Grippe : le pic de l’épidémie n’est pas encore atteint, mais il est trop tard pour le vaccin

La souche principale de virus grippal en circulation, AH3N2 est une souche particulièrement contagieuse. C’est la même qui était l’invitée surprise indésirable de l’épidémie 2014-2015 et, à l’époque, elle n’était pas dans le cocktail vaccinal.
Cette année elle y est, heureusement.

 
La reprise des classes va encore faire augmenter le nombre de cas de grippe. Car les enfants font très souvent des grippes, qui n’ont généralement pas le caractère de gravité rencontré chez les personnes âgées et ils transmettent le virus beaucoup plus facilement et en plus grande quantité que les adultes.
Le pic de l’épidémie ne devrait donc être atteint que dans la troisième semaine de janvier 2017.
Une mauvaise nouvelle pour les urgences hospitalières qui sont déjà en flux tendu le reste de l’année sont évidemment au bord de l’explosion.
Les cas de grippe les plus graves touchent des gens âgés de plus de 70 ans, qui ont souvent d’autres maladies que la grippe va aggraver, notamment des insuffisances respiratoires et cardiaques. Et cela peut devenir des urgences vitales.

Il faut trouver des lits pour les hospitaliser, parfois de façon autoritaire et il faut aussi pouvoir les prendre en charge. Mettre une personne âgée cardiaque grippée en ophtalmologie parce qu’il n’y a que là qu’il y a de la place ce n’est pas idéal même si les services font de leur mieux.

De façon pratique il est trop tard pour se faire vacciner. Le vaccin était disponible depuis le début octobre, il fallait y penser avant.
En cas de grippe, il ne faut pas hésiter à porter un masque qu’on changera toutes les quatre heures. Il faut se laver les mains souvent et pendant un certain temps ne plus serrer la main ni faire la bise.

Et on évite de visiter des personnes âgées ..
Parfois la prévention peut ressembler à de l’impolitesse, mais mieux vaut passer pour un ingrat que de contaminer des personnes fragiles !

À propos de docteurjd

j.Daniel Flaysakier est médecin de formation et journaliste professionnel dans le secteur de la santé sur une chaine nationale de télévision. Ce blog est personnel et ce qui y est écrit ne reflète que les opinions de JD Flaysakier
Ce contenu a été publié dans MALADIES INFECTIEUSES, VARIA, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

8 réponses à Grippe : le pic de l’épidémie n’est pas encore atteint, mais il est trop tard pour le vaccin

  1. LACROIX Micheline dit :

    Bonjour Mr le Docteur Flaysakier,
    C’est toujours avec plaisir que je vous regarde et écoute votre chronique sur France 2.
    Je vous expose mon cas très rapidement :
    Je souffre d’arthrose , j’ai 63 ans , en 5 ans j’ai été opéré 3 fois au CHRU de Clermont-Ferrand( 63)par le Pr Boisgard que j’apprécie beaucoup.J’ai donc eu 1 prothèse de hanche à droite , ensuite une prothèse de genou à droite et enfin il y a 1 an une prothèse de hanche à gauche. Actuellement je souffre beaucoup de mon genou gauche au point d’avoir des difficultes importantes pour marcher. J’ai donc eu de la viscosupplementation et infiltration. Je prends du Bi-profenid et de l’ Ixprim. La solution va être encore la pose de prothèse que pour l’instant je n’accepte pas.
    J’essaye de trouver une autre solution, les cellules souches sont en cours de recherche en France ( projet européen à Montpellier). Par contre j’ai trouvé un article sur internet concernant un hôpital à Louvière CHR de Jolimont en Belgique où le Docteur Quintart utiliserait la technique des cellules souches par arthrotomie ou arthroscopie.
    Les médecins qui me suivent à Clermont-Ferrand n’ont pas entendu parler de cet Hôpital.
    J’aimerai savoir si vous, vous connaissez cette équipe , si vous en avez entendu parler?
    La technique aurait été développée par l’institut Rizzoli de Bologne (Italie).
    Par avance je vous remercie beaucoup pour votre réponse.
    Bien Cordialement.
    Micheline Lacroix

  2. Pierre Mousse dit :

    Dans « c’est a vous », sur France 5 le spécialiste du 93, répond qu’il n’est pas vacciné!
    N’est-ce pas une obligation pour le personnel qui sera en contact avec divers intervenants auprès des malades ou bien se considère t-il immunisé par son métier?
    Combien de soignants morts de la « grippe espagnole « en 1917? Il dit aussi qu’il faut encore se faire vacciner!!

    • docteurjd dit :

      la vaccination contre la grippe est recommandée pour les personnels de santé mais non obligatoire .
      Seule une pandémie peut rendre ce vaccin obligatoire.

      L’efficacité d’une vaccination faite en ce moment serait quasi nulle.

  3. JL Gervaise dit :

    Bonsoir,
    Hospitaliser une personne grippée dans un service d’ophtalmo (ou un autre pas forcément habitué à gérer un patient très contagieux) , n’est-ce pas faire rentrer le renard dans un poulailler ? (les renards n’attaquent une poule que si elle est malade)
    Ces malades qui disséminent une forte charge virale ne sont-ils pas dangereux pour les autres patients plus à risque qu’une population saine?

  4. Danièle kha dit :

    Bonjour
    Est il irresponsable de penser qu’en cas d’épidémie de grippe la visite à domicile évite la propagation du virus or cela n’existe pratiquement plus et est très mal vu par la sécu?
    Merci

    • docteurjd dit :

      Encore faut-il que le médecin ait le temps de se déplacer, ce qui, en cas d’épidémie n’est pas évident. Il faut prioritiser les déplacements.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *