Cancer de la prostate : vitamine C, vitamine E et selenium n’ont aucun effet protecteur

 
 
Si vous faites partie des fanatiques des petites pilules de vitamines et de compléments alimentaires cela va être une nouvelle déception. Les vitamines C et E et le sélénium n’ont aucun effet protecteur vis-à-vis du cancer de la prostate.
 
C’est la deuxième fois en un mois que la supplémentation en  vitamines C et E montre son incapacité à jouer un rôle préventif.
 
Au mois de novembre, lors du congrès de cardiologie de l’American heart association, une première analyse de l’étude baptisée Physicans’health study avait montré l’inefficacité de ces deux vitamines dans la prévention des accidents cardiovasculaires.  
 
 
Cette étude faite sur un peu plus de 14600 médecins suivis pendant huit ans avait une deuxième composante.
 
Il s’agissait de voir ce que la supplémentation vitaminique pouvait faire sur le risque de cancer de la prostate et plus largement sur le risque de survenue de cancers.
 
Comme pour la prévention cardiovasculaire, la prise de vitamine C quotidienne et de vitamine E tous les deux jours n’a joué aucun rôle protecteur.
 
Ces résultats sont d’ailleurs confortés par la publication d’une étude encore plus vaste portant sur 35533 hommes de 50 ans et plus qui recevaient de la vitamine E et du sélénium.
 
Là encore, la stratégie de supplémentation a abouti à un échec.
 
Bien évidemment, l’échec de ces deux études ne va pas empêcher un certain nombre de personnes de continuer à croire aux vertus magiques de leurs pilules vitaminiques quotidiennes.
 
Mais attention. L’excès de vitamines n’est pas anodin. Ainsi un excès de vitamine C peut acidifier les urines et favoriser la précipitation de cristaux d’oxalates entrainant des coliques néphrétiques.
 
Quant à la vitamine E, une consommation excessive peut entrainer un risque de saignements, voire d’hémorragies.
 
Et il n’est pas inutile de rappeler que la nourriture quotidienne, pour peu qu’elle comporte des fruits et légumes, permet d’ingérer assez de vitamines et d’oligo-éléments sans avoir à acheter des capsules magiques.
 
 
 
 
Référence des études en accès libre :
 
 
 
J.Michael Gaziano et al.
Vitamins E and C in the Prevention of Prostate and Total Cancer in Men
The Physicians’ Health Study II Randomized Controlled Trial
JAMA. 2009;301(1) :(doi:10.1001/jama.2008.862). PDF
 
 
 
 
Scott M. Lippman et al.
Effect of Selenium and Vitamin E on Risk of Prostate Cancer and Other Cancers
The Selenium and Vitamin E Cancer Prevention Trial (SELECT)
JAMA. 2009;301(1):(doi:10.1001/jama.2008.864 PDF  
 
Peter H.Gann
Randomized Trials of Antioxidant Supplementation for Cancer Prevention
First Bias, Now Chance—Next, Cause
JAMA. 2009;301(1):(doi:10.1001/jama.2008.863 PDF
 
 

A propos docteurjd

j.Daniel Flaysakier est médecin de formation et journaliste professionnel dans le secteur de la santé sur une chaine nationale de télévision. Ce blog est personnel et ce qui y est écrit ne reflète que les opinions de JD Flaysakier
Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à Cancer de la prostate : vitamine C, vitamine E et selenium n’ont aucun effet protecteur

    • docteurjd dit :

      Je suis navré mais ce genre de texte n’a pas sa place sur ce blog. Seules les études publiées dans des revues scientifiques à comité de lecture sont traitées

  1. drai dit :

    Bonjour,

    Le cancer de la prostate reste une actualité très présente, hélas, pour des milliers d’hommes et leur entourage.

    Nous venons de lancer un site exclusivement réservé à l’information en relation avec cette pathologie : http://www.prostate-cancer.fr

    Avec des mots simples, auprès des dernières sources de la recherche médicale, nous proposons un guide pour mieux comprendre cette maladie et mieux la vivre.

    N’hésitez pas à nous visiter et à nous faire part de vos éventuels commentaires.

    Bien à vous tous.

    F. Drai
    Responsable relations extérieures

    http://www.prostate-cancer.fr

    Prostate-Cancer.fr, le guide clair
    à l’usage des hommes touchés par le cancer de la prostate
    et de leur entourage.

  2. JD Flaysakier dit :

    REPONSE :

    Mais où avais-je la tête ce jour là ? Bien evidemment que c’e sont les urates qui sont concernés par une acidification des urines.

    merci de m’avoir tiré les oreilles et pardon pour cette mise en ligne tardive mais je suis redevenu « étudiant » et j’étais en cours depuis deux jours.

  3. kyste dit :

    L’acidification des urines ne favorisent pas la formation des calculs oxalocalciques mais ceux d’acide urique (http://www.nephrohus.org/s/spip…. la vitamine C peut favoriser la survenue de lithiase en augmentant l’oxalurie (favorisant la sursaturation des urines et la précipitation des sels d’oxalates de calcium). la vitamine C est métabolisée en oxalate (cat.inist.fr/?aModele=aff… C’est pour ceci qu’un régime pauvre en oxalate ne doit pas contenir de vitamine C en complément alimentaire.
    Par contre la vitamine C à dose pharmacologique pourrait avoir un intérêt dans le traitement de certaines neuropathies périphériques (http://www.erudit.org/revue/ms/2...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.