Le froid fait grimper la tension chez les sujets agés

La baisse des températures joue un rôle sur la pression artérielle des sujets âgés. Une étude américaine le montre à nouveau. Et la pression qui monte ce n’est pas terrible pour le cœur.

Parler de l’air du temps avec ses patients n’est pas futile et encore moins inutile ! On sait les dégâts dus aux fortes chaleurs et aux faibles écarts de température entre le jour et la nuit.
On sait aussi que la baisse des températures joue sur la mortalité globale et la mortalité cardiovasculaire comme l’a montré une étude faite sur un certain nombre de villes européennes.

Cette fois, c’est de la région de Boston que nous arrive une information importante qui concerne la relation entre la température extérieure et les chiffres de pression artérielle.
Elle est publiée dans ‘Occupational and Environmental Medicine’ par des chercheurs de Harvard.
Pour cela ils ont utilisé une cohorte constituée d’anciens combattants, constituée en 1963.
Forte de 2280 hommes âgés de 21 à80 ans, exempts de maladies chroniques.

Les hommes étaient suivis régulièrement tous les 3 à 5 ans pour diverses études. Entre 1990 et 2009, 1200 d’entre eux, ag »s de 53 à 100 ans,  ont ainsi subi des mesures régulières de la pression artérielle, systolique et diastolique.
En même temps, les chercheurs ont consigné la température extérieure ou, plutôt les températures. Car, en plus de la température ambiante, on a également consigné la température ressentie et le point de rosée. Des paramètres de mesure de la pollution de l’air étaient également colligés.

Il y a eu au total 2343 visites durant l’étude, 1319 se passant pendant la période douce.
Entre période froide et période clémente, les auteurs n’ont pas noté de grosses variations de la pression artérielle moyenne des sujets étudiés, aussi bien pour la systolique que pour la diastolique

Mais, lorsque la température extérieure décroissait de 5°C, les chercheurs ont noté une élévation de la pression artérielle diastolique de 0,68 % en moyenne, l’effet étant le plus visible au 5ème jour après la variation. Ces résultats étaient valables pour la température ambiante et la température ressentie. Et l’effet était cumulatif au cours du temps.

Cette élévation de la pression artérielle au froid a déjà été constatée dans plusieurs études. La pression diastolique reflète la capacité de relaxation des vaisseaux au moment où le cœur se remplit.
L’élévation de cette composante tensionnelle traduit une perte d’élasticité de la paroi des vaisseaux.

Un phénomène qui peut entrer en ligne de compte pour expliquer l’excès de mortalité par pathologie cardiovasculaire constaté lors des saisons froides et que l’on ne retrouve pas lors des saisons chaudes.

Ce qui justifie les messages de prudence à destination des personnes atteintes de maladies cardiovasculaires et des personnes âgées lors des périodes de froid.

Référence de l’étude :
Jaana I Halonen et al.
Relationship between outdoor temperature and blood pressure
Occup Environ Med 2011;68:296e301. doi:10.1136/oem.2010.056507

A propos docteurjd

j.Daniel Flaysakier est médecin de formation et journaliste professionnel dans le secteur de la santé sur une chaine nationale de télévision. Ce blog est personnel et ce qui y est écrit ne reflète que les opinions de JD Flaysakier
Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à Le froid fait grimper la tension chez les sujets agés

  1. mace dit :

    pourquoi doit-on mangé plus sucré pendant les grands froids

  2. Si je comprends bien, pour la longévité des cardiaques et des vieux, vive le réchauffement climatique !

    • trape dit :

      Pas de chance, la chaleur et la lutte contre la chaleur représente aussi un « stress cardiovasculaire » avec un travail cardiaque supplémentaire et accentue la pénibilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.