Laits et produits laitiers : utiles mais à consommer avec modération

La consommation de lait et de produits laitiers connait une baisse en France. Parmi les raisons invoquées, des allégations mettant en doute l’intérêt de ces produits pour la santé. Petit point des connaissances actuelles.

Si les publicités nous incitent à consommer « au moins » cinq fruits et légumes par jour, les messages de santé devraient nous indiquer de consommer des produits laitiers mais « pas plus de 3 » par jour, selon les données épidémiologiques actuelles.On a constaté en effet dans diverses études une association chez l’homme entre ubne consommation élevée de lait et un risque majoré de cancer de la prostate.
Cela inclut le lait, les fromages et les produits lactés, au premier plan les yaourts ou yoghourts selon les goûts !

Le lait a des qualités nutritionnelles importantes et quasi irremplaçables. C’est la source la plus efficace et la plus économique d’apport en calcium, environ la moitié des besoins journaliers. C’est également une source de protéines
Il contient aussi des protéines, comme la caséine, qui peuvent être à l’origine d’allergies chez l’enfant. Mais cela doit être prouvé par des tests médicaux sérieux et non par des sires non étayés.

Le lait contient aussi du lactose, comme le lait maternel d’ailleurs. Le lactose est la principale source de glucides lors de la première année de vie. Sous l’action d’une enzyme située dans le jéjunum, une partie de l’intestin grêle, le lactose sera décomposé en glucose et galactose.
L’enzyme, appelée communément lactase, peut être absente chez certaines personnes et empêcher alors la dégradation du lactose, entrainant alors ce qu’on appelle une intolérance au lactose. Cette intolérance s’accompagne de troubles digestifs et de diarrhées.

Mais un peu à la façon du gluten, pour lequel les vrais troubles d’absorption concernent moins de 2 % de la population, l’intolérance vraie au lactose est rare. Il existe une intolérance, dite primaire, résultant de l’absence partielle de l’enzyme dégradant le lactose Dans nos contrées elle concerne entre 5 et 15 % de la population à des degrés divers.
Là encore, il faut démontrer par des tests adaptés la réalité de l’intolérance.
Il existe aujourd’hui des produits laitiers et des laits quasiment dépourvus de lactose.

Chez l’enfant il faut particulièrement être prudent et ne pas substituer au lait des produits abusivement appelés « laits » mais qui sont plutôt des jus. Ces produits, à base de soja, d’amandes, d’épeautre n’ont en aucun cas les teneurs en calcium équivalentes à celles du lait de vache ou du lait maternel.

Et cela a des conséquences sur la constitution du capital osseux qui va se bâtir dans les 20 premières années de la vie.
On rencontre de plus en plus souvent des cas d’apports calciques insuffisants chez des enfants nourris à partir de ces produits avec même des cas de rachitisme.
Le lait est donc un aliment utile, dont il faut savoir modérer la consommation. Aucune décision d’exclusion du lait de la nourriture d’un enfant ne doit être prise sans avoir une certitude médicale démontrée par des examens appropriés.

 

Intolérance au lactose : prévalence selon les régions géographiques
Régime d’exclusion au lactose : les aliments conseillés pour la période des tests

La composition nutritionnelle des aliments

A propos docteurjd

j.Daniel Flaysakier est médecin de formation et journaliste professionnel dans le secteur de la santé sur une chaine nationale de télévision. Ce blog est personnel et ce qui y est écrit ne reflète que les opinions de JD Flaysakier
Ce contenu a été publié dans VARIA, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

43 réponses à Laits et produits laitiers : utiles mais à consommer avec modération

  1. lae dit :

    J’ai 56 ans, ma mère m’a soeuvrée tôt.Je prends donc du lait de vache depuis l’âge de 3 ans . Je n’ai AUCUNE MALADIE et beaucoup aujourd’hui ne me donne même pas mon âge car je fais plus jeune .C’est plutôt le café qui me rend très malade.
    Merci les vaches ,je vous adore.

  2. lyse dit :

    Bonjour, docteur Flaysaquier, je pense que vous devriez lire ce qu écrit le professeur Henri Joyeux, cancérologue, au sujet des produits laitiers
    Il faut arrêter de donner raison a toutes ces grosses firmes rien que pour gagner des milliard!!!!! je connais beaucoup de gens qui tombent malade ( et cela concerne des tas de maladies…) mais ça on ne le dis pas aux patients car ils ne sont pas assez informes

    voilà, et ce n ai pas de l agressivité
    Bonne journee

    • docteurjd dit :

      je vous remercie pour ce conseil de lecture mais je ne le suivrai pas. je me fie au travail d’équipes d’épidémiologistes indépendants des groupes que vous mentionnez et dont les connaissances sont au moins du niveau de ce monsieur.

  3. Bernard Supper dit :

    Bonjour,
    En observant la nature, je constate qu’aucun animal ne consomme du lait d’une autre race et en aucun cas toute sa vie. Les cellules du lait de vaches sont beaucoup trop importantes pour l’humain (+ 100 kg./an pour un veau) aussi le calcium du lait de vache se fixe anarchiquement car non assimilable par l’organisme humain. Ostéoporose + bec de perroquets = calcium anarchique non pris en charge par les métabolismes de construction de l’organisme. Et surtout, ce que l’on vend pour du lait est-il encore du lait ?. Alors je bondit en écoutant vos allégations sur un produit aussi dénaturé et martelé à coup de publicité à tous les journaux télévisés. Légumes, poissons, crustacés et fruits secs fournissent davantage de calcium que le lait et est assimilable .Merci d’avoir pris le temps de lire jusqu’au bout.

    • docteurjd dit :

      D’un autre côté c’est rare que la mère du veau travaille et ne récupère son enfant que le soir. Et dans certains cas, des jeunes animaux sont nourris du lait d’autres espèces.. Et je ne vois pas le rapport entre des lésions arthrosiques et le lait. pas plus que l’ostéoporose qui est liée à diverses causes impliquant certes le calcium mais aussi des protéines, de la vitamine D et un turnoverde cellules ostéoclastiques supérieur à celui des ostéoblastes

      • Jean Bomber dit :

        Les cellules qui sont sensées détruire la matière osseuse sont inhibées/pas assez nombreuses, du coup celles qui en fabriquent en font de plus en plus jusqu’à avoir un surplus d’os… Souvenir des cours de SVT

  4. Nadiège Sonnois dit :

    Qu’en est-il de l’influence du lait sur l’arthrose? Je viens d’être opérée d’une 2e hanche (PTH à droite comme à gauche) et voudrais en finir avec les problèmes d’articulations.
    Merci de me dire si je dois arrêter le lait (vache ou chèvre) ainsi que les laitages et préférer les laits végétaux.

    • docteurjd dit :

      je ne vois pas le rapport avec l’arthrose de hanche. Demandez au médecin et au chirurgien qui vous suivent leur opinion. Ils savent peut-être ce qu’il faut faire, moi pas

  5. Gerbo dit :

    Bonjour, petite question de curiosité: que mangent les mammifères pour avoir de bons os?

  6. Bruno Junca dit :

    Bonjour,
    Avec tous les problèmes de santé liés au lait de vache, répertoriés et bien connus aujourd’hui, pourquoi continuer d’inciter à sa consommation. Il existe tellement de produits d’origine végétale qui apporte autant et même plus de calcium et de vitamine D.
    De plus, le lait de vache produit aujourd’hui n’a pas grand chose à voir avec celui que l’on pouvait consommer il y a 30 ans, la faute à la production intensive et la raréfaction des pâturages(et donc une alimentation des vaches beaucoup moins naturelle), les pesticides… Sans parler des facteurs de croissance dont on connaît également les effets à long terme.
    Ne vous méprenez pas sur mes propos, il faut juste que le principe de précaution prévale quand même au vu de ce que l’on sait aujourd’hui et plutôt conseiller des alternatives naturelles et sans effets secondaires néfastes pour l’organisme humain.
    Bonne journée!
    Bruno

    • docteurjd dit :

      ne confondez pas « principe » et « mesure » de précaution.
      Les facteurs de croissance sont interdits en Europe.
      les études épidémiologiques montrent à ce jour qu’une consommation très modérée c’est à dire pas plus de 3 produits par jour et peut-être sera-ce moins demain, n’ont pas de retentissement sur la santé.
      les jus végétaux ne sont pas adaptés à tout le monde. Les phythormones du soja par exemple jouent sur les récepteurs hormonaux et etes-vous certain qu’en cas de prédisposition on ne risque pas d’entrainer une prolifération cellulaire anormale dans le sein par exemple ?

  7. Maranatha dit :

    Je viens de voir, ce jour, votre intervention au journal télévisé sur la consommation du lait, cela confirme mon opinion à votre sujet , vous êtes pour que les lobbys puissent vivre et vous en dépendez totalement !
    Terminez vite votre sevrage !!
    Bonne chance à vous et votre médecine !!
    Courage !!

    • docteurjd dit :

      Votre opinion à mon sujet me traumatise énormément. J’ai souffert une milliseconde au moins

      • Claudine FOURNIER dit :

        Vous « encaissez » bien les commentaires les plus pernicieux ! Je vous admire car je n’ai pas cette faculté. Même si, étant fibromyalgique, je ne suis pas au top en matière d’humeur, je serais INCAPABLE DE FAIRE DE TELS COMMENTAIRES. Un minimum de respect de la sensibilité d’autrui devrait régner au sein de ce forum. Laissez tomber ces personnes car elles ne sont pas dignes que vous continuiez à leur venir en aide !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

        • docteurjd dit :

          Je selectionne quand même puisque ce blog n’est pas un forum . Mais il y a des personnes dont la seule façon de s’exprimer est l’agressivité. Dommage

  8. Gérard THIERCELIN dit :

    Le texte du blog me paraît correct mais le commentaire du journal de France 2 parle de laits végétaux et non de jus. A ma connaissance la loi de 1905 sur la répression des fraudes n’a été ni amendée, ni abrogée et stipule : « le lait est le produit intégral de la traite totale et ininterrompue d’une femelle laitière bien portante bien nourrie et non surmenée ». A ma connaissance, ni le pigeon, ni les végétaux ne peuvent être qualifiés de femelle laitière.
    Cordialement

  9. delannoy dit :

    Bonjour Docteur,
    Mon épouse, 65 ans, vient d’être diagnostiquée SLA (maladie de Charcot).
    C’est quoi cette maladie de m…. !
    Pouvez-vous m’expliquer ses causes, ses conséquences et surtout s’il y a des espoirs de guérison.
    Depuis 15 jours, ma femme dépérit, elle ne sait pas pourquoi. Mon impuissance me fait mal.
    Ses muscles s’atrophient un par un. Des problèmes de langage, de déglutition, de respiration et de marche s’accentuent.
    Merci de m’éclairer sur ce dysfonctionnement du corps et de m’indiquer si des traitements aujourd’hui sont possibles.
    Je constate que les neuros et médecins baissent les bras devant cette maladie et semblent fatalistes…
    Il y a bien quelque chose à faire !
    Je réside dans la région toulonnaise.
    Merci.
    Mr Gilbert Delannoy

    • docteurjd dit :

      Monsieur,
      je crois que c’est le médecin et le neurologue qui la suivent qui sauront à même de mieux vous répondre. Je ne connais pas le dossier de votre épouse et je ne peux donc rien vous dire de cohérent sur son cas. Il y a aussi une association qui regroupe les familles de personnes atteintes de cette maladie

  10. Jean Bomber dit :

    Bonjour.
    Je souhaite avoir des informations conplementaires au sujet du lait DE VACHES.
    En effet, de plus en plus j’ai pu lire que le lait de vache serai la source de quelques désagréments tels que un acné plus virulent, des soucis de sommeil, etc.
    Etant un très grand consommateur (capable de boir un litre de lait en une minute après du sport par exemple), et ayant eu un acné assez prononcé sur le visage et maintenant sur le dos et fesses (aucun soucis de sommeil par contre), est ce que ces éléments sont réellement liés ou de simples coïncidences ? (J’ai dans les 20 ans)

    De plus certains préconisent la consommation de laits peut-être moins riches en matières grasses comme celui d’ânesses qui semble être le plus proche de celui des humains… Qu’en est-il en réalité ?

    Merci de votre temps.

    • docteurjd dit :

      Je vous propose de vous rapprocher de votre médecin ou d’une diététicienne qui répondront précisément à toutes vos questions.

  11. HUARD Christophe dit :

    Article curieux dans ses conclusions avec un oubli de taille : la biodisponibilité du calcium qui n’est que de 32 % dans les produits laitiers (elle est de 61 % dans un brocoli ou de 82 % dans du blé complet !).
    On s’habitue à la désinformation dans les journaux de 13 h de France 2 : il a été dit, par exemple, que l’agriculture biologique interdit les pesticides… C’est archi-faux ! Elle interdit les produits de synthèse (pesticides ou engrais) et les OGM. De nombreux pesticides et naturels sont autorisés en AB. Les journalistes manquent de plus en plus de rigueur, c’est bien triste…
    Je précise que je suis Ingénieur agronome et enseignant en agronomie, je connais donc assez bien le sujet.

    • docteurjd dit :

      Tous les nourrissons mangent des brocolis et du blé complet ?

      • anne dit :

        merci pour cet article.. djd.
        c’est assez difficile à l’heure actuelle d’avoir des idées à peu prés claires entre effectivement le lobbying des produits laitiers, les besoins physiologiques  » normaux » reconnus par la médecine ( avec exceptions en cas d’intolérance ), les habitudes ethniques ( dans certains pays asiatiques, les femmes allaitaient leurs enfants jusque 6 ans… pas de vaches sous la main… 😉 ) et la sélection naturelle ( apparition du géne de tolérance au lait il y a 8000 ans en europe et plus particulierement pour les pays nordiques si je me souviens bien ), l’ensoleillement etc…
        aucun de vos détracteurs ci dessus ne parle du « lait » de soja…qui contient des phytohormones, qui est devenu une mode, et dont il est également conseillé que la consommation soit limitée chez la femme enceinte et l’enfant de moins de 3 ans.
        quant à l’acidification du sang : j’ai des doutes : le PH sanguin étant quelque chose qui a un écart étroit et qui est finement régulé, je ne vois pas comment un aliment pourrait  » acidifier  » le sang. mécanisme invoqué ?
        il n’aura échappé à personne que chaque  » éthnie » en fonction de sa localisation d’origine a subi une sélection génétique naturelle sur des milliers d’années et n’a pas les mêmes métabolismes, les mêmes enzymes etc..

  12. DEQUILBECQ dit :

    On peut être sûr que les lobbyies sont déjà montés au créneau ! Ca ne vous dérange pas que ce matraquage en faveur du lait ait été mis en place sous Pétain ? Ayant séjourné dans le sud Maroc, le village ne comptait qu’une seule vache pour 250 habitants, les chèvres servaient au couscous et on n’y fabrique pas de fromage ! J’ai déjà entendu les répliques de vos fameux lobbyistes à propos des pays où on ne consomme pas de lait : le taux de fracture est considérable ! J’ai trouvé les petits marocains plus robustes que nos enfants ! Enfant de paysan, j’ai consommé du lait à la source en quantité : résultat, une faible constitution, une colonne vertébrale très endommagée dès 14 ans ! La ressource en calcium n’est évidemment pas aussi simpliste que vous vous acharnez à le faire croire depuis des décennies ! Arrêtez de prendre vos informations chez les industriels du lait ! D’autre part, vous ne risquez pas de parler des filtrats végétaux sur lesquels il est mentionné « calcium » … ceci n’est pas parvenu à votre connaissance …!

  13. Clerc dit :

    Écouté votre commentaire ce midi. Notre fils bébé avait des plaques rouges sur tout le corps qui ont complètement disparues des qu’on a arrêté de lui donner du lait. Depuis il n’en boit plus, juste du lait de riz. Il est super bien bâti et n’a aucun probléme de manque de calcium à 8 ans ( il y a tellement de calcium dans beaucoup d’autres aliments!). Donc pas du tout d’accord avec vous! Bien cordialement

  14. Dominique dit :

    Bonjour Docteur,
    Comment expliquez vous que les pays nordique, grand consommateur de produits laitiers possèdent la plus grande population atteinte d’ostéoporose ? À contrario, les populations asiatique, ne consommant pratiquement pas de produits laitiers, affiche un taux acceptable ? Les produits laitiers ne doivent pas être plébiscité pour leur apport en calcium, beaucoup études sérieuses le prouve.

    • docteurjd dit :

      Il ne vous a pas échappé que le calcium n’est pas suffisant pour assurer la solidité de l’os. Il faut une matrice protéique, de la vitamine D et pour cela un ensoleillement suffisant. Et dans les pays nordiques ce n’est pas le cas. On retrouve un meme gradient entre le Nord et le Sud de la france

  15. LEGUAY dit :

    désolée, je parlai du substitutif du lait de vache

  16. LEGUAY dit :

    bonjour
    je viens de vous écouter à l’instant sur France 2
    pourquoi n’évoquez vous pas le lait de chèvre comme substitutif du lait de chèvre, c’est mon cas et celui-ci est plus riche sauf erreur et il est moins intolérant (c’est d’autre part du vrai lait à la différence du lait de soja…)
    Cordialement

    • docteurjd dit :

      C’est un bon produit mais pas dénué d’inconvénients rares.le lait de chèvre est moins riche en vitamine B12ce qui peut poser problème chez des personnes ayant des problèmes gastriques avec un risque de mauvaise fabrication des globules rouges.

  17. Bruno dit :

    Tout d’abord, merci docteur JD pour tous vos conseils. Une question cependant en rapport avec le thème d’aujourd’hui : les produits laitiers.
    Ma fille a été diagnostiquée intolérante (pas allergique) aux PLV à l’âge de 3 mois. Le pédiatre à prescrit l’utilisation de lait de riz en remplacement des laits classiques.
    Elle a aujourd’hui 2 ans et suite à différents tests qui se sont révélés négatifs, nous avons commencé une réintroduction au lait de vache qui pour l’instant se passe très bien.
    Ma question est donc la suivante : l’absence de lait de vache pendant quasiment 2 ans risque t-elle d’avoir un impact sur sa constitution osseuse plus tard.

    Merci beaucoup

    Bruno

    • docteurjd dit :

      je pense que votre médecin a fait le nécessaire pour assurer sa croissance. la laisser consommer du lait aurait entrainé une malnutrition avec des effets très fâcheux.

  18. Caluindo dit :

    Pour raconter de telles absurdités il faut être sponsorisé par DANONE ou NESTLE.
    Le lait de vache est destiné au veau et une fois adulte celui-ci arrête d’en boire !
    Des expériences sur les souris ont montré la nocivité du lait pour des adultes et pour les humains de nombreuses études le montrent également.

    • docteurjd dit :

      Ma liste de sponsors est beaucoup plus longue. je n’ai malheureusement pas votre compétence pour lire les études épidémiologiques traitant de ce sujet. Et les études sur la souris sont, c’est bien connues, tout à fait généralisables aux êtres humains !!!

  19. Bailly dit :

    Le lait et les laitages sont des aliments acidifiants qui acidifient donc l organisme et ouvrent la porte à de nombreuses maladies …dont l ostéoporose ! Nous sommes en 2016 et ne pas reconnaître cela est scandaleux pour moî et pour mes frères humains ….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.