Aphasie après un AVC : la musique pour aider à retrouver la parole

Si la prise en charge précoce des troubles physiques liés à un accident vasculaire cérébral, AVC, est un élément fondamental, il faut aussi se préoccuper des troubles du langage et en particulier de ce qu’on appelle l’aphasie.

L’AVC est une pathologie qui laisse souvent des séquelles plus ou moins handicapantes au plan physique.
Mais il peut aussi être à l’origine d’un handicap social surtout lorsque c’est la partie gauche du cerveau qui est touché, là où se trouve la zone de la parole.

Ces troubles de la parole constituent ce qu’on appelle l’aphasie.
L’aphasie est un trouble acquis du langage, apparaissant suite à une lésion du système
nerveux central, et pouvant toucher les capacités langagières expressives et réceptives,
soit la parole, l’écriture, la compréhension et la lecture.

Le plus frappant pour la personne victime d’AVC et ses proches ce sont ces difficultés à parler et à trouver les mots.
Souvent, au décours de l’accident, il arrive que le patient ne puisse plus du tout parler. Les jours passants et avec une prise en charge orthophonique, la parole revient peu ou, prou et si, malheureusement, certaines personnes récupèrent très peu, d’autres vont pouvoir retrouver une élocution compatible avec une vie sociale quasi-normale.

Ce qui est important c’est de soutenir la personne aphasique qui se décourage, se met souvent en colère devant la difficulté à se faire comprendre, qui va dire un mot pour un autre.

Il faut aussi aider et former l’entourage pour que les aidants participent de la rééducation et ne se découragent pas eux non plus.

L’AVC n’est pas contagieux ! Rien n’est plus terrible que de voir des amis, ou prétendus tels, s’éloigner par peur ou lassitude, de la personne aphasique et faire que son isolement s’accentue.

Il peut être très utile de se rapprocher d’autres patients et d’autres familles concernées, afin d’échanger et de s’informer.

Il existe ainsi une Fédération Nationale des Aphasiques de France, avec de nombreuses délégations départementales. L’adresse du site est en bas de cet article.

Autre point important de la rééducation : la musique.

Plusieurs études scientifiques ont montré que le fait de demander à des patients victimes d’AVC d’écouter quotidiennement de la musique, de préférence avec des paroles, permettait d’améliorer la réparation des lésions.
La plasticité cérébrale permet de bâtir des nouvelles connexions nerveuses, venant souvent de la moitié de cerveau non touchée.
Ce nouveau « câblage » va améliorer la parole, améliorer la mémoire verbale, réduire les phénomènes de dépression et de confusion.

D’ailleurs la rééducation « chantée » au cours de laquelle l’orthophoniste va en quelque sorte parler comme dans « les Parapluies de Cherbourg » donne des résultats souvent surprenants.
Il n’y a pas de miracle à attendre mais ce qui est certain c’est qu’il faut une stimulation prolongée dans le temps pour aider la personne aphasique à regagner des parcelles de terrain perdu.

Cela suppose beaucoup de courage et de patience aussi bien pour la personne victime d’AVC que pour son entourage.

Mais il y a souvent de belles récompenses.
Le site de la Fédération Nationale des Aphasiques de France

A propos docteurjd

j.Daniel Flaysakier est médecin de formation et journaliste professionnel dans le secteur de la santé sur une chaine nationale de télévision. Ce blog est personnel et ce qui y est écrit ne reflète que les opinions de JD Flaysakier
Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

29 réponses à Aphasie après un AVC : la musique pour aider à retrouver la parole

  1. campoussy luce dit :

    luce.campoussy@gmail.com .Mon fils à qlq jours de ses 20 ans a fait un AVC. Aujourd’hui il travaille dans une unité protégée,( en rien.) Il a subi un acte chirurgical à l »hôpital Rangueil à Tse en juin et là on a décelé 4 A V C de plus depuis qu’il est à ce travail. L’assistante Sociale le sait mais n’a fait aucune démarche. Je suis la mère et la seule à aider mon garçon. Aussi je cherche grâce à internet les personnes qui pourraient
    nous ouvrir des voies pour faire cesser cette angoisse d’une crise plus forte. Il a comme séquelles une aphasie ce qui l’oblige à réapprendre chez l’orth .Elle n’agit pas assez ce qui fait qu’à 50 ans cette année il vit seul sans ami, sans parents. Tous nous ont abandonnés ! Trop difficile de côtoyer un garçon qui ne parle pas, durant 5 ans
    Que faire pour le sortir de cette souffrance ! Il vit à 60 km de moi et de son travail et souvent ….Je suis trop présente mais il a besoin de moi…Situation difficile.
    Je suis avide de conseils j’espère que vous me comprendrez. J’ai 80 ans et savoir mon fils seul sans compagne sans enfant me fait mal. Que fera t-il lorsque je ne serai plus là ? Je ne mentionne même pas le père tellement son attitude à son égard est néfaste, inexistante. Grâce à des séances d’orth il a récupéré du langage mais bute encore sur des mots. Le prof qui le suivait lui a dit qu’il était sourd à certains mots. Difficile pour son travail. Ce qui fait qu’il n’a même sur le lieu de son travail aucune aide aucun contact avec les autres. Seul chez lui, seul et rejeté à son travail pourtant on lui confie de plus en plus de tâches. Comment sortir de cet engrenage? De plus il ne gagne que 80 °/° de son salaire. Dilemme
    S’il vous plaît aidez-moi ! Dites moi ce que je dois faire. Où , et à qui m’adresser ?
    Je fonde mes espoirs en votre grande expérience de tous ces cas difficile surtout lorsque l’on est seule aussi
    Merci d’avance

    • docteurjd dit :

      Chère Madame,
      Je comprends votre detresse.Malheureusement les solutions ne peuvent etre que locales, a.Je vous propose de contacter la Federation nationale des aphasiques. Cet organisme fait un travail formidable et vous dira qui contacter près de chez vous.
      Le lien : https://goo.gl/qG5hrT

  2. Alleaume dit :

    Bien le bonsoir,
    De la publicité pour le « voltaren » !
    Est ce bien raisonnable ?
    Ne devrait il pas être retiré de la vente ?
    Mon précédent médecin m’en avait prescrit, mon nouveau médecin refuse de renouveler la prescription.
    D’autres médicaments présentent beaucoup moins de risques.
    Il n’y a rien à faire ? …

  3. Alleaume dit :

    Bonjour,
    J’ai un rendez vous chez un orthophoniste.
    Merci …

  4. BA Bocar Cire dit :

    Bjr,Madame!
    Je viens auprès de votre haute bien vaillance solliciter un entretien qui pourrait aboutir a une compression; En je suis étudiant,a la suite de mes études j’ai bcp de pays Dakar Tunisie Abidjan en finir par Pau en France avec un diplôme européen EIEI Economie L’intégration Européenne et Internationale master 2 obtenu en 2012 ,g regagne mon pays,Mauritanie en jan 2014 sans commencer a travailler avec une fois Mai 2014 j’ai AVC que je vie actuellement ; Je suis je me combats seul tantôt un ami qui me soutien mes soin bref mes g récupéré bcp je peu estimer a 70 pour cent de mes capacités l’Aphasie fait un de-faux que je n’arrive pas a maîtrise tantôt g le verbe tantôt g le problème de commencer cela m m’énerve. Mon pays ne veut soutenir g chercher un emploi pour pays mes médicament . Je vous en faites de votre mieux A bientôt! s’il ya lieu de me contacter (00222) 36 37 52 70 OU 49 22 30 05
    de la part de BA Bocar Cire je suis 1978 diplôme qui na pas eu la chance de travailler dommage mais rien n’est perdu!!!

  5. Ping : Aphasie après un AVC : la musique pour a...

  6. Alleaume dit :

    Bonjour
    Si j’ai retrouvé une assez bonne dextérité à jouer du piano, je n’arrive pas à identifier les sons, les mots que le prononce.
    Je suis habitué à me débrouiller seul, aussi, auriez vous une méthode qui pourrait m’aider.
    Si vous m’envoyer une adresse mail, je vous envoie un enregistrement.
    Merci pour tout ce que vous faites.

    • docteurjd dit :

      Je ne suis pas neurologue ni orthophoniste hélas ! Je crois que vous devriez avec l’aide de votre médecin traitant vous rapprocher de structures spécialisées où travaillent en équipe médecins et orthophonistes

      • Alleaume dit :

        Bonjour,
        Je sors de ma troisième séance d’orthophonie.
        Il n’y a plus d’association qui organise d’atelier musique et dessin à Rouen. Pour la Normandie, c’est Caen.
        Beaucoup trop loin.
        Mon orthophoniste ne met pas les aphasiques en contact.
        Je cherche une idée.
        Merci bien.

        • docteurjd dit :

          je crois que le plus efficace est de ous rapprocher de la fédération nationale des aphasiques dont l’adresse du site est http://aphasie.fr/

          • Alleaume dit :

            J’ai eu une réponse de Monsieur Picard de la Fédération des Aphasiques de France.
            Il n’y a pas d’ateliers musique et d’ateliers dessin/peinture organisé par la Fédération, pas de demandes (hormis la mienne). Monsieur Picard m’a demandé le nom de mon orthophoniste. Je vais en parler avec ce dernier avant de voir plus loin.
            Merci bien, vous êtes très important pour nous.

          • docteurjd dit :

            J’espère que vous trouverez une solution. Peut-etre existe t’il au CHU une activité d’art-thérapie avec du chant ?

  7. wauters dit :

    Août 2014 mon fis à été opéré d un hématome sous dural aigu a Grenade en Espagne. C’était très grave les médecins nous avaient laissé peu d espoirs il a fait 17j de coma et il est revenu. Depuis il est hémiplégique côté droit très plastique et il a une aphasie. Il fait de la rééducation depuis il a récupéré un peu mais il a une très grande fatigue. Croieez vous que écouter de la musique et faire de la thérapie du miroir puisse l’aider? Merci d’avance de me donner votre avis. C’est mon fils unique je voudrais tant l’aider. Cordialement. Farida

    • docteurjd dit :

      Ma
      Dame,
      Cela dépasse mon domaine de compétences. Je crois qu’il faut en parler avec le neurologue ou le médecin de réadaptation qui le suivent. Avec l’orthophoniste également.
      Bon courage pour vous deux

  8. Alleaume dit :

    Bonjour.
    Cher Docteur,
    Où doit on aller pour se faire diagnostiquer ?
    Mis en invalidité, mis à la retraite, je ne prend que du kardegic. Il me semble que je ne peux pas me coller moi même une étiquette.
    Merci pour tout ce que vous faites.

  9. Jammes Astrid dit :

    Bonjour docteur , mesdames et messieurs ,
    Si je témoigne ce jour après avoir vu et lu votre paragraphe sur l’AVC , c’est pour dire quelques mots sur les aidants , l’entourage d’une personne atteinte d’aphasie après un accident vasculaire cérébral survenue au mois d’août 2015.
    Je suis la compagne du fils de la victime , ce dernier est un homme de 78 ans , je ne vais pas épiloguer sur l’état physique remarquable et de toutes les capacités et facultés intellectuelles de cet homme avant qu’il soit atteint d’aphasie , je voudrais juste accentuer sur ce que cela provoque chez l’entourage ..
    Famille anéantie car ce grand monsieur était (est) le pilier de ce foyer si soudé , une épouse fragile qui n’avait que pour seul moteur , son époux , une fille et un fils aimants qui ne voyaient en leur papa , qu’un homme « insubmersible » , un homme « immortel », un homme qui jamais ne pourrait un jour avoir besoin d’eux mais toujours eux besoin de lui .. Et leur vie a basculé en ce 09/08/2015.
    Ils se sont donnés corps et âmes pour leur papa , et cela a payé !!!
    Orthophonie , écoute , présence , amour , partage ..
    Mais le hic est le détachement que cette situation a amené avec l’entourage proche , tel que moi meme , la compagne de ce fils si présent et si aimant et si aidant .. Je n’ai compris que tard des besoins de mon compagnon à être présent avec une telle intensité pour son papa .
    Cela est venu par manque de discernement et de compréhension de ma part mettre de la tension dans notre couple .
    Alors pour les personnes indirectement touchées par des situations similaires , un message profond je viens vous dire , soyez prudents , soyez patients , compréhensifs et devenez aidants des aidants .. Pour que le malade reprenne force et confiance il a besoin de son entourage puissance 10 ! Et pour cela il faut que son entourage ( famille ) soit aussi fort que ce dont lui meme a besoin , il est nécessaire de soutenir les aidants afin que le travail se fasse au mieux pour chacun .
    Lorsque un tel accident vient fracassé une famille entière , papa , maman , enfants , compagnons , soyez prudents car cela change le quotidien de chacun !
    La seule chose importante à retenir , c’est donner , donner de soi et donner avec tout son coeur et son amour , car dans les yeux de la victime , du malade , son expression est toujours vivante même si ces mots ne sont plus presents , et il perçoit tout l’amour que lui porte les siens et cet amour là devient sa force , et il se nourrit de cette force pour avancer , et cela marche ! Et les mots reviennent tous les jours un peu plus , les sourires réapparaissent sur les visages et la vie reprend son petit bonhomme de chemin doucement , tres doucement , mais surement !
    Ne jamais perdre espoir ! Soutenez les aidants et les victimes d’AVC en sortiront gagnants !
    P.S : le fils de ce monsieur est musicien chanteur et professeur des écoles , il donne des cours d’orthophonie tous les 2 jours à son papa , à la vue de ce documentaire , il va je pense compléter ses soins avec la musique .
    Je fais une petite dédicace à ce fils qui se bat tous les jours pour son « PAPA » !
    Je suis fière de toi  » M « . Tu es un fils et un homme formidable ! Je t’aime .

    • Chergui Taleb dit :

      Bonjour, merci d’avoir compris.
      Effectivement l’aidant doit être aidé afin qu’il puisse accomplir son devoir envers la personne la plus chère au monde dans sa vie – les parents –
      Merci encore de pouvoir l’aider, ce-ci prouve votre amour ❤️ Pour lui.
      Je souhaite de tout cœur que son cher Papa reprenne ses facultés et goût à la vie.
      Personnellement, j’ai perdu ma très chère Maman chérie d’amour de toujours, au moment et après un troisième AVC ischémique, mon Amour de mère reprenait la parole petit à petit et participait activement à la rééducation, qu’un autre AVC discret est venu faire un ravage silencieux et nous prendre notre Petite Maman chérie, diplômée de La Sorbonne en 1953 et ex professeur de littérature, joviale et toujours souriante, elle participait avec enthousiasme à tout les débats porteurs, avec sagesse et toujours à l’écoute des autres avec passion, malgré son âge de 88 ans d’amour.
      Repose en Paix ma Maman chérie.
      Bon rétablissement au Papa de votre compagnon, des vœux profonds pour une guérison rapide.

  10. patrice sanchez dit :

    Bonjour Docteur Flaysakier,
    Je regardais votre reportage sur les AVC et l’aphasie qui en découle bien souvent ce jour et je voulais vous laisser mon témoignage !
    Il se trouve que je viens d’écrire mon histoire, mon Odyssée et que je m’apprête à envoyer mon manuscrit à des éditeurs, je me permets de vous transmettre la lettre de présentation.
    Je me ferais un plaisir de vous envoyer mon incroyable récit
    Je vous prie d’agréer, Docteur, l’expression de mes salutations distinguées.

    Patrice Sanchez

  11. Rousset gerard dit :

    Vivant depuis 6 ans avec mon épouse qui a été victime de deux AVEC un ischémique en 2005 et une récidive hémorragique en 2010 étant à ces côtés les moments où les symptômes sont détectés par les décrits et le visuel pour le second le temps est très court pour réagir car la perte de connaissance est soudaine donc la communication devient impossible avec la personne et prévenir les secours avec un maximum de renseignements à été très compliqué. A ce jour 02 février 2016 mon épouse est pris en charge dans une Maison d’Accueil Spécialisée car les lésions sont lourdes de conséquences, paralysie totale. Pour nous l’entourage cela devient de plus en plus difficile d’admettre cette situation que l’on nous a infligé , car non seulement il y a le côté continue au maintien de vie , mais il y a ce combat permanent avec l’administration, les services sociaux, les renouvellements de vos droits . Alors que parfois il suffirait de faire un effort à se déplacé pour examiner les victimes pour mettre une close à l’on terme . Bon courage à tous patients et famille le combat peut être long

  12. Potier Béatrice dit :

    Bonjour docteur pourriez-vous me dire ce qu est un syndrome de Wallenberg en vous remerciant cordialement

  13. sonia carlsson dit :

    Bonjour
    Voila j ai vu votre votre reportage sur l avc sur tv france le journal de 13h vraiment ca m a plu et m a donner bc de d informations car j ai un ex mari et le pere de ma fille de 21ans que je vis avec lui avec souffrance jour et nuit l afasie c est un grand probleme dans la vie, Il a perdu la parole depuis 2010 le bras deformer le pied gauche plus il Marche avec une canne , j ai couru a droite et a gauche les docteurs ici en Suede l ont pas aider , j ai perdu mon travail je souffre en moi meme j ai pas une vie depuis 2010 .
    Ma fille souffre aussi ey on peux pas fermer la porte pour lui c etait un mari gentil affectueux et un bon pappa je l ai choisi malgre qu on est differents de Culture lui suedois et moi d un autre pays tout le monde qui me dis jette le je ne pouvais plus car c est le pere de ma fille je me suis sacrifier pour lui. Svp est ce que vous pouvez m aider pour trouver un bon neurolog en france pour l ausculter j ai besoin d aide je suis une femme qui souffre j ai plus le sourire dans la vie il est jeune il a besoin de vivre juste pour sa fille car elle souffre avec lui aidez vous ,,,ici j ai couru partout je pense que la france c est un pays merveilleux qui aide qui ecoute et qui a l empati pour les gens malades , car j adore ce pays meme j ai envoyer ma fille dans un lycee francais pour apprendre la langue francaise malgre qu elle est suedoise.
    J espere que vous serez dans mes ecoutes j ai besoin d aide que dieux vous benise
    mes salutations les plus distinguees

Répondre à BA Bocar Cire Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.