Greffe d’avant-bras : une technique encore en évaluation

La greffe de membres, en particulier d’avants bras, est une technique encore en évaluation.
Il y en a eu 62 à ce jour dans le monde, dont 7 à Lyon, le centre le plus avancé et une à Paris.

Côté chirurgical les choses sont bien réglées, mais la grosse difficulté reste la lutte anti rejet.
Sur les 62 greffes, il y a eu 17 amputations à cause de ce problème de rejet.

Trouver des organes n’est pas simple non plus : en France 3 familles ont accepté l’an dernier de donner les tissus d’un proche. Mais aucun receveur n’était compatible avec des dons.
Il faut donc essayer de voir comment améliorer les choses. C’est pour cela qu’un PRME, programme de recherche médico-économique a été lancé en France récemment.
Ce programme est doté de deux millions d’euros. C’est le centre de Lyon qui sera maitre d’œuvre et incorporera l’équipe parisienne dans ce projet.

Le but est de comparer sur le long cours, donc au-delà d’un an, les résultats d’une transplantation d’avant-bras à ceux d’une implantation de prothèses de dernière génération.

Ces prothèses, en perpétuel progrès, permettent une qualité de vie et une réalisation de gestes dans la vie de tous les jours qui peuvent être plus adaptées aux attentes de certains patients et sans le risque de rejet.

Un retard administratif à la libération des fonds a entrainé une suspension administrative des autorisations de transplantation en France, pas de radiation ou de retrait définitif des listes.

Tout devrait prochainement rentrer dans l’ordre et permettre ainsi le lancement de l’évaluation à des coûts de l’ordre de 150000 euros, très inférieurs à ce qu’exigent les hôpitaux et les médecins américains.

A propos docteurjd

j.Daniel Flaysakier est médecin de formation et journaliste professionnel dans le secteur de la santé sur une chaine nationale de télévision. Ce blog est personnel et ce qui y est écrit ne reflète que les opinions de JD Flaysakier
Ce contenu a été publié dans VARIA, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

6 réponses à Greffe d’avant-bras : une technique encore en évaluation

  1. elisa Marigny-carpe dit :

    Bonjour docteur mon frère a eu un accident de voiture on lui a amputer le bras je voulais savoir si il peu avoir une greffe

    • docteurjd dit :

      Cette question relève de la compétence des chirurgiens. Demandez leur de se rapprocher éventuellement de l’équipe du CHU de Lyon

  2. Gervais Marc dit :

    Bonjour je m’appelle Marc.j’ai hu un accident de travail en 2009 j’ai la main droite
    Couper entre le coude et le poignet et la gauche il me reste le petit doit.
    J’aimerais savoir si je pourrais avoir une transplantation de doit et de bras ou un ou l’autre. Merci de conpreantion

    • docteurjd dit :

      Je ne suis pas chirurgien et ne peux donc pas vous répondre. Il faut que votre médecin se mette en relation avec les Hospices Civils de Lyon qui coordonnent le programme de greffes

  3. Artegal dit :

    Bonjour Docteur, j’ai lu des articles et vu des émissions intéressantes sur les greffes d’organes. Des détails sont donnés sur les « raccordements » des artères, veines, bronches, tendons, etc… Je n’ai jamais entendu parler des systèmes nerveux. Comment les nerfs sont reconnectés aux organes, sensitifs ou moteurs ? Par exemple qu’est-ce qui commande les battements d’un nouveau coeur ? Comment est restaurée la sensibilité des doigts ?
    Merci pour votre réponse et merci pour vos interventions télé.
    Cordialement

Répondre à elisa Marigny-carpe Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.