VIH/SIDA CROI 2009 : La chasse au VIH prend une nouvelle tournure.

Pas de nouvelles explosives, pas de mauvaises nouvelles non plus. Le cru 2009 de la conférence sur le sida qui s’ouvre à l’instant à Montréal montre quand même une orientation forte : la lutte contre le virus est sur des pistes de plus en plus prometteuses. La chasse est ouverte.
 
Vider les réservoirs, c’est le mot d’ordre à la mode dans cette seizième édition de la CROI. Ces réservoirs, ce sont tous les endroits où le VIH va se cacher quand le bombardement par des traitements de plus en plus lourds et efficaces le fait disparaître du sang.
 
On sait que certaines cellules de défense, les lymphocytes T CD4 servent, malgré elles d’abri au virus en fuite.
 
Mais elles ne sont pas les seules, ce qui complique la tache des chercheurs. Car même si on arrive à contrôler un tant soit peu ces cellules, il y a quand même un relargage de virus d’une autre source.
 
Cette autre source pourrait bien être ce qu’on appelle des cellules progénitrices. Ces cellules sont un peu comme des cellules souches, mais, au contraire de ces dernières, elles ont déjà acquis un certain degré de spécialisation vers des tissus ou organes particuliers.
 
Robert Siliciano, de l’université Johns Hopkins de Baltimore (USA) estime que c’est une piste sérieuse car les virus censés provenir de ce réservoir sont quasiment indemnes de mutations et semblent donc venir d’un même moule.
 
Le défi c’est bien sûr de pouvoir caractériser ces cellules afin de pouvoir chercher un jour à les atteindre.
 
Mais ce qu’on sait déjà c’est que cce ne sera pas en intensifiant les traitements à l’aide des molécules actuelles, car des expériences conduites en ce sens montrent qu’on ne modifie pas la dose résiduelle de virus.
 
Robert Siliciano est convaincu qu’on peut imaginer viser à l’éradication du virus d’un organisme plutôt que la théorie actuelle qui veut qu’on recherche des méthodes pour maintenir un seuil aussi bas que possible de virus afin d’éviter les conséquences liées à cette infection.
 
Mais ce but encourageant ne sera pas atteint demain, c’est évident.
 
Parmi les nouvelles attendues ici, l’efficacité chez l’animal de gels appliqués dans les voies génitales et aussi rectale de singes. Ces gels à base d’antiviraux ont donné de bons résultats.
 
Un autre essai conduit cette fois  sur des femmes en Afrique du Sud avec un gel de même nature a montré lui aussi des résultats encourageants.
 
Nous en parlerons demain.

A propos docteurjd

j.Daniel Flaysakier est médecin de formation et journaliste professionnel dans le secteur de la santé sur une chaine nationale de télévision. Ce blog est personnel et ce qui y est écrit ne reflète que les opinions de JD Flaysakier
Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à VIH/SIDA CROI 2009 : La chasse au VIH prend une nouvelle tournure.

  1. Dr. Assandé N'cho François dit :

    L’approche du sida officielle n’est pas la bonne. Il faut revoir l’étude depuis 1983. Il ya quelque chose qui cloche. Si nous restons sur cette piste, nous allons tourner en rond sans rien trouver. Toues ces grosses molécules que nous utilisons pour prolonger la vie des sidéens ne sont que des bombes à retardement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.