ACC09-Cardiologie. Fibrillation auriculaire :Watchman, un petit dispositif pour remplacer les anticoagulants.

La fibrillation auriculaire, contraction irrégulière de l’oreillette, est une cause fréquente d’accident vasculaire cérébral. La prévention par les anticoagulants oraux est efficace mais difficile à manier et non dénuée de risques. Pour les patients les plus fragiles, un petit matériel placé dans le cœur pourrait apporter une solution intéressante.
 
La fibrillation auriculaire (FA) menace un adulte sur quatre au-delà de quarante ans. Cette sensation de cœur qui bat la chamade de façon irrégulière n’est pas seulement désagréable. Elle est aussi dangereuse car elle est pourvoyeuse d’accidents vasculaires cérébraux (AVC) en raison de l’envoi dans les artères qui irriguent le cerveau de petits caillots sanguins qui se sont formés dans l’oreillette gauche.
 
Pour prévenir ce risque d’AVC on donne des AVK ! Les anti-vitamine K sont des médicaments anticoagulants dont le rôle est de « fluidifier » le sang.
 
Mais ces médicaments imposent une surveillance car ils ne sont efficaces que dans une limite assez étroite. On mesure cette efficacité par un test sanguin dit INR. Et les patients sous AVK ont les yeux fixés sur les résultats qui doivent être inclus dans une fourchette entre 2 et 3.
Si vous avez mangé des épinards la veille ou certains légumes, vous sortez de la fourchette ! Trop haut, l’INR fait courir un risque de saignement, trop bas, il ne protège pas.
 
Autre dilemme, celui des personnes fragiles, enclines à faire des chutes, notamment les personnes âgées. On hésite à les mettre sous anticoagulants, car, en cas de chute sur la tête, elles risquent de saigner dans leur cerveau, de faire un hématome intracérébral, souvent d’une redoutable gravité.
 
Comment donc protéger des patients qui souffrent de FA et qui ont des problèmes avec les anticoagulants ?
 
Une partie de la réponse va peut-être venir d’un petit dispositif médical appelé Watchman®.
Ce petit dispositif est monté par l’intermédiaire d’une veine de la cuisse jusque dans l’oreillette droite, puis, après avoir traversé la paroi séparant les deux oreillettes, il vient se placer dans une partie de l’oreillette gauche appelée l’auricule. C’est dans cette partie que se forment les caillots générateurs d’AVC.
Le Watchman vient donc obstruer cet appendice.
 
Il a été testé dans 59 centres aux Etats-Unis et en Europe sur 800 patients atteints de FA mais dont les valvules cardiaques n’étaient pas malades.
 
Un groupe de patients a reçu le traitement anticoagulant classique, le deuxième groupe a reçu le petit dispositif accompagné les 45 premiers jours du traitement par AVK.
 
Après 24 mois de suivi pour les plus anciens patients, on s’aperçoit que plus de 90 % des patients équipés du petit dispositif n’ont plus besoin de prendre d’anticoagulants.
 
Le premier bilan de l’étude montre qu’il n’y a pas de différence entre les deux groupes quant au nombre total d’AVC ou d’AVC ischémiques, c’est-à-dire causés par un caillot.
 
Ce n’est donc pas en obstruant le lieu de formation des caillots que le dispositif démontre son efficacité, mais gràce à un effet induit.
Il y a eu, en effet, une nette diminution (I contre 6) du nombre d’AVC hémorragiques, ceux aggravés par la prise d’anticoagulants.
 
C’est donc le retrait des AVK chez plus de 90 % des patients qui explique le bénéfice !
 
Ce petit dispositif pourrait donc jouer un rôle intéressant pour des patients fragiles, à risque d’AVC en relation avec une FA et qui supportent mal les anticoagulants.
 
Avec un petit bémol cependant, car la pose de ce matériel entraine des petites complications dans un à deux pour cent des cas, ce qui suppose que cette manipulation soit faite par des équipes bien entrainées.
 
 
NOTE D’ACTUALITE  DU 22  MARS 2010
 
Les autorités américaines viennent de demander au fabricant du dispositif des données supplémentaires sur la sécurité de l’appareillage.

Il n’est donc pas encore autorisé  à la commercialisation.

A propos docteurjd

j.Daniel Flaysakier est médecin de formation et journaliste professionnel dans le secteur de la santé sur une chaine nationale de télévision. Ce blog est personnel et ce qui y est écrit ne reflète que les opinions de JD Flaysakier
Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

6 réponses à ACC09-Cardiologie. Fibrillation auriculaire :Watchman, un petit dispositif pour remplacer les anticoagulants.

  1. COLAUX Michel dit :

    Les Nouveaux anticoagulants ne semblent pas concernés.(Eliquis par exemple)
    A priori ils ont moins d’inconvénients que les AVK

  2. PETIT dit :

    Merci pour toutes ces informations.

  3. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A ALAIN

    Je suis bien incapable de vous renseigner. Je ne sais même pas si ce matériel a été homologué en Europe.

    Je crois que le plus simple est d’en parler au cardiologue qui vous suit.

  4. ALAIN dit :

    Je suis très intéressé par ce dispositif mais ne sais où me renseigner pour savoir si on peut avoir accès à cette thérapie en France…étant entendu que j’ai du mal à stabiliser mon anticoagulant depuis des années. Y a -t-il un hopital pilote un groupe test en france? merci pour les inos

  5. JD Flaysakier: dit :

     REPONSE A AVK CONTROL :

     

    Merci de m’avoir signalé un lapsus de clavier dans l’article. j’avais en effet inversé les risques liés à des chiffres d’INR hors fourchette.

  6. Bonjour,

    En attendant la venue de ce dispositif mais aussi pour tous les autres patients sous AVK, notre association se bat pour une prise en charge des dispositifs d’automesure de l’INR.

    Après avoir préconisé ce remboursement pour les moins de 18 ans, la Haute Autorité de Santé refuse de le recommander pour les adultes tout en contredisant l?avis de son groupe d?experts.

    Aussi, nous avons crée une pétition disponible sur :
    http://www.mesopinions.com/Pour-...
    ou :
    http://www.avkcontrol.com/autoco...
    Ce dernier lien vous apportera d’autres informations.

    N’hésitez pas à nous contacter pour de plus amples renseignements.

    Cordialement,
    Agnès Pelladeau
    Présidente de l’Association AVK control
    http://www.avkcontrol.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.