Boissons énergisantes : éviter le festival de cannettes

La mode des boissons énergisantes pose le problème de la quantité quotidienne de caféine ingérée et cela peut, dans certains cas poser problème chez le jeune enfant et la femme enceinte.

On se souvient, peut-être, des polémiques qui ont entouré l’arrivée de certaines boissons énergisantes en France lorsque le ministère de la santé s’inquiétait de leur teneur en taurine, un acide aminé.

Cette polémique éteinte, on a sans doute oublié trop vite que ces boissons étaient riches d’une autre substance, une base methylxanthique comme disent les livres, plus simplement la caféine.

La caféine n’est pas, en soi une substance dangereuse. Elle a même des effets bénéfiques à dose modérée, l’équivalent de deux tasses d’expresso au maximum.

Cette caféine renforce la vigilance, la concentration, soulage la fatigue.
Elle a un rôle neurostimulateur cérébral qui fait, d’ailleurs, l’objet de nombreuses recherches.

La question c’est bien évidemment la dose, car on ingère de la caféine ou son équivalent dans le café certes, mais aussi dans le thé, les boissons à base de cola, les barres chocolatées et les fameuses boissons énergisantes dont l’Agence pour la sécurité des aliments, l’ANSES, s’occupe aujourd’hui.

Ces boissons ont une contenance en caféine équivalente à deux tasses d’expresso par cannette.
Or, il est rare de se limiter à une seule cannette et on atteint alors des doses de caféine où cette substance commence à poser des problèmes.

A haute dose la caféine a des effets néfastes en entrainant une irritabilité, une nervosité certaine. Elle élève la fréquence cardiaque et peut donc entrainer des troubles tensionnels. Elle est aussi diurétique et, partant, va favoriser la déshydratation.

On imagine donc que dans le cadre d’une activité sportive ou dans le cadre d’une soirée en discothèque, les efforts physiques développés entrainant une sudation importante, l’ajout de la caféine et de l’alcool, deux substances déshydratantes, peut être à l’origine d’accidents cardiovasculaires en désamorçant la pompe cardiaque

D’autre part, la caféine à haute dose est fortement déconseillée chez la femme enceinte, car elle peut, en particulier, retentir sur la croissance de l’enfant in utero et entrainer des naissances d’enfant ayant un poids anormalement bas.

Mais n’oublions pas un effet que chacun connait bien : l’influence sur le sommeil. La caféine perturbe en particulier un stade fondamental du sommeil, le sommeil profond, celui au cours duquel nous récupérons de la fatigue physique.

On se lève donc fatigué, on prend du café et des boissons énergisantes pour tenir le coup dans la journée. Comme on ne trouve pas le sommeil, on prend un somnifère et le lendemain pour se réveiller, on ingère de la caféine et ça recommence !

On entre donc dans un cycle qui est celui de l’addiction et du dopage, sans le vouloir.

Il est important de souligner les risques éventuels liés à la surconsommation de caféine.
Il faut aussi souligner l’importante quantité qu’on ingère en consommant des boissons énergisantes de façon démesurée.

L’incroyable légèreté des parents également qui laissent des enfants en très bas âge boire l’équivalent de deux expressos par cannette.

Le plus étonnant c’est que ces parents seront plus inquiets de la présence de bisphénol A dans la cannette que de celle de la caféine dont les effets sur leur enfant sera plus immédiat.

 

LIRE :

la prise de position de l’ANSES

À propos de docteurjd

j.Daniel Flaysakier est médecin de formation et journaliste professionnel dans le secteur de la santé sur une chaine nationale de télévision. Ce blog est personnel et ce qui y est écrit ne reflète que les opinions de JD Flaysakier
Ce contenu a été publié dans VARIA, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

7 réponses à Boissons énergisantes : éviter le festival de cannettes

  1. Cher ami, bonjour.

    En 2011, j’avais effectué une étude à Grenoble Ecole de Management sur la consommation d’alcool et la prise de boissons énergisantes. Les résultats étaient clairs : augmentation de la fréquence de consommation d’alcool, de la quantité consommée par occasion de boire et augmentation des conséquences négatives. Cette étude avait été publiée dans le Courrier des Addictions en décembre 2011 (Décembre 2011, Vol 13, n°4 : 10-14).
    Amitiés.

  2. mohamedi dit :

    bonjour juste pour avoir votre avis j,ai eu 13,8 de tension pendant tres longtemps mais depuis tres peu de temps j,ai plusieurs fois de suite 15 quelque chose j,aimerait essayer de passait a 1 complement alimentaire du laboratoire fenioux pour diminuer ma tension avant de demarrer le medicament prescrit par mon docteur essst ce possible et mieux /merci a vous mme mohamedi

    • docteurjd dit :

      Comme il est bien précisé sur la page du blog je ne donne aucun conseil médical et je ne recommande aucun médicament.

      Ce blog est un site d’information uniquement. Mais rien ne vous interdit d’en parler avec votre médecin traitant ou le spécialiste qui vous suit ! Ces praticiens connaissent votre dossier et vous répondront utilement et plus efficacement que moi qui ne sait rien de vous.

      J’espère que vous voudrez bien me comprendre et je vous remercie de l’intérêt et de la fidélité que vous portez à ce blog.

      Jean-Daniel Flaysakier

  3. dominique, lefranc dit :

    Bonsoir,

    Voila, j’ai constaté qu’il y avait de la TAURINE dans le lait maternisé qu’utilise ma fille pour mon petit fils!!!!, est ce dangeureux? en tout cas les « marchands » commencent à intoxiquer leurs futurs clients vraiment de très bonne heure!!

    En atendant de vous lire ‘peut étre, je vous souhaite le bonsoir,et merci pour vos conseils à la télé

    Dominique

    • docteurjd dit :

      La taurine est un élément que notre propre organisme fabrique. La question c’est la quantité présente , pas le fait qu’il y en ait

  4. Ping : Un oeil sur le web | Boissons énergisantes : éviter le festival de cannettes

  5. Marie-Hélène dit :

    Bonjour,

    Un snack s’est ouvert en face du collège de mes enfants et des canettes de ce genre se vend par dizaines par jour.
    Est ce que la législation a l’intention d’agir au moins pour protéger le jeune public?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.