VIH/SIDA : attention, oui attention avant d’enlever la capote.

En cette veille de la Journée mondiale contre le sida, un petit rappel :  « quasiment nul » ne veut pas dire « zéro » en matière de transmission du virus.
 
L’été dernier, au moment de la conférence internationale de Mexico, on a beaucoup parlé des travaux de l’équipe de Bernard Hirschel, de Genève. Ce chercheur a montré que des hommes séropositifs pour le VIH, qui suivaient correctement leur traitement, qui n’avaient pas d’infections sexuellement transmissibles, IST, et dont la mesure de la charge virale plasmatique montrait une charge indétectable, n’avaient pas contaminé leurs partenaires lors de rapports non protégés.
 
Cette information a été interprétée par certains comme une preuve de la disparition du virus des liquides biologiques dont le sperme.
 
J’avais alors rappelé dans un billet du 08/08/08 qu’une certaine prudence s’imposait quand même.
 
Et, au hasard d’une recherche bibliographique, je suis tombé sur article de la revue AIDS, signé par une équipe du CHU Pitié-Salpêtrière, à Paris.
 
Cette équipe travaille sur la procréation médicalement assistée, PMA, à destination des couples « sérodiscordants », l’un des deux membres du couple étant séropositif pour le VIH, l’autre non, et qu’il existe un désir de procréer.
 
Les médecins ont ainsi examiné le sperme de 145 hommes séropositifs pour le VIH, aucun n’ayant d’IST. Tous avaient une charge virale plasmatique indétectable.depuis six mois au moins.
 
Chez 7 de ces hommes, soit 4,82 %, la recherche du virus dans le sperme, sous forme d’ARN viral, a été positive.
 
Et même en maths modernes, 4,82 n’est pas égal à 0.
 
Il me semblait utile de rappeler ce fait même si j’imagine combien cela doit paraître pénible aux personnes astreintes à vivre une sexualité sous capote.

Référence de l’étude :

Marcelin A.G, Tubiana R et al.

Detection of HIV-1 RNA in seminal plasma samples from treated patients with undetectable HIV-1 RNA in blood plasma.

Research Letters

AIDS. 22(13):1677-1679, August 20, 2008.

A propos docteurjd

j.Daniel Flaysakier est médecin de formation et journaliste professionnel dans le secteur de la santé sur une chaine nationale de télévision. Ce blog est personnel et ce qui y est écrit ne reflète que les opinions de JD Flaysakier
Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.