Hypertension /HTA: l’hiver plus que l’été et peut-être un vaccin. Cardiologie AHA 2007

Comme promis, voici quelques nouvelles du congrès américain de cardiologie qui se déroule jusqu’au 7 novembre à Orlando, en Floride.

Parmi les centaines de travaux publiés pendant ce congrès, j’ai fait un choix arbitraire, comme tous les choix. Commençons donc par l’hypertension artérielle, l’HTA comme disent les médecins et les initiés ! La nouvelle la plus « neuve » mais aussi la plus aléatoire c’est la mise au point d’un vaccin pour traiter les hypertendus.

Vous ne rêvez pas. Une firme suisse de biotechnologie, Cytos, développe en ce moment un vaccin qui a déjà été testé sur 72 patients. Ce vaccin a pour but d’apprendre à l’organisme à bloquer l’effet d’un tout petit composé que nous fabriquons normalement, l’angiotensine 2.

Cette substance joue un rôle très important dans l’HTA et, d’ailleurs, de nombreux médicaments sont déjà utilisés pour bloquer son effet. Comme c’est une substance naturelle, l’organisme n’a aucune raison de l’empêcher d’agir. Pour pouvoir transformer cette angiotensine 2 en substance « étrangère » et donc susceptible d’être détruite, les chercheurs helvètes l’ont « collée » sur une protéine qui ressemble à un bout de virus, mais qui est inoffensive.

Le produit est administré en trois injections sous-cutanées, ses effets durent quatre mois environ aux doses actuellement testées. Les premiers résultats sont encourageants, le vaccin entraine en particulier une baisse de la tension entre 5 heures et 8 heures du matin, période critique où se produisent une grande partie des infarctus du myocarde et des accidents vasculaires cérébraux.

Dans huit ans on pourra donc imaginer se faire faire une piqûre trois fois par an plutôt que de prendre ses comprimés quotidiennement. A ce sujet, à peine un tiers des hypertendus prend régulièrement son traitement et c’est une grave erreur de la part des autres de ne pas en faire autant.

Au rythme des saisons

Deuxième étude intéressante, celle menée par les services de santé des Anciens combattants américains, la Veterans administration.

Les spécialistes de cette institution ont voulu savoir si la tension des personnes qu’ils suivent est la même quelle que soit la période de l’année. Et, oh surprise !, ils se sont aperçus que la tension aussi suivait les saisons.

En étudiant les dossiers de 443632 patients, ils ont constaté que l’hiver, la pression artérielle pouvait monter jusqu’à presque 8 % de plus qu’en été. On savait déjà depuis longtemps que le froid jouait un rôle sur la tension mais cette étude a concerné des régions froides comme l’Alaska et des endroits où l’hiver n’existe pas comme Porto-Rico. Et du sud au nord, ils ont retrouvé la même différence. Les hypothèses sont incertaines. On évoque le rôle de l’ensoleillement, de la durée de la journée, de la longueur d’onde de la lumière, d’, peut-être le rôle de la mélatonine. Cette substance fabriquée par une partie du cerveau appelée épiphyse, intervient dans de nombreux phénomènes biologiques.

De façon pratique, cela veut dire que les médecins qui suivent des hypertendus doivent être au courant de ces variations et que le contrôle de la tension doit se faire à plusieurs reprises dans l’année et non pas une seule fois. Pour celles et ceux d’entre vous qui avez un appareil d’autocontrôle, notez vos mesures au cours de l’année et dites-moi si vous avez constaté la même chose.

A propos docteurjd

j.Daniel Flaysakier est médecin de formation et journaliste professionnel dans le secteur de la santé sur une chaine nationale de télévision. Ce blog est personnel et ce qui y est écrit ne reflète que les opinions de JD Flaysakier
Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Hypertension /HTA: l’hiver plus que l’été et peut-être un vaccin. Cardiologie AHA 2007

  1. JD Flaysakier dit :

    REPONSE : Pardonnez moi mais je ne comprends pas bien le lien entre un antigène viral et l’angiotensine 2. Si vous parlez du véhiule du vaccin, l’enveloppe, elle est faite pour être attaquée et détruite et avec elle la protéine transportée. Mais cette protéine étant la même que celle qu’on veut bloquer c’est tout bénéfice puisqu’on indique la cible à notre systême de défense.

  2. Anonyme dit :

    ;bonjour,voila je trouve que c’est une decouverte fabuleuse,j’ai simplement une petite question consernant l’assotiation de l’angitensine2 a un antigne viral ,si l’organisme va detruire systemtiquement l’angitensine2 ya t-il 1risque d’hypotesionincontrolable?merci!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.