Grippe A(H1N1) : Le bilan des effets indésirables après 5 millions de vaccinations.

Au moment où s’amorce la décroissance de la première vague épidémique, l’Agence française de sécurité sanitaire, l’Afssaps, publie un premier long état des lieux sur les effets indésirables constatés dans le cadre de la vaccination contre la grippe.
 
 
Près de 5 millions de personnes ont déjà été vaccinées, principalement avec le vaccin Pandemrix adjuvanté, et le Panenza. Il y a eu également des vaccinations en moindre quantité avec le Focetria et le Celvapan.
 
Entre le 21 octobre et le 27 décembre 2009, il y a eu 2390 effets indésirables signalés.
Il s’agit d’événements survenant dans le contexte de la vaccination, dans les suites immédiates ou les jours qui suivent.
 
Ces signalements n’impliquent pas un lien de cause à effet obligatoire.
 
La majorité des effets signalés, 96,5 % exactement concernait des effets bénins et modérés.
Les plus de 18 ans représentent 83 % des signalements, les 10-18 ans représentent environ 10 %, les nourrissons de 6 à 23 mois 04% et les 2 à 9 ans 5,4 %
La douleur au point d’injection, une inflammation, des maux de tête constituaient les effets les plus souvent signalés et ont été considérés comme bénins.
 
Chez l’adulte six cas graves peuvent être liés à la vaccination ont été notifiés :
 
– 2cas de syndromes grippaux d’évolution favorable.
– 1 cas de crise d’épilepsie généralisée dans un contexte fébrile post-vaccinal chez un sujet ayant des antécédents d’épilepsie. Les suites, sous traitement, ont été simples.
 
– 1 cas de spasme bronchique chez un patient obèse aux antécédents de bronchique chronique obstructive. Là encore les suites ont été favorables sous traitement adapté.
– 2 cas de purpura thrombopénique, c’est-à-dire des lésions cutanées liées à la destruction de plaquettes sanguines, en cours de guérison.
 
Il y a, par ailleurs, 7 cas graves pour lesquels les investigations sont en cours et dont on ne peut dire pour l’instant s’ils sont en lien avec la vaccination.
 
 
Il y a eu six cas graves pour lesquels la responsabilité du vaccin a été exonérée.
 
On pourra consulter le document complet sur le  site de l’AFSSAPS 
 
On notera, au passage, que le taux d’effets indésirables et de 6,4 pour 10000 et que 96,4 % des effets sont bénins.
 
Je rappelle qu’avant le début de la vaccination, le réseau Internet pullulait de sites et de vidéos citant un « expert » pourfendeur de la vaccination.
Cet « expert » expliquait qu’il fallait s’attendre à un effet indésirable grave, notamment neurologique pour mille personnes vaccinées.
 
L’état actuel montre que ces effets graves sont 200 fois moins fréquents que ceuxprédits par cet « expert ».
 
Mais nul n’est infaillible, bien sûr !
 
 
 

A propos docteurjd

j.Daniel Flaysakier est médecin de formation et journaliste professionnel dans le secteur de la santé sur une chaine nationale de télévision. Ce blog est personnel et ce qui y est écrit ne reflète que les opinions de JD Flaysakier
Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

35 réponses à Grippe A(H1N1) : Le bilan des effets indésirables après 5 millions de vaccinations.

  1. souc annie dit :

    voila suite a une pneumonie en 2008mon medecin m a fait injecter en 2009un vaccin grippe saisonniere et celui de la grippe A je n ai pa seu d effet secondaire mais depuis queques mois je ressents de fortes douleurs musculaires du bassin a la téte et ca empire je vis au maroc donc pas de carrence de vitamine c d POUVEZsvp me dire si des patients n ont ou ne ressentent pas ce genre de probleme neurologique je rentre en novembre en frace pour effectuer des examens complementaires car les douleurs sont horrible et ressent des probleme pour me dpplacer merci de me repondre anny

    • docteurjd dit :

      Les effets secondaires associés à un vaccin apparaissent généralement dans les semaines suivant l’injection, pas plusieurs années après.
      Mais les médecins qui vous verront à votre arrivée en France seront mieux à, même de vous répondre

  2. Finneces dit :

    En 2005 j’ai eu la gripe saisonnière 3 semaines après avoir été vaccinée avec Vaxigrip et aussi une bronchite. D’où antibiotiques, radio des poumons etc. Depuis, tous les ans je me suis fait vacciner avec Gripguard. Il contient un adjuvant avec squalène et en 2009 il contenait Le H1N1 Brisbanne 2007 Aucun problème. Il est vrai qu’en 2005 le Ribomunyl qui me protégeait de la brochite depuis des années avait été retiré de la vente en France. A présent je m’en procure en Suisse et je passe un hiver sans le moindre rhûme. j’aimerais d’ailleurs savoir pourquoi le Ribomunyl a été retiré de la vente? Pour favoriser d’autres labos? Ceux qui produisent les probiotiques par exemple?

  3. siberie dit :

    bonjour, quand je parle d’effet indésirables a long termes je parle de myofascite a macrophages , sep… donc pour vous ces problèmes neurologiques ne peuvent pas venir de vaccin fait dans l’enfance. ma plus grande crainte en fait c’est d’avoir fait faire le vaccin h1n1 a mes enfants et de les avoir condamné a souffrir d’une maladie neurologique plus tard.

  4. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A SIBERIE :

    Quels effets à long terme ?

  5. siberie dit :

    bonjour je viens de relire tous les commentaires fait dans cette rubrique et je m’interroge sur la reponse que vous avez a tibri où vous dites qu’il n’existe pas d’effets indésirables a long termes pour les vaccins, pourquoi alors autant de personnes affirment être atteint d’une maladie neurologiques parce que 10 ou 15 ans avant ils ont été vaccinés. ne connaissant rien en medecine vous nous dites que lorsque l’on doit avoir des effets indésirables ils se produisent dans les semaines qui suivent ? MERCI pour tout vos articles qui sont vraiment instructifs.

  6. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A NATHU :

    12 pays ont signalé de tels cas, dont la France. les investigations sont en cours car, actuellement, rien ne permet d’affirmer un lien de causalité entre le Pandemrix et ce  phénomène.

  7. nathu dit :

    bonjour, voila que la narcolepsie est a nouveau dans les esprits, comment peut on expliquer qu’en finlande en suede on est des cas mutiples et pas en france. apres la narcolepsie que va t on apprendre sur ce fameu vaccin h1n1?

  8. nina dit :

    comment des gens peuvent ils vouloir denigrer le vaccin grippe a, je ne comprends pas comment et pourquoi , que l’on me donne une reponse . beaucoup de medecin n’ont pas voulu se vacciner, pourquoi dire que ce vaccin manque de recul qu’est ce qui le prouve? VOUS meme vous etes docteur et vous semblez pour la vaccination ou du moins pas contre. malheureusement avec tous ce tapage je ne pense pas me refaire vacciner c’est trop lourd a porter. bien a vous.

  9. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A NATHALIE :

    Aucun lien n’a été montré entre la survenue de narcolepsie et la vaccination. Les très rares effets secondaires neurologiques sont apparus dans les premières semaines suivant la vaccination.

     

  10. nathalie dit :

    je suis vaccinée mes enfants aussi et c’est a eux que je pense continuellement , cette vaccination a provoqué une telle hystérie que l’on ne sait plus si l’on a bien fait ou pas et la ce matin je decouvre que des cas de narcolepsie sont peut etre en lien avec ce vaccin, la question sera simple combien de temps apres declare t on un tel symptome merci.

  11. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A VERO :

    Personne ne vous a interdit de lire les notices, me semble-t-il !

    Je ne doute pas que vous ayez l’expertise qui vous permette de savoir ce que peuvent être les effets comparés du mercure et du squalene en fonction de leurs origines.

  12. vero dit :

    Je trouve ça incroyable. Il aura fallu la grippe h1n1 pour que le monde se demande qu’elles sont les ingrédients qu’on met dans les vaccins. Au Canada, on propose à nos bébés, un nombre incroyable de vaccins. Ne vous êtes-vous jamais demandé qu’est ce qu’il y a avait dedans? Ne regardez-vous pas ce que vous prenez comme médic? tu ne t’es jamais demandé les risques que tu avais pris en permettant d’injecter 4 vaccins à la fois à ton bébé?
    Et puis arrêtez de comparer le mercure des vaccins avec la bouffe car scientifiquement cela n’a pas le même effet pareil pour le squalène. Prenez soin de vous.

  13. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A TOM

    Vous avez toutes les informations nécessaires sur le site de l’Afssaps ou du ministère de la santé.

  14. TOM dit :

    Bonjour,
    Je me reconnais tout à fait dans le témoignage de TIBRI.
    Agé de 38 ans, j’ai été vacciné le 11 décembre et j’ai ressenti des effets secondaires tels pendant 3 semaines que j’ai dû consulter mon médecin traitant ; depuis, je suis inquiet sur les effets à long terme de ce vaccin, même si je suis persuadé que beaucoup de sites colportent des informations erronées et anxiogènes.
    Où puis-je trouver des informations fiables quant à l’innocuité du squalène à long terme et son absence d’incidence sur le déclenchement de maladies auto-immunes ?
    Merci de votre aide afin de tourner définitivement la page.
     

  15. Poulpeman dit :

    @Bichette :
    Le mercure n’est présent qu’en quantité infimes dans le vaccin. En fait, il y a plus de mercure dans une tranche de saumon que dans un vaccin. Donc pas d’inquiétude à ce niveau là.

    @Tibri :
    Les vaccins n’ont jamais engendré d’effets indésirables à long terme. Les éventuels effets indésirables se manifestent dans les jours ou semaines suivant la vaccination. Le seul effet à long terme, c’est l’immunisation.

  16. Tibri dit :

    Merci pour votre réponse mais ce sont les effets à long termes qui m’inquiètent sur plusieurs mois ou années. Quand au fait d’arrêter de regarder sur internet si je le pouvais je le ferais mais lorsque vous êtes inquiet à mon point croyez bien que ce n’est pas un choix de ma part. C’est pourquoi je recherche des réponses vraiment scientifiques et démontrées de spécialistes sur ces points là pour pouvoir enfin m’en sortir. Merci encore.

  17. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A BICHETTE :

    les organes se forment durant le premier trimestre. A 32 semaines il y a longtemps que tout est fait !

  18. Bichette dit :

    Voilà j’ai une question concernant les effets indesirables du vaccin de la grippe A: je suis enceinte de 32 SA + 3 jours. Le 20/11/2009 jeme suis faite vaccinée avec le PANENZA sur conseil de mon medecin traitant et de mon gynécologue. J’aimerais savoir si le fait que dans ce vaccin soit présent du thimerosal « mercure » il y a des risque de mal formation du foetus ?

  19. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A TIBRI :

    Le mieux est que vous arrétiez de faire des recherches sur Internet !

    Apparemment aucun membre de votre famille n’est devenu une légume, non ?

    J’igorais qu’il y avait du squalene dans le genou etc… Il y en a dans le foie et les voies biliaires puisque c’est un acide gras précurseur du cholestérol.

     

  20. TEOL dit :

    Sur votre conseil je suis allé sur le site Polonais équivalent à celui de l’INVS et je me pose de plus en plus de question sur cette vaccination massive : En Pologne le nombre de cas n’est pas, proportionnellement, plus grand qu’en France, le nombre d’hospitalisation non plus. Le nombre de décès (122) est même inférieur (toujours en proportion) à celui de la France.

    En fait je pense que cette vaccination de 8% de la population française a été inutile. C’est vrai que vacciner 8% d’une population n’a que très peu d’effet sur l’évolution globale de l’épidémie.
    100 % ou 92 % d’une population qui reste non-vaccinée, c’est du pareil au même, si l’on en croit les résultats de la Pologne.

    Et là se pose la question : A partir de quel taux de vaccination obtient-on des résultats significatifs sur une population ? 20 % ? un quart ? un tiers ? …

    Une autre question se pose : cette vaccination n’est-elle pas intervenue beaucoup trop tard ? Est-il utile de poursuivre une vaccination alors que l’épidémie est terminée, même si une hypothétique 2ième vague peut arriver en février ?

    Dans le cas d’une deuxième vague en Europe, il sera intéressant de voir ce que fera la Pologne.

  21. Tibri dit :

    Bonjour M. Flaysakier,

    je suis un papa de 39 ans qui bien que contre la vaccination contre la grippe A au départ a finalement fini par faire vacciner le 18 Décembre sa fille de 10 ans ainsi que son épouse et lui même tous avec le vaccin Pandemrix.
    Seule notre fille de 14 ans ne le fut pas car elle fait parfois de l’urticaire après avoir mangé des oeufs.

    Le problème est que dès le surlendemain j’ai commencé à farfouiller sur internet et je suis tombé sur tout un tas d’infos sur le squalène principalement notamment celles rapportant la présence de celui-ci dans les vétérans décédés du syndrome de la guerre du golfe…

    Et depuis je suis dans un état de panique et d’obsession permanente, j’ai l’impression d’avoir condamné ma fille à plus ou moins long terme ainsi que nous même par la même occasion et en fait je ne pense plus qu’à çà.

    Ensuite par une recherche approfondie j’ai commencé à me rassurer grâce notamment à des sites comme le votre mais je n’ai toujours rien trouvé qui me démontre totalement que les propos rapportés par le « soit-disant » reconnu journaliste américain Gary Matsumoto tels que repris dans cet article  soient faux (vous pouvez bien évidemment détruire le lien que j’ai collé c’est juste pour que vous le lisiez). Notamment ce qui est avancé concernant la destruction par le système immunitaire de tout ce qui ressemble au squalène dans le cerveau. Je cite : « Le système immunitaire reconnaît le squalène comme une molécule propre au corps. On peut le trouver dans les genoux, le coude, le cerveau et tout le système nerveux. Mais quand cette molécule est injectée dans le corps, le système immunitaire intervient pour la détruire et pour l?éliminer. Ingérer et digérer le squalène ne pose absolument aucun problème, mais le fait de l?injecter galvanise le système immunitaire qui s?emploie à l?attaquer? »

    J’ai beau me dire qu’il y a eu 47 millions de doses de Fluad d’injectées celà ne me rassure pas car je me dis que c’est principalement sur des personnes de plus de 65 ans et que si elle ont développées des maladies auto-immunes celà n’a pas forcement été rattaché au vaccin et que de plus les réactions du système immunitaire d’un enfant de 10 ans ne sont pas forcement les mêmes car celui-ci est moins mature et a rencontré moins d’agents pathogènes dans sa courte vie.

    J’aimerai tellement qu’un éminent spécialiste ou professeur me démonte cette théorie pour pouvoir enfin m’apaiser.

    Merci par avance

     

  22. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A TEOL :

    Je pense que les habitants du Quebec, de l’OOntario ou de la Colombie britannique et de l’Alberta ont les mêmes modes de vie et vont, par exemple, au Mexique en congès même sur de courtes périodes.

    Donc je n’ai aucune donnée spécifique sur le Quebec.

    Pour la Pologne, consukltez le site OMS qui donne un état des lieux assez précis.

  23. TEOL dit :

    Merci pour votre réponse à la 1ère question.
    Mais attention : le Québec ce n’est pas le Canada. Vous allez provoquer un incident diplomatique !!

    Pour la 2ième question sur la Pologne, avez-vous des infos sur le nombre de cas ? le nombre d’hospitalisations ? le nombre de décès?

    Merci

  24. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A TEOL :

    Le Canada a été  l’un des pays les plus rapidement touchés dès le début de la pandémie puisque l’un des tous premiers cas a été notifié début mars. Il y avait dejà des dizaines de décès avant la fin de l’été.80 % des deux millions de personnes qui ont quitté le Mewique en mars -avril 2009 par avion allaient soit aux USA soit au Canada.

    Puis-je vous rappeler qu’on ne vaccine que depuis deux mois ?

    Je ne vois pas le rapport entre la virulence et la vaccination.

     

  25. cordonnier dit :

    Bonjour,
    Début décembre devant les files d’attente aux endroits de vaccination il nous a été expliqué qu’il fallait attendre sa convocation et son tour car…les laboratoires n’avaient pas été en mesure de fournir tous les vaccins nécessaires…Aujourd’hui on nous explique que nous avons des dizaines de millions de vaccins à revendre…De qui se moque t-on ? Les labos auraient-ils mis les bouchées doubles pendant les fête ? J’en doute ! N’y avait-il pas possibilité de stopper les fabrications en temps utile ? Ou, n’y aurait-il pas des responsables politiques aveugles et incompétents….Je n’ose penser à des prises d’intérêt !
    A suivre !

  26. TEOL dit :

    Peu importe le moment du pic, l’important est que l’épidémie se termine.

    j’ai 2 questions auxquelles vous pourrez peut-être m’apporter une ou des réponses :

    – Au Québec, plus de 50% de la population est vaccinée et le taux de mortalité est 4 fois plus important qu’en France. Comment l’expliquer ?

    – En Pologne, il me semble qu’il n’y a pas eu de campagne de vaccination. Est ce vrai ?
    Si c’est vrai comment expliquer leur choix, et comment expliquer que la grippe A(H1N1) n’ait pas été plus virulente chez eux que chez nous ?

    Merci.
    Bien cordialement

  27. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A TEOL :

    Quand le pic est passé et qu’on redescend on est en phase de décroissance.

    je ne retire rien de ce que j’ai écrit.

  28. TEOL dit :

    Mr Flaysakier,

    je ne voulais pas vous blesser, mais je maintient qu’il n’est pas sérieux de dire que, le 31 décembre, « s?amorce la décroissance de la première vague épidémique ».
    Pourquoi dites-vous ça ???
    Pourquoi ne voulez-vous pas dire que le pic épidémique a eu lieu au cours des semaines 48 et 49 ?? c’est pourtant la réalité non ?
    Bien cordialement
     

  29. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A TEOL :

    Très franchement que vous ne me preniez pas au sérieux est le dernier de mes soucis!

  30. DADO41 dit :

    Voir les commentaires sur la vente des vaccins article France2.
    Modeste lecon de non utilisation???
    C’est trés grave car une nouvelle fois en dehors de toute polemique vaccin ou pas vaccin il s’avere qu’en cas de pandemie on serait incapable en france avec le systéme mis en place actuellement de vacciner en totalité la population. Deja convocation incomplete lieu,jours et horaire d’ouverture. Ensuite pour certains faire 100KMS pour suivant les jours faire jusqu’a 3 Heures de queue. Alors une nouvelle fois une des solutions et de mettre tous les PRO de la Santé sur le pont ils nous connaissent ils sont proches et cela ne serait pas plus cher au total que tout l’energie perdue pour avoir officielement 7% seulement de la population de vaccinée en 2 mois soit 20 mois au rythme acruel pour arriver à 70 %…Il y a surement quelque chose à faire. Bien que Vous ne soyez en rien impliqué dans cette situation pouvez Vous voiravec FRANCE 2 pour ouvrir un reel debat de gravité sur le sujet pas de la vaccination faut il faut il pas? ou personne ne semble d’accord mais sur en cas d’urgence comment faire plus vite pour vacciner la FRANCE.
    On critique les Belges mais sincerement leur organisation que j’ai pu voir sur place est sans aucune comparaison d’efficacite (bien qu’ameliorable aussi) par rapport à la France qui veut donner l’exemple à tout le monde.
    Cette vaccination quel gachis financier pour les contribuables.
    Bonne Année à Vous et surtout bonne santé.
    par L’organ

  31. TEOL dit :

    Il est écrit dans le texte : "Au moment où s?amorce la décroissance de la première vague épidémique"

    Franchement comment prendre au sérieux quelqu’un qui dit qu’au 31/12/2009, s’amorce la décroissance de la 1ère vague épidémique ?? Il sait que le pic a eu lieu pendant les semaines 48 et 49, soit il y a déjà 4 à 5 semaines et il fait semblant de ne pas le voir ??!!!

    Aujourd’hui, 2 janvier 2010, l’épidémie se termine. Nous passerons sous le seuil épidémique avant la fin de la semaine 1.

  32. Poulpeman dit :

    Bonjour (et bonne année au passage !),
    C’est une fort bonne idée que de présenter un petit bilan de la sécurité du vaccin. Comme prédit par les instances de santé et les essais cliniques, les effets secondaires ne sont pas différents que pour les vaccins anti-grippaux classiques.
    Quant aux « expert » auto-proclamés, aux conspirationnistes, aux anti-vaccin et autre contestataires assimilés qui se croient plus malin que le reste de la communauté scientifique, j’ai bien peur qu’ils ne tirent pas leçon de leurs erreurs. Ils se sont d’ailleurs déjà rabattu sur la critique des chiffres « officiels » et l’organisation de la campagne, faute d’avoir des effets secondaires dramatiques à dénoncer.
    Certes, la grippe A/H1N1v n’est que peu mortelle et la vaccination ne représente pas un énorme bénéfice, mais si elle peut éviter quelques décès et bloquer la propagation d’un virus dont l’évolution future est inconnue, je ne vois pas de raison de s’en priver.
    Cordialement,
    Olivier (qui a servi de cobaye pour le vaccin H1N1)

  33. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A VINCE :

    L’organisation de la campagne est, en effet, un vrai cas d’école. Je serais médecin de famille, je serais très en colère !

    Pour ce qui est de l’étude de séroprévalence que vous mentionnez et qui a donné lieu à des extrapolations un tantinet fantaisistes dans la presse, il faut rappeler que cette première vague a aussi été marquée par des cas graves. D’une gravité jamais observée dans les grippes saisonnières aux tranches d’age concernées cette fois. Près de mille personnes en réa, c’est du jamais vu.

    Xavier de Lambalerie, l’un des uateurs de l’étude le rappelle d’ailleurs fort bien.

  34. Vince dit :

    Bonne année à vous !
    Si je peux me permettre cette remarque, le problème des vaccins n’est pas tellement les effets secondaires mais l’organisation de la campagne de vaccination.
    Il faut se rappeler que 10% des français sont favorables à la vaccination. Imaginez les problèmes que cela aurait engendré s’il y avait eu beaucoup plus de candidats à la vaccination !
    D’autre part, malgré le fait qu’il ne soit pas possible d’anticiper une deuxième vague épidémique, certains pays n’hésitent pas à déclarer la fin de l’épidémie (comme aux Pays-Bas). Enfin, il y a l’étude du Pr Flahault que vous avez cité auparavant qui indique qu’il existe de nombreux cas asymptomatiques.
    Dès lors, comment inciter les gens à continuer à se faire vacciner ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.