Vaccination H1N1 : des effets secondaires rares et imprévus

De rares effets secondaires d’un type nouveau sont apparus après la vaccination de masse contre le virus H1N1

On a recensé environ 60 cas de narcolepsie pour environ 6 millions de personnes qui ont reçu le vaccin Pandemrix. En gros 1 cas pour 100000 personnes vaccinées.
Par rapport aux cas de narcolepsie survenant naturellement c’est 20 fois moins. C’est donc un effet rare mais que les autorités sanitaires considèrent néanmoins comme un signal

Un signal qui concerne un vaccin principalement, le Pamdemrix.
Il se passe quelque chose avec le vaccin Pandemrix. Quoi ? on ne le sait pas. On suppose que la maladie serait en conjonction avec 3 facteurs :

Certains éléments du virus associés à l’adjuvant contenu dans le vaccin pour le rendre plus puissant provoqueraient chez des personnes ayant une susceptibilité particulière une violente réaction du système de défense. Un système qui attaquerait alors ses propres organes.

Que faire alors en cas de menace pandémique ?
La question est délicate. Si demain on annonçait une pandémie, la vaccination par Pandemrix apporterait plus de bénéfices qu’elle ne ferait courir de risques. Mais encore faut-il que le vaccin soit accepté par l’opinion.
L’idéal serait de disposer de plusieurs vaccins mais c’est long à fabriquer et les industriels veulent être surs de les vendre

A propos docteurjd

j.Daniel Flaysakier est médecin de formation et journaliste professionnel dans le secteur de la santé sur une chaine nationale de télévision. Ce blog est personnel et ce qui y est écrit ne reflète que les opinions de JD Flaysakier
Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

50 réponses à Vaccination H1N1 : des effets secondaires rares et imprévus

  1. Bühler Hélène dit :

    Bonjour,
    Suite à la vaccination en Novembre 2009 contre la grippe H1N1 j’ ai eu une pneumonie au printemps 2010. Puis une nouvelle pneumonie en 2012, suivie de 6 pneumonies en 2013 ( une tous les 2 mois…). Aujourd’hui j’ai une quinzaine de pneumopathies « à mon actif ». Je suis suivie à l’hôpital en médecine interne et en maladie respiratoire pour une maladie auto-immune appelée pneumopathie organisée. Aucun médecin n’a jamais pris en compte la relation que je fais entre la vaccination et la survenue de ma maladie. Je sais que ça n’a rien à voir avec la narcolepsie, mais pensez-vous que l’on puisse faire un lien avec ce vaccin?

  2. Laura dit :

    Bonsoir,
    J’ai fait le vaccin H1N1 novembre 2009 mes premiers symptomes d’endormissement sont apparus en janvier 2010 , hiperdomnie.
    On m’avait dit que cette maladie n’évoluerait pas mais ce n’est pas vrai. Maintenant je me retrouve à ne plus pouvoir travailler et a être a l’AI ( suisse)
    Comment prouver que ce super vaccin m’ai déclenché cette superbe maladie??? Merci

    • docteurjd dit :

      Je suppose qu’il y a en Suisse une autorité sanitaire en charge de la sécurité des produits

    • Fabienne dit :

      Bonjour Laura,
      Mon fils a également été vacciné en 2009 et il a aujourd’hui la narcolepsie.
      il est en demande d’AI depuis 2016 et nous n’avons toujours pas de réponse.
      combien de temps cela a pris pour vous ? pour avoir une réponse ?
      cordialement

  3. ELSA dit :

    Je voulais protégé mon enfant, j’avais confiance. Mon fils de 15 ans avait reçu le vaccin H1N1. 8 mois plus tard environ il a développé un cancer, une tumeur au cerveau (glioblastome).

    Mon petit prince est décédé….

    Pour ma part, je suis convaincue qu’il y a un lien entre ce vaccin et la survenue de son cancer.Peut-être un jour on saura le pourquoi, nous avons gardé son dossier médical.
    Biensûr , les vaccins ont permis de lutter contre de nombreuses maladies infectieuses, certe, mais aujourd’hui je constate que l’on a introduit dans les vaccins des substances dangereuses et hautement cancérigènes .
    Médecins, chercheurs devraient restés humbles car aucun d’entre eux à l’heure actuelle ne peut affirmer avec certitude connaitre tout les effets de certaines substances sur l’organisme, surtout sur le moyen et long terme.
    Prudence, doute et questions me semblent donc légitimes.
    Il ne faut pas oublier qu’à notre époque lorsqu’on est atteint d’une maladie grave, les médecins sont impuissants, ils savent peu ou pas.

    • docteurjd dit :

      Un cancer ne met pas quelques mois à se développer mais des années. Un vaccin peut à la limite générer une maladie auto-immune mais jamais à ce jour on n’a montré un mien entre la vaccination et la survenue d’un cancer.
      Je comprends votre douleur mais je pense que vous vous trompez sur l’origine de ce drame

  4. Djabou mirette dit :

    Bonsoir
    Mon fils a reçu le vaccin h1n1 en 2009 il avait 11 ou 12 ans il en a 18 aujourd’hui j’aimerais savoir comment procéder pour savoir s’il ne souffre pas d’effets secondaire
    Car il n’est jamais concentre en cours il dort énormément il faut toujours que je le réveille en classe c’est pareil il a tellement des boutons sur son visage et il est toujours enrhumé pensez vous que ça peut être ce vaccin et si oui que dois je faire j’en ai parlé à mon médecin traitant sans suite que autre signe me conseilleriez vous d’observer …

  5. Nathalie Portejoie dit :

    Bonjour,
    Mon fils aîné a eu le Pandemrix fin novembre 2009, à l’âge de 12 ans… Il a commencé à ressentir des « trucs bizarres » vers Noël 2009… Mais à 12 ans, comment sait-on que c’est anormal ? J’ai commencé à me rendre compte de ses problèmes de sommeil vers février – mars 2010 lorsque je rentrais du travail et le trouvais endormi dans le fauteuil de la salle à manger, ne m’entendant même pas passer l’aspirateur juste à côté de lui… Ses problèmes de sommeil sont devenus de plus en plus flagrants… 1ères analyses de sang en 04/2010… Mais rien d’anormal à ce niveau… Nous avons alors erré médicalement parlant, personne ne semblant prendre la mesure de ce problème de sommeil chez lui : c’est la croissance, dépression, bouleversement hormonal, etc…
    En 2012, j’ai enfin trouvé 1 médecin qui a compris le problème (1 homéopathe acupuncteur vers qui je me suis tournée, ne sachant plus qui aller voir… et envers qui j’ai une reconnaissance infinie…). Il nous a envoyé vers les spécialistes de pathologies du sommeil de la Salpêtrière.Hospitalisé pendant 3 jours , le jour de ses 15 ans, il a fait sa polysomnographie fin mai 2012 et avons eu le diagnostic le 04/07/2012… : narcolepsie avec cataplexie ET hypersomnie… La totale…
    Après différents essais de traitements, il est passé au centre d’investigation clinique de Robert Debré et teste maintenant 1 traitement sous ATU de cohorte.
    Après des analyses de gênes, il apparaît que mes enfants et moi-même avons un gêne défaillant, prédisposant à des maladies auto-immunes…. Pour mon fils aîné, le pandemrix a été le déclencheur… Mes 2 autres enfants ont eu la version pédiatrique Panenza. Le neuro qui le suit m’a dit d’éviter de prendre des risques supplémentaires en évitant désormais les vaccins à adjuvant, surtout pour moi qui ai doublement ce gêne défaillant… donc + de risques…
    Savez vous où et comment on peut se procurer des vaccins sans adjuvant ? le neuro n’arrive pas à retrouver un site internet qui répertoriait les petits labos qui les produisaient… Il a certainement été supprimé…
    Si vous avez des infos à ce sujet, cela nous aiderait vraiment…

    • docteurjd dit :

      Madame,
      Des travaux récents innocentent l’adjuvant et impliquent plutôt la responsabilité d’un composé du virus H1N1. Ce composé etait présent en grande quantité dans le Pandemrix et on suppose qu’il a provoqué la reaction autoimmune.

  6. Laurie Emard dit :

    Je voudrai savoir quel est les effet secondaire avant d’avoir la piqure ?!

  7. suite vaccin grippe j,ai eu de nombreux ganglions hypoéchogènes
    dans la région parotidienne gauche
    est ce normal
    merci de me répondre

  8. stef fist dit :

    bonjour, suite à une vaccination H1N1 ma compagne se plaint de démangeaisons qui commencent depuis 2 ans à lui pourrir l’existence, aide soignante à domicile elles sont plusieurs dans son service à avoir les mêmes symptomes, démangeaisons ,rougeurs autour de la zone d’injection, elle a envie de s’arracher la peau et se gratte la nuit, c’est cyclique et précis, ce n’est pas somatique, tout va bien, et même si ça l’était ses collègues iraient donc toutes mal, aucun spécialiste n’arrive à diagnostiquer cette douleur et ça commence à couter cher, eb temps, en argent et en épanouissement qu’il y a t il donc dans ce vaccin de merde, cordialement merci ps je ne me suis pas fait vacciner

  9. CAUCHOIS dit :

    je pense que vous etes un pro vaccinaliste au service des laboratoires! vous avez menti en annonçant que 6 millions de français ont reçu le pandemrix , en réalité 4,1 millions le reste 1,6 millions pour le panenza sans adjuvant, alors vos statistiques sont fausses , les etudes internationales demontrent une prevalence 13 fois supérieures a la population non vacciné , alors il ne faut pas se pretendre expert si on l
    ne l’est pas ….moi je connais bien le sujet car je suis une victime du <pandemrix avec un syndome ASIA de shoenfeld qui a touché 4000 européens pendant la vaccination , 700 narco en europe !! voila la verité
    yvonn cauchois , asso victimes du PANDEMRIX

    • docteurjd dit :

      Contrairement à vous je ne revendique aucune qualification d’expert. Et quant à la sempiternelle accusation d’être au service des labos j’y suis habitué. C’est l’argument des mediocres.

  10. valou dit :

    Je ne sais que penser!!! mes enfants(de 4 et 7 ans à l’époque) ce sont fais vaccinés 2fois par le vaccin panenza (décembre 2009 et janvier 2010) mon conjoint lui a reçut une injection avec le vaccin pandemrix. A l’époque je voulais un autre enfant donc je ne me suis pas fais vaccinée mais c’est moi qui ai insisté pour que toute ma petite famille le fasse croyant les protéger!!! Aujourd’hui je doute et j’ai besoin que l’on me rassure dans mon choix. Si une maladie devait se déclarer suite a ce vaccin croyez-vous qu’elle ce serait déjà déclarée ou sur le long terme nous allons encore apprendre qu’il y aura d’autres maladies à venir suite à ce vaccin?moi je suis perplexe maisj’espère avoir fait le bon choix.

  11. gibus dit :

    non, car le médecin ne croit pas à ce problème, rien n’a été fait malgré les avertissements qui depuis 4 ans non strictement rien donné. je viens de l’appeler et il m’a dit,suite au passage sur France 2 le 11/09/2013, ne pas être au courant de cette maladie.

  12. sham dit :

    les vaccins n’ont décidément pas la cote en France à la vue de certains commentaires. c’est effectivement lassant et désespérant quand on connait le rapport risque bénéfice largement, très très largement en faveur de la vaccination. des millions de vies sauvées, des maladies éradiquées et d’autres en voie d’éradication si tant est que la propagande antivaccinale ne les préviennent.

    @manuel
    il me semble (et on me corrigera si je me trompe) que des cas de narcolepsie peuvent apparaitre du fait de la grippe notamment H1N1. le « 20 fois moins » se réfère peut-être donc à ces cas déclenchés par la grippe (à vérifier). Mais comme on vaccine en général des millions de gens et que peut-être beaucoup d’entre eux n’auraient pas eu la grippe, on peut détecter une augmentation inhabituelle de cas de narcolepsie et les lier au vaccin. le rapport risque bénéfice devient donc particulièrement important dans ce cas.

    • docteurjd dit :

      L’obscurantisme et l’absence de mémoire sur ce que furent les dégâts des maladies infectieuses sont bien présents quand il s’agit de vaccins, hélas !
      Attitude entretenue par certains gourous parfois affublés d’un titre de dr en médecine.
      Pour la narcolepsie je crois avoir fait une erreur de calcul.
      En fait les cas vaccinaux sont moins fréquents que les cas sporadiques mais pas 20 fois moindres, plutot 2 ou 3 fois.
      La grippe donne des atteintes neurologiques mais pas des narcolepsies. Ce sont des syndromes de Guillain-Barré.

  13. gibus dit :

    Ma fille a été vaccinée, contre le H1N1,(lot antigène N° AA03A215 BA et le lot adjuvant N° AFLSA093 AA en 2009 et depuis cette date ma fille vie un enfer car elle est prise de somnolence répétitive que ce soit en classe ou à la maison
    Quel démarche doit on faire pour reconnaître cette maladie qui lui pourri sa vie. Dois je porter plainte contre X ou quel examen devons nous nous lui faire faire.
    Merci de me renseigner au plus vite.

    • docteurjd dit :

      Déposez un dossier à l’ONIAM . Votre médecin a t-il fait un signalement ?

      • gibus dit :

        non, car le médecin ne croit pas à ce problème, rien n’a été fait malgré les avertissements qui depuis 4 ans non strictement rien donné. je viens de l’appeler et il m’a dit,suite au passage sur France 2 le 11/09/2013, ne pas être au courant de cette maladie.

        • thierry dit :

          Voilà donc un exemple caractéristique des effets secondaires des produits chimiques et de leur prise en compte (vaccins et médicaments) conspirationnisme ? laissez moi rire, c’est l’argument de l’ignorance… mais c’est pas du tout drole. Comme porter plainte ne sert à rien (pot de terre contre pot de fer) faites comme nous, allez voir ailleurs AVANT d’avoir des problèmes, prenez votre santé en charge à la base, càd supprimez l’alimentation industriel et la chimie pétrolière de votre assiette… et allez voir les médecines naturelles.

    • Sony dit :

      Bonjour,

      Ma nièce vit la même chose que votre fille; les médecins ont mis des années à découvrir ce qui n’ allait pas.Le verdict est tombé été 2014: narcolepsie causé par le vaccin H1N1; sa vie ainsi que celle de ses parents est un enfer; ps faite vérifier son foie car ma nièce a eu des complications graves au foie mais les médecins ne peuvent pas confirmer si c, est encore le vaccin qui est en cause.

      Sony.

    • alice dit :

      Bonsoir Gibus,

      Ma fille a débutée une hypersomnie rare depuis sa vaccination contre le H1N1 (numéro de lot d’adjuvant : AA3BA04044). Nous avons débuté les démarches juridiques.
      Mais il y a un point important à connaître, les présidents d’association de malades peuvent légalement faire les déclarations de pharmacovigilance. Pour la narcolepsie et l’hypersomnie idiopathique il suffit de contacter l’ANC http://www.anc-narcolepsie.com/
      Pour le KLS, kls-France http://kls-france.org/
      Bon courage

  14. Manuel dit :

    Bonjour,
    Je me pose une question depuis votre intervention de ce midi à la TV et je suis venu sur votre blog pour vérifier.

    Vous dites que la survenue de la narcolepsie quite à la vaccination H1N1 est 20 fois moins fréquente que la survenue de la narcolepsie naturelle. Comment a-t-on pu donc s’apercevoir de cet effet secondaire ?

    Ces cas ne peuvent-il pas être des cas « naturels » de narcolepsie ?

    A mon sens de profane, si c’est 20 fois moins que les cas naturels, le vaccin H1N1 protège donc de ce risque de narcolepsie.

    Il y a quelque chose qui m’interroge.

    Merci d’avance

    • docteurjd dit :

      Il y a bien un risque excedentaire lié au vaccin, faible mais réel. déclencher une narcolepsie n’est pas un phénomène ‘normal’

      • Manuel dit :

        Bonsoir, merci pour votre réponse.

        Les cas de narcolepsie chez les vaccinés seraient-il 20 % plus nombreux que dans la population témoin (sans vaccination ) ?

        Merci.

        Manuel

        • docteurjd dit :

          Non pas du tout. Il y a eu un cas pour 100000 personnes vaccinées alors que chaqua année on compte spontanément 1 cas pour 50000 habitants

          • Turgis isabelle dit :

            Comment pouvez vous le savoir, notre médecin a d abord pensé à une sclérose en plaques et dirigée vers un neurologue, ne trouvant rien, elle a fini chez un psy, qui l’a assommé de neuroleptiques. Aujourd’hui elle dort encore dans la journée et n à pas pu construire une vie professionnelle, cela fait dix ans que cela dure… Le médecin n’a rien fait remonté et il ya peut être comme nous des centaines de personnes concernées.

  15. victorlm dit :

    Depuis 2007 (Pr.Shaw et Pr.Petrik), on sait que l’aluminium est mortel chez certains patients plus sensibles a l’injection et qui ont du mal a l’éliminer. On attend quoi/qui pour faire des vaccins sans aluminium ? Mérial a arrêté l’aluminium dans les vaccins pour animaux mais nous, on continue de nous empoisonner… Je suis entièrement d’accord avec Sélia pour son commentaire…

    • docteurjd dit :

      Quel est le rapport avec le sujet traité ? Et pouvez vous me fournir la référence des publications signalant les décès, publications scientifiques seulement

      • victorlm dit :

        Le rapport ? La dangerosité des vaccins (en général) peut-être… Aucune publication scientifique ne signale de décès mais rares sont ceux qui veulent financer des recherches, non ?

        • docteurjd dit :

          Oui bien sûr c’est un grand complot ! Vous avez déjà vu des gens atteints de polio ? Non, ah bon et pourquoi ? Parce que le vaccin a éradiqué la maladie. mais je ne vais pas entamer ce genre de discussion qui me lasse profondément.

  16. selia dit :

    Bonsoir, et pourquoi ne pas signaler les autres risques, effets secondaires qui existent sur bien d autres vaccins, surtout ceux administrer aux nouveaux nés , comme le Prevenar injecter au même moment avec l infanrix ce qui accroît considérablement les effets secondaires et pire donné la mort surtout lorsqu ils sont administrés @ des prématures ou des enfants avec un système immunitaire fragile…

    • docteurjd dit :

      Des informations que vous pouvez bien sûr prouver !

      • selia dit :

        Ce sont des faits qui existent mais qui ne sont pas signalés par les medecins et ne veulent le reconnaitre que certains effets soient liés aux vaccins alors que généralement celà arrive une dizaines de jours après la vaccination, mais le milieu medical ne veut pas faire le lien, pourquoi ? Voilà la question que se posent beaucoup de parents

        • docteurjd dit :

          Il y a un systeme de pharmacovigilance, les faits peuvent être signalés. On peut raconter tout et n’importe quoi en disant que ce sont des ‘faits’. Rien n’empèche de signaler un effet inhabituel. Alors arrêtons la complotite

          • selia dit :

            On veut bien mais il n y a aucune suite vis à vis des signalements, et ça n enlève pas non plus le fait que comme dit sur un autre commentaire que l aluminium est reconnu comme cancérigène et la dessus il y en a des preuves scientifiques, vous ne pouvez le nier…et que font les laboratoires ?, ils continuent à l introduire dans la majorité des vaccin… Et ce qui est dit dans les commentaires rejoint largement le sujet que vous avez posté, que les vaccins comportent des risques,…

  17. rapuc dit :

    bonjour ,cette maladie peut t elle survenir longtemps apres avoir été vacciné?
    ,ma fille qui a 14ans ,a reçu l injection fin 2009
    par le panenza sans adjuvant qui est peut etre moins concerné du coup?
    merci pour votre blog que je regarde de temps en temps

  18. ROUSSEZ dit :

    Bonjour
    je pense que vous devez vous sentir très mal a lèse ,après avoir dit aux personnes qui regardent télé matin ,de se faire vacciner,qu’il n’y avait aucun danger
    a votre place je n’en excuserais ,mais je ne suis pas vous …..

    ROUSSEZ Régis Montigny en Ostrevent

    • docteurjd dit :

      Quand on veut jouer au malin mieux vaut être sur de son coup et, accessoirement de son orthographe. à l’AISE !
      Je ne fais plus Télématin depuis 1991, alors mon garçon il faut réviser vos fiches !

  19. Alexis Clapin dit :

    Je me pose une question sur les données chiffrées de votre premier paragraphe.
    La survenue d’une narcolepsie après vaccination ressemble plus à mon avis à une incidence qu’à une prévalence. La donnée 20 fois supérieure que vous signalez me semble assez proche de la prévalence qui est selon l’EMC (hypersomnies 17 025 B 15) de 0.03% soit 30 pour 100 000. Si on divise ce 30 par la durée de la maladie pour évaluer l’incidence, on arrive probablement vers 1/100000 voire un peu moins car la maladie survient lors de deux pics d’âge (15 et 35). Pour pousser les calculs, il faudrait connaître le délai de survenue après la vaccination (délai de suivi permettant d’obtenir ces 60/6 000 000).
    Donc, je ne pense qu’on puisse parler d’une différence de 1 à 20 selon la prise de pamdemrix ou non.
    Selon des sources finlandaises, l’incidence de la narcolepsie avait été multipliée par 8 après la vaccination, possiblement favorisée par un génotype particulier.

Répondre à Bühler Hélène Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.