Imagerie et radiographie : EOS montre les os et baisse les doses de rayons.

Dans le JT de 13 heures de ce mercredi 10 mars 2010, nous avons évoqué le système EOS, une technique d’imagerie médicale qui permet de faire des clichés du squelette osseux en position de bout et de reconstruire ensuite ces images en 3D.
 
L’intérêt de cette méthode est donc de voir un corps en charge et de pouvoir ainsi apprécier la statique, voir les zones d’appui, sur une articulation par exemple.
 
C’est un avantage par rapport à un examen fait au scanner, qui doit être pratiqué couché.
 
Cette technique a aussi un très gros avantage, celui de réduire les doses de radiations reçues par les patients.
Et cela est très important quand on sait que des examens radiographiques et scanographiques à répétition sont souvent indispensables dans des atteintes osseuses et articulaires qui touchent les enfants. La scoliose en est l’exemple type.
 
Or, il n’est pas très sain d’exposer les enfants à des rayonnements ionisants, surtout dans la zone des testicules, des ovaires et de la thyroïde.
 
C’est pour cette raison que la technique EOS est implantée dans divers services de radiologie pédiatrique dans les hôpitaux de Lille, Brest, Marseille, Bordeaux et Paris, ainsi que dans quelques cabinets privés.
 
Ce matériel a pu voir le jour grâce au travail initial de Georges Charpak qui, en 1992, reçut le prix Nobel de physique pour ses recherches sur la détection gazeuse des rayons X.
 
Une collaboration entre physiciens, chimistes, ingénieurs et médecins a permis d’aboutir, ensuite, à la création de cette nouvelle forme d’imagerie.
 
Pas une révolution, mais une grande avancée et surtout un équipement qui va dans le bon sens d’une moindre irradiation.
 
Pour ceux qui veulent en savoir plus, voici deux articles :
 
L’un sur une présentation d’EOS faite en 2005 à l’Académie nationale de chirurgie.
 
L’autre sur l’intérêt de cette technique dans le suivi des scolioses.

A propos docteurjd

j.Daniel Flaysakier est médecin de formation et journaliste professionnel dans le secteur de la santé sur une chaine nationale de télévision. Ce blog est personnel et ce qui y est écrit ne reflète que les opinions de JD Flaysakier
Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à Imagerie et radiographie : EOS montre les os et baisse les doses de rayons.

  1. Clotilde dit :

    Je recherche les sites et contacts possédants ces nouvelles technologies en imagerie EOS pour prendre Rendez-vous sur Paris ou la région parisienne.
    J’ai 42 ans et une scoliose évolutive, + gloître multinodulaire…
    donc après lecture approfondie des indications sur l’EOS, j’ai tout intérêt à opter pour cette technologie.
    Un grand merci à celui ou celle qui pourra me donner les adresses et contacts…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.