Le traumatisme crânien de Schumacher : le défi des 48 premières heures.

l’accident de Michael Schumacher et le traumatisme cranien qui s’en suit a donné lieu à une certaine effervescence médiatique. mais avec ce type d’accident, il faut au moins deux jours avant de pouvoir commencer à se faire une idée de l’évolution du patient.

Le casque a protégé Schumacher d’une mort sur le coup probable en empêchant la fracture du crane.
Mais l’énergie du choc s’est répercutée sur le cerveau qui a été balloté dans la boite crânienne, d’où l’apparition d’une hémorragie et d’un gros œdème du cerveau.
Le problème c’est que la boite crânienne n’est, par définition, pas extensible. Or l’hématome et l’œdème augmentent le volume à l’intérieur du crane et le cerveau pousse sur la boite crânienne.
A un moment, le risque majeur est donc de voir le cerveau refoulé sous la pression vers la base du crane, vers un orifice appelé le trou occipital. Cette action, appelée ‘engagement, est gravissime car cette descente sous pression vers la moelle épinière va entrainer des atteintes de centres nerveux vitaux, notamment sur le tronc cérébral. Ces centres de régulation des fonctions essentielles, comme la respiration ainsi lésés vont entrainer la mort.

Il faut donc tout faire pour réduire la pression intracrânienne et empêcher l’œdème de se développer.

En dehors des diverses substances utilisables en urgence,  il est aussi souvent nécessaire de faire un ‘volet’.
Il s’agit de découper un peu de la boite crânienne afin de laisser au cerveau un peu plus d’espace et de pouvoir également aspirer l’hématome afin de lever la compression et d’abaisser ainsi la pression intracrânienne.

La constitution de l’œdème est inévitable et atteint son paroxysme en 48 h.
Ce n’est donc qu’après ce moment qu’on peut commencer à envisager un pronostic

 

VOIR LES EXPLICATIONS ILLUSTREES

ACTUALISATION AU 31/12/2013

Le mardi 31 décembre 2013 l’équipe médicale a fait un nouveau point. Un hématome volumineux a pu être évacué, libérant ainsi un peu plus la pression intracranienne de l’ancien pilote.
Mais il faut rester très prudent car on est toujours en phase critique.

A propos docteurjd

j.Daniel Flaysakier est médecin de formation et journaliste professionnel dans le secteur de la santé sur une chaine nationale de télévision. Ce blog est personnel et ce qui y est écrit ne reflète que les opinions de JD Flaysakier
Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

38 réponses à Le traumatisme crânien de Schumacher : le défi des 48 premières heures.

  1. Icare dit :

    Je m’aime pas du tout la Formule 1, mais je trouve injuste, les
    réactions de nombreuses personnes critiquant
    l’opulence des soins apportés à Michael
    Schumacher.
    Il est riche, pas français, bénéficie
    probablement d’un levier de défiscalisation, mais a fait un
    choix généreux et solidaire dans cet
    investissement étant membre fondateur de l’Institut du Cerveau et de la
    Moelle épinière (ICM).

    Ces recherches sont importantes par rapport à l’AVC qui est
    la première
    cause de mortalité chez les
    françaises, et la troisième cause de
    mortalité chez les hommes.

  2. Philippe dit :

    Bonjour,
    Chaque fois que je vous écoute, je me dis « bon sang, mais c’est bien sûr, j’aurais du faire médecine ». Bravo pour la clarté, la concision des propos. C’est souvent un défi d’expliquer des choses complexes en quelques minutes. Merci pour le blog, dont je prends connaissance régulièrement.

  3. thierry dit :

    bonjour

    je viens de prendre connaissance avec surprise des commentaires de Sebk..
    Plus exactement je suis surpris du temps que vous avez consacré à répondre à ce genre de personne qui veut avoir raison, en implorant tous les codes à sa disposition, et sans interét.
    Docteur Jd , ne perdez plus de temps, après deux échanges il était clair que ça aurait pu durer encore des pages.;
    et merci pour votre action
    Thierry

  4. Sylviane dit :

    Cher Doc jean-Daniel,

    Merci d’avoir donnés toutes ces explications sur le TC. Cela m’a tristement évoqué ce que nous avons vécu le 24 juin 1999. mon fils de 24 ans a eu un accident de moto. son casque a volé en éclats. Il s’est retrouvé au CHU de Créteil dans le coma; A cette époque il a avec mon accord participé à l’essai thérapeutique pour un nouveau médicament réduisant la PIC. Les 48 heures d’observations furent particulièrement insoutenables.
    Il n’est jamais sorti du coma et est décédé 3 semaines après, le 15 juillet.

    Je n’ai jamais demandé ,mais je pense qu’il a eu le placebo.

    j’espère néanmoins que cette étude a contribué a l’utilisation de ce médicament, dont vous avez parlé d’ailleurs une fois.

    A lire le témoignage de Françoise sur ce même blog ,dont le fils est vivant mais dans un état paucirelationnel, c’est très triste à dire mais je suis soulagée d’avoir vu partir mon fils après cet accident.

    Je garde de lui le souvenir intacte d’un beau jeune homme, doux et brillant.

    Je ne sais pas si j’aurai été heureuse de voir mon fils survivre dans un tel état. il venait d’avoir un bébé d’un mois. Quelle représentation de son père aurait pu avoir mon petit fils pour se construire?
    De plus cela aurait été un tel calvaire pour sa petite femme et pour moi-même qui était encore en activité à cette époque.

    J’ai ,après ce terrible accident, pu faire mon deuil,9 ans après et surmonté une terrible dépression.

    J’espère qu’en 14 ans la médecine a pu faire d’énormes progrès sur la prise en charge des TC et que Schumi à pu en bénéficier…

    Cet accident est une terrible épreuve pour la famille car on ne sait jamais l’issue et les conséquences sur le cerveau.

    Je pense que beaucoup de progrès restent à accomplir dans ce domaine.

    Mes pensées vont vers sa famille, sa femme, ses enfants et ses parents s’ils sont encore de ce monde.
    Je les soutiens de tout mon coeur et souhaite que de Là-Haut mon Aurélien partit trop vite, puisse les aider à surmonter cette terrible épreuve.

    Merci de nous tenir au courant de l’évolution médicale d’après ce qu’en disent les médecins, sans vous préoccuper des journalistes qui disent tout et n’importe quoi sur ce sujet.

    J’ai grand plaisir à vous écouter,vous mettez la médecine à portée de tous. Vos explications sont claires et simples. Continuez votre excellent travail. Merci.

  5. sebk dit :

    Comme je ne pas pas répondre directement a votre réponse je le fait ici.
    Vous dite
    « Pardonnez moi mais je trouve cette ‘polémique’ sans réel intérêt »

    1) ça, c’est le genre réponse typique d’une personne qui voie qu’elle s’est trompée mais qui n’ose pas l’admettre.

    2) Il n’y pas de polémique, vous dites un erreur, je vous corrige c’est tout.

    3) Il n’y pas de polémique, juste du droit car seul le patient à le droit de parler de son état de santé, tout autre personne qui le fait, est dans l’illégalité (sauf exemption prévues à l’article 226-14 du code pénal)

    4) Le fait de savoir que quelqu’un au un accident c’est déjà limite mais en plus, donner des détails sur son état de santé en plus d’être totalement illégal, c’est immoral et abject, ça ne nous regarde pas, ça ne concerne que sa famille et éventuellement ses proches (en plus du service médical dans lequel il est).

    5) En vu le ramdam qu’en font les médias, si par malheur il venait à disparaitre, on aurait « suivit (qu’on le veuille ou non) pendant plusieurs jours, son agonie fatale*, ce que je trouve ignoble.

    *ce pléonasme est volontaire

    • docteurjd dit :

      J’adore votre psychologie de comptoir ! Et je persiste et signe : les médecins ne violent pas le secret médical.Et franchement votre ton peremptoire et vos cours de déontologie me lassent.

      • ABIE dit :

        Bonjour, après avoir lu vos explications et commentaires concernant l’ accident de Mr Schumacher nous sommes clairement informés. Comme toujours vous expliquez les choses en termes simples ( bien que médicaux) . C’est un réel plaisir de vous lire comme de vous écouter dans vos interventions télévisées. Je suis tout à fait d’ accord avec vous
        quand vous parlez de « psychologie de comptoir » suite à un commentaire.
        Merci pour tout ce que vous faites

      • sebk dit :

        Vous êtes bon en médecine mais vous n’êtes bon pas en doit.

        Qu’est que vous ne comprenez pas dans ? :

        « La révélation d’une information à caractère secret par une personne qui en est dépositaire soit par état ou par profession, soit en raison d’une fonction ou d’une mission temporaire, est punie d’un an d’emprisonnement et de 15 000 euros d’amende.  »

        Quand un médecin parle à le télé même avec l’accord de la famille, il révèle une information secret connu par une personne qui en est dépositaire par sa profession.

        Je vous cite la LOI, vous me citez ce que vous PENSEZ.

        Or ce que pense les gens n’ a jamais été une « preuve fiable », montrez moi une disposition LÉGISLATIVE ou réglementaire qui me prouve que vous avez raison.

  6. plancke dit :

    Merci Docteur,

    Pas qualifié en médecine, j’écoute toujours vos chroniques avec plaisir : clarté et précision avec , quand le sujet l’autorise, un peu d’humour …

  7. françoise TRIVIAUX dit :

    suite du message précédent ; pour ceux qui ne le savent pas, paucirelationnel, cela signifie une possibilité de communication minimum. Les séquelles de mon fils sont très graves : paralysie des 4 membres, impossibilité de s’alimenter et de boire, il est nourri par sonde gastrique, impossibilité de parler . Seul son regard est bien présent.
    Aussi, je veux vous dire que personne n’est à l’abri, que ce soit à travers un accident de voiture, de ski, accident de la vie quotidienne, chute etc…
    Votre cerveau est unique, et irréparable, prenez en soin.!!!

    • josé dit :

      Je me joins à docteur jd pour vous souhaiter tous mes encouragements face à cette épreuve. Etant traumatisé crânien je comprends ce que vous vivez. Le plus compliqué n’est pas tellement pour la victime en elle même mais surtout pour les proches.
      Cela fera 4 ans en janvier prochain et je m’estime assez heureux d’être dans les conditions que je suis actuellement. Cela aurait pu être bien pire c’est à dire ne pas être vivant.
      Donc comme je dis à chaque fois cela peut arriver à tout le monde et ne jamais dire jamais.

  8. françoise TRIVIAUX dit :

    Bonjour cher Docteur Jean Daniel,

    Je me permet de vous écrire, car ce terrible accident de M Schumacher m’a fait revivre le terrible accident de la route dont a été victime mon fils Guillaume, alors âgé de 19ans, il y a 12 ans, le 29 décembre 2011.
    Passager, il a été victime d’un grave traumatisme crânien.
    A travers tout ce que j’ai entendu, je revis tous les instants depuis le CT nous avisant de cet accident. ,l’annonce par le neuro chirurgien de la gravité de son état, les phrases prononcéées  » on le suit de minute en minute -ne quittez pas votre téléphone », « il faudra peut-être l’opérer cette nuit ». Les explications concernant la PIC, qui nous obsédait, et nos coups de fil entre les visites pour savoir si au moins la PIC n’augmentait pas. Cela fait 12 ans, il est toujours là, à la maison, dans un état paucirelationnel. Je suis sûre, ainsi que ses soignants et ses amis, de communiquer avec lui, malgré son absence de parole. Cependant, je ne suis pa sûre de souhaiter cela à Mickaël, et ses proches. Si vous souhaitez un jour un témoignage sur notre expérience, je me tiens à votre disposition. Merci pour vos émissions, toujours si instructives et claires. Françoise

    • docteurjd dit :

      Chère Madame,
      merci d’avoir pris la peine de m’envoyer ce message. J’imagine ce que doit être votre quotidien.
      Je retiens bien volontiers votre proposition et vous recontacterai rapidement.
      J’espère que l’année nouvelle saura vous apporter quelques satisfactions que vous méritez amplement.
      permettez-moi de vous embrasser.

  9. samir dit :

    Merci de votre réponse docteur nous sommes tellement inquiet qu on espère que tout ira bien pour lui et qu il sortira indemne de ce terrible accident. L avis de spécialistes comme vous est précieux et nous vous souhaitons malgre le contexte une bonne fin d d’année 2013 et une belle année 2014 ou on espère avoir toujours Schumacher avec nous

    • docteurjd dit :

      Je ne suis pas du tout un spécialiste en traumatologie ou neurochirurgie.
      Je suis juste là pour aider celles et ceux qui lisent ce blog à comprendre certaines choses un peu complexes !
      Bonne année à vous aussi

  10. samir dit :

    Bonjour docteur merci infiniment pour vos précisions. Pensez-vous que Michael puisse s’en sortir indemne sans aucune séquelle?

  11. derdour dit :

    ça m’a vraiment touché , je souhaite de tout coeur en implorant le Bon DIEU de guérir et sauver la vie de SCHUMI

  12. DIAS dit :

    Bonjour a toi MICHAEL SCHUMACHER je suis un grand FANS DE TOI ET DE LA FORMULE 1 TU EST MON PILOTE PRÉFÉRER JE TES TOUJOURS REGARDER A LA TÉLÉ ET VUE UNE FOIS A UN GRAND PRIX DE FRANCE EN 2001…
    J’espère que tu va te rétablir car et que ça iras mieux…
    TRÈS BON COURRAGE A TA FEMME ET TES ENFANTS…
    Je t’aime
    Je c’est que tu est un homme TRÈS FORT BAS TOI ENCORE..,
    Victor…

  13. CHRISTINE dit :

    Bonjour docteur jd !
    juste un petit mot pour vous dire que c’est un vrai bonheur de vous écouter…En effet , j’écoute tous les jours le journal télévisé de l’ A2 et je tenais à vous dire que lorsque j’entends que vous allez avoir la parole , je suis toujours très attentive car vos discours sont toujours très clairs et passionnant . Voilà bien longtemps que je voulais vous en faire part et pas plus tard qu’à 13 h aujourd’hui, je vous ai écouter avec beaucoup d’intérêt et j’espère que vous aurez ce message . Continuez ainsi! et bonnes fêtes de fin d’année cher docteur jd . CHRISTINE

    • docteurjd dit :

      C’est vraiment très gentil et je suis touché de votre attention. Bonne et heureuse année pour vous et toutes les personnes qui vous sont chères.

    • Hélène dit :

      bonjour
      moi aussi je suis toujours très attentive à ce que vous dites sur France 2, tout ce que vous dites est intéressant et passionnant. je vous ai regardé parler aujourd’hui des trois bébés décédés à Chambéry , pauvres petits bout’choux, c’est très triste.
      Permettez-moi de vous présenter mes meilleurs voeux et surtout , continuez à venir apporter votre bonne humeur dans le journal de France 2.

  14. Gaetan dit :

    Merci pour ces précisions qui font encore plus mal à la tête et au coeur en les lisant !

  15. minipez dit :

    Bon éclaircissement pour les non soignants.
    Ce qui m’interpelle en revanche, comme à chaque problème de santé d’une personnalité, c’est la violation du secret médical. Vu la condition de Schumacher, il est clair qu’il a été dans l’incapacité de donner son accord pour la divulgation de son état de santé.
    Peut-être les journalistes en ont-ils eu vent par la famille, cependant les médecins grenoblois violent clairement le secret professionnel en divulguant l’évolution de son état de santé via des communiqués de presse.

    Le secret médical, visiblement, s’arrête à la liberté de la presse. S’il avait été appliqué, aucun personnel soignant n’aurait dû ne serait-ce que confirmer l’hospitalisation de Michaël Schumacher.

    • docteurjd dit :

      Cette conférence de presse s’est faite à la demande et avec l’accord de la famille. Il n’y a donc aucune violation du secret médical

      • minipez dit :

        Merci pour cet éclaircissement, je retire donc mes précédents propos.

      • sebk dit :

        Il y a bien violation du secret médical peut importe que la famille ai donné son accord ou pas.
        Le seul qui a le droit de de parler de l’état de santé d’un patient, c’est la patient lui même.

        Il y bien des exceptions mais elle ne s’applique pas dans le cas présent (les exception : )

        • docteurjd dit :

          Patient dans le coma, incapable. Donc c’est la personne de confiance qui intervient. Il n’y a pas violation du secret médical

          • sek dit :

            La personne de confiance est la pour aider le patient, pour faire part de la volonté du patient, ou être être averti en cas de pronostic grave et là comme le patient est dans le coma, c’est peu probable qu’il ai donné comme volonté/instruction de rendre publique son état de santé.

            De plus même si le patient autorise la personne de confiance (ou sa famille) a parler de son état de santé et que cette dernière le fait ça reste quand même illégal.

            Que la personne soit dans le coma ou même morte ça ne change rien.

            Personne d’autre que le patient (sauf dans les cas défini à l’article l’article 226-14 du code pénal) n’ a le droit de de de parler de l’état de santé d’un patient.

            L’article 226-13. du code pénal dispose clairement.

            « La révélation d’une information à caractère secret par une personne qui en est dépositaire soit par état ou par profession, soit en raison d’une fonction ou d’une mission temporaire, est punie d’un an d’emprisonnement et de 15 000 euros d’amende. »

            Les exceptions de l’article 226-14 autorise a violer le secret médical uniquement pour prévenir les autorités compétentes en cas de certain crimes perpétré contre un mineur ou une personne faible, ou si le patient est dangereux et armé ou a l’intention de s’armer.

            Les médecins n’ont pas le droit de parler de l’état de santé d’un patient à sa famille sauf au cas de pronostic grave. Même mieux si le patient meure les médecins n’ont pas le droit de parler de l’état de santé du patient à ses ayant droit sauf pour (aider à) expliquer (comprendre) la mort du patient.

            (par ex : un patient meurt à cause du Sida les médecins ont le droit de dire aux ayants droits que le patient avait le Sida ; le patient meurt à l’hôpital après s’être fait poignarder, à l’autopsie on découvre qu’il avait un cancer, les médecins n’ont pas le droit de dire aux ayant que le « patient » avait un cancer puisque c’est sans rapport avec sa mort)

            Un long article qui peut vous intéresser http://www.conseil-national.medecin.fr/article/article-4-secret-professionnel-913

          • docteurjd dit :

            Pardonnez moi mais je trouve cette ‘polémique’ sans réel intérêt

    • Dewaet dit :

      C’est le lot des personnalités publiques, donc on n’y changera rien, et
      qui plus est, les informations livrées sont parfois incomplètes ou
      manipulées, donc, à ce niveau, on ne va pas refaire le monde…

  16. Vince dit :

    Merci pour l’info le Doc. Amis et collègues journalistes…..patientez et laisser faire la médecine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.