Vaccin contre la grippe : des questions sur le faible taux de couverture vaccinale.

Comme chaque année, la question de la vaccination anti-grippale revient sur le devant de la scène, cette fois d’une façon dramatique pour certaines personnes.

Les décès survenus dans l’EHPAD lyonnais du groupe Korian posent évidemment des questions.

Tout d’abord on nous dit que quelques résidents décédés avaient pourtant été vaccinés.
Mais quand a t-on vacciné ces personnes ? Il faut au moins deux semaines après l’injection pour que notre système immunitaire soit prêt à se défendre contre le cocktail des trois virus injectés.
Si la vaccination est faite alors que l’épidémie est là où que la circulation du virus est en pleine accélération, l’organisme n’est pas prêt.
D’autant moins prêt d’ailleurs que les défenses naturelles des personnes âgées sont beaucoup moins efficaces que celles de gens plus jeunes.
Certaines études estiment que la réponse immunitaire chez les personnes âgées vaccinées contre la grippe ne dépasse pas 35 %
On peut estimer cela faible, mais on peut aussi considérer que 35 % c’est mieux que rien. Car si, parfois, les souches circulantes sont des virus que des personnes ont déjà rencontré dans leur vie, ce fut le cas du virus H1N1 en 2009, certaines autres souches ont une virulence particulièrement marquée et vont toucher des personnes fragiles.

Autre sujet de discussion : l’attitude des médecins et des personnels soignants face à cette vaccination.
Il y a une certaine réticence à se faire vacciner et le taux de couverture dans certains établissements est très faible.

Cette vaccination n’est pas obligatoire et relève d’une décision individuelle, notamment en fonction des personnes dont on a à prendre soin.

Il est évident que si la grippe n’est pas un événement très invalidant chez une personne jeune et en bonne santé, les troubles qu’elle entraine peuvent faire décompenser des pathologies déjà existantes chez des gens fragilisés, notamment des insuffisances respiratoires et des insuffisances cardiaques.

Il est donc important d’avoir des comportements en matière d’hygiène très stricts et bien réglés : lavage des mains avant et après passage dans la chambre et en cas de toux ou d’éternuement.

Et on devrait adopter ce qui se fait dans les pays nordiques : si un membre du personnel soignant ne veut pas se faire vacciner, il a l’obligation de porter un masque tant que dure l’épidémie.

Point important : la durée de vie d’un masque ne dépasse pas quatre heures, voire moins. Et en cas d’éternuement il faut le changer.
Il faut donc avoir un stock suffisant car il y aura besoin de deux ou trois masques par jour.

Enfin il y a les proches. Visiter un parent hospitalisé ou en Ehpad est plus que bienvenu, mais là encore il faut penser que si on transporte un virus, on va l’aider à circuler dans tout l’établissement.
Donc on doit se vacciner à temps, plutôt en novembre que le 31 décembre.
Si un enfant est grippé, mieux vaut ne pas l’emmener. L’enfant transmet le virus de façon beaucoup plus « efficace » qu’un adulte.

Et en cas de doute, le masque et les solutions hydro-alcooliques s’imposent.

On sait que le vaccin contre la grippe ne protège que contre les trois souches qu’il contient et pas contre d’autres virus proches du virus grippal.
Mais doit-on pour autant décider qu’il est inutile ?
Pour les personnes âgées fragiles, il a sûrement un intérêt, limité mais non négligeable.

A propos docteurjd

j.Daniel Flaysakier est médecin de formation et journaliste professionnel dans le secteur de la santé sur une chaine nationale de télévision. Ce blog est personnel et ce qui y est écrit ne reflète que les opinions de JD Flaysakier
Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

18 réponses à Vaccin contre la grippe : des questions sur le faible taux de couverture vaccinale.

  1. Marc D dit :

    Bonjour Docteur,

    Vous suggérez que si la vaccination est trop récente, l’immunité d’une personne et surtout d’une personne âgée n’est pas encore prête. Or, dans votre intervention sur France 2, vous avez affirmé qu’on ne le sait pas quant aux 6 personnes vaccinées et décédées. Ah bon, n’y a-t-il pas cette information à l’établissement Korian Berthelot ? et sur les carnets de santé ? n’est-ce pas une obligation du médecin qui pratique la vaccination de préciser cette donnée importante ?
    Cela ne permettrait-il pas selon vous de savoir si effectivement le délai entre la vaccination et le décès fût suffisant ? S’il le fût, ce pourrait-il que l’efficacité du vaccin puisse être mis en cause ?

    Merci pour votre réponse.
    Cdlt

    • docteurjd dit :

      l’etablissement a précisé que la campagne était en cours. On peut donc imaginer que certaines vaccinations aient été récentes.. mais je n’ai aucunement le droit de fouiller dans des dossiers médicaux.
      Et je n’ai rien affirmé

      • Marc D dit :

        Vous dites ne rien avoir affirmé, or si je reprends votre intervention mot à mot, vous affirmez bien : « certes ils ont été vaccinés contre la grippe, mais quand ? ça on ne le sait pas… »
        Replay de Fr2 du 9 janvier : http://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/grippe/grippe-les-personnes-agees-repondent-relativement-mal-a-la-vaccination-estime-le-dr-jean-daniel-faysakier_2009441.html)

        Pourquoi ne pas avoir sollicité l’établissement pour obtenir les dates de vaccination (sans demander les noms des patients bien évidemment) ? C’est une information qui est connue du personnel médical. Avez-vous pu les interpeler à ce sujet ? Si oui, pourquoi vous les ont-ils refusé ? Quelles sont les possibilités pour les médias de pouvoir connaître ces données prioritaires puisque vous rappelez que c’est le délai qui conditionne la bonne protection des patients ?

        N’est-ce pas une lacune de ne pas savoir si les délais sont suffisants ou non ? Cela peut peut-être soulever un manque d’efficacité du vaccin lui-même, n’est-ce pas ?

        Dans ce sujet si délicat, on a l’impression que vous éludez rapidement la question de l’efficacité vaccinale en la cachant derrière cette histoire de délai. Or, on attend de France 2 une enquête plus poussée si je peux me permettre afin d’éclaircir les événements.

        Merci pour les éléments que vous pourrez apporter à ma réflexion.

        Cordialement,
        Marc

        • docteurjd dit :

          je vous remercie de tous ces conseils et de toues ces leçons de journalisme.
          Je pense que nous nous sommes tout dit et je vous souhaite une bonne continuation.
          Au revoir

          • Marc D. dit :

            Bonjour M. Flaysakier,

            Je ne souhaite pas vous faire de « leçons » de journalisme, mais avant tout rappeler qu’il est possible d’obtenir des informations, sans avoir à fouiller un quelconque dossier médical.

            J’ai contacté le service de presse des établissements Korian : les 6 personnes décédées étaient vaccinées depuis le mois de novembre (http://www.nexus.fr/actualite/sante/vaccin-information-medicale-grippee-sur-france-2/).

            – Pensez-vous faire un rappel de cette affaire sur l’antenne de FR 2 ?
            – Est-ce qu’au vu du délai largement suffisant d’après vos propos (2 à 3 semaines pour que le vaccin soit efficace), l’efficacité du vaccin contre la grippe est à remettre en cause dorénavant ?

            J’espère que nous pourrons continuer d’enrichir notre échange.

            Bonne journée
            Marc

          • docteurjd dit :

            je ne souhaite pas continuer ce dialogue

  2. dréano dit :

    Bonjour,
    Pourquoi ne parle-t-on jamais, dans les mesures de protection, des chaussures des visiteurs ou du personnel?
    Lavage des mains,évidemment, masques aussi, mais quand on pense à tous les endroits où on peut circuler et transporter des microbes…ne pourrait-on prévoir des tapis imbibés de produits antibactériens?

  3. MULTEDO Jean-Pierre dit :

    Le refus de se faire vacciner tient du fait que le VAG n’est efficace qu’une fois sur deux (une fois sur trois pour les personnes âgées) et qu’il peut y avoir des effets secondaires, parfois graves. L’alternative que j’ai proposée à mes patients pendant de nombreuses années a été la méso vaccination d’un dixième de la dose par voie intradermique, avec des résultats nettement supérieurs à la dose totale IM. SANOFI Pasteur a confirmé en sortant son vaccin INTANZA/IDflu, 1er vaccin ID contre la grippe recommandé dans l’Union Européenne. Et un vaccin par patch constitué de centaines de micro-aiguilles est à l’étude aux USA. Madame Touraine n’est certainement pas au courant. Je peux vous donner plus de détails si cela vous intéresse. Bien confraternellement. JPM.

    • docteurjd dit :

      Les effets secondaires graves sont vraiment très rares. les phénomènes de narcolepsie rencontrés avec le vaccin H1N1 n’ont pas été décrit depuis.
      Vous dites que votre méthode est plus efficace que la méthode usuelle. mais comment l’avez vous mesurée ? Avez vous conduit ou avez vous participé à un essai randomisé ?

      • MULTEDO Jean-Pierre dit :

        Impossible ici d’entrer dans le détail des nombreuses publications que nous avons faites (je ne suis pas le seul), dans le cadre de la Société Française de Mésothérapie, depuis 1985.
        Il s’agit bien sûr d’études statistiques. Exemple: Sur 1945 vaccinés par méso injection, 61 cas de grippe, soit 3% d’échecs. Par contre, Serge Klacansky a travaillé avec l’Institut Mérieux sur les séroconversions obtenues après injections ID du dixième et du vingtième de la dose. Il a constaté une immunisation avec persistance des séropositivités 120 jours après la vaccination.
        L’Institut Pasteur n’était pas intéressé, à l’époque par la voie ID. Or c’est Sanofi Pasteur qui vient de sortir le vaccin antigrippal intradermique dont personne ne parle! Ils pourront vous renseigner certainement mieux que moi sur l’intérêt des mini vaccinations intradermique. Cordialement.

        • docteurjd dit :

          Ces études ont elles été publiées dans des revues à comité de lecture ? Je veux bien croire que vous ayez des résultats mais comprenez que je souhaiterais avoir des références indiscutables

          • MULTEDO Jean-Pierre dit :

            Les seules références sont les publications de la Société Française de Mésothérapie dans sa revue et au cours des Congrès Internationaux:
            -Le quatrième – Paris – 1985 (Mésovaccination antigrippale – Multedo)
            -Le cinquième – 1988 (La mésovaccination intradermique antigrippale – Klakansky)
            -Le septième – Bordeaux – 1995 – Mésovaccination en Algérie, à propos de 300 cas – Baba Brahim)
            -Le dixième – Alger – 2003 – Mésovaccination antigrippale, 20 années d’expérience – Multedo).
            C’est bien peu , je vous l’accorde pour convaincre mais la SFM n’a pas les moyens nécessaires pour entreprendre une étude à grande échelle. Elle n’en a d’ailleurs plus la volonté depuis la disparition de son fondateur, Michel Pistor et depuis les dérapages de la méso esthétique. Reste aux Grands Patrons proches des ministères le pouvoir d’entreprendre des campagnes de vaccination et de prévention un peu plus sérieuses que les précédentes.
            P-S: Voir OSTERHOLM M. – On peut redouter 200 millions de morts (Quotidien du médecin n° 7744 du 09 mai 2005).
            Voir aussi BELSHE R., KENNEY R – Période de pénurie de vaccin grippe aux États Unis. (Quotidien n° 7626 du 05 nov. 2004). +++
            En attendant, on se lave les mains …

  4. anne dit :

    le bel optimisme de spondylo fait plaisir à voir. Merci Dr Jd de rappeler les contreindications de la vit C..
    j’ai eu la grippe dans mes quarante ans.. en bonne santé.. j’ai été  » pliée » pendant 15 jours, et sur pied au bout d’un mois ( dormant 13 h / nuit, du jamais vu )
    Ceux qui ont eu la  » vraie grippe », en général, qu’ils travaillent ou soient retraités, n’ont pas envie de revivre cela.

  5. spondylo dit :

    la grippe est guérie en 5 heures maximum par 2 grammes de vitamine C toutes les demi heures mais cela ne rapporte pas d’argent à l’industrie pharmaceutique ni aux medecins

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.