Douleur : de fil en aiguille, l’acupuncture fait la preuve scientifique de son efficacité.

L’acupuncture trouve de plus en plus souvent sa place dans la prise en charge de la douleur. Une étude présentée lors du congrès américain de radiologie, l’édition 2010 de la RSNA,  semble justifier ce succès

 
L’étude menée en Allemagne a inclus dix-huit volontaires sains qui ont été soumis à une stimulation électrique douloureuse de la cheville gauche.
Cette stimulation a été mise en évidence par une technique d’IRM fonctionnelle. Cette méthode permet de visualiser l’activation des zones du cerveau en fonction d’un stimulus donné. Cela se fait grâce à la modification du métabolisme des zones concernées.
 
La stimulation ‘allume’ ainsi l’aire motrice supplémentaire controlatérale, le cortex somatosensoriel, le cortex somatomoteur ipsilatéral et le precuneus bilatéral (je vous laisse visiter Wikipedia pour voir où se situent ces zones).
 
On a ensuite placé des aiguilles d’acupuncture en 3 endroits, du côté droit du corps : entre les orteils, sous le genou et près du pouce. Une nouvelle stimulation électrique de la cheville gauche a été effectuée.
 
L’IRM fonctionnelle a montré des effets différents cette fois ci, puisque les zones mises précédemment en évidence sont quasiment ‘éteintes’.² Seule l’insula, ou cortex insulaire antérieur gauche se trouvait mise franchement en évidence
Et quand on fait varier l’intensité de la stimulation c’est une autre zone du cerveau, le gyrus orbitofrontal qui est stimulé.
 
Au-delà de ces noms complexes, que faut’ il comprendre de cette expérience, Il ressort que l’acupuncture joue un rôle sur la douleur grâce à deux mécanismes.
 
Il existe d’abord une analgésie liée à l’activation de zones du cerveau impliquées dans la perception et le traitement du signal  de la douleur. Mais il existe également une manifestation dite ‘cognitive’. Une sorte d’évaluation de ce à quoi le sujet s’attend, une préparation à la sensation douloureuse qu’il va contrebalancer .Une manifestation subjective donc, un peu semblable à la réponse rencontrée dans l’effet placebo. Un effet qui n’est pas nul, loin de là comme on le croit trop souvent à tort.
 
L’acupuncture entre désormais dans l’arsenal thérapeutique antidouleur de plus en plus souvent. C’est particulièrement vrai en cancérologie par exemple, pour aider les patients à supporter les effets de la chimiothérapie ou les douleurs articulaires rencontrées avec certaines nouvelles molécules.
 
Les femmes traitées pour cancer du sein par le trastuzumab, par exemple, éprouvent parfois des arthralgies pour lesquelles l’acupuncture peut jouer un rôle bénéfique.
 
Il ne faut donc pas hésiter à en parler au spécialiste qui suit la patiente. De moins en moins de cancérologues haussent les épaules face à cette demande.
 
De fil en aiguille, l’acupuncture démontre tout son intérêt. D’autres médecines complémentaires gagneraient aussi à être correctement évaluées afin de séparer le bon grain de l’ivraie.
 En attendant, si vous avez recours à ce genre de traitements, quelle qu’en soit la nature, signalez-le au médecin qui vous suit afin de ne pas risquer de voir des interférences parfois dangereuses se créer entre la prescription officielle et vos choix de médecines alternatives et complémentaires.
 
 
 
Référence de l’étude :
 
Nina Theysohn et al
Influence of Acupuncture on Pain Modulation during Electrical Stimulation: An fMRI Study
Abstract SSJ18-05.Présenté le 30/11/2010 lors du congrès de la RSNA 2010       .
 

A propos docteurjd

j.Daniel Flaysakier est médecin de formation et journaliste professionnel dans le secteur de la santé sur une chaine nationale de télévision. Ce blog est personnel et ce qui y est écrit ne reflète que les opinions de JD Flaysakier
Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

28 réponses à Douleur : de fil en aiguille, l’acupuncture fait la preuve scientifique de son efficacité.

  1. Fanny Bia dit :

    Bonjour,
    Que pensez-vous du syndrome de TIEZTE, faut il s’en inquitier!!!!
    DANS MON CAS, il s’agit de douleur sous les cotes, à droite,
    merci, pour votre réponse,

  2. reysset dit :

    Malgré les consultations chez des profs. J’en suis toujours au même stade.

  3. reysset dit :

    Docteur,
    Le 01/11/2011 je fus opérée de six Arthrodèses lombaire et depuis je souffre,niveau 8/10.Morphine,opium,antalgiques,massages etc…rien y fait.Je n’en peux plus.Ma vie….je la passe au lit ou dans un fauteuil spécial.Que me conseillez vous? Peut on enlever le matériel?Je suis bossu et marche avec des cannes chez moi.Mais sorties sont inexistantes car ma jambe gauche ne répond plus suite à l’opération.
    Merci pour vos conseils.

  4. TREGOAT annick dit :

    Bjr Docteur, j’ai des IMPATIENCES dans les jambes lorsque j’entame ma nuit…Ce qui perturbe énormément mon sommeil…Avez-vous une solution? Merci

  5. Renault dit :

    Bonjour Docteur,

    Est-il vrai qu’un grain de beauté qui saigne (à la suite de grattage provoqué par de l’urticaire) peut évoluer en cancer cutané ?
    Merci pour votre réponse .
    N.Renault

    • docteurjd dit :

      Je suis désolé mais je ne donne aucun avis sur ce blog et ne réponds qu’aux questions soulevées par les articles.
      Votre médecin de famille saura parfaitement vous renseigner et comme il vous connait mieux que moi il vous aidera plus utilement que je ne peux le faire.

  6. campagne dit :

    je souffre de brulures au bout de la langue et au niveau de la gencive sous les incisives , on me parle de glossodinie mais sans traitement pour soulager , connaissez vous des cas et que faire ? merci pour votre réponse . Cordialement

  7. Pascale Wieder dit :

    La magnétothérapie aussi a des effets contre la douleur, d’ailleurs on peut utiliser les aimants sur les points d’acupuncture quand on les connait .
    Depuis que je porte un bracelet magnétique, je ne souffre plus de mon arthrose cervicale, que les anti-inflammatoires ne soulageaient pas, et que le kiné soulageait 8 jours …
    S’il ne faut pas rejeter la médecine que nous connaissons, je pense que les médecines alternatives sont un bon complément et la sécurité sociale se porterait mieux financièrement si on acceptait que les deux cohabitent .
    A ceux qui parlent d’effet placebo, je réponds que l’acupuncture, la magnétothérapie, l’homéopathie , entre autres, soulagent rapidement tous les animaux : est-ce psychologique chez eux 😉 ?

    On peut, par exemple, renforcer son organisme avec de la gelée royale , de la propolis etc …( non remboursés par la Sécu) pour éviter de tomber malade et de devoir prendre, voire reprendre , des antibiotiques
    ( remboursés)
    Pour 27 €, le prix de mon bracelet ( pas acheté n’importe où…) je ne souffre plus, donc, de mon arthrose cervicale . Même si je vois toujours mon médecin chaque trimestre pour ma tension, je ne prends plus d’anti-inflammatoires, plus de médocs pour me protéger l’estomac , et plus de médocs pour dormir car l’arthrose m’empêchait de dormir … Donc je vais mieux … et la sécurité sociale aussi 😉

  8. Chirurgie myopie presbytie dit :

    Les mécanismes neurologiques à l’origine de certaines douleurs chroniques sont si complexes qu’il faut s’armer de modestie et tenter l’acupuncture, a fortiori lorsque les antalgiques classiques ont échoué. Certains évoquent l’intérêt de l’association acupuncture + hypnose, avec des résultats très intéressants sur des tableaux algiques extrêmement rebelles aux schémas thérapeutiques classiques.

  9. Sémiond Pascal dit :

    Je souffre d’arthrose on me dit que ce sont des rachialgies, difficiles à supporter. Je ne peux prendre d’anti-inflammatoires car j’ai un petit angiome sue l’intestin grêle. Comment soulager ces douleurs invalidantes? Merci de me répondre.
    Cordialement
    Pascal Sémiond.

    • docteurjd dit :

      Comme il est bien précisé sur la page du blog je ne donne aucun conseil médical et je ne recommande aucun médicament.

      Ce blog est un site d’information uniquement. Mais rien ne vous interdit d’en parler avec votre médecin traitant ou le spécialiste qui vous suit ! Ces praticiens connaissent votre dossier et vous répondront utilement et plus efficacement que moi qui ne sait rien de vous.

      J’espère que vous voudrez bien me comprendre et je vous remercie de l’intérêt et de la fidélité que vous portez à ce blog.

      Jean-Daniel Flaysakier

  10. temoin dit :

    bonjour que savez vous de la fibromyalgie et d’où cela provient-il ? moi je souffre depuis 10 ans et rien ,au contraire je perds de la mobilité d’année en année et souffre de plus en plus , j’ai appris dernièrement que cela vient de la moelle épinière, substance gélatineuse de Rolando et dont j’ai bien trouvé des articles ,si cela est vrai ,cela veut dire que durant 10 ans personne dans le médicale comme le professeur Perrot HOTEL DIEU PARIS et bien d’autres qui m’ont dit que ça venait de trouble étant jeune, d’autres d’avoir trop travaillé( cela est vrai ) ,pourquoi ? et des généralistes qui ne connaissent pas et vous disent vous êtes dépressif , d’autre le climat ext , je crois plus maintenant à la version du filtre dans la moelle épinière qui ne fait plus son travail de filtre pour trier les douleurs qu’en pensez vous docteur MERCI A L’AVANCE

  11. espinosa Rose dit :

    Qu’est ce qu’une fibromyalgie et comment se soigne-t-elle ? Merci

  12. Lylou18 dit :

    Bonjour
    Nous sommes une association de patients victimes de la turbinectomie et ou turbinoplastie, nous souffrons le martyre et pas de traitement, aidez nous à faire connaître notre maladie http://www.syndromedunezvide.org
    http://syndromedunezvide.org/articles-de-presse-liens.html
    Deux suicides au sein de l’association, le ministère de la santé est au courant mais n’agit guère mailgré l’appui de nos députés (en page d’accueil).
    Cordialement

    Association SNVFRANCE

  13. En effet, je suis sophrologue et je reçois moi même de plus en plus de personnes (enfants, adolescents, adultes et séniors) suivies par le corps médical pour traiter les causes des douleurs, mais beaucoup trop rarement les effets.
    La sophrologie apporte des réponses concrètes et facilement reproductibles. Lorsque la cause de la douleur est traitée médicalement et qu’elle persiste, le patient peut alors agir lui-même sur son mieux-être.
    Je suis vos interventions télévisées dès que l’occasion m’en est donnée et je note que depuis plusieurs années, vous parlez de plus en plus de techniques améliorant le confort et la récupération des patients.
    Des pratiques comme la sophrologie, en complément des actes et traitements médicaux, donnent des résultats probants, mesurables et étudiés scientifiquement notamment par des assureurs de santé (auxquels nous pouvons faire confiance pour veiller à leurs intérêts).

  14. Christiane GUEMY dit :

    Outre l’acupuncture, la sophrologie est très éfficace pour la gestion de la douleur!

  15. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A LUNEDESABLE :

     

    je n’ai pas de réponse mais l’effet placebo n’est pas un effet nul, loin de là. Il peut même, dans certaines études, amener jusqu’à 30 ou 40 % d’amelioration

  16. LunedeSable dit :

    Les pratiques alternatives pour soulager la douleur ne sont pas utilisées en première intention, qu’en est-il aux Etats Unis?

    Une étude intéressante menée par l’Institut UPSA de la douleur montrait que les méthodes alternatives étaient néanmoins assez populaires en Europe (voir le lien Ce Blog ne publie aucun lien externe.

    Les recherches faites sur ces méthodes montrent qu’elles sont loin d’avoir seulement un effet placebo. Ce serait intéressant de voir aussi l’impact d’une prise en charge psychologique sur le ressenti de la douleur. Avez-vous des informations sur ce thème?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.