Grippe A(H1N1) : une aiguille plus courte et comment rester sain dans les Lieux Saints.

NOTE D’ACTUALITE DU 20/11/2009
 
Le ministère de la santé a annoncé, hier, qu’une jeune femme enceinte qui avait été vaccinée à, quarante-huit heures plus tard perdu l’enfant qu’elle portait. Elle était enceinte de huit mois (38 semaines d’aménorrhée)
 
Face à cet événement dramatique, il faut retenir trois choses :
 
Le virus de la grippe ne traverse pas le placenta et le virus inactivé utilisé dans les vaccins non plus. Ce ne peut donc pas être une cause liée à ces virus.
Le vaccin reçu contenait de l’adjuvant, qui est une émulsion de graisse dans l’eau. A ce jour des dizaines de milliers de femmes enceintes ont été vaccinées ainsi de par le monde sans que de tels accidents soient constatés.
La mort d’un enfant dans le ventre de sa mère est un événement rare en fin de grossesse mais tout à fait possible, hélas!
Il se peut donc qu’il y ait une simple concomitance entre la vaccination et le décès de l’enfant à naître.
Une autopsie du fœtus et des examens toxicologiques sont en cours.

 
 
Un vaccin injectable par voie sous-cutanée et non pas intramusculaire va bientôt être disponible en France.
Cela concerne les centaines de milliers de personnes, enfants et adultes, qui sont astreintes à un traitement anticoagulant au long cours.
Chez ces patients, les injections intramusculaires sont contre-indiquées en raison du risque de survenue d’un hématome lors de l’injection profonde.
 
Cette solution est donc la bienvenue puisque la France et l’Europe n’ont pas homologué le vaccin sous forme de spray nasal, contenant du virus vivant atténué.
 
 
 
 
Cette fin de semaine marque la fin des départs des pèlerins musulmans vers La Mecque pour le Hadj, le pèlerinage qui constitue l’un des cinq piliers de l’Islam.
Ce sont près de deux millions de femmes et d’hommes qui vont ainsi passer des jours et des jours ensemble.
La règle veut qu’on prie épaule contre épaule vêtu d’une étoffe sans agrafe.
En période de pandémie grippale, les autorités sanitaires saoudiennes sont, bien évidemment inquiètes.
Elles ont d’ores et déjà refusé d’accorder des visas aux femmes enceintes et aux personnes atteintes de maladies chroniques.
Les autorités religieuses du pays ont également publié des fatwas, c’est-à-dire un avis juridique sur la loi coranique, autorisant l’utilisation de solutions hydro-alcooliques pour le lavage des mains.
 
Certains groupes religieux voulaient, en effet, proscrire ces solutions de lavage en raison de la présence d’alcool dans la préparation.
 
De même, si le besoin s’en faisait sentir, les autorités autoriseraient le port de masques, bien que la règle veuille qu’on prie à visage découvert, en particulier pour les femmes.
 
Les candidats au pèlerinage ont pu disposer de brochures bilingues dans les lieux de culte, les agences de voyages et certains commerces en France.
L’antenne du consulat français sera renforcée à Djeddah le temps du pèlerinage.
 
La question est de savoir si les contrats d’assurance signés chez les voyagistes prévoient le rapatriement en cas de grippe A(H1N1) contractée sur place.
Beaucoup de sociétés d’assistance excluent ce risque de leur contrat.
 
Le retour du pèlerinage sera particulièrement surveillé car on peut imaginer qu’un tel brassage de population n’est pas sans risque.
On sait, ainsi, qu’un forme particulière de méningite cérébrospinale, liée au méningocoque W135, et amenée par des pèlerins venus du Nigéria avait fait des ravages parmi les pèlerins occidentaux.
Désormais le vaccin contre cette méningite est obligatoire pour celles et ceux qui veulent faire le Hadj.
 
Cette année, les autorités saoudiennes ont exigé également la vaccination contre la grippe saisonnière et contre la grippe A(H1N1) quand ce vaccin était disponible dans les pays concernés.
 
Je signale aux rares mauvais esprits qui trainent sur Internet qu’il n’y a eu aucun passe-droit ni aucune priorité pour les pèlerins partant à La Mecque.

A propos docteurjd

j.Daniel Flaysakier est médecin de formation et journaliste professionnel dans le secteur de la santé sur une chaine nationale de télévision. Ce blog est personnel et ce qui y est écrit ne reflète que les opinions de JD Flaysakier
Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

32 réponses à Grippe A(H1N1) : une aiguille plus courte et comment rester sain dans les Lieux Saints.

  1. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A MARJORIE :

    Dans les pays du nord de l’Europe on vaccine les femmes enceintes avec un vaccin adjuvanté. Je pense que cela devrait vous rassurer car ces pays sont des démocraties conscientes et concernées par la santé de leurs habitants.

  2. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A BILLET

    Non

  3. billet dit :

    bonjour,
    actuellement enceinte de 3mois 1/2, je ne sais plus si je dois ou non me faire vacciner.
    le vaccin sans adjuvant contient du thiomersal (mercure).
    cela m’inquiete pour d’éventuelles malformations sur le foetus.
    avez vous des informations supplémentaires qui me permetrait de prendre ma decision?
    merci

  4. marjorie dit :

    Bonjour, je viens de me faire vacciner. ENCEINTE de 5 mois, j’attendais la vaccin comme une « délivrance » (je suis institutrice et donc au contact de malades « potentiels »). Mais L’INFIRMIERE S’EST TROMPEE ET M’A ADMINISTRE LE VACCIN AVEC ADJUVANT ! Est-ce que je dois avoir peur ? Est-ce que cela pourrait avoir des conséquences sur mon bébé à court ou long terme (même après l’accouchement) ? Quel est le risque d’effets secondaires chez la femme enceinte pour ce type de vaccin ? Merci d’avance pour vos réponses, une futur maman angoissée.

  5. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A OLIVIER :

     

    La grippe A epose problème lors des deux derniers trimestres de la grossesse et surtout au moment du travail.

  6. olivier dit :

    Bonjour,
    Ma femme est enceinte (début du 8e mois) et nous sommes très inquiet par rapport à cette pandémie. J’aimerais que vous nous éclaireriez sur la dangérosité de cette grippe A par rapport à la grippe saisonnière pour les femmes enceintes. Je pense que c’est la seule facon de les sensibiliser pour la vaccination.
    Quelles sont les ratio de complication pour une femme enceinte antre la grippe A et la saisonnière?
    Nous vous avons suivi à « Mots croisés » lundi soir et cela nous a beaucoup plus informé que plein d’autres emissions. Merci. Olivier

  7. Association AVK control dit :

    Vaccin contre la grippe A et traitement anticoagulant (AVK)

    Bonsoir Monsieur,

    Ne trouvant pas une rubrique consacrée aux AVK, je me permets d’intervenir sous cet article.

    Les patients sous traitement ne doivent pas recevoir le vaccin avec adjuvant. Celui-ci a été prévu pour des injections intra musculaires ce qui représente une contre indication avec ce traitement.

    L’afssaps que nous avions alerté a émis de nouvelles recommandations.
    Le vaccin Panenza® (Sanofi Pasteur) peut être administré en sous cutané chez les personnes ne pouvant recevoir une injection intra musculaire.
    Dorénavant, la circulaire de la DGS* et la DHOS* recommande que ce vaccin doit être, en particulier, administré aux sujets thrombocytémiques ou sous traitement anticoagulant ne pouvant recevoir d?injection intramusculaire avec facteurs de risque liés à la grippe.
    Cette circulaire a été adressée le 17 Novembre 2009 aux établissements de santé, aux agences régionales de l?hospitalisation (ARH) et aux préfets de régions et de départements

    Cordialement,

    Agnès Pelladeau
    Présidente Association AVK control

  8. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A SYLVIE :

    Tout dépend de votre traitement avec ou non immunosuppresseurs. Il y a à ce sujet une recommandation du haaut conseil de santé publique du 28/10/2009 que vous pouvez consulter. les médecins qui vous suivent doivent le connaître.

    La SLA n’est pas une maladie auto-immune comme la Sclérose en plaques, mais là encore c’est à un neurologue de vous conseiller.

  9. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A MICHEL De DUCLA :

    Sans doute l’heure tardive mais je ne vois pas de quoi vous souhaitez me parler.

  10. michel de ducla dit :

    cher confrère,
    à la lecture de cette nouvelle dramatique, je me permet de vous conseiller de lire cette page de la revue prescrire: http://www.prescrire.org/aLaUne/...
    je ne crois pas que l’on puisse soupçonner cette revue d’imprudence…. qu’en pensez vous?
    bien confraternellement.

  11. sylvie dit :

    Bonjour,

    J’ai laissé un commentaire vendredi mais je n’ai pas de réponse (j’ai peut être fait une fausse manip).
    Je voulais savoir si quelqu’un atteint d’une maladie auto-immune (en l’occurrence une hépatite) traitée par immuno-suppresseurs peut se faire vacciner sans risque et si oui quelle forme de vaccin ? ou bien si la vaccination peut un peu trop activer le système immunitaire et aggraver la maladie.
    L’autre point concerne les maladies neurologiques : l’antécédent de deux cas de SLA (grand-père et tante) peut’il être un risque vis à vis de ce vaccin.
    Merci
    Sylvie

    PS : comme beaucoup j’ai essayé le numéro en 08…. (payant), le centre de vaccination et même l’institut Pasteur !
    Aucune réponse

  12. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A ALINE :

    On devrait se limiter à une vaccination

  13. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A AGNES :

    La quasi totalité des virus grippaux circulants sont des virus A(H1N1). Il n’y a quasiment pas de virus de grippe saisonnière.

    Vous avez raison : l’immunité met deux semaines environ à s’installer. Vaccine t-on à temps ? Oui et non car il y aura plusieurs vagues de grippe au cours de l’hiver.

  14. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A WIWAI :

    Je pense qu’il existe un certain nombre de sites spécialisés dans cette question.

    N’ayant aucune compétence dans ce domaine, je ne m’y avanture pas.

  15. wiwaï dit :

    pourriez vous nous parler des traitements homéopathique mis en place par les médecins homéo dès l’apparition de cette grippe A.
    Car sans vouloir vanter les mérites de cette médecine alternative, elle est la seule à proposer un traitement autre que le paracétamol lors d’épisode grippaux traditionnel…
    merci,

  16. Agnès dit :

    Bonsoir docteur,
    Je suis vraiment étonnée que l’on continue à vacciner dans les villes et villages où la grippe est déjà là car le temps que notre organisme fasse des anticorps après la vaccination on peut avoir contracté la grippe !? de plus, les gens ne font pas le test pour savoir si c’est la H1N1 car les tests coutent très chers et donc le nombre réél de personnes atteintes de la grippe n’est pas connu. Dans notre village, beaucoup de personnes ont des symptomes de la grippe mais rien n’est fait ni au niveau des écoles ni ailleurs vu que l’on ne sait pas combien de personnes sont touchées !! Merci de votre réponse;
    Cordialement

  17. aline dit :

    Bonjour,
    Ma fille rentre dans son septième mois de grossesse elle s’est faite vaccinée hier aprés combien de jours le vaccin prend effet et faudra t’il une deuxiéme injection .Merci d’avance.

  18. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A CHRISTINE :

    Une femme qui allaite peut être vaccinée. les anticorps qu’elle va fabriquer protégeront également son enfant. L’adjuvant est présent à dose infinitésimale et se détruit vite. Il n’y a donc pas de risque pour l’enfant.

    Mais il est probable que les centres proposeront le vaccin sans adjuvant également aux femmes qui allaitent.

  19. christine dit :

    Monsieur,
    Ma fille allaite son bébé agé de 3 mois, je me demande s’il n’est pas risqué qu’elle se fasse vacciner avec le vaccin avec adjuvent .
    Puisque les femmes enceinte et les bébés de moins de 6 mois reçoivent les vaccins sans adjuvent ne serait-il pas préférable que les mamans qui allaitent des nourissons de moins de 6 mois soient aussi concernées . Merci d’avance.

  20. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A VAL :

     

    Tout à fait d’accord avec vous. Mais cela ne relève pas de mes compérences.

    sachez, cependant, que lundi soir Yves Calvi consacre la première partie de « Mots Croisés » à la vaccination.

  21. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A ANNA :

     

    En étant vaccinée la mère fabrique des anticorps. Ce sont ces anticorps qui passeront le placenta et protégeront l’enfant six mois environ après sa naissance.

  22. Anna dit :

    Monsieur,

    J’ai été très surprise par votre intervention ce jour au journal de 13h. En effet, vous y avez déclaré que le virus H1N1 ne pouvait être transmis par une femme enceinte au foetus (y compris celui contenu dans le vaccin). Or, le message officiel du ministère de la santé dit qu’une femme enceinte qui se fait vacciner se proètège elle-même mais aussi son enfant (c’est également ce que m’a dit mon médecin, car je suis enceinte de 8 mois). N’est-ce pas contadictoire?
    Pouvez-vous m’apporter quelques explications afin que je puisse comprendre comment l’enfant peut être protégé et fabriquer des anticorps si aucun virus ne lui est transmis via le placenta, comme vous l’avez dit aujourd’hui?

    Je vous remercie pour votre aide.

  23. Val dit :

    Bonjour,

    Face à tant d’inquiétudes, d’incertitudes et d’avis contraires, pourquoi le service public ne propose t-til pas en prime time une grande émission sur le sujet (en évitant les langues de bois motivées par des intérêts économiques) en conviant des vrais spécialistes aux argruments scientifiques. le mieux étant d’avoir des "pour" et des "contre" la vaccination, s’exprimant en toute objectivité.
    J’attends avec impatience cette émission et je ne suis pas la seule…!

    Bien cordialement

  24. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A ROSELYNE :

     

    La vaccination des femmes enceintes ne commence qu’au deuxième trimestre de la grossesse.

  25. Roselyne dit :

    Bonjour Monsieur,
    Je suis enceinte d’un mois, ma gynéco me conseille de me faire vacciner.
    Mais ma déclaration de grossesse n’est pas encore faite à la sécu.
    De plus, puis-je me faire vacciner durant le 1er trimestre de grossesse ? et si oui, avec le vaccin sans adjuvants je suppose !
    Merci pour votre future réponse

  26. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A NADEGE :

    Je ne comprends pas non plus la diversité d’arguments entre les médecins, même s’il est logique qu’un débat s’instaure. certains médecins évoquent des arguments qui relèventnon pas de la science mais de la rumeur.

    Il n’est pas impossible que votre enfant se soit contminée au contact de l’autre enfant. Vous le saurez dans les deux ou trois jours !

    En ce cas, votre fille se sera vaccinée naturellement.

  27. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A ALMONT :

    C’est le ministère de la santé qui a annoncé hier cette information.

    Nous l’avons relayée et essayé de la mettre en perspective.

    Je ne vois pas en quoi nous avons tort en disant qu’aucun élément ne permet d’imputer ce décès au vaccin.

  28. nadege dit :

    bonjour monsieur,

    je suis maman d’une petite fille de 20 mois et très inquiète face à ce virus.
    J’ai reçu le formulaire pour la vaccination de ma fille mon pédiatre me le recommande alors que mon médecin généraliste est totalement contre ! Face à ces avis opposés je suis en plein doute et je ne comprends pas pourquoi les médecins sont aussi divisés !
    Je voulais également vous préciser que ma petite fille a été en contact avec son cousin mardi soir et qu’il est atteint de la grippe H1N1 depuis mercredi soir.
    Pouvez-vous m’aider par votre savoir s’il vous plait ?

  29. Almont dit :

    Journal de 13h00 du 20 novembre. Pourquoi donc annoncer la perte de l’enfant d’une femme enceinte de 8 mois qui venait de se faire vacciner alors qu’on ne connait rien des causes et qu’on ne peut rien dire en l’état ?
    Les médias veulent ils affoler la population et l’inciter à ne pas se faire vacciner ?

  30. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A JULIETTE :

     

    Il faut que vous en discutiez avec l’oncologue qui vous suit. A priori c’est faisable, mais votre spécialiste vous aidera à prendre la bonne décision.

  31. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A Cdelest :

     

    Je vous conseille de réviser vos notions d’immunologie et de voir ce qu’est un virus inactivé. Pour le reste, n’hésitez pas à envoyer un CV ici. Je ne suis pas propriétaire de la place et vous semblez en savoir tant que vous me remplacerez sans mal.

    Mais j’ai un peu peur que vous soyez plus fort pour l’agressivité et l’insulte que pour les sciences de la vie.

  32. juliette dit :

    bonjour mr Flaysakier,
    je suis très embetée et je souhaiterai avoir votre avis.
    Il y a un an et demi j’ai subi une lobotomie droite du foie et en septembre 2009 j’ai subi une CHIP. Pourriez me dire si je dois me
    faire vacciner contre la grippe A(H1N1) je vous remercie de votre réponse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.