Cancer/ ASCO15; Cancer du sein : le denosumab protège des effets des anti-aromatases sur l’os

Pour les femmes ménopausées atteintes d’un cancer du sein hormono-dépendant, la mise en place d’un traitement par les anti-aromatases réduit fortement le risque de récidive. Mais ces médicaments ont des effets secondaires divers. Parmi ces effets, il y a le risque fracturaire par déminéralisation osseuse. Un risque qui pourrait être réduit grâce à l’utilisation du denosumab.

Douleurs musculaires et articulaires, troubles du transit, sécheresse vaginale et dyspareunie, baisse de la libido, le cortège des effets secondaires des anti-aromatases est bien connu des patientes et leur degré d’acceptation variable fait que l’arrêt de la prise avant les cinq ans prévus n’est pas rare.

L’autre problème concerne l’os. A la déminéralisation naturelle résultant de la ménopause, s’ajoute l’effet anti-hormonal des inhibiteurs d’aromatase, freinant la fixation de calcium sur l’os.

Et cette déminéralisation va favoriser le risque de fracture, que ce soit au niveau vertébral ou du col du fémur.

Depuis plusieurs années, des études ont été menées avec des molécules appelées biphosphonates, déjà utilisées dans la prévention de l’ostéoporose aggravée. Beaucoup d’études et beaucoup de résultats allant dans un sens ou dans l’autre.

Après les biphosphonates, c’est un anticorps monoclonal, le denosumab qui est entré dans le jeu.

Bloquer la destruction osseuse

Schématiquement, cet anticorps bloque l’action de cellules qui détruisent la trame osseuse, On les appelle les ostéoclastes.

Entre 2006 et 2013 ils ont recruté 3425 femmes ménopausées atteintes d’un cancer du sein avec des récepteurs hormonaux positifs, qui utilisaient un inhibiteur d’aromatase à titre préventif de récidive.
1711 femmes ont reçu, une fois tous les six mois, 60 mg de denosumab en injection sous-cutanée et 1709 ont reçu une injection de placebo.

Il y a eu 174 fractures dans le groupe placebo et 92 dans le groupe recevant le denosumab.
Le calcul statistique indique une réduction du risque fracturaire de 50 %

Et si la densité osseuse a continué à décroitre dans le groupe placebo, on a constaté, notamment au niveau vertébral et sur le col fémoral une densification de la trame osseuse chez certaines femmes sous donesumab.
A l’anticorps monoclonal puisque ces arthralgies sont en nombre égal dans le groupe traité et le groupe placebo.

Un point très important concerne une complication rare mais grave des médicaments tels les biphosphonates et les anticorps anti-ostéoclastes. Ces produits peuvent entrainer des destructions de la machoire qu’on appelle « ostéonécrose de la mâchoire ».

Il n’y a eu aucun accident de ce type dans les deux groupes.

Les spécialistes présents à Chicago estiment que l’ajout de denosumab au traitement anti-aromatase est une option séduisante et qui devrait entrer dans les habitudes de prescription.

Hormis le donesumab cette matinée du 1er juin a été consacrée à d’autres études sur le cancer du sein.

Bevacizumab : toujours rien sur la survie

Une étude concernait des femmes ayant un cancer du sein hormono-dépendant avancé.
Elles ont reçu soit du letrozole seul soit letrozole + bevacizumab (Avastin)

Le groupe recevant la combinaison letrozole-bevacizumab a vu sa maladie progresser un quart moins vite que le groupe letrozole seul. Mais en termes de survie globale, il n’y a eu aucun gain en mortalité.
Et le bevacizumab a des effets secondaires parfois sévères, un risque hémorragique, le développement d’une hypertension, qui fait qu’on peut se poser la question du rapport bénéfice-risques pour ces patientes.

Palbociclib : le petit nouveau

Enfin un médicament utilisant un nouveau mécanisme, le palbociclib s’est retrouvé sous les feux de la rampe.

Ce traitement, plus proche d’une chimiothérapie que d’une thérapie ciblée, joue sur le mécanisme intime de la cellule.

Lors de son cycle, la cellule passe d’un stade quiescent à un stade de synthèse pour se diviser ensuite en deux cellules-filles.

Cela se fait sous l’influence de facteurs appelés cyclines. Le palbociclib interfère avec deux de ces cyclines, bloquant théoriquement la division cellulaire.

Le palbociclib a été donné à des femmes atteintes de cancers du sein hormono-dépendants, dont la maladie progresse malgré la prise d’un traitement anti-hormonal.

L’étude a utilisé soit le fulvestrant seul 5Faslodex), soit le fulvestrant associé au palbociclib.

La maladie n’a pas progressé pendant 9,2 mois chez les femmes recevant la combinaison contre 3 ,8 mois chez celles recevant le Fulvestrant seul, une réduction de 58 %.

Mais pas d’effet positif sur le risque de mortalité.
Le palbociclib affecte les cellules sanguines à la façon d’une chimiothérapie, entrainant une chute des globules blancs, les neutrophiles en particulier. La fatigue est un effet secondaire notable également.

Mais pour les femmes qui rechutent ou dont le traitement anti-hormonal ne freine pas du tout la maladie, le palbociclib présente un intérêt considéré comme important par les spécialistes.

Les études sont consultables sur le site : abstracts.asco.org
Denosumab : abstract 504
Biphosphonates : abstract 503
Bevacizumab : abstract 501
Palbociclib: abstract LBA502

A propos docteurjd

j.Daniel Flaysakier est médecin de formation et journaliste professionnel dans le secteur de la santé sur une chaine nationale de télévision. Ce blog est personnel et ce qui y est écrit ne reflète que les opinions de JD Flaysakier
Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Cancer/ ASCO15; Cancer du sein : le denosumab protège des effets des anti-aromatases sur l’os

  1. Niaucel dit :

    Bonsoir atteint d’une dilatation abdominale calculer à 55mn je suis aujourd’hui angoissé car je suis suivit par un Pr specialiste je les voie une fois l’an cette année cela sera debut sptembre . J’ aimerai qu il me dise ok cette fois ci je vais inte rvenie et vous mettre un stins. Car à 55mn l’intervention et plus délicate surtout je ne comprends pas pouquoi il à tant tardé..
    J’ ai peur quelles ne cela déchire. Merci de me aider je suis libre de suite me depkacer ne me pose aucuns problème. Attend rapidement dès réponses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.