Domperidone et autres traitements des nausées : les choses se compliquent

La revue Prescrire demande le retrait du marché du dompéridone, médicament utilisé en cas de nausées et vomissements.
S’appuyant sur une étude parue dans ‘Pharmacoepidemiology and Drug Safety’, la revue estime que ce médicament serait à l’origine d’environ 200 morts subites en France en 2012.

La prise en charge des nausées et vomissements repose principalement sur 3 médicaments en médecine hors hospitalisation.

Chacun d’entre eux a des inconvénients plus ou moins importants.
C’est la raison pour laquelle ces médicaments ne doivent être pris qu’après avis médical, surtout s’ils s’ajoutent à des traitements autres pouvant majorer leurs effets secondaires.

Voici, brièvement, quelques points utiles concernant ces effets indésirables.
Il ne s’agit pas là de remplacer l’information délivrée par le médecin de famille ou le pharmacien.

Le dompéridone (Motilium) est toujours autorisé. Ce médicament doit être prescrit chez l’adulte à des doses ne dépassant pas 30mg par jour, c’est-à-dire 3 comprimés de 10 mg.
La prescription ne doit pas dépasser une semaine.
Il ne faut pas l’associer à certains médicaments comme des antifungiques de type ketoconazole ou des antibiotiques comme l’érythromycine. Il y aurait alors un risque de troubles graves du rythme cardiaque
Le métoclopramide (Primpéran)  doit être prescrit seulement en deuxième intention chez l’enfant de 1 à 18 ans  pour les nausées et vomissements induits par la chimiothérapie ou une utilisation en prévention de ces mêmes nausées et vomissements en post-opératoire.

Chez l’adulte ce produit peut rarement induire des troubles neurologiques, notamment des mouvements anormaux. Son usage doit donc être à des doses les plus faibles possibles et pour des durées les plus courtes possibles.

La métopimazine (Vogalène) ne doit pas être associée à certains traitements neurologiques et peut induire une hypotension artérielle

 

Référence de l’étude :

Catherine Hill et al.

Estimating the number of sudden cardiac deaths attributable to the use of domperidone in France

Pharmacoepidemiology and Drug sSfety (2015)

Published online in Wiley Online Library (wileyonlinelibrary.com) DOI: 10.1002/pds.3771

 

 

 

 

ATTENTION : l’étude  utilise un certain nombre de données pour estimer le nombre de décès. Il ne s’agit donc pas d’une certitude absolue. L’analyse des données devrait, dans les prochains jours, permettre de renforcer ou d’infirmer ces chiffres.

 

A propos docteurjd

j.Daniel Flaysakier est médecin de formation et journaliste professionnel dans le secteur de la santé sur une chaine nationale de télévision. Ce blog est personnel et ce qui y est écrit ne reflète que les opinions de JD Flaysakier
Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

14 réponses à Domperidone et autres traitements des nausées : les choses se compliquent

  1. zin dit :

    quand on a une maladie qui vous contraint à une alimentation hospitalière parentérale, on a le droit de continuer à pouvoir vivre normalement ℅ soi grâce à ce médicament : le patient devrait avoir le droit de choisir en connaissance de cause
    on fabrique des alzeimer avec les benzodiazépines, et là prescrire ne demande pas son retrait : bizarre cette différence de comportement ?

    • docteurjd dit :

      Les autorités sanitaires ont décidé de laisser ce médicament sur le marché. Il faut juste respecter les doses et éviter les interactions avec d’autres produits.

  2. Philippe dit :

    Vous êtes d’une rapidité redoutable!
    J’ai entendu ce matin votre intervention sur télématin à propos de cette information .
    Effectivement, Prescrire avait déjà soulevé ce « lièvre » mais je me demande quand même si les médias ne se font pas plaisir en balançant ces informations importantes alors que j’imagine bien que le profession médicale (dont je fais partie) est bien évidement au courant et fait ces prescriptions avec professionnalisme en connaissant les effets secondaires …
    J’ai aimé le passage (presque subliminal …) concernant « la bassine » qui, finalement, pourrait être l’unique traitement contre les vomissements !…
    « Blague à part » c’est effectivement un réel problème, d’autant plus que le risque est dans l’automédication.
    J’apprécie beaucoup la prudence et le professionnalisme avec lesquels vous distillez ces infos primordiales sur un site ouvert … et la qualité de vos commentaires…

  3. Maria dit :

    Vous n’avez que cette façon de me réponde: la moquerie? Dommage pour vous! Je ne suis pas « savante », je n’ai simplement plus d’acidité, ayant fait mon expérience sur moi-même et étant en train de guérir toutes mes maladies que la médecine n’a JAMAIS pu guérir bien au contraire ! Le livre « quand je serai seul avec la mer » de Dominique Guyaux » montre comment il a guérit sa sclérose en plaque grâce à l’alimentation vivante. Avez-vous des témoignages de ce type de malades qui guérissent avec des médicaments et en mangeant comme tout le monde?

  4. zazalarigolote dit :

    Bonjour, je m’étonne que l’on découvre des soucis éventuels avec le médicaments en 2004 et ce n’est qu’en 2014 que l’on décide de diminuer les molécules contenues dans le médicaments. Le lobbies des labo pharmaceutiques sont vraiment juste une histoire d’argent et l’humain l’être humain on s’en fout complétement. Elle est belle notre civilisation !!!!

  5. Maria dit :

    Les médicaments n’apportent que des mauvaises choses à notre corps, masquant les symptômes mais nous intoxiquant et surtout ne nous guérissant pas du tout! La seule chose qui peut nous guérir c’est l’alimentation frugivore!
    Comment avez-vous pu dire hier que les personnes âgées manquaient de protéines parce qu’elles étaient chères dans les hospices, alors qu’on n’a absolument pas besoin de beaucoup de protéines animales qui sont mauvaises à la longue et même on peut s’en passer. Seuls les fruits et légumes crus contiennent les bonnes protéines dont on a besoin! A bon entendeur….

  6. lannezval dit :

    Bonjour Docteur . Plus généralement, la mal bouffe et surtout les conservateurs, sont-ils les générateurs de tous ces mots d’oesophage et estomac. Qui sont soignés par les médicaments dont vous avez parlé au JT ? Autour de moi , depuis 10/12 ans je connais de plus en plus de personnes qui comme souffre d’une hernie hiatale. Un médicament qui soulage bien est Inexium, (Je suis à fond, à 100/100 pour les génériques sauf la. J’en ai essayé plusieurs et ça ne marche pas). Y a-t-il un médication qui soigne ce problème ou les labos laissent trainer parce que ça rapporte vraiment beaucoup cette maudite hernie ……..

  7. chupin dit :

    on a tous pris ce médicament, souvent lors des gastros, on était pas informés ?

  8. leo dit :

    homeopathie et ç’est ok

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.