Grippe porcine : pas de soucis pour les saucisses et quelques informations de base.

La bouffée épidémique de grippe porcine qui touche le Mexique et les Etats-Unis montre que la vigilance doit être de mise, sans pour autant sombrer dans la psychose.
 
Quelques faits d’abord. Le virus porcin en cause est de la famille des virus A et son « immatriculation » est H1N1.
 
Ces deux lettres caractérisent les particularités des protéines qu’il porte à sa surface : une hémagglutinine (H) et une neuraminidase (N).
 
Ce sont ces protéines qui lui permettent de se coller aux cellules respiratoires qu’il infecte et d’y entrer par effraction ensuite afin de s’y reproduire.
 
La particularité de ce virus d’après ce qu’en sait actuellement le Centre de contrôle des maladies d’Atlanta, le célèbre CDC, est qu’il s’agit d’un virus porcin semblable à celui qui circule depuis 1999 aux Etats-Unis sauf pour deux genes qui sont également d’origine virale porcine mais du type rencontré en Europe et en Asie.
 
Ce virus est donc inhabituel dans sa présentation sur le continent américain.
Sa deuxième particularité c’est la facilité de transmission interhumaine.
 
Il a, en effet, été retrouvé dans des endroits et des familles où le dernier cochon vu l’a été sous forme probable de hot-dog !
 
ATTENTION : ne vous méprenez pas sur cette mauvaise plaisanterie. Je veux dire par là que le contexte n’a rien à voir avec l’Asie où il existe une promiscuité entre volailles, porcs et habitants des villages, les uns et les autres partageant souvent les mêmes pièces de la maison.
 
En aucun cas cela ne signifie qu’il y a un lien alimentaire. Je rappelle que la grippe est une infection respiratoire et uniquement cela.
Il n’y a aucun risque donc à consommer de la viande de porc. Et aucune raison de ne pas saluer votre charcutier.
 
Bonne nouvelle : les souches isolées outre-Atlantique sont sensibles à deux médicaments antiviraux l’oseltamivir et le zanamivir.
 
En revanche, la vaccination par du vaccin contenant la souche humaine A/H1N1, envisagée un temps par les Mexicains, n’a aucun intérêt direct car il n’y a pas de protection croisée.
 
Cet épisode nous montre que le virus grippal n’a pas renoncé à la guerre. La menace d’une pandémie n’est pas seulement théorique ou un gadget politico-journalistique.
 
Les efforts entrepris il y a trois ans lors des premières menaces ont été largement moqués et tournés en dérision par certains beaux esprits presque déçus de ne pas avoir vu arriver le pire.
 
Or, c’est la première fois que les pouvoirs publics et les agences sanitaires peuvent se préparer et tester des stratégies face à une menace de santé publique qui ne nous a pas encore frappés.
 
On n’a pas vu arriver le sida, par exemple. Là, on est en amont d’un risque qui n’est pas seulement statistique.
 
Il est important de pouvoir voir ce qui marche et ce qui pèche car au moment où le virus sera là, il sera trop tard pour les simulations.
 
L’avantage de pouvoir ainsi déclencher certaines procédures, même pour rien, c’est aussi de préparer la population et donc, a priori, d’éviter autant que faire se peut, les mouvements de panique.
 
Pour finir, permettez-moi d’insister sur le fait qu’il n’y a aucun risque de contamination alimentaire.
 
 Cochon qui s’en dédit !

A propos docteurjd

j.Daniel Flaysakier est médecin de formation et journaliste professionnel dans le secteur de la santé sur une chaine nationale de télévision. Ce blog est personnel et ce qui y est écrit ne reflète que les opinions de JD Flaysakier
Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

10 réponses à Grippe porcine : pas de soucis pour les saucisses et quelques informations de base.

  1. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A JONE :

     

    Comme je l’ai déjà écrit et dit, on peut parfaitement  être porteur du virus et ne pas développer de fièvre avant 36 heures . Donc un dépistage aux frontières aurait peu d’effets en dehors d’intercepter des personnes fébriles.

    Pour les niveaux d’alerte, je vous propose d’aller directement sur le site de l’OMS (http://www.oms.int ou http://www.oms.org) où vous trouverz toutes les informations nécessaires.

  2. jore dit :

    je voudrais connaitre à quoi correspond les différents niveaux d’alerte ? quelles sont les dispositions correspondant au niveau 4.(à quel niveau les écoles seront fermées,et la circulation des personnes règlementées)Sans céder à la panique j’ai l’impression (comme berlue) que beaucoup de personnes pensent (et pas seulement les autorités) que la grippe va s’arrêter aux frontières de la France. Je crois que la vigilance s’impose, et je ne comprends pas pourquoi on ne surveille pas en milieu sanitaire les personnes qui reviennent des zones contaminées

  3. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A GREGORY :

     

    j’ai dit qu les simples bavettes ne sont pas efficaces. Il faut des masques de type FFP2.

  4. Grégory dit :

    Bonjour,

    Vous dites que les masques ne protègent pas vraiment de ce qui entre dans la bouche, mais plutôt ce qui en sort, et qu’il protège que sur une durée de vie limitée.

    Même si c’est très certainement prématuré, quel est le moyen de protection le plus efficace contre ce type d’infection ? Quel est le préservatif pour ce sida ?

    Merci
     

  5. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A BERLUE :

    N’étant pas ministre de la santé, du moins pas encore, je vous répondrai à titre personnel et sur deux points précis.

    LES CAMERAS THERMIQUES.

    Autant au moment du SRAS elles étaient utiles, autant là elles n’auraientque peu d’intérêt. En effet, à la différence du SRAS, on peut être porteur du virus de la grippe et être totalement apyrétique, c’est à dire ne pas avoir une température au desuus de 37 degrés pendant 24 ou 36 heures.

    Donc, être indétectable.

    LES MASQUES.

    En cas d’alerte ils seront utiles. mais ils ont une durée de vie limitée, six à huit heures et tous n’ont pas les mêmes caractéristiques de protection.

    Si nous devions les utiliser, il faudrait bien faire diffuser l’information sur leur fonctionnement et la protection conférée.

  6. Berlue dit :

    Bonjour, Vous dites « préparer la population et éviter les mouvements de panique ».
    En entendant Soir-3 ce soir (dimanche 26), j’ai cru me retrouver aux « beaux » temps du nuage de Tchernobyl ! Nous sommes les mieux préparés du monde, selon la ministre…. Alors que les mexicains ont des masques, que les aéroports japonais ont des outils termiques pour détecter la moindre fièvre, etc.
    Il est clair que la grippe porcine s’arrêtera de toutes façons à nos frontières :
    Pour éviter la panique, on est prêts à ne prendre aucune mesure sérieuse !
    On prend vraiment les français pour des imbéciles. On leur manifeste un mépris total, comme s’ils n’étaient capables que de panique, alors que dans le passé, ils ont fait preuve de beaucoup de sagesse (voir les mouvements boursiers, par exemple !). Cela suffit !!!

  7. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A VICTOR :

    Le problème des masques c’est qu’ils n’ont pas tous le même niveau de protection et que la simple « bavette » de chirurgien ne protège pas de ce qui rentre mais plutôt  des postillons que vous pouvez emettre !

    D’autre part le masque a une durée de vie de 4 à 6 heures.

    Mais il n’est pas idiot d’en porter un lors de votre transit par l’aéroport de Mexico.

  8. Victor dit :

    Difficile de trouver des informations fiables avec ce mouvement d’inquiétude.

    Je pars au Mexique dans une semaine (je vis au Canada, rassurez-vous aucun risque pour la France!) et je suis un peu inquiet sans pour autant être parano!
    Cependant, je fais une correspondance via l’aéroport de Mexico. Sur le site de l’ambassade il est vivement conseillé d’éviter les foules et autres rassemblement. Or, dans un aéroport il y a un paquet de monde! Donc vu que la plupart des cas sont dans cette grande ville, est-il utile de porter un masque chirurgical?

    En tout cas, merci pour votre billet, rien de mieux que d’être rassuré par un peu de science!

    A bientôt!

  9. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A ANONYME :

    Le problème avec certains commentaires c’est qu’ils pensent avoir lu quelque chose alors que j’ai écrit son contraire !

    Entre deux bouchées, relisez soigneusement ce que j’écris. Vous verrez que non seulement je n’écris rien sur un risque alimentaire mais que je dis tout le contraire !

    Mais , apparemment, ce qui est sur ce blog ne vous convient pas vraiment me semble-t’il?

    Puis-je donc, à titre tout à fait amical, vous conseiller de consacrer vos lectures à des sites et blogs qui vous feront moins de mal?

    Il y en a des milliers et vous devriez trouver sans problème votre bonheur !

     

    Comme vous êtes anonyme, pardonnez moi de ne pas pouvoir vous dire au revoir par votre prénom.

  10. Anonyme dit :

    bonjour docteur!!!depuis que je vous lis , j’ai toutes les maladies, c’est incroyable!! vous voulez notre mort ou quoi! et maintenant c’est le cochon!! AH!! non DOCTEUR soyez chic , laissez le cochon tranquille , trouvez un autre sujet , car vous me faites peur docteur , en ce moment meme que je vous fait reponse je deguste des oreilles de cochon en vinaigrette ,c’est craquant sous la dent,et c’est tres bon , et je me pose pas de question !!!! laissez moi vivre DOCTEUR je vous en supplie moi docteur je suis un épecurien , je fume et je bois et je suis jamais malade , et je suis bien dans ma tete ! LAISSEZ notre cochon TRANQUILLE! TOUCHEZ pas notre cochon! le cochon c’est bon !!!! et si le cochon venait a manquer , on mangerait quoi nous LES PAUVRES!!!! c’est incroyable c’est toujours lesplats des gens modestes qui sont contaminés( cochons poulets!!! et jamais les langoustes , le caviar , je me pose des questions DOCTEUR!!!! de grace DOCTEUR arretez de nous faire peur ! LAISSEZ LE COCHON SVP! si vousvoulez faire unebonne action DOCTEUR ! en ce moment nous les ouvriers et les ouvrieres ont marchent sur une corde raide , nos emplois fondent comme neige au soleil comme nos libertées d’ailleurs !!! on aimerait manger des COTESDE BOEUFS , de la viande rouge !! DOCTEUR envoyez nous du BOEUF!! on VEUX BOEUF!! avec des frites et de la salade de pissanlit , ça doit etre bon! DOCTEUR j’ai trouvé de la salade de pissanlit en grande surface a15euros avouez c’est pas banal !!! bonne journée DOCTEUR !!! signé UN MEC qui en a ras la casquette qu’on dirige sa pauvre VIE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.