TABAC: le mauvais combat des récalcitrants

L’entrée en vigueur de la loi interdisant de fumer dans les lieux publics est donc effective, avec un jour de retard. l’occasion d’entendre et de lire dans la presse des propos édifiants de la part d’opposants à cette mesure. Décidément, la santé publqie est un dur combat.

Que n’aura t-on dit ? « Liberticide » « entrée en résistance »  » ordre moral ». Tout cela pour une cigarette ! Au moment où la France rejoint un certain nombre de pays européens dans une décision de bon sens, ne pas exposer des citoyens à un produit cancérogène à leur insu, des « héros » de la liberté s’éveillent. Et comme le monde médiatique est peuplé de fumeurs et de fumeuses, stylos et micros complaisants volent au secours des nouveaux frustrés.

Pardonnez moi ce ton vif , mais il paraît assez incroyable de ne pas vouloir comprendre qu’un produit à l’origine de 60 000 décès par cancer et de nombreux accidents acrdiovasculaires qui vont gâcher la vie de gens jeunes, puisse voir sa consommation limitée.

Le risque est reconnu depuis les années 50 et le travail de deux épidémiologistes anglais, Doll et Peto, mais qu’impote. A côté de cela, souvenons nous de la folie qui traversa notre pays au moment de la crise de la vache folle. Des parents étaient prêts à retirer leurs enfants des cantines si on leur servait du boeuf, mais n’avaient rien à dire si les mêms adolescents avaient le clope au bec à la sortie du collège. Par chance, l’épidémie d’ESB semble derrière nous et aura fait environ vingt malheureuses victimes, pas 60 000 morts chaque année.

On sait qu’une femme enceint qui fume prend le risque de faire naître un enfant prématuré, de faible poids et qui devra commencer sa vie dans un service de réanimation . Pourtant près d’un tiers des femmes qui viennent consulter pour la première fois au cours de la grossess sont fumeuses, et dans certaines région fançaises on monte à 60 % .

Je faisais remarquer ces risques à une femme qui en était toujours à deux paquets et demi au 7ème mois. 3 Eh bien tant mieux si la grossesse dure moins longtemps » me répondit-elle quand j’évoquai le risque de prématurité et pour le petit poids de naissance la réponse fut « Comme ça il passera plus facilement ».

Mais les mêmes vont hurler à la port si elles travaillent dans un batiment dans lequel il y a de l’amiante.

La mesure prise pour les établissements comme les bars et restaurants vise à protéger le personnel de ces établissements. c’est la même logique qui amena à supprimer les places fumeurs dans les avions. Une décision partie des Etats-Unis. A l’époque, des mesures faites sur le personnel de cabine lors de vols d’une côte à l’autre, soit cinq heures envirion, montraient que hôtesse travaillant en classe fumeurs sur un New-York Los Angeles avait dans le sang l’équivalent de cinq à sept cigarettes.

la même étude fut faite en France à l’époque des premiers TGV sur le réseau Sud-Est. Des contrôleurs qui travaillaient sur unParis-Montpellier qui se faisait lui aussi en cinq heures à l’époque, avaient également l’équivalent de cinq cigarettes quand on mesurait le taux de cotinine, un dérivé de nicotine dans leur sang et leurs urines

De quel droit peut-on exposer quelqu’un à un risque potentiellement mortel ? On ne l’accepte pas dans le monde du travail où l’usage de substances nocives est très strictement réglementé et où on impose des équipements et des normes d’aération par exemple.

Alors pourquoi laisser un barman ou un serveur en salle se prendre de la fumée pendant des heures?

J’ai du mal à voir où est l’atteinte à la liberté du client dans cette affaire et encore plus de mal à voir dans ceux qui enfreindront la loi des descendants de Jean Moulin et des FFI.

A propos docteurjd

j.Daniel Flaysakier est médecin de formation et journaliste professionnel dans le secteur de la santé sur une chaine nationale de télévision. Ce blog est personnel et ce qui y est écrit ne reflète que les opinions de JD Flaysakier
Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à TABAC: le mauvais combat des récalcitrants

  1. FR4 dit :

    Le tabagisme constitue une toxicomanie à cause de la forte dépendance que crée la nicotine. La consommation totale de tabac augmente. D’après les estimations de l’OMS, si la prévalence mondiale du tabagisme reste inchangée, le nombre de fumeurs dans le monde, chiffré à 1,3 milliard aujourd’hui, atteindra 1,7 milliard d’ici 2025. Un fumeur sur deux mourra d’une maladie due au tabac.
    Des études menées depuis une vingtaine d’années par la même organisation montrent que, dans toutes les régions du monde, l’épidémie de tabagisme touche davantage les couches les plus pauvres de la population, aussi bien dans les pays riches que dans les pays pauvres, et ce sont ces couches qui enregistrent des taux de mortalité liés au tabac les plus élevés.
    Cette réalité trouve son illustration concrète à travers le cas des pays pauvres (en développement) où se trouvent 84 % de la population mondiale de fumeurs.

  2. Simon, qui rêve d'un arrêt total de la cigarette dit :

    Même si je déplore que nous ayons dû en arriver au « tout répressif », il faut bien reconnaître que la mauvaise foi des opposants à ces mesures est consternante !

    Dans le même genre on peut noter celle des buralistes, qui se plaignent régulièrement des augmentations du prix du tabac…

    Bah oui, les pauvres marchands de poison, on les empêche de faire des affaires…

  3. Kevin dit :

    Je suis d’accord avec le commentaire, beaucoup de fausse information circule sur le net.

    Il faut s’en méfier !

    Aller, bonne journée les amis

  4. frederique dit :

    Que de mensonges et de mauvaise information dans les medias
    Voila un site d’info reel de ce qui se passe au Royaume-uni….
    Quand en Italie notre correspondant ecrit:
    "As I have already specified, the information control in Italy is quite tight. That is why Italy is taken as an example: because they can lie as much as they want, and there is nothing documentable. Other than the general ignoring of the law in the South I have, in fact, very little documentable stories of disobedience to report – not because they do not occur, but because the media do not report about them. …."
    Je voudrais savoir si les journalistes passent les veritables informations au public ……

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.