HAITI : Une tragédie presque ignorée.

Une fois n’est pas coutume,je transgresse la règle que je me suis fixée. Je vais être un tantinet militant plutôt que simple témoin.
Je souhaite, en effet, parler de ce qui se passe dans la Caraibe, sur la moitié orientale de l’ile d’Hispanola, Haiti.

Ce pays est l’un des plus pauvres au monde et a vécu depuis de trop longues années, dans une situation politique et sociale instable.

Pourtant, dans ces conditions incroyables, le pays a réussi à mettre en place un programme de lutte contre le sida qui est admirable. Il y a eu, certes, le rôle essentiel de Paul Farmer, un professeur de Harvard. mais les haitiens ont su mettre aussi en place leurs propres programmes de prévention et d’accès aux soins.

Ces professionnels de santé, médecins mais aussi infirmières et travailleurs sociaux ont oeuvré dans des conditions terribles mais avec une efficacité saluée dans le monde entier.

Ces femmes et ces hommes parlent, en outre, en français. Un français magnifique, inventif, riche d’expressions colorées et magiques.

Et nous les avons quasiment oubliés et délaissés depuis de trop longues années, comme si Haiti était une enclave américano-canadienne une fois pour toutes.

J’espère que le drame généré par la frappe des trois cyclones de cette fin d’été va amener les pouvoirs publics et le monde francophone à penser à nos frères d’Haiti.

Ils méritent mieux que notre indifférence.

A propos docteurjd

j.Daniel Flaysakier est médecin de formation et journaliste professionnel dans le secteur de la santé sur une chaine nationale de télévision. Ce blog est personnel et ce qui y est écrit ne reflète que les opinions de JD Flaysakier
Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à HAITI : Une tragédie presque ignorée.

  1. Georges D dit :

    il faut peut etre une mise a jour a cet element et transgresser a nouveau a vos regles pour ajouter maintenant le terrible seisme du 12 Janvier 2010. L’elan de solidarite des premiers mois n’a pas encore ete totalement concretise par des progres pour reloger, soigner, prevenir…Plus que jamais, cette aide sera necessaire pour la reconstruction de ce pays et de ce systeme de sante dont vous parle.

  2. christophe roccy dit :

    Bonjour!

    Je suis vraiment entierement d’accord avec vous,ce sont nos frères et soeurs un peu trop vite oubliés; mais vous connaissez mieux que moi le fonctionnement de cette société,que l’on dit évoluée!!
    Salutations

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.