Radon : un gaz qu’il faut savoir chasser

Le radon est la principale cause de radioactivité naturelle. mais trop s’y exposer fait courir le risque de cancer du pouimonla découverte de la présence de radon dans la maison d’une assistante maternelle de la Haute-Vienne met un coup de projecteur sur ce gaz, principale source de radioactivité naturelle reçue par chacun d’entre nous.

Produit de dégradation de l’uranium, le radon est un gaz radioactif qui émet principalement un rayonnement alpha.
Il représente la source majeure de la radioactivité naturelle que nous recevons.
Le radon est très présent dans  certaines régions françaises comme la Bretagne, le Massif central, les Vosges et la Corse.

Quand on veut faire construire dans ces régions il faut éviter l’improvisation car l’exposition au radon à haute dose dans une maison pendant des années fait courir le risque de cancer du poumon. C’est même la deuxième cause de cancer broncho-pulmonaire, loin, cependant, derrière le tabac.

Cela impose de bien isoler la maison avec, notamment un vide sanitaire, une dalle étanche, boucher les orifices autour des gaines.
Il faut aussi s’assurer que l’approvisionnement en eau ne peut pas être une cause supplémentaire d’exposition au radon. Enfin prévoir une bonne ventilation.

Il est nécessaire aussi de veiller au bon entretien de la maison et de colmater les fissures des murs par exemple.

Si des améliorations sont nécessaires et qu’elles génèrent des coûts importants, on peut, sous condition de revenus faire appel à l’Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat, ANAH.

D’autre part il est très simple de mesurer le niveau de radon dans la maison, cette mesure doit se faire entre octobre et mai, période où l’aération est moins importante.

Ce qui est fondamental, justement, c’est d’ouvrir les fenêtres tous les jours, toute l’année pour aérer et ventiler la maison. On divise ainsi par 4 ou 5 la teneur en gaz radioactif.

Si les niveaux de radon à ne pas dépasser sont fixés pour les bâtiments publics, les établissements sanitaires ou thermaux, rien n’est encore imposé pour les maisons individuelles.
Mais quand un particulier reçoit chez lui des enfants de façon permanente et prolongée comme c’est le cas de cette assistante de Haute-Vienne, on peut se demander si elle n’entre pas dans le cadre d’une prestation qui devrait imposer un contrôle annuel du niveau de concentration en radon.

 
Consulter la fiche RADON sur le site du ministère de l’environnement et du développement durable  

Le site de l’ANAH:

A propos docteurjd

j.Daniel Flaysakier est médecin de formation et journaliste professionnel dans le secteur de la santé sur une chaine nationale de télévision. Ce blog est personnel et ce qui y est écrit ne reflète que les opinions de JD Flaysakier
Ce contenu a été publié dans VARIA, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.