Apnées du sommeil : ne pas rester bouche bée face à cette pathologie

L’apnée du sommeil est une affection fréquente mais qui peut passer inaperçue pendant des années. Et pourtant elle n’est pas sans conséquences sur la santé.


La plus fréquente est l’apnée obstructive, l’air ne parvenant pas à passer malgré les efforts de la personne.
Cela aboutit à des pauses respiratoires de quelques secondes à une minute. C’est très angoissant pour la personne qui dort près de l’apnéique car le sujet est bouche ouverte, yeux ouverts et ne respire plus. A un moment la reprise de la respiration se fait bruyamment, comme un nageur qui remonte à la surface et qui cherche son air.

Pour le patient, il y a parfois la sensation bizarre d’être justement au fond de l »eau et d’avoir su mal à remonter ou d’avoir l’impression d’être enseveli sous les oreillers et d’avoir du mal à se dégager.

C’est dans la journée que se ‘paient’ les apnées du sommeil. Chaque épisode est suivi de micro-éveils, on dort donc mal et dans la journée apparaissent des troubles de la concentration et, surtout, une somnolence qui peut, notamment, survenir au volant.

A terme ces apnées retentissent sur divers organes et on sait que les risques cardiovasculaires, infarctus du myocarde et AVC sont majorées par ces apnées, comme l’hypertension artérielle.

Il faut donc penser au diagnostic devant un sommeil de mauvaise qualité surtout chez quelqu’un en surpoids.

Le diagnostic se fait grâce à un enregistrement du sommeil ce qu’on appelle une polysomnographie.
On passe la nuit dans un service spécialisé, bardé d’électrodes. Et le lendemain, les spécialistes analysent les enregistrements, les apnées vraies, les hypopnées, qui ne sont pas des apnées complètes.

C’est en fonction du nombre d’incidents par heure qu’il sera décidé de la marche à suivre.
Au passage, il faut savoir que cet examen peut aussi se faire au domicile, le pneumologue peut équiper le patient et le laisser ainsi dans son cadre de vie.

Les traitements dépendent de la fréquence des incidents et des risques encourus.

La perte de poids est le premier conseil utile et cela améliore grandement les choses.
Il y a aussi des petites orthèses qui servent à avancer la langue et la mâchoire inférieure afin de libérer l’arrière-gorge.

Mais le plus efficace reste le masque à pression positive continue. Cet appareil électrique envoie en permanence un flux d’air qui ouvre les voies aériennes.
Bien utilisé, il permet aux personnes souffrant d’apnées obstructives de retrouver une qualité de sommeil correcte.

On évalue actuellement uns sorte de pacemaker dont le rôle est de solliciter le nerf hypoglosse, nerf moteur de la langue.
Cet appareil, encore expérimental va ; lors de l’inspiration envoyer un signal vers un autre capteur. Ce dernier va stimuler le nerf hypoglosse et cela va entrainer une projection de la langue vers l’avant, ouvrant ainsi un espace plus important à l’air pour circuler.

La méthode ne se fait pas encore en routine mais elle commence à être évaluée dans plusieurs centres avec des résultats intéressants.

À propos de docteurjd

j.Daniel Flaysakier est médecin de formation et journaliste professionnel dans le secteur de la santé sur une chaine nationale de télévision. Ce blog est personnel et ce qui y est écrit ne reflète que les opinions de JD Flaysakier
Ce contenu a été publié dans VARIA, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

45 réponses à Apnées du sommeil : ne pas rester bouche bée face à cette pathologie

  1. Océane pifaro dit :

    Bonjour, je m’appelle Océane et j’ai 14 ans. Je pense que je souffre d’apnées du sommeil car je suis constamment fatiguée et pendant la nuit je ne dors pas bien. De plus j’ai eu de l’asthme auparavant donc j’ai déjà de léger problème de respiration. Tous les symptôme correspondent mais j’ai peur de me faire des iddées. Est-ce possible d’avoir de l’apnée du sommeil à 14 ans ?
    Merci d’avoir pris le temps de lire mon message, bonne soirée.

  2. nad07 dit :

    Enseignante ayant dans ma classe de ce1 un enfant souffrant d’apnées du sommeil, et accusant un gros retard scolaire, je suis démunie face à ce bout de chou qui ne progresse pas à la même vitesse que ses camarades. Les parents me demandent de la compréhension, j’en ai évidemment, mais n’étant que maîtresse d’école comment faire pour que cet enfant ne se sente pas découragé par son retard ? Les seuls outils que j’ai à ma disposition sont la proposition d’une AVS (assistante de vie scolaire) pour l’aider en concentration ou un maintien en ce1 pour que l’enfant se retrouve avec des pairs de même niveau et reprenne confiance. Les parents refusent tout cela. Des parents ou des enseignants ayant traversé cette épreuve peuvent ils me donner des conseils ?

  3. François Sassier dit :

    Bonjour

    Après plusieurs tentatives d appareillage difficilement supportées le problème reste entier en ce qui concerne les apnées du sommeil

    Question: qu’elles influences sur la mémoire due a ces apnees

    MERCI

    • docteurjd dit :

      Je ne saurais vous répondre précisément. Ce qui est certain c’est que la mauvaise oxygenation du cerveau et le sommeil de mauvaise qualité n’aident pas à la concentration

  4. ZIANI dit :

    Bonjour,
    Hier le 13 janvier, aux infos France 2 à 13 heures, vous avez parlé qu’il y a avait un petit appareil, au lieu du grand avec le masque car mon mari fait de l’apnée du sommeil et il ne supporte pas l’appareil avec le masque.
    Pouvez-vous me dire quel est cet appareil et le prix et ou on peut l’acheter.
    Je vous remercie
    Micheline Ziani de Genève

    • docteurjd dit :

      J’ai parlé de deux choses : l’orthèse d’avancement mandibulaire et le pacemaker qui est en évaluation et qui stimule le nerf hypoglosse qui commande les muscles de la langue.

  5. rogero13 dit :

    Bonjour docteur,
    Souffrant d’apnée du sommeil depuis 2007, je suis appareillé et je ne peux qu’être élogieux quant au bien être que je ressens grâce à cette ventilation nasale. C’est tellement vrai que, s’il m’arrive de m’endormir sans -ce qui est rarissime- la moindre apnée me réveille en sursaut. !
    J’ajoute que je le mets même pour faire la sieste.
    Merci ce que vous faites.
    Cordialement.
    Roger ROBERT

  6. Roger dit :

    Bonjour docteur,

    Je fais une légère apnée du sommeil dont ma cardiologue m’a dit que cela ne nécessitait pas d’appareillage.
    Il me semble que de dormir sur le côté, évite bien plus le ronflement que sur le dos et limite les périodes d’apnée.
    Qu’en pensez-vous, étant donné que c’est de cette façon que je m’endors et dors le mieux la nuit ?
    Merci de votre réponse.

  7. Guindo dit :

    Merci beaucoup Docteur pour cette information importante relative à la prise en charge de l’Apnée par le port d’un masque .
    Nous attendons vivement l’avènement de la petite chirurgie qui me paraît une méthode plus discrète et facile.
    Merci également de faire savoir qu’il s’agit d’une vraie maladie qui mériterai une grande attention de la part non seulement du patient mais aussi de l’entourage.

    Guindo Aicha, Pharmacien

  8. dozi dit :

    depuis 3 mois je porte un masque la nuit 76 apnées par h et ma vie a changé tous mon entourage ne me reconnait plus ,je suis plus alerte ,et ne tombe plus en sommeil dans la journée merci a la médecine

  9. Hasbroucq dit :

    Bonjour,

    Où peut-on se procurer ces petites orthèses qui servent à avancer la langue et la mâchoire inférieure (après avis du médecin traitant bien sûr) ?

    Peuvent-elles être bénéfiques ou au contraire contre-indiquées lors de reflux-œsophagien ?
    Merci

  10. Zouzou dit :

    Bonjour,

    Mon mari a été appareillé pendant environ 6 mois, mais il n’a pas pu garder l’appareil plus longtemps car il souffrait d’allergie, il éternuait et se mouchait constamment comme s’il était enrhumé. Il ne faisait plus d’apnée mais les effets secondaires étaient très désagréables..
    Dans ce cas quelle solution peut-il adopter (sans chirurgie) ?

    • docteurjd dit :

      Je crois que le mieux est que vous en parliez au médecin qui suit votre époux pour ses apnées

    • Rose Martin dit :

      J’ai connu le même inconvénient au bout de plusieurs années.
      Cela m’a permis de constater que je pouvais dormir sans ce masque, confirmé par un contrôle d’enregistrement du sommeil, mais entre temps j’avais perdu 20 kg.
      Ma pneumo m’a dit que c’était la sécheresse nasale qui provoquait ces désagréments et que dans le cas d’obligation de porter le masque, on peut avoir un appareil qui a un accessoire avec de l’eau. Je ne sais comment il se présente car ayant perdu du poids je n’ai plus eu besoin de cet appareil.

  11. COMTE dit :

    le médecin me prescrit le port du masque, je trouve cela très contraignant, je voudrai avoir de plus amples informations sur l’autre méthode dont vous avez parlé dans le journal de F2 ce midi. Merci de votre réponse.

  12. lucette holstensson dit :

    je viens d’écouter attentivement votre intervention sur France 2. J’ai 67ans.
    Apnéique moyenne j’ai refusé la solution du masque. C’est inconcevable pour moi de dormir près de mon mari ou de mes petits enfants avec cet appareillage. Traumatisée, j’ai beaucoup pleuré lors de la consultation et suis sans traitement. Je suis très intéressée par cet essai sur le nerf hypoglosse et serai prête à me proposer pour tester cette nouvelle technique.
    Merci pour vos présentions médicales au JT
    Lucette Holstensson

  13. delattre dit :

    pourriez-vous donner quelques explications sur l’orthèse.Merci

  14. Chloic dit :

    Extrème fatigue,réveil à toutes heures de la nuit, jambes douloureuses, poitrine douloureuse, le coeur qui donne l’impression de se retourner, plus grave somnolence au volant… aprés des mois d’errance médicale au cours de laquelle j’ai subit quelques examens (electrocardiogramme, test d’effort, scanner des poumons…) j’ai mois même, aprés avoir vu à la TV une émission médicale traitant des apnées du sommeil, suggéré à mon médecin traitant d’étudier cette éventualité: RV donc pris chez un pneumologue qui aprés appareillage « à la maison » a diagnostiqué 63 apnées et ou hypopnées par heure…j’ai été en moins de temps qu’il ne faut pour le dire appareillé d’un masque à pression continue; dés la 1ère nuit, plus de ronflement et dans les jours qui ont suivi une nette amélioration de mon état général; depuis, plus de douleur aux jambes, dans la poitrine,au coeur … certe je dors chaque nuit au « bal masqué » mais on s’habitue bien et le jeu en vaut la chandelle.

  15. koffi dit :

    bonjour docteur,
    je voudrais savoir si l’apnée du sommeil est une maladie et si oui, est elle incurable? si non au bout de combien de temps peut on arreter de dormir avec un masque et retrouver un sommeil normal.

    • docteurjd dit :

      Réponse impossible à vous donner. Il y a des façons d’améliorer les choses mais cela est propre à chacun

    • Rose Martin dit :

      Après avoir perdu 20 kg je n’ai plus eu besoin d’être appareillée.
      J.D.F. le dit plus haut et je le confirme donc :
      « La perte de poids est le premier conseil utile et cela améliore grandement les choses. »

  16. Buisson Delroche Simone dit :

    Bonjour docteur

    J’ai un symptôme de Parkinston, je sais que c’est très difficile de connaître les symptômes de cette maladie (1000 malades 1000 maladies), mais savez vous si la fatigue, une baisse de tension vertigineuse debout et constipation peuvent être comme une crise de Parkinston ? Je ne peux voir mon neurologue avant 3 mois, et je pense que mon médecin et le gastrologue auquel il m’envoie font fausse route !!! Qu’en pensez vous ? Merci. Salutation

  17. Commet Patrick dit :

    Docteur
    J’ai bien suivi votre intervention le 13 janvier 2014 sur la chaine de télévision FR 2
    À la suite d’un malaise en conduisant mon véhicule, je fut transporté a l’hôpital de Libourne Le médecin de permanence ce jour m’a fait une prise de sang, et le résultat a démontré une anomalie de l’échange gazeux a soir un déséquilibre entre le gaz carbonique et l’oxygène.
    Ne serait il pas plus judicieux de contrôlé systématiquement ce phénomène lors d’une prise de sang, sachant que nous sommes tous concerné un jour dans l’année par un bilan sanguin
    Pour ma part je suis appareillé depuis 3 ans .je le vis formidablement bien Je vous remercie de votre intervention sur les chaines de télévision
    M Commet Patrick

    • docteurjd dit :

      Faire une gazométrie n’est pas un geste toujours simple et je ne crois pas que ce soit une méthode de dépistage très performante en l’occurence.

  18. Bourgeois dit :

    Bonjour Monsieur,
    J’ai suivi avec intérêt le sujet sur l’apnée du sommeil, et voudrais vous apporter mon expérience;
    Lorsque mon fils de 14 ans « ronflait », on a diagnostiqué contre toute attente pour un sujet de son âge, 46 apnées de 30 sec par heure…
    IL a été appareillé pendant 3 ans, puis opéré (les apnées étaient toutes mécaniques), maxillaire et mandibule ont été avancées.
    L’opération a été un succès ( avec inconvénient de la perte de la sensibilité des lèvres…et il était tromboniste…et transformation de son visage!!)
    mais, ces apnées ont eu pour conséquence grave, son échec scolaire, c’est pourquoi, je vous écris…on ne parle pas assez, voir jamais des apnées du sommeil chez un jeune…
    J’aime beaucoup écouter vos commentaires lors du JT merci!!

    Salutations
    A.Bourgeois

  19. dandy dit :

    bonjour,
    après une opération de la vésicule , j’ai commencé à avoir une température en dents de scie et ce n’est qu au bout de 5 semaines
    que les médecins ont diagnostiqué une vascuralite
    connaissez vous des bons professeurs et quels sont les traitements
    j ‘habite dans les landes (j’ai les mains bloques et je marche tout
    doucement) avant l’opération je faisais 35 kms par jour de vélo et en
    plus j’ai maigri de 17 kgs
    dans l’attente d’une réponse favorable et avec mes remerciements anticipés
    cordialement
    christian dandy

    • docteurjd dit :

      Je suis désolé mais, par principe et par respect des obligations professionnelles, je ne donne aucun renseignement personnel sur ce blog. Il faut vous adresser à votre médecin de famille qui saura vous orienter

  20. Assia dit :

    Bonjour, pourriez-vous svp me donner le nom du medicin specialisé vu dans le reportage France 2 sur l’apnee du sommeil (Ma mere souffre d’apnee du sommeil).
    En vous remerciant,

    Assia

  21. ROCHE dit :

    mon mari tombait a terre a n importe quel moment. un an apres des tas examens .Deduction l apnee du sommeil et pourtant des le debut je l avais dit au docteur qu il s arretait de respirer,j avais meme compte les secondes.Mon mari a perdu 10kg mais depuis il n est pas bien est-ce que les chutes pourraient avoir des consequences il a perdu toute son energie.Je vous remercie de votre reponse.

    • docteurjd dit :

      Question à poser aux médecins qui le suivent.
      je ne connais pas son dossier et je ne peux donc vous donner un avis.

      • Antonescoux dit :

        je suis diagnostiqué « apnée du sommeil sévère » (45/heure), mais dans la journée je suis active, pas de fatigue, ni maux de têtes,etc..
        Quel explication SVP

        • docteurjd dit :

          C’est auprès de votre médecin et du spécialiste qui vous suivent que vous trouverez ces réponses. Ils connaissent votre dossier et moi pas !

          • Antonescoux dit :

            Il a repondu « JE N’AI SAIS PAS!! »

            Merci

          • docteurjd dit :

            J’aurai bien du mal à vous éclairer à sa place. peut-être avez vous une reistance pas banale et compensez vous ces apnées. mais une fois encore je suis incapable de vous répondre

  22. DESPRET dit :

    Monsieur
    Merci pour vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.