Johnny Hallyday : les chiffres de la transaction

Il y a peu je reprenais  les éléments médicaux de l’affaire qui a opposé Johnny Hallyday au Dr Stéphane Delajoux.

Comme on le sait, cette affaire ultra-médiatisée n’aura pas de suites devant les juridictions civiles ou ordinales. Les divers protagonistes ont conclu un accord.
Ce sont les compagnies d’assurance du Dr Delajoux et de la clinique Monceau qui ont négocié avec l’assureur du chanteur.

Cette transaction a été d’autant plus simple que toutes les trois appartiennent au même groupe, AXA.

Cette transaction montre aussi la faiblesse du dossier que pouvaient présenter les défenseurs du chanteur, car, hormis, le défaut d’information, on ne pouvait, techniquement, rien reprocher au médecin.

La demande initiale de dédommagement se montait à près de 40 millions d’euros ! Dans cette somme on retrouvait les frais d’hospitalisation aux Etats-Unis mais aussi le préjudice moral pour le chanteur, son épouse et ses enfants. Il semblerait que Laeticia ait estimé son préjudice moral à 500 000 euros, par exemple. Je m’arrêterai là par respect pour un chanteur que j’aime énormément, contrairement à ce que croit mon cordonnier.

La réalité est autre. D’un coefficient 1/100, même. En ce qui concerne le chanteur lui-même voici donc les chiffres :

4758 euros pour les frais engagés par l’assurance maladie

251276 euros pour les frais d’hospitalisation à Los Angeles

3230 euros pour une hospitalisation prolongée par rapport à un acte chirurgical sans problème

104870 euros pour manque de salaire lié à l’arrêt de la tournée.

Le chanteur recevra donc un peu plus de 364000 euros de la part des assureurs du chirurgien et de la clinique, cette dernière étant impliquée du fait de la survenue d’une infection nosocomiale.

Il n’est pas impossible que d’autres sommes se rajoutent à ce décompte mais on est loin des 40 millions d’euros annoncés, plus de cent fois en dessous.

Johnny rechante, Stéphane Delajoux continue à opérer, Laeticia et les enfants vont bien si on en croit les hebdomadaires.

La seule leçon à tirer de cette histoire, je le répète, c’est la nécessité pour le médecin de bien informer son patient des risques et conséquences éventuelles d’un acte, et du non respect des consignes données.

Et ces conseils là sont non seulement gratuits mais n’ont pas de prix.

A propos docteurjd

j.Daniel Flaysakier est médecin de formation et journaliste professionnel dans le secteur de la santé sur une chaine nationale de télévision. Ce blog est personnel et ce qui y est écrit ne reflète que les opinions de JD Flaysakier
Ce contenu a été publié dans VARIA, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à Johnny Hallyday : les chiffres de la transaction

  1. Matthieu dit :

    Bonjour Docteur,

    Pour ma part, j’ai effectué un traitement d’orthodontie qui a échoué et qui a eu pour conséquence 1 rhisalyze d’une dent (et donc extraction et pose d’implant à même pas 23 ans), 3 dents cassées car entrechoquées à cause du traitement, une bonne dizaine de dents de devant strippées sauvagement et donc plus sensibles à la carie dans le futur, des dents abimées par le traitement et des amalgames à refaire car n’étant plus étanches, une durée de contention qui était au début du traitement de 1 an et qui passe « à vie » en fin de traitement.

    Evidemment, ces risques ne m’avaient pas été énoncés avant le traitement, j’ai eu la faiblesse de croire à ces mensonges, l’incompétence de l’orthodontiste est aussi manifeste dans mon cas.

    J’ai assigné en justice l’orthodontiste et suis devenu riche !! Contrairement au cas de Johnny, l’orthodontiste n’a jamais reconnu son erreur, c’est pourquoi j’ai du aller en justice.
    J’ai touché 21 500 euros de dommages-intérêts pour 3 ans de procès, aucun pretium doloris, aucun préjudice moral, plus 6500 euros pour effectuer un nouveau traitement (chouette !!) pour tomber sur peut-être plus incompétent encore.

    Ce qui correspond à peu de choses près aux sommes que j’ai du dépenser pour me défendre en frais de justice, avocat, expertise. Cette justice est à bout de souffle et les intérêts ne sont absolument pas respectés.

    Mais rassurez-vous, pendant toute la procédure et toujours aujourd’hui, l’orthodontiste en question continuait à exercer pendant que je dépensais mon argent et mon temps à me défendre pour cette ridicule somme. Et maintenant, je vais devoir arrêter mon travail dans la communication ou alors me faire licencier car porter un appareil dentaire fixe durant 2 ans et demi me met sur la touche pour un moment.

    Faut pas s’étonner si la société est de plus en plus violente, ils ne croient plus en leur justice.

  2. Pierre Ler... dit :

    Combien de temps est il resté hospitalisé à LA ?

    Ca permettrait d’avoir un ordre de grandeur de comparaison du prix de l’hospitalisation là-bas par rapport à chez nous !

    • docteurjd dit :

      Les soins aux USA sont décomposés en frais pour l’hôpital et honoraires des médecins. Difficile de comparer mais on est entre 2 et 3 fois le prix français environ.

  3. Une chose un peu passée a la trappe est quel est le rôle de Johnny sans sa propre infection. On sait le chanteur peu à même d’ecouter les bons conseils et qu’il s’est envolé sans attendre la période de repos préconise.

    quand est-il ?

    ce procès n’etait-il pas just un moyen de detourner la responsibilité meme du chanteur qui nous casse les oreilles depuis des lustres ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.