DMLA : la recherche voit d’un bon oeil l’apport des cellules souches

Les cellules souches embryonnaires partent à l’assaut des dégénérescences maculaires, des maladies de la rétine dont la plus connue est la dégénérescence maculaire liée à l’âge ou DMLA. Mais il est bien trop tôt pour parler de traitement.

C’est dans la revue britannique ‘ The Lancet’ qu’est publié un ‘rapport préliminaire’ sur un essai de faisabilité concernant l’injection sous-rétinienne de cellules souches embryonnaires.

Cette étude a porté sur deux patientes seulement. L’une était atteinte d’une DMLA dans sa forme la plus fréquente, 85 % des cas, la forme ‘sèche’. La seconde souffrait d’une maladie de Stargardt, forme héréditaire d’une dystrophie rétinienne dont les signes se manifestent généralement entre 6 et 15 ans.

Le principe de l’essai était de vérifier la tolérance et la sécurité d’une injection de cellules d’épithélium pigmentaire rétinien, dérivées de cellules souches embryonnaires humaines (CSEh).

Ces injections se sont faites sur la base de cinquante mille cellules injectées sous la rétine.
La procédure était accompagnée d’un traitement antirejet pendant treize semaines au total. Un seul œil était traité.

Plus de 99 % des cellules souches injectées se sont différenciées en épithélium rétinien pigmentaire, celui là même qui est lésé dans les dégénérescences maculaires.
Il n’y a pas eu d’hyperprolifération des cellules injectées pas plus que la constatation de tératomes.
Ces tératomes sont des tumeurs dont l’origine est liée aux cellules embryonnaires. Ces tumeurs peuvent être bénignes ou malignes.

Au bout de quatre mois de suivi, les chercheurs ont constaté que la patiente atteinte de maladie de Stargardt avait des résultats assez encourageants. Alors qu’avant l’injection elle ne pouvait percevoir que le mouvement des mains, en quelques semaines elle a pu compter des doigts puis lire jusqu’à cinq lettres lors d’un test visuel. Son acuité a été estimée à 20/800.

Pour la patiente atteinte de DMLA l’évaluation est un peu plus contrastée puisqu’anatomiquement on ne constate pas d’amélioration. Au plan fonctionnel, en revanche il y a un gain d’acuité. En trois mois, la patiente est passée de la reconnaissance de 21 à 28 lettres, avec une acuité de 20/320
Les chercheurs ont constaté également, de façon troublante, une légère amélioration dans la fonction de l’œil non traité !

Cette étude n’était pas faite pour obtenir un résultat thérapeutique mais pour voir comment l’injection était tolérée, notamment en termes de rejet. La dose de cellules injectées était très faible, 50000 cellules, par rapport à des essais en cardiologie par exemple où on peut monter à un million de cellules, voire plus.

L’amélioration de l’acuité visuelle, surtout chez la patiente atteinte de maladie de Stargardt, est donc une heureuse surprise.
Mais, pour autant, ils ne sont pas certains que ce soient les cellules souches qui aient permis ces améliorations fonctionnelles, cela en raison de l’amélioration constatée dans l’œil non traité de la patiente souffrant de DMLA.

Mais les recherches vont continuer et concerner des patients plus jeunes. La piste des CESh pour traiter la DMLA est poursuivie par beaucoup d’équipes. D’autres tentatives ont eu lieu avec des cellules souches adultes. Mais les résultats semblent moins bons.

Cette piste est d’autant plus intéressante que, contrairement à la forme ‘humide’ de la maladie, on n’a aucun traitement à offrir aux patients, si ce ne sont des compléments alimentaires à base de lutéine et de zeaxanthine censés retarder l’évolution.

L’intérêt scientifique est important, l’intérêt économique encore plus. D’ailleurs l’étude a été financée par une société de biotechnologie, Advanced Cell Technology, ACT.
Son directeur, le Dr Robert Lanza s’est d’ailleurs empressé de courir les divers médias pour promouvoir ce travail.

Personne ne peut dire si cette technique sera la bonne et si, surtout, l’utilisation de cellules embryonnaires ne va pas se heurter à des considérations éthiques et politiques.
En France, par exemple, la loi sur la bioéthique interdit la recherche sur l’embryon sauf dérogation. Ainsi, les équipes travaillent-elles avec des dérogations de cinq ans, très aléatoires.

Le risque, donc, c’est de voir ces techniques se développer ailleurs avec, à terme, l’obligation d’importer ces thérapies à un prix exorbitant au sens propre du terme. Autrement dit, cela pourrait nous coûter les yeux de la tête.

Référence de l’étude :

 
Stephen D Schwartz et al.
Embryonic stem cell trials for macular degeneration: a preliminary report
The Lancet Published Online January 23, 2012 DOI:10.1016/S0140-6736(12)60028-2

A propos docteurjd

j.Daniel Flaysakier est médecin de formation et journaliste professionnel dans le secteur de la santé sur une chaine nationale de télévision. Ce blog est personnel et ce qui y est écrit ne reflète que les opinions de JD Flaysakier
Ce contenu a été publié dans VARIA, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

25 réponses à DMLA : la recherche voit d’un bon oeil l’apport des cellules souches

  1. Bill64 dit :

    Info pour la TV

    Detection précoce du glaucome grace au tonomètre chez les opticiens

    Comme en Grande-Bretagne, il est possible pour les opticiens de demander l autorisation de l utilisation du tonomètre pour mesurer la pression intraoculaire de l œil , dans le cadre de dépistage précoce du glaucome 

    Sur la base de l article L.4011-1 du code de la santé publique, il est possible de présenter un protocole de coopération à l agence régionale de santé ,
    en vu d obtenir une autorisation pour l utilisation du tonomètre.

  2. Ezzouhri dit :

    Bonjour

    Je suis atteint de la maladie STARGARDT, et j’aimerais bien connaître le complément dont vous parlez.
    Merci d »avance.

  3. massimi dit :

    Excusez moi Piccardi, je m’étais renseigné… Et le non meutre est pour moi une pensée positive. Je n’ai jamais dit que je refusais les soins, mais pas en tuant des bébés… je souhaite à votre fille tout le bien que vous pouvez désirer en espérant que la médecine trouve des solutions à un maximum de maladies aujourd’hui incurables.

  4. piccardi dit :

    Avant de dire de grosses bétises, vous feriez mieux de vous renseigner sur la façon dont on preleve les cellules souches. Il ne s’agit en aucun cas de tuer quelque embryon que ce soit, mais seulement de prélever des cellules à l’intérieur du cordon ombilical lors de la naissance du bébé. Ceci ne gène en rien, ni la mère, ni l’enfant. Dorénavant, documentez vous avant de monter au créneau….
    J’ai une fille de 26 ans atteinte de ce genre de maladie incurable qui mène vers la cécité sans aucun traitement. Je vous invite à vous mettre à sa place, si tant est que vous ayez un peu d’imagination positive.
    Pour nous, l’espoir est encore possible quand on entend des informations de ce genre. Je vous souhaite de vous porter bien, trés longtemps.
    evelyne

  5. Julien dit :

    Bonjour, Marcel,

    Quel est le nom de ce complement ?
    Merci

  6. Fortier dit :

    Bonjour,docteur

    Comme de nombreuses personnes concernées,nous sommes attentifs à la moindre information…..
    Mon mari est atteint de DMLA forme sèche,l’ophtalmologiste qu’il consulte,pense que les compléments alimentaires passés un certain stade ne servent plus à rien,mon mari a 1/10 ième dans chaque oeil..quand je lis le message de la personne ci dessus,je me pose des questions!! doit il continuer à prendre ces compléments alimentaires?
    Avec mes remerciements
    Chantal Fortier

  7. benadhira dit :

    merci au Dr J de nous informer sur les avancées médicales.
    pourrez-vous simplement nous indiquer quelle équipe américaine poursuit ces essais dans quel état de USA ? merci de votre réponse

    De même,dans le même ordre d’idées je demanderais à Bilhouee Marcel de m’indiquer de quel complément alimentaire IL s’agit.

    merci de vos réponses

  8. Michel Dauphant dit :

    Bonjour docteur,

    Merci pour votre intervention du 13 heures qui va redonner plein d’espoir à de nombreux patients. Certains membres de ma famille étant concernés (une forme sèche de DM qui se transmet génétiquement), je souhaiterais savoir si une estimation du temps pour voir se démocratiser les traitements est possible. Quelques mois? 5….10 ans?

    Merci encore pour cette petite lumière que vous venez d’allumer.
    Cordialement
    Michel Dauphant

    • docteurjd dit :

      Je n’ai aucune idée des délais, d’autant qu’il faudra étudier des centaines de patients avant de savoir si oui ou non la méthode est efficace.

  9. Bondue Marie-Hélène dit :

    Ma mére a une DMLA trés avancée pour laquelle elle est soignée & met en ce nouveau traitement beaucoup d’espoir.
    Peut on avoir les coordonnées d’ un médecin capable de faire quelque chose aux usa?
    Merci Dr

  10. lucas flore dit :

    Docteur bonjour,
    Je viens de voir votre intervention sur France 2 et après avoir lu les différents commentaires, serait-il possible d’espérer voir ce genre d’intervention en France d’ici une dizaine d’années, étant moi-même atteinte d’une DMLA forme sèche ? En ce qui concerne le complément alimentaire à base de cellules souches ADYLT, cela correspond -t-il au Naturophta préconisé par mon ophtalmologiste ? Merci de votre réponse.
    Cordialement
    Flore Lucas

  11. Bihouee Marcel dit :

    Bonjour Docteur
    Je viens d ecouter votre intervention sur France 2 au sujet de la SMLA
    Je suis atteint de la forme seche depuis plus de 7 ans . Depios un an je prend un complément alimentaire qui a pour effet d aider a régénerer les cellules souches ADYLT
    Avant la prise dans la rue je ne voyais pas les voitures au dela de 30 a 50 l maintenant je les vois a plus de 200 m
    Avant la prise je ne voyais pas l heure a ma montre maintenant je la vois
    Avant la prise je vpyais les images a la télé quand j etais a moins de 50 cms maintenant je les vois a 3metres
    Donc une amélioration ceraine meme si ce n est pas encore parfait
    Oiyequoi le corps médical ne veut il pas reconnaitre les bienfauts de ce complément alimentaire
    Cordialement
    Marcel Bihouee

    • docteurjd dit :

      Ces compléments sont recommandés par les ophtalmologistes mais non remboursés. Cela relève du choix des fabricants qui ne les ont pas testés comme des médicaments

    • Hélène Colin Roustant dit :

      Bonjour,

      Je viens de lire que le complément alimentaire ADYLT que vous prenez
      régénère les cellules souches et vous a nettement amélioré la vue,
      pouvez-vous me dire ce qu’est ce complèment, qui vous l’a prescrit et surtout où puis-je le trouver ?
      Ma soeur est atteinte d’une DLMA sèche depuis 10 ans et espère que la recherche avance mais si elle pouvait essayer ce complèment ADYLT dont vous parlez je vous en serais profondément reconnaissant, car hélas pour l’instant elle voit de moins en moins malgré des éclairages
      de plus en plus intenses qui lui permettent de se débrouiller malgré son handicap qui s’aggrave de plus en plus.
      Merci mille fois de me répondre rapidement.
      Très cordialement.
      Hélène.

      • docteurjd dit :

        Madame,

        Je ne pense pas qu’il existe à ce jour un seul complément alimentaire qui ait la faculté de régenerer les cellules endommagées

    • RENAUDINEAU dit :

      Bonjour

      Je viens de lire votre témoignage de janvier 2012, mon mari est atteint de DMLA sèche en plus de la DMLA humide.Quel est ce complément alimentaire ADYLT , où peut on se le procurer, l’utilisez vous toujours ?

      Merci pour vos réponses
      Cordialement

      O. Renaudineau

  12. cayzergues dit :

    bravo! vos conseils sont tres interressants!

  13. Di Mercurio sylvia dit :

    Bonjour Docteur,
    Je viens de voir votre intervention au journal de France 2. Voici ma question, mon fils de 32 ans souffre depuis 2 ans, de coroïdite serpigineuse sur les deux yeux, il est suivi à l’hopital Ste Anne de Toulon, il a été vu aussi à la pitié salpetriere, mais sans grand succès … A chaque poussée on lui injecte de la cortisone sur trois jours.
    Pensez vous que la même intervention qu’aux états unis, pourrait l’aider ?
    Je vous remercie de votre réponse.
    Cordialement
    Sylvia Di Mercurio

    • docteurjd dit :

      Je n’ai aucune compétence pour vous répondre. j’en suis désolé. ce que j peux vous dire seulement c’est que la technique américaine n’est aucu_nement prête à passer en routine.
      Pour le reste, discutez-en avec les spécialistes qui connaissent le dossier de votre fils. Je ne vous serais d’aucun secours et je risquerais de dire de grosses bêtises.

  14. massimi dit :

    Bonjour,

    je viens de voir votre intervenbtion et celle de Madame Lucet sur le journal de 13heures concernant l’amélioration de la vue chez certaines personnes, suite à une greffe de cellules souches d’embryon.
    Savez vous qu’un embryon est déjà un enfant, conçu pour la vie (tué dans ce cas avant qu’il ait la moindre chance dans devenir un) ?

    Soigner des vivants en se servant de meutres, finalement, est-ce bien une avancée médicale? Je vous recommande ce lien, très instructif, d’une rescapée d’un avortement.

    JE NE PUBLIE AUCUN LIEN EXTERNE
    jdf

    Merci de le regarder

    P. MASSIMI

    • Julien dit :

      Peut être n’avez vous pas la « chance » d’avoir un enfant atteint d’une maladie grave

      Quand j’entends des propos pareil, ça me fait bondir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.