Une activité physique au moins trois fois par semaine, permet de réduire les risques de certaines maladies

Les premières expériences de ‘sport sur ordonnance’ lancées à Strasbourg montrent des résultats mitigés, surtout en raison du faible nombre de personnes qui adhèrent au programme suffisamment longtemps. Pourtant aussi bien en prévention de certaines maladies que la récidive d’autres.

De quoi parle t-on quand on évoque le ‘sport sur ordonnance ? Sûrement pas de transformer des spécialistes du sport devant la télé en compétiteurs olympiques !
Faire du sport c’est surtout retrouver une activité physique régulière c’est-à-dire trente minutes par jour au moins trois fois par semaine.

Et là encore, pas besoin de courir un semi-marathon ou soulever dix tonnes de fonte dans une salle de musculation ! Trente minutes de marche rapide, donc à une allure soutenue sont suffisantes.
Bien évidemment il est possible d’en faire plus mais il faut savoir exactement ce qu’on peut et ne peut pas faire afin de ne pas se retrouver dans la situation paradoxale où une activité trop intense aurait un retentissement néfaste sur la santé.

Les bénéfices les mieux établis d’une activité physique régulière concernent les maladies cardiovasculaires.
Le sport va améliorer la pression artérielle, favoriser une répartition des graisses du sang limitant les risques de dépôts artériels, en favorisant par exemple l’élévation du taux de HDL-cholestérol, baptisé ‘bon cholestérol’ et ainsi permettre une meilleure épuration par le foie des taux de graisses circulantes.

C’est le risque de maladie coronarienne qui est ainsi le plus impacté et qui bénéficie des retombées des activités physiques par la diminution de la pression artérielle, avec amélioration d’une éventuelle hypertension et des artères qui gardent leur souplesse.

L’hypertension artérielle s’abaisse chez les personnes qui maintiennent des activités physiques d’endurance. Une baisse limitée mais réelle.

L’activité physique a également un intérêt dans la prise en charge des personnes concernées par le diabète de type 2.
Ce n’est pas tant les effets sur la perte de poids qui sont intéressants mais plutôt une meilleure régulation du taux de glucose dans le sang, ce qu’on appelle la glycémie.
En évitant les à-coups glycémiques on protège le pancréas de l »épuisement en insuline et on réduit le risque des complications à long terme, atteintes rétiniennes, cardiaques, rénales.

Le sport a aussi un intérêt chez les personnes souffrant de BPCO, la broncho-pneumopathie chronique obstructive.

Le sport peut-il remplacer les médicaments ? le plus souvent, non, mais on peut arriver à réduire les doses et ainsi avoir moins d’inconvénients et une meilleure observance.

Dans le domaine du cancer, l’activité physique joue un rôle de plus en plus étudié.
D’abord pour diminuer le risque de survenue de la maladie.
Mais d’est dans la prévention de la récidive que les spécialistes insistent sur la place à donner à une activité physique adaptée. Plusieurs études très rigoureuses ont montré qu’il existait une réduction du risque de récidive du cancer du colon dans les deux sexes.
Et pour les femmes ayant eu un cancer du sein, pratiquer une activité physique régulière réduirait le risque de voir ce cancer revenir de 25 à 50 % !

On voit donc l’importance de la mise en œuvre de ces activités qui doivent être accessibles à tous, pouvoir se faire sans devoir payer obligatoirement des abonnements dans les salles de sport.

Il faut bien évidemment qu’elles s’accompagnent de modifications du comportement alimentaire.

Et d’un arrêt total du tabac !

A propos docteurjd

j.Daniel Flaysakier est médecin de formation et journaliste professionnel dans le secteur de la santé sur une chaine nationale de télévision. Ce blog est personnel et ce qui y est écrit ne reflète que les opinions de JD Flaysakier
Ce contenu a été publié dans VARIA, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

14 réponses à Une activité physique au moins trois fois par semaine, permet de réduire les risques de certaines maladies

  1. Christiane A. dit :

    Bonjour, je ne comprends pas votre affirmation de ce jour au journal de A2 20h chez Pujadas sur le fait que la reconstruction d’un sein ou des deux suite à ablation lors d’un cancer allait être prise en charge en totalité. C’est déjà le cas depuis bien longtemps, j’ai été opérée en 2003 avec reconstruction en deux temps, la même année, par un chir. esthétique en clinique privée et ce ne m’a absolument rien coûté ! Aurai-je eu de la chance ? Cordialement . C.A.

    • docteurjd dit :

      Vous pensez que l’annonce d’une telle mesure est faite comme cela, en l’air ? la situation n’est pas la même partout et il y a des chirurgiens qui n’éhsitent pas à demander de gros dépassements d’honoraires

  2. Doc Arnica (@DocArnica) dit :

    j’ai plusieurs patients qui suivent ce programme de sport sur ordonnance à Strasbourg depuis environ 18 mois et j’ai noté un réel bénéfice pour leur diabète mieux équilibré avec moins de médicaments et pour leur poids, perte régulière , ainsi que pour leur bien être : plus de motivation en général pour prendre leur santé en main.
    Le programme a eu du mal à démarrer chez les médecins du fait de la complexité de la mise en oeuvre initiale : trop de formulaires et tout par courier.
    Aujourd’hui tout se fait facilement par le net et avec des formulaires simples en pdf.
    Les choses avancent.
    Merci pour votre billet.

  3. khalef dit :

    bonjour je m’appelle saida je viens de lire le commentaire effectué par le medecin ça m’a ènormèment plu parceque je suis directement concernée étant donnée que je suis diabétique de type 2 et je tient beaucoup à ma santé bien sur comme tout le monde et c’est pour cela que je fais une marche tous les matins qui dure entre une demie heure à une heure pourtant je suis à la retraire depuis une année mais je me force à sortir pour n’importe quoi et vu les directives donnée par le medecin donc ce que je fais est bon
    juste une remarque pendant plus de 1 mois ma glycémie le matin ne dépasse pas1g10 ou 1g12 es-ce-que c’est bon et je vous dit merçi de lire mon commentaire

  4. Kermorvan Patricia dit :

    Bonjour,
    J’ai suivi avec intérêt votre présentation du sport sur la 2.
    Mon mari a bénéficié d’une triple greffe de ligaments sur un genou et on lui conseille le rameur ou le vélo. Sachant que j’ai deux hernies fiscales cervicales C4-C5 et C6-C7, pensez vous que l’utilisation d’un rameur me serait bénégique?
    Merci par avance de vos bons conseils!
    Meilleures salutations
    Patricia Kermorvan

    • docteurjd dit :

      Je ne peux pas vous donner de conseil car je ne connais pas votre dossier. Seul le médecin qui vous suit et vous examine est apte à vous donner un avis. ce serait imprudent de ma part

  5. donny dit :

    bonjour, j’ai de l’emphysème, les kinés sont très mal équipés donc je fais du sport avec mon companion d’oxygène dans une salle de sport qui me coûte 270 euros par an j’y vais tous les jours 2 heures sauf samedi dimanche et il n’y a pas de remboursement par la secu. pourquoi ? merci.

  6. BAVANT dit :

    Normal !!!!!!!!!!!!!!!!!
    Je m’en doutais bien ..
    M° BAVANT

  7. BAVANT dit :

    Monsieur ,
    J’ai vu votre réponse au JT France deux ce midi .
    Faire du sport !!
    Et vous ? En faites vous ?
    Apparemment pas . Un proverbe me vient à l’esprit !
    Fais ce que je dis ? ne fais pas ce que je fais .
    Pour le tabac !! Ne fumez vous pas vous même !!
    Cordialement .
    M° BAVANT

    • docteurjd dit :

      Non je ne fume pas.
      Je vous précise qu’on peut perdre du pouids.
      En revanche la connerie et la mesquinerie sont généralement inguérissables.
      Courage

  8. Maarek dit :

    Cher Docteur
    Je ne comprends pas :
    C est 30 mn par jour ou 30 mn 3 fois par semaine
    Je suis plutot dans le second cas ,d ou ma question…
    Merci

Répondre à docteurjd Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.