ACOMPLIA: suspension de la commercialisation.

A la demande de l’Agence européenne du médicament, Sanofi Aventis suspend la commercialisation du rimonabant, vendu sous le nom d’ACOMPLIA, dont la mise sur le marché avait été autorisé en 2006.

Les motifs de cette suspension sont les suivants :

le rapport bénéfice / risque est désormais considéré comme défavorable dans le traitement des patients obèses ou en surpoids avec facteurs de risque. L’analyse des données disponibles à ce jour indique que l’efficacité en situation réelle de prescription est moindre que celle attendue sur la base des essais cliniques avec une durée de traitement d’environ 3 mois. De plus, des troubles dépressifs parfois sévères peuvent survenir, y compris chez des patients sans antécédents psychiatriques.
 
 
Si vous prenez ce traitement, demandez à votre médecin traitant ce qu’il convient de faire. 
 
 
 
Au plan économique c’est une très mauvaise nouvelle pour le laboratoire français qui avait fondé d’énormes espoirs sur ce médicament.
On parlait dans les débuts du produit d’un futur « blockbuster », c’est à dire capable de générer des revenus en milliards de dollars.
 
Mais le refus des autorités américaines d’enregistrer le produit et les difficultés rencontrées dans divers européens a transformé le blockbuster en « accident industriel »..
 
Le Directeur générale du groupe, qui était le découvreur du rimonabant, a été remplacé il y a quelques semaines.
 
Ce médicament jouait sur les récepteurs cannabinoïdes du cerveau. Dans un premier temps on avait cru qu’il serait réservé à la prise en charge de la cessation tabagique. mais, rapidement, on s’était aperçu de ses effets sur la perte de poids.
De là à en faire la « pilule à maigrir » il n’y avait qu’un pas que certains auraient aimé franchir rapidement.
 
Mais les manifestations psychiatriques, surtout à type de dépresion, ont été suffisamment notables pour que l’horizon du produit s’obscurcisse, 
 
Le taux de dépressions chez les patients obèses ou en surpoids était double de celui des patients traités par placebo.
 
Ces résultats vont encore retarder unéventuel réexamen du dossier aux Etats-Unis.
 
Cette péripétie va fragiliser le laboratoire français et dans le vaste Monopoly qui se joue actuellement dans le monde pharmaceutique, la suspension de la pilule à maigrir va aiguiser certains appétits.
 

A propos docteurjd

j.Daniel Flaysakier est médecin de formation et journaliste professionnel dans le secteur de la santé sur une chaine nationale de télévision. Ce blog est personnel et ce qui y est écrit ne reflète que les opinions de JD Flaysakier
Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à ACOMPLIA: suspension de la commercialisation.

  1. liliane dit :

    Je prend acomplia depuis 8 mois,j’ai perdu 23kg et pas de déprime.

  2. Michèle dit :

    ma mère a pris ce médicament pendant 2 mois, en mai et juin derniers; elle a cessé d’en prendre parce que nous sommes intervenus auprès de son médecin tant son état nous inquiétait. Elle était devenue anorexique.Depuis, elle est très dépressive et a fait une tentative de suicide le 23 octobre, la veille du jour de retrait du médicament. Elle est actuellement dans une clinique pour grands déprimés.

  3. francine dit :

    je prend accomplia depuis 6 moi je n’ai aucun effet secondaires ni dépressif

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.