Cancer: « Octobre rose », un mois pour se vouer à ses seins.

Tout le monde connait le ruban rouge des personnes participant à la lutte contre le sida. Mais peu savent que ce même type de ruban , mais de couleur rose, est porté depuis bien plus longtemps par les femmes américaines en signe de leur engagement contre le cancer du sein.

 

Désormais, le rose traverse l’Atlantique, puisque « Octobre rose » s’installe aussi chez nous, un mois entier dévolu au cancer du sein et à sa prise en charge.

 

L’occasion aussi de rappeler qu’en France, toutes les femmes âgées de 50 à 74 ans bénéficient d’un dépistage gratuit du cancer du sein  dans un centre de radiologie public ou privé.

 

Ce centre dot être agréé, travailler avec des appareils correspondant aux normes du cahier des charges.

Répétions-le, ce dépistage est gratuit pour les femmes ayant reçu une convocation de leur caisse d’assurance maladie.

 

Autre précision, chaque mammographie ainsi réalisée est lue par deux radiologues différents afin de limiter le risque de laisser passer une anomalie.

 

La  France est l’un des douze pays européens à avoir cette exigence de qualité qu’on ne retrouve pas, par exemple, aux Etats-Unis.

 

Cette double lecture fait que dans un certain nombre de cas une anomalie va entrainer soit une troisième lecture pour « arbitrer », soit la convocation de la femme afin de procéder à des examens complémentaires.

 

Attention : une anomalie n’est pas synonyme de cancer et une image radiographique dont on ne peut pas affirmer qu’elle est bénigne d’emblée ne signifie pas qu’on est face à un cancer.

 

On procédera généralement à une ponction-biopsie guidée par échographie, c’est-à-dire à un petit prélèvement du tissu suspect.

 

Ce n’est pas très agréable, souvent un peu douloureux, voir pénible, mais c’est indispensable.

 

Grâce à ce dépistage on peut aujourd’hui découvrir des tumeurs de très petite taille, à un stade très précoce de développement.

 

Cela aura pour effet de permettre de limiter la plupart du temps le geste chirurgical à enlever seulement la masse et non pas le sein.

 

Dans un nombre de cas non négligeables, le traitement sera limité et assez court.

 

Cela  se traduit aujourd’hui par des chiffres très encourageants, puisque cinq ans après la découverte du cancer, on obtient dans certaines formes une absence de récidive frôlant les

98 %

 

Les femmes en ont pris conscience qui, en France, répondent bien au dépistage même si on pourrait faire mieux.

 

Seule exception, Paris. Dans la capitale, elles sont seulement 27 % des femmes concernées à se rendre aux convocations de dépistage.

 

Parfois, la Parisienne n’est pas le symbole de la femme en avance, mais alors pas du tout

A propos docteurjd

j.Daniel Flaysakier est médecin de formation et journaliste professionnel dans le secteur de la santé sur une chaine nationale de télévision. Ce blog est personnel et ce qui y est écrit ne reflète que les opinions de JD Flaysakier
Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Cancer: « Octobre rose », un mois pour se vouer à ses seins.

  1. DouceDiva dit :

    Bonjour

    Ayant eu un cancer du sein je voulais apporter à ma façon mon témoignage. J’ai créé pour cela un blog d?espoir en toute simplicité spécial cancer du sein pour apporter l’espoir aux femmes touchées et leur faire comprendre qu’il y a une vie merveilleuse après….que la guérison est possible…..pour moi ma féminité en a été amplifiée intérieurement autant qu’extérieurement.  

    Si vous voulez le visiter : 
    http://www.doucediva.skyrock.com 

    Il s’appelle "Douce Diva" car il est important que les femmes sachent que l’on peut retrouver une belle féminité, redevenir une douce diva, et garder son statut pendant la maladie même si le chemin est semé de grandes difficultés ! 
    ESPOIR ! 

    Ma phrase personnelle :

    "Nous tendons vers vous nos mains
    Pour vous aider à guérir vos seins
    De tous les maux malins"

    Prenez bien soin de vous
    Claudine Maire

  2. JD Flaysakier dit :

    REPONSE :

     

    Merci de  ce signalement.

    J’ai vérifié et c’est vraiment nul ! Un pseudo « Angela >Canberra » et l’article pratiquement repompé mot à mot.

    J’ai la chance de bénéficier de l’aide d’un service juridique puissant et je les ai avertis !

  3. Anonyme dit :

    votre article a été entièrement pillé par un site pouilleux qui ne fait que des copier/coller du travail des autres. La preuve ici : http://www.continentalnews.fr/ac... Ce site est déjà dans le collimateur de plusieurs sites de news pour plaggiat. Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.