai oublié de préciser que je ne présentais aucun symptôme, que les touchers rectaux étaient négatifs et qu’ils ne servent à rien parceque lorsque vous sentez quelque chose au toucher il est trop tard;cela signifie que la tumeur est déjà trop développée.

      • docteurjd dit :

        Le depistage systématique n’est plus recommandé chez les hommes ne présentant aucun symptôme et ceux la seulement.
        Merci de vous inquiéter de ma conscience

      • corriol lisbeth dit :

        même cas que vous pour mon époux à 54 ans grâce à notre bon généraliste soucieux de vérifier une P S A certes pas trés élevée , un toucher rectal normal mais des antécédents familiaux évident , il n’a pas hésité à nous orienter vers un urologue . Evidemment aussitôt biopsies en route (X 14!) vu l’état des lieux comme vous à deux doigts de franchir la capsule et le diagnostic tombe fort et nous laisse anéantis .
        Le chirurgien nous a laissé un petit mois pour nous organiser et l’opréation a été programmée trés vite . Retour pas brillant et 6 mois après une radithérapie s’enclanchait pour 6 mois .

        suivi régulier mais jamais une P S A à 0 ? Et au bout d’un an alors quelle était stable elle se met à rebondir doucement mais surement ….Inquiètant et que faut il en penser?

        le chirurgien nous conseille d’attendre plus de révélations pour intervenir c a d une cible afin de traiter la cible!!!Est ce une bonne orientation est ce normal cette récidive certaine après ablation totale + radiothérapie ?

        Nous allons consulter un 2 em avis afin de mieux évaluer les risques et conduite à tenir .

        Je pense que le dépistage est nécéssaire car de + en + d’hommes jeunes sont atteints et il faut agir vite pour guérir mais les biopsies sont elles sans risque?

        Le facteur familial est primordial si mon beau père ne nous avait pas caché son cancer (il en est mort) nous aurions fait un dépistage trés tôt (nos 2 fils sont déja au parfum )

      • garnier dit :

        J’ai 58 ans et mon PSA monte doucement pour arriver à 12…
        Après plusieurs biopsie négative et une IRM, j’en suis toujours au même point. Ce PSA me pourri la vie depuis 4 ans et je pense que je n’aurais jamais dû le faire. D’ailleurs je pense tout arréter car on me prévoit une autre biopsie partir haute plus délicate.J’aimerais savoir de quoi il s’agit.
        Tout ceci a un coût pour la SS . Je n’ai aucun problème apparent..

        • docteurjd dit :

          Ces taux de PSA élevés avec biopsies negatives montrent la difficulté de faire de ce test un juge de paix. Je pense qu’il faut que vous ayez une discussion avec l’urologue . Faites un point complet et posez lui toutes les questions dont vous avez envie. Et vous pouvez solliciter un second avis

        • garnier dit :

          Bonjour, Mon PSA continu de monter j’arrive à 30.
          Je n’ai aucun symptômes, déjà 3 biopsie plus IRM plus plusieurs échographies. Mon urologue m’a dit  » ce sont les mystères de la médecine ». Mystère qui me pourri la vie. Quelqu’un peut-il me dire si l’IRM permet d’affirmer qu’il n’y a rien et combien de temps je peux laisser entre deux IRM. Parfois il faut mieux ne rien savoir car depuis maintenant 5 ans, je ne vis pas bien. Combien de biopsies inutiles et d’opérations aussi????

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.