Une surmortalité hivernale qu était prévisible.

 
Le froid tue. C’est la constatation faite par l’Institut national de veille sanitaire.
La rigueur hivernale que nous avons connue cette année a entrainé une surmortalité non négligeable. Un événement tout à fait prévisible au vu des études déjà publiées.
 
Le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) publié aujourd’hui et qui concerne environ 70 % des certificats de décès de la période concernée, montre qu’il y a une surmortalité chiffrée à 5793 décès, ce qui équivaut à une surmortalité de 14 %.
 
Voici ce que disent les auteurs de l’étude :
 
« Au cours du mois de janvier 2009, l’indicateur de mortalité ajusté sur l’évolution de la population a dépassé les valeurs observées au cours des trois hivers précédents. Ce résultat s’observe plus particulièrement  chez les personnes les plus âgées (85 ans et plus) et se distribue de façon hétérogène entre les régions. Entre les semaines 4 et 12 de l’année 2005, la mortalité avait déjà atteint un niveau analogue. »
 
Le 4 janvier dernier, j’avais mis sur ce blog l’analyse d’une étude paneuropéenne qui montrait la corrélation entre la baisse de température dans 11 villes européennes et l’excès de mortalité. Un degré en moins entrainait une surmortalité de 1,35 % toutes causes confondues et 3,3 % pour les causes respiratoires.
 
La canicule de 2003 et ses 15000 morts avaient frappé les esprits et entrainé la mise en place d’un plan dédié.
 
Le froid tue également et les conseils de prudence destinés aux plus anciens et aux plus fragiles sont souvent donnés tardivement, quand il fait vraiment très froid.
 
Or toutes les études publiées ces dernières années montrent que dans des villes aux températures hivernales habituellement modérées, il en faut peu pour rendre la situation dangereuse quand le mercure joue la baisse.
 
C’est donc une leçon qui mérite d’être apprise et retenue.
 
 

A propos docteurjd

j.Daniel Flaysakier est médecin de formation et journaliste professionnel dans le secteur de la santé sur une chaine nationale de télévision. Ce blog est personnel et ce qui y est écrit ne reflète que les opinions de JD Flaysakier
Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.