Cellules souches : les fantasmes d’un généticien

Pourquoi, lorsqu’ils ignorent un sujet, certains scientifiques se sentent-ils obligés de dire des bêtises ? Parce qu’ils passent à la télévision, pardi !

Je viens de regarder sur la chaine parlementaire « Public Sénat » une émission consacrée à ce qui va bouger dans le monde des sciences en 2008.
Bien évidemment, l’une des participantes évoque les promesses des cellules souches, dont on attend beaucoup même si on ne voit toujours rien venir.
Et soudain devant ms yeux ébahis et mes oreilles incrédules, je vois un autre invité, professeur de génétique, mais pas médecin ni spécialiste des thérapeutiques humaines dire la bêtise.

Mettant en cause une supposée absence de réflexion éthique des biologistes impliqués dans la recherche sur ces cellules souches, ce généticien, d’un ton sentencieux déclare, à quelque chose près :

D’accord on pourra faire un cœur avec ces cellules souches. Mais un cœur ne suffit pas. Il faudra faire une cage thoracique et pourquoi ne pas aller plus loin et faire ce qui va autour

Pour ceux qui n’auraient pas compris, cela veut dire que ce scientifique des plantes craint qu’on clone des humains.

Le problème c’est qu’avec les cellules souches qu’on pourrait un jour diriger vers la fabrication de tissu cardiaque, personne n’imagine faire un cœur entier !
Ce qui est escompté c’est de pouvoir obtenir quelques centimètres carrés de tissu myocardique capable de remplacer la portion d’un ventricule gauche détruite par un infarctus. Faire comme une pièce de tissu qu’on met sur un vêtement déchiré et non refaire tout le vêtement. D’autant que cet « empiécement » sera capable d’envoyer des signaux permettant de refaire des vaisseaux et de synchroniser le travail des cellules.

Personne n’imagine donc reconstruire un organe entier, pas plus qu’un foie ou un cerveau.
Personne sauf ces marchands de peur qui ont compris qu’en tenant des discours fantasmatiques ils s’assurent des passages médiatiques.

Mais voila, quand on est à la télévision, fût-ce sur une chaîne du câble et de la TNT, qu’on est présenté comme professeur de génétique et qu’on sort une énormité, le mal est fait.

Il y a quelques années j’avais donné une définition de l’expert « médiatique « :

c’est celui qui a une opinion d’autant plus arrêtée qu’il s’éloigne de son champ de compétences.

Je remercie ce généticien de m’avoir permis une nouvelle fois de vérifier l’exactitude de mon énoncé !

A propos docteurjd

j.Daniel Flaysakier est médecin de formation et journaliste professionnel dans le secteur de la santé sur une chaine nationale de télévision. Ce blog est personnel et ce qui y est écrit ne reflète que les opinions de JD Flaysakier
Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à Cellules souches : les fantasmes d’un généticien

  1. Morel Jean-Yves dit :

    La science nous annonce des miracles.
    Les scientifiques partent en mission, en congrès, en séminaire.
    On parle de communauté scientifique.
    Donnez nous des sous on va vous faire des miracles.
    On ne donne plus au denier du culte on en donne à la ligue contre le cancer.
    Le prix nobel c’est un peu la canonisation.
    La science n’a t’elle pas remplacé la religion?
    Les OGM seraient la multiplication des pains et des poissons.
    Il y a encore peu le cancer c’était le tabac et l’alcool.
    Le citoyen n’est pas forcément un croyant.
    On assiste aux résistances aux antibiotiques, virus émergeants.
    La prévention ce n’est pas seulement le dépistage.
    Beaucoup de cancérologues ne croient pas encore aux causes environnemetales du cancer.
    Je suis effaré du peu de connaissances sur le sujet, mais encore plus du peu de moyens sur le sujet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.