La polémique autour des Bogdanoff : Comment communiquer sur un communiqué.

Il est parfois intéressant de pouvoir montrer un peu de ce qui se passe en coulisses, surtout quand tout un chacun n’a pas forcément accès à toutes les sources d’information. Voici donc un exemple pratique au sujet des célèbres frères Bogdanoff.

 
Je voudrais préciser en préambule que je n’étais pas très brillant en physique, un peu moins mauvais en maths mais sans plus. Je n’ai donc strictement aucune compétence pour juger de la valeur scientifique du travail de thèse des deux Bogdanoff, travail que mes confrères de ‘Marianne’ remettent en cause à travers des extraits d’un document interne du CNRS.
 
Cette thèse date de 1999 et 2002, le rapport de 2003. On devrait en connaître la teneur bientôt puisque des demandes ont été faites auprès de la commission d’accès aux documents administratifs, la CADA.
 
Mais j’ai reçu hier, à quelques heures d’écart, deux textes. D’abord,  un communiqué du CNRS, suite à une entrevue entre son directeur général et les 2 frères, à la demande de ces derniers. Puis un communiqué de l’attaché de presse des deux frères.
 
Contrairement à mon niveau de physique, j’avais plutôt de bonnes notes dans les disciplines littéraires. Si je précise cela c’est que je vous propose de lire les deux textes.
 
Je pense judicieux de débuter par le communiqué du CNRS.
Continuez ensuite par le communiqué de l’attaché de presse que je mets en entier à la fin de ce billet.
 
Loin de moi l’idée de vous influencer, amis lecteurs, mais je voudrais savoir si vous partagez mon ‘étonnement’ après lecture.
 
Je dirai juste que lorsqu’on se réclame de la rigueur scientifique, on se doit d’avoir la même rigueur partout, me semble t’il.
 
Bonne lecture.
 
 
1-Le texte du CNRS  
 
2-Le communiqué envoyé par le service de presse des Bogdanoff (titre et caractères en gras sont ceux du service de presse):
 
CP: LE CNRS PREND LA DEFENSE D’IGOR ET GRICHKA BOGDANOFF
Alain Fuchs, Président du CNRS, a reçu Igor et Grichka Bogdanoff lundi 25 octobre 2010.
Suite à cette rencontre, le CNRS a publié un communiqué mercredi 27 octobre 2010.
Son président s’explique sur un rapport interne du CoNRS (*) élaboré en 2003, portant sur leurs travaux de thèse soutenus en 1999 et 2002. Des extraits de ce rapport avaient été cités par le magazine Marianne dans son édition du 16 octobre et largement repris dans les médias.
Dans le souci de lever les doutes sur la validité des thèses d’Igor et Grichka Bodganoff et de mettre un terme à la polémique, le CNRS déclare:
« le CoNRS n’a pas compétence pour juger si la procédure administrative d’attribution d’un doctorat a été ou non correctement appliquée.»
« il n’a jamais été demandé au CoNRS de remettre en cause la délibération d’un jury de thèse, qui reste souverain.»
« Le président du CNRS a souligné que le CNRS n’a jamais fait état de ce rapport ; à ce titre, il est regrettable que des éléments en aient été diffusés. »
Igor et Grichka Bogdanoff se disent satisfaits par cette mise au point qui prouve finalement que le CNRS n’a jamais remis en cause l’obtention de leurs thèses de doctorat, contrairement aux allégations de Marianne.
 
 

NOTE D’ACTUALITE DU 06/11/2010

La commission d’accès aux documents administratifs s’est prononcée contre le fait de rendre public le rapport du CNRS. La CADA avance le fait que ce document concerne des personnes privées sur lesquelles sont portées des appréciations ou des jugements de valeur, ce qui en réserve l’usage aux seuls frères Bogdanoff.

L’avis complet de la CADA est consultable  ICI.

Le service de presse des 2 frères a immédiatement envoyé un communiqué de presse ‘sobrement ‘ titré : « IGOR ET GRICHKA BOGDANOFF: LE CNRS DESAVOUÉ  PAR LA CADA »

A ce stade, je pense que le mieux serait que MM Bogdanoff prennent l’initiative de rendre eux-mêmes public ce document. Ainsi, leurs détracteurs en seraient, sans doute pour leurs frais, non ?

Chiche !

A propos docteurjd

j.Daniel Flaysakier est médecin de formation et journaliste professionnel dans le secteur de la santé sur une chaine nationale de télévision. Ce blog est personnel et ce qui y est écrit ne reflète que les opinions de JD Flaysakier
Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à La polémique autour des Bogdanoff : Comment communiquer sur un communiqué.

  1. Et pourquoi ne publiez-vous plus de liens externes ? Il y en a pourtant dans ce billet ?
    Barbara blogueuse

    • Jean Daniel Flaysakier dit :

      REPONSE A BARBARA :

      C’est une règle adoptée par un certain nombre de responsables de blogs santé. pas de lien externe dans les commentaires.

  2. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A PHILIPPE ARVERS :

    merci de votre apport. Ce qui est inquiétant c’est la façon dont les textes sont interprétés par leurs communicants. Et ils vont sur les plateaux sans qu’on ait l’ensemble du dossier. Donc impossible de savoir faire la part des choses.

    Je suis désolé d’avoir amputé quelque peu votre message, mais comme un certain nombre de mes camarades, je ne publie plus de lien externe !

    Bien à vous

  3. Cher ami,
    .
    En 1998, pour soutenir ma thèse de Biologie Humaine à l’UCBL, 2 articles dans des revues scientifiques avec comité de lecture internationale étaient requis.
    La reconnaissance de ses travaux de recherche par ses pairs est un prérequis indispensable. Dans quelles revues SCIENTIFIQUES nos docteurs ont-ils publiés ?
    Élisabeth Teissier a soutenu une thèse à Paris, le 7 avril 2001 à la faculté des sciences sociales de la Sorbonne (Paris V) ; cela avait sucité à l’époque de nombreuses réactions ..

    Amitiés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.