GRIPPE A(H1N1) : la cacophonie généralisée des médecins généralistes.

Les centres de vaccination vont ouvrir plus longtemps et même le dimanche, nous dit-on.
Mais celles et ceux qui ne peuvent pas se déplacer vont attendre encore longtemps que leur médecin de famille les vaccine.
 
Début aujourd’hui de la vaccination des enfants de maternelle et de primaire. Début également pour les personnes de plus de 65 ans ayant une affection chronique. Des personnes dont on peut imaginer qu’elles ne vont pas se déplacer sur des kilomètres ni faire des heures de queue debout dans le froid !
 
On parle d’équipes « volantes » dédiées à ces situations. Quand on voit la pénurie de vaccinateurs et de médecins dans les centres, on imagine comme il sera facile de faire « décoller » ces équipes volantes.
 
Or, cette clientèle est celle que voit et suit régulièrement le médecin généraliste. Le seul acteur de santé auquel on n’a pas confié de vaccins, contrairement à ce qui se passe en Belgique, en Suisse, en Allemagne ou encore en Grande-Bretagne.
 
On sait les arguments ministériels : on a besoin des médecins pour soigner les malades. Mais les médecins voient aussi des patients qui n’ont pas de fièvre ni de courbatures et qui consultent pour un suivi régulier de leur santé, comme les hypertendus ou les diabétiques par exemple. Et rien n’empêcherait donc de vacciner ces patients, s’ils le souhaitent.
 
Oui mais on dispose seulement de flacons multidoses, disent les pouvoirs publics et si les 10 vaccins ne sont pas faits en 24 heures, le flacon est jeté.
 
Est-il si compliqué que cela, notamment en cabinet de groupe, de regrouper dix patients volontaires pour la vaccination en une journée ? Je ne le crois pas vraiment.
 
Alors pourquoi est-ce que pour la première fois dans une campagne de santé publique on exclut l’intervenant le plus près des patients, le médecin de famille.
Parce que cela coûterait trop cher à l’Assurance-maladie, murmure-t-on dans certains milieux. François Chérèque, le leader de la CFDT dit carrément que les médecins veulent se faire de l’argent sur le dos de la Sécu en réclamant les précieuses seringues.
 
Et les médecins généralistes dans tout cela ? Et bien, dans une tradition bien française, ils font entendre leurs dissensions et ne profitent pas de l’occasion pour montrer qu’ils pourraient jouer un rôle important notamment vis-à-vis des plus vulnérables et des plus isolés.
 
Que voit-on ? Trois syndicats afficher trois positions différentes.
Il y a d’abord la Confédération des syndicats médicaux français, qui regroupe généralistes et spécialistes. La CSMF est actuellement présidée par un généraliste, le Dr Michel Chassang.
Ce syndicat propose de mettre en place des heures de consultations dédiées à la vaccination au tarif équivalent de ce que perçoivent les médecins affectés aux centres de vaccination, soit 66 euros de l’heure, quel que soit le nombre de personnes vaccinées pendant cette durée.
 
Le syndicat MG –France, majoritaire chez les généralistes veut aussi vacciner. Mais ses adhérents estiment qu’ils doivent pratiquer ce geste au cours d’une consultation normale, pas créer des créneaux horaires spéciaux et ils veulent donc percevoir 22 euros par « consultation-vaccination ».
Enfin le Syndicat de la médecine libérale, le SML, minoritaire, trouve parfait que des médecins militaires et des médecins du travail s’y collent. Le SML ne veut pas vacciner !
 
Cette jolie cacophonie doit, on l’imagine, conforter les pouvoirs publics dans l’idée que la vaccination est une chose trop sérieuse pour être confiée à des médecins de terrain !
 
Ce qui est bien triste c’est que, justement, ces médecins de terrain sont ceux qui ont toute leur place et toute la légitimité pour prendre en charge les patients fragiles, ces femmes et ces hommes qui vivent loin des centres, qui ne conduisent plus et qui ne peuvent passer des heures à attendre. Prendre en charge aussi les jeunes mères et leurs enfants qu’on ne peut changer en pleine rue au milieu d’une file d’attente.
 
La France n’a jamais été très brillante en matière de prévention et ces querelles dérisoires l’illustrent une fois de plus.
 
 
 
  Pour connaître les règles de publication des commenatires, merci de consulter l’article « Commentaires :les règles du jeu » dans la rubrique INFOS BLOG
 

DEPECHE AFP DU 01/12/2009 à 13h115

 H1N1: « pas de vaccination par les médecins libéraux » (Fillon)
   
    PARIS, 1 déc 2009 (AFP) – François Fillon a annoncé mardi que les médecins  libéraux n’effectueraient « pas de vaccination » contre la grippe H1N1 pour des  « raisons logistiques » et pour leur permettre de faire face à l’épidémie de  grippe saisonnière.
    « Il n’y aura pas de vaccination par les médecins libéraux pour des raisons  qui sont évidentes », a déclaré le Premier ministre, à l’issue d’une réunion  interministérielle à Matignon.
    M. Fillon a d’abord invoqué des « raisons logistiques ». « Les vaccins sont des  vaccins multidose, ils ne peuvent pas être répartis dans n’importe quelles  conditions », a-t-il fait valoir.
    Par ailleurs, « les médecins libéraux ont à faire face à une considérable  épidémie de grippe qui doit les mobiliser complètement », a souligné le Premier  ministre.

A propos docteurjd

j.Daniel Flaysakier est médecin de formation et journaliste professionnel dans le secteur de la santé sur une chaine nationale de télévision. Ce blog est personnel et ce qui y est écrit ne reflète que les opinions de JD Flaysakier
Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

47 réponses à GRIPPE A(H1N1) : la cacophonie généralisée des médecins généralistes.

  1. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A LAULAU :

    Vous trouverez la réponse à vos questions dans un article de ce blog daté du 13/04 dans la rubrique « ACTU et GRIPPE’.

     

  2. laulau dit :

    J’aimerai savoir si des études ont démontré des effets néfastes du vaccin de la grippe A depuis la fin de l’année 2009. Je me suis fait vacciner et j’avoue que je ne sais pas si j’ai fait le bon choix …
    La grippe A est elle susceptible de « revenir » en 2010 ? Le vaccin sera t il tjs le même et sera t il couplé avec celui de la grippe saisonniere ?
    Merci d’avance et merci pr votre blog !!!

  3. bichette dit :

    En ce qui concerne cette vaccination, je n’ai jamais vraiment été ni pour ni contre, même sans être traumatisée, je pense que des règles d’hygiène simples en priorité, pour le reste faire confiance à son médecin.

  4. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A CHARLINE :

    Demandez au medecin qui vous suit son avis. Il connait votre enfant et saura vous guider utilement.

  5. charline dit :

    Mon fils de 12 mois a été vacciné il y a 2 semaines avec le panenza. Nous devons aller faire la 2eme injection la semaine prochaine.
    Je ne sais pas trop quoi faire vu qu’il n’y a qu’en france ou l’on preconise cette 2eme injection….
    Est elle vraiment necessaire ?
    Risque t il d’attraper la grippe s’il n’en a qu’une ?
    merci

  6. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A PAUL :

     

    Vous trouverez sur le site de l’AFSSAPS ou celui de l’EMEA, l’agence européenne des produits de santé, toutes les informations.

    Les critères d’efficcité correspondent notamment au taux d’anticorps produits après vaccination.

    les essais cliniques ont été publiés dans de grandes revues médicales internationales et sur les sites des agences.

  7. paul dit :

    pouvez vous expliquer comment un vaccin est mis sur le marché ? Quelles sont les mesures de sécurité ?

    Pour quelles raisons peut on penser que le vaccin contre la grippe a est aussi sur qu’un autre ?

    Je me dis que ca doit etre pareil pr chaque vaccin … pour chaque vaccin apres les essais cliniques, il est introduit sur le marché et des millions de personnes sont vaccinées avec …. je ne comprends pas ce qui est different pour le vaccin h1n1…

    Pouvez vous m’eclairer ?? merci !

  8. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A PHILIPPE :

     

    Le virus A est ultra-dominant, plus de 95 % des prélèvements tests. Il n’y a donc pas besoin de faire des examens en plus face à un syndrôme grippal.

    Rien ne vous empèche de porter un masque sur votre lieu de travail en le changeant toutes les huit heures.

  9. Philippe dit :

    Les chiffres sur l’extension de l’épidémie sont ils vrais ou bidons?
    Vendredi dernier je me suis rendu chez mon médecin traitant qui a diagnostiqué une grippe H1N1. Je lui ai demandé comment savoir sans effectuer de prélèvement? Réponse: trop de cas en ce moment, inutile d’encombrer les hôpitaux, nous avons ordre de signaler tout état grippal comme H1N1.
    Pas de prescription de Tamiflu, un arrêt de 4 jours alors que le risque de transmission du virus est de 7 jours après l’apparition des symptômes. Demain, je retourne travailler, j’espère que je ne transmettrai rien à mes collègues…
    A ne rien comprendre!

  10. marco dit :

    Mais ou est mon message???
    Reponse embarrassente??

  11. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A SAM :

    Je n’ai, par principe, strictement aucune opinion sur les déclarations de ce monsieur.

  12. sam dit :

    D’apres Marc Girard, epidemiologiste (article de tele star), le vaccin est connu pr ses effets neurotoxiques et selon lui il aurait fallu de nombreuses années pr mettre au point ce vaccin qui comprend 3 principes actifs, le vaccin a selon lui tjs été baclé.
    il prend l’exemple du prozac qui ne contient qu’un principe actif et qui a été mis au point pdt 15 ans …
    qu’en pensez vous ???

  13. vero dit :

    Mon fils a été vacciné avec le panenza il y a une semaine. Rappel dans 2 semaines.

    Je travaille a domicile et donc le garde pour le moment au lieu de le mettre a la creche pr eviter tt risque qu’il attrape cette maudite grippe.

    Au bout de combien de temps apres vaccination est il reellement bien protégé ?
    merci d’avance

  14. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A MONIQUE :

    Les atteintes des pays sont diverses, en particulier en raison des aéroports ! Ainsi la première vague a été centrée sur l’Espagne et l’Angleterre, deux pays qui recevaient les voyageurs venus du Mexique et d’Amérique du Nord, USA et Canada.

    En ce qui concerne les pronostics et les modèles, personne ne peut aujourd’hui extrapoler de façon certaine.

  15. Monique dit :

    Les courbes d’évolution de la grippe de divers pays d’Europe sont extrêmement différentes ( pics trés bas en Espagne ;moyen en Allemagne . La France ayant le pic le plus élevé ) : y a t-il une explication ? ( mode de recensement ? ou « attaque » inégale du virus et dans ce cas comment l’expliquer?
    Sur un site médical à priori sérieux ( indiqué par la cité de sciences) il est dit que vraisemblablement nous sommes au deuxième pic et que la grippe ne devrait pas s’étendre jusqu’au Printemps comme le dit mme Bachelot : sur quels critères formule t-on ces prognostics ?
    merci de votre réponse

  16. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A SEB :

    J’ai répondu à ces questions au moins dix fois. Des dizaines de millions de personnes vaccinées, pas d’effets secondaires graves notés.

    Pour la guerre du Golfe, aucune hypothèse n’a été validée à ce jour car ce syndrôme est tellement proteiforme que les explications ne peuvent être aussi simples.

  17. seb dit :

    Encore une question sur le squalene allez vous dire …
    Le squalene est utilisé dans un vaccin contre la grippe saisonniere depuis 1997 d’apres ce que j’ai pu lire … mais specifiquement pr les personnes agées. Or la il est utilisé pour tous. ON sait que sur ces personnes agées, aucun effet nefaste ne s’est produit mais sur une population de tout age, comment en etre sur ??? Tous les systemes immunitaires ne sont pas affaiblis comme pr les personnes agées ?

    De plus, dans le syndrome de la guerre du golfe, des anti corps anti squalene ont été retrouvé dans la plupart des cas de malades. Or cet adjuvant n’a pas été utilisé. Comment ca se fait ?

    Merci d’avance pr vos réponses.

  18. charlotte dit :

    Je vous remercie pour votre réponse et également pour tous les renseignements que vous founissez sur votre blog ainsi que dans les emissions ou reportages de france 2.
    Je vous fais entièrement confiance et grace à vous, je ne suis plus stressée de m’etre fait vacciner !
    Merci encore !

  19. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A CHARLOTTE ::

    Voici le bilan selon la dépèche AFP d’hier :

       Grippe H1N1 : 567 événements indésirables suite à la vaccination
                  
                   PARIS, 3 déc 2009 (AFP) – 567 événements indésirables ont été enregistrés sur environ un million de sujets vaccinés à la date du 29 novembre contre la grippe H1N1, a indiqué jeudi l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps).
                   Selon le ministre de l’Intérieur Brice Hortefeux, 1.330.000 personnes avaient été vaccinées à la date de mercredi soir dans les centres de vaccination.
                   Le vaccin Pandemrix avec adjuvant de GlaxoSmithKkline, le plus utilisé jusqu’à maintenant, a été à l’origine de 562 signalements d’effets indésirables, soit 0,5 pour 1000 doses administrées.
                   97% des cas rapportés étaient d’intensité bénigne à modérée: douleurs au site d’injection, réactions inflammatoires, douleurs générales, fièvre, fatigue, syndrome grippal…
                   24 nouvelles observations « médicalement significatives » ont été rapportées, entraînant une gêne fonctionnelle ou une incapacité temporaire. 7 nouvelles observations graves ont été signalées, dont 2 réactions allergiques (oedème de Quincke, choc anaphylactique) d’évolution favorable, 2 cas de paresthésie (fourmillements au niveau des membres) et 1 cas de douleurs thoraciques. Deux cas d’embolie pulmonaire et pneumopathie sont en cours d’évaluation.
                   Enfin le diagnostic de syndrome neurologique de Guillain-Barré estimé probable le 12 novembre suite à une vaccination chez une jeune femme de 37 ans  »a été écarté », après analyses complémentaires, selon la ministre de la Santé Roselyne Bachelot.
                   « Tous les examens neurologiques et sérologiques sont négatifs. En fait, c’est un cas de paresthésie, un problème de sensibilité et non pas de paralysie », a précisé devant la presse Jean Marimbert, directeur général de l’Afssaps.
                   Le vaccin Panenza de Sanofi-Pasteur, sans adjuvant, inoculé à 167.000 personnes à la date du 29 novembre, a provoqué cinq signalements d' »effets   indésirables ». Quatre sont considérés comme non graves (douleurs localisées, fourmillements des extrémités…). Un cas grave d’exacerbation de douleurs articulaires a été signalé chez un jeune homme souffrant d’une tumeur osseuse.
     

     

  20. charlotte dit :

    J’ai lu qu’il y avait eu 567 effets indesirables pour le moment concernant la vaccination. De quels ordres sont ils ?
    merci

  21. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A YVETTE

    :Votre mairie ou votre préfecture vous donnera l’adresse du centre.

  22. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A CLAIRE :

     

    Cette réponse vous sera fournie par les médecins du centre de vaccination

  23. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A BJ :

    Je ne vais pas ici me lancer dans un match avec votre médecin traitant. Vous avez entendu ses arguments, vous avez entendu ou lu d’autres avis. Posez des questions au médecin du centre, par exemple, et prenez votre décision.

  24. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A POLOCHON :

     

    Il existe des cas tout à fait asymptomatiques avec seulement un petit écoulement nasal, comme dans la grippe saisonnière.

  25. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A MEDECIN EN94:

    Ca c’est sûr c’était ma voix car j’ai fait ce reportage et j’ai dit d’emblée qu’elle était asthmatique. Dans le même service il y avait une jeune femme de 29 ans sous oxygénation extra-corporelle, mère d’un enfant de dix mois et sans aucun facteur de risque connu.

    Juste un point de vocabulaire : je ne me présente pas comme le référent sciences et santé de France 2. Ce vocable est sans doute utilisé par quelqu’un d’autre, pas par moi.

    Je suis journaliste à la rédaction de France 2, chargé des questions de santé.

    Je vlaisse tout un chacun apprécier le reste de vos déclarations et votre interprétation du sujet.

  26. polochon dit :

    J’aimerai savoir si l’on peut avoir la grippe a sans fievre ni toux ou gêne respiratoire ?
    Je me demande quels sont les symptomes et s’ils peuvent etre différents selon les personnes.
    La grippe prend elle d’un coup comme la grippe saisonniere ?
    merci

  27. BJ dit :

    Bonjour
    Mon médecin généraliste est farouchement opposé à la vaccination contre la grippe A H1N1, son argument , la campagne de vaccination a démarrée trop tard et qu’il est irresponsable et très dangereux de faire une vaccination sur des gens qui peuvent etre en période d’incubation.
    étant pour la vaccination et étant prèt à passer le cap pour mes enfants,
    je ne vous cache pas que le ton alarmiste de ces propos , m’a laissé sans voix….
    qu’en pensez vous ?
    merci encore pour vos réponses

  28. Yvette dit :

    Munie d’une ordonnance de mon généraliste, je suis allée chercher un coupon de vaccination à la CPAM locale. Aucune indication de centre de vaccination sur ce coupon. Puisque je ne peux aller me faire vacciner chez mon médecin, ne pourrais-je appeler une infirmière (la même qui m’a administré le pneumo 23) pour qu’elle vienne me vacciner chez moi? Mais pourrait-elle se procurer une dose individuelle?
    Je fais remarquer que les erreurs dont été victimes de jeunes enfants ne se seraient pas produites dans le cabinet du médecin de famille!

  29. claire dit :

    Bonjour,

    Ce que j’aimerai connaître : combien de ml de vaccin doit – on injecter dans le corps d’un bébé de 8 mois ( sans adjuvant ) et en combien de fois ainsi que pour un adulte Madame Bachelot avait dit une dose pour un adulte et maintenant on revien à deux ?
    Merci

  30. nono13 dit :

    Quand j’entends notre ministre de la « santé » dire qu’il serait dangeureux pour les enfants d’être vacciné par leur médecin généraliste,(danger pour la contagion dans la salle d’attente) et quand on voit comment sont organisés les séances de vaccination, je me demande si elle vit sur la même planette que nous. Deux heures et demi d’attente pour un bébé de 15 mois, dans des conditions inqualifiables. Le seul espoir c’est de ne pas être malalde. Je pense que l’organisation actuelle montre exactement la façon dont la France est dirigée.

  31. lakota dit :

    Ne pensez-vous pas que la grande concentration de gens dans les centres de vaccinations augmente le risque de contaminations, et deviens un danger pour les femmes enceintes et pour toutes les personnes fragiles ?

  32. Médecin EN 94 dit :

    Je suis totalement scandalisée par le journal de ce soir qui après avoir présenté un maman faisant la queue pendant 6 heures avec des femmes enceintes, bébé personnes agées…(pourquoi n’ y avait il pas simplement un gymnase pour les accueillir simplement au chaud avec des jeux et un café ?? un ne saura jamais !!) et 2mn après on voir en réa un femme ( dont on dit à peine qu’ elle avait un double facteur de risue :athme +obésité ) les commentaires alarmiste ( et on reconnaissait votre voix ) laissaient penser qu’ on était tous en danger de mort demain … tout pour alimenter la psychose !! !!!!!! J’ ai passé ma journée à vacciner des ados en pleine forme sans facteur de risue (peut être iront ils moins bien demain !!?) Et je recommence demain jusqu’à 22h et je ne peux plus faire mon travail auprès des enfants handicapés, suicidaires, en detresse dont je m’occupais tous les jours ( mais de ceux là on ne parle JAMAIS !!!!) Quelle désinformation , quelles manipulations sur des peurs fantasmatiques J’ ai honte de ce qui se passe étant très bien placée pour vivre au quotidien la désorganisation le non fondé scientifique ( et vous vous piquez d’être le référent médical scintifique de la 2 !!) de cette campagne. Ce que ce gouvernement a mis en place est terrible de mensonges et cela se saura tôt ou tard . Une consoeur en colère

  33. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A CHOUCHOU :

     

    Depuis ce lundi, les personnes de plus de 65 ans ayant une affection chronique doivent recevoir leur bon de vaccination. Pour les adultes, le vaccin est le vaccin avec adjuvant.

  34. REPONSE A TYBERT : dit :

     

  35. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A ERIC :

    Vous avez raison. le Canada recommande une demi-dose avec adjuvant pour les enfants « en santé » comme disent nos cousins québecois et deux demi-doses pour les enfants ayant une pathologie chronique.

    Cela parait logique puisqu’un vaccin avec adjuvant donne une meilleure réponse immunitaire.

    de toutes façons votre fils aura son rappel avec le Pandemrix.

     

  36. Chouchou dit :

    C’est plus une question -qui nous taraude, mon épouse et moi depuis quelques semaines – qu’un commentaire sur la déclaration de Mr FILLON.
    Nous sommes tous les deux agés de plus de 65 ans. Si je ne suis pas personnellement une « personne à risque », par contre, mon épouse est soignée – en ALD – pour hypertension sévère et souffre d’apnée du sommeil (assistance nocturne obligatoire par PAP ). Recevrons-nous une « invitation » à nous faire vacciner contre la grippe A ? Notre généraliste, interrogé à ce sujet, paraît hésitant sur la réponse à apporter tout en étant fervent partisan de la vaccination et nous incitant vivement à la faire faire. Si oui, ce vaccin sera-t-il, en ce qui concerne mon épouse, pratiqué avec ou sans adjonction d’adjuvant ? J’ajoute, pour terminer, que, comme chaque année, nous nous sommes fait vacciner tous les deux contre la grippe saisonnière, il y a un mois et demi.
    Merci pour votre prochaine réponse.

  37. tyert dit :

    A signaler deux choses:
    1) dans le numéro de décembre du mensuel "Pour la Science" un excellent article sur l’intérêt des adjuvants dans les vaccins ( de toute sorte)
    2) l’"aveu" de R.Bachelot: " le syndrome de Guillain-Barré décrit précédemment ( et surabondamment commenté..) n’était pas un syndrome de Guillain Barré… "… Bon je lui enlève le point du zéro que je lui avais précédemment accordé :o))

  38. eric dit :

    Bonjour,
    pere de famille, je me suis vacciné ainsi que mon épouse et notre fils aine de 11 ans avec du pandemrix. Pour notre cadet de 8 ans, nous avons appris que le gouvernement modifait son conseil et preconisait a present le panenza en 2 injections. Au canada, c’est exactement l’inverse, ils preconisent pour les moins de 10 ans de prendre le vaccin adjuvanté (plus efficace).
    Alors, je ne sais plus quoi choisir pour lui ?

  39. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A MARIEJO :

    La première vaccination assure deja une protection non néglgeable.

  40. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A KIKI :

    Que vous dire ? Oubliez les notices et les rumeurs et dites-vous  que vous avez souscrit une assurance.

  41. kiki dit :

    Nous venons de lire avec beaucoup d’attention votre article…
    Et je vous avouerai que ma femme et moi sommes très angoissés…
    En effet, faisant confiance au pouvoir public, nous nous sommes fait vacciner avec le Pandemrix il y a une semaine et nous avons également vacciné nos enfants (7 et 10 ans) avec également le Pandemrix car le médecin du centre de vaccination nous avait vraiment mis en confiance !
    Pour l’instant nos enfants ont très bien supporté le vaccin et nous aussi dans l’ensemble (quelques symptômes grippaux, et peu être quelques endroits du corps ou j’ai une sensation de « chauffe »… à moins que ce soit le stress…).
    Il faudrait vraiment que des médecins nous rassurent….!
    Quand on voit dans la notice explicative donnée aux parents que le squalène est présent également dans les aliments (olive,…) et dans certains médicaments et qu’ensuite on lit à plusieurs endroits sur internet (sur des sites sérieux je pense…) que le squalène ingéré est bénéfice et que lorsqu’il est injecté c’est tout autre chose !!!! Où est la vérité, dans tout cela ???
    Le fait que mes enfants ne ressentent pas de symptômes du Syndrome de Guillain-Barré… cela laisse-il espérer que leur système immunitaire ne s’emballe pas et qu’il est donc très peu probable que cela provoque une quelconque maladie auto-immune ?
    Autre question avant que nous repartions dans notre angoisse (qui à notre ne fait que commencer !) :
    Pour mon fils de 7 ans, il a eu seulement une demi-dose et donc logiquement je dois le ramener à partir du 16/12/2009. Nous avons vraiment envi de ne pas lui faire faire ce rappel ! Y aurait-il une contraindication particulière si ce n’est qu’il ne serait peut être pas bien protègé contre ce ficheux virus que l’on avait presque oublié !!!!
    HELP M. FLAYSAKIER !!! SVP

  42. Mariejo dit :

    Bonjour,
    Lorsque l’on doit recevoir 2 doses de vaccins (nourrissons et personnes immuno-déficientes…) est-on déjà protégé dès la première injection ? et combien de temps après celle-ci ? faut-il attendre de recevoir la deuxième dose pour être sûr d’être protégé ?
    Peut-on se permettre de se rendre à des réunions diverses (fêtes de fin d’année …) sans prendre le risque de se faire contaminer avant cette efficacité si on est immuno-déprimé ?
    Je vous remercie de votre réponse.

  43. Pierre dit :

    J’ai quand même l’impression que cette campagne de vaccination c’est du grand n’importe-quoi…
    On nous dit que les premiers jours, il n’y avait quasiment personne pour se faire vacciner, que de nombreux vaccins ont été perdus, justement à cause de ce choix des doses vendues par 10. Maintenant il y a des queues de folies et la seule solution proposée est d’ouvrir les centres le dimanche… Mieux : je suis asthmatique traité régulièrement, eh bien je n’ai jamais reçu ce bon de vaccination que j’aurais dû recevoir et apparemment, mon cas n’est pas l’exception (est-ce dû à l’affluence récente vers les centres de vaccination ?). On aimerait quand même savoir pourquoi les groupes de personnes à vacciner ont été si mal répartis.

    Pour l’anecdote, d’après C. Barbier (l’Express) N. Sarkozy aurait affirmé :
    "Les Français ont confiance en leur médecin et en l’hôpital, les 2 endroits où ils ne peuvent se faire vacciner."
    "Vous m’avez inventé un truc soviétique, où l’on fait la queue, où il faut un bon pour venir."
    Ces remarques me semblent assez pertinentes. 😉

  44. jsbeethoven dit :

    Encore une des grandes peurs qui jalonne régulièrement nos civilisations!
    J’ai vu mon médecin traitant la semaine dernière puisque je suis suivi régulièrement… Il m’a simplement demandé si j’étais vacciné contre la grippe saisonnière ( geste que je fais depuis des années)pour la grippe A, il m’a dit qu’il était urgent d’attendre!

  45. Olivier ROBARDET dit :

    Je suis médecins généraliste et je réclame le droit de vacciner tous ceux qui ne peuvent se déplacer à des kilomètres (problème de santé, familles sans moyens de locomotion)

    Je pense que leurs cas ne sont pas prévus par nos élites brejneviennes.

  46. Gérard DOITEAU dit :

    GRIPPE A (H1N1) : LE SCANDALE DES PERSONNES ATTEINTES DE MALADIES CHRONIQUES OU INVALIDANTES NE POUVANT QUITTER LEUR DOMICILE

    Le Premier Ministre vient d?annoncer que les médecins libéraux n’effectueraient « pas de vaccination » contre la grippe H1N1 pour des « raisons logistiques » et pour leur permettre de faire face à l’épidémie de grippe saisonnière.
    Cette décision m’interpelle sachant que les raisons logistiques invoquées, sont mineures et en conséquence non recevables pour justifier une telle décision.
    Mais il y a encore beaucoup plus grave, dans l’organisation de la campagne de vaccination par les autorités sanitaires sous la direction du Gouvernement :
    Ces mêmes autorités du Ministère de la santé ont récemment déclaré qu’il est hors de question de vacciner à leur domicile les malades et handicapés qui ne peuvent se déplacer. J’ajoute que ces personnes sont extrêmement vulnérables aux affections respiratoires et en conséquence la grippe A risque de leur être fatale.
    Une fois de plus ce Gouvernement considère les personnes en situation de handicap ou atteintes de maladies invalidantes comme des citoyens de second ordre pour lesquels nos dirigeants refusent de mettre en place un dispositif spécifique leur permettant d’être vacciné
    Je dénonce le manque d’égalité dans l’accessibilité aux soins pour des personnes pourtant considérées comme soi-disant prioritaires.
    Quelle désinvolture et quel mépris de la part de nos dirigeants à l’égard des personnes en situation de handicap? !
    Cette situation discriminante vis-à-vis des personnes atteintes par des maladies invalidantes, ne pouvant se déplacer de leur domicile est scandaleuse et intolérable.
    À croire que si ces personnes disparaissaient de ce monde, cela arrangerait nos gouvernants.
    Gérard Doiteau
     

  47. Vani dit :

    Quand on sait comment fonctionne l’enseignement médical en France, on comprend mieux le peu voire le manque total de solidarité entre les médecins! Ce sont tout de même eux les premiers concernés! Le gouvernement ne demande pas leur avis! Démocratie…Quand tu nous tient!…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.