Pilules de 3ème et 4ème génération : privilégier la désescalade

Les risques cardiovasculaires liés à la prise de pilules contraceptives dites de troisième et quatrième génération font l’objet de nombreux commentaires.
Pour comprendre ce que sont ces fameuses pilules je vous propose de consulter l’article très documenté du Dr Dominique Dupagne dont la référence est en bas de page. Article équilibré et réfléchi.

De façon pratique, si vous êtes concernées par une des marques évoquées que faire ?

Surtout ne pas arrêter la prise du contraceptif en cours de plaquette !
Et après ? Deux situations se présentent :

Si ces pilules de 3ème ou 4ème génération vous ont été prescrites d’emblée, parlez-en à votre médecin de famille ou au médecin spécialiste qui a fait la prescription.
Cette famille de contraceptifs ne doit pas être prescrite en première intention. Il faut donc songer à la ‘désescalade’ et revenir à une pilule classique, dont l’efficacité est égale et la tolérance souvent excellente.

Si cette pilule vous a été prescrite parce que vous ne tolériez plus les pilules classiques, vous aurez du mal à revenir en arrière. Il faudra voir avec votre médecin si cette prescription est totalement justifiée. Revoir avec elle ou lui vos antécédents médicaux et ceux de votre famille, notamment en ce qui concerne les accidents cardiovasculaires, les histoires de phlébites ou d’embolie pulmonaire.
Il jugera peut-être utile de vous demander de faire un bilan sanguin plus poussé que le simple dosage routinier du taux de cholestérol et de sucre.

Vous pouvez aussi discuter d’autres moyens contraceptifs. Dans tous les cas demandez à votre médecin de vous expliquer les risques et les avantages de chaque méthode, pilule incluse.

Il faut se rappeler que la contraception par pilule n’est pas une chose anodine. C’est une prise hormonale qui nécessite une première prescription après un vrai interrogatoire médical. Le renouvellement ne se fait pas sur un coin de table en fin de consultation pour le rhume du petit dernier.

Prescrire une pilule contraceptive peut aussi bien être fait par le médecin de famille que par des spécialistes, sans oublier la prescription faite par une sage-femme La question n’est pas liée au type de diplôme mais à la qualité de la formation et de l’information. Et quand on lit certains hebdomadaires ou mensuels qui trainent dans les salles d’attente, on constate que certains spécialistes vantent les mérites de médicaments nouveaux sans avoir le recul nécessaire.

Enfin, et surtout : il ne faut pas fumer quand on prend une pilule contraceptive. Les risques d’accidents cardiovasculaires sont multipliés par 10 quand on associe pilule et tabac.
L’article de Dominique Dupagne 

 

A propos docteurjd

j.Daniel Flaysakier est médecin de formation et journaliste professionnel dans le secteur de la santé sur une chaine nationale de télévision. Ce blog est personnel et ce qui y est écrit ne reflète que les opinions de JD Flaysakier
Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

32 réponses à Pilules de 3ème et 4ème génération : privilégier la désescalade

  1. Lucie dit :

    Bonjour,
    J’ai une petite question étant donné que je suis désormais célibataire et que je souhaite faire une pause en ce qui concerne la pilule.
    Puis-je arrêter la pilule triafémi en début de plaquette ?
    J’y tiens fortement mais y a t-il un risque ?
    Merci beaucoup.
    Lucie

    • docteurjd dit :

      Pour des raisons éthiques et parce que je ne connais pas votre dossier je ne donne aucun avis personnel sur ce blog. Cette question doit être posée à votre médecin.
      Désolé

  2. benmbarek dit :

    Bonjour,

    J’ai eu un rapport protègè avec une nana aprés une dispute avec ma femme. Aprés quelques semaines j’ai commencé à avoir du doute, peut être le préservatif a craqué sans me rendre compte! J’ai réalisé un premier test dépistage elfa vidas résultat 0.07 (limite 0.25) aprés 23 jours, un second à 53 jours (0.08) et un troisième à 86 jours (12 semaines et 2 jours)! Est ce que je suis séronégatif, le résultat est fiable à 100%?

  3. sabine dit :

    bonjour les pilules de 3 generation non androgenique sont souhaitees en cas d acne contrairement aux pilules de 1 et 2 generation qui elles favorisent l acne ainsi que la pousse des poils comme je pense avoir compris aupres de ma dermato.Mais ne voulant pas me la prescrie elle m envoie chez la gyneco qui elle me prescrit une 2 generation en me disant qu elle ne prendrait aucun risque.Effectivement mon acne mes cheveux tout va mal.Pourriez vous me repondre si effectivement les pilules de 3 generation sont plus conseillees pour les problemes de peau et si une particulierement.Merci d avance

  4. lilou dit :

    Bonjour, étant enceinte de mon second enfant actuellement j’ai bien entendu stoppé ma pilule. Ma pilule est une nouvelle pilule à l’estrogène naturel QLAIRA, ma gynécologue me l’avait prescrite car j’avais des migraines avec mon ancienne pilule, ainsi qu’un déréglement hormonal dû à un implant.. (boutons dos, perte libido, migraine etc…). Je l’ai prise pendant plus d’un an sans soucis particulier.
    Je souhaite avoir votre avis sur cette pilule avant de la reprendre après l’accouchement (j’irai bien sur voir ma gynécologue mais je souhaite avoir votre avis) Fait-elle partie des 3ème et 4ème générations ? est-elle dangereuse ? Ma gynécologue m’avait parlé de cette pilule en m’informant qu’elle était au plus proche des hormones naturels féminins et qu’elle était presque « naturelle »
    merci pour votre réponse.

    • docteurjd dit :

      Cette discussion et la décision de reprendre ou pas cette pilule c’est avec le médecin qui vous suit que vous devez l’avoir. Elle connait votre dossier et vos éventuels facteurs de risques. Ce qui n’est pas mon cas

  5. Angelique dit :

    Bonjour,
    Je viens de sortir d’hospitalisation suite a infarctus pulmonaire, embolie multiple et phlébite a la gambe droite et le diagnostique après des dizaines examen est tombé, ma pilule de troisième génération que je prenais depuis plus de dix ans et que l’on ma fait arrêter immédiatement, je suis actuellement en arrêt maladie depuis 2 mois et ma santé n’évolue pas positivement (risque de perdre mon emploi) et tout ce que l’on me propose comme moyen de contraception suite a un traitement a vie d’un anticoagulant est la ligature des trompes (je n’ai que 39 ans) .

  6. Moi je propose que, puisque les généralistes sont absolument incompétents et d’une ignorance crasse, d’une irresponsabilité notoire, qu’ils n’auront peut-être plus le droit de prescrire varnoline ou ses copines, que toutes les patientes aillent poser ces questions à leur gynécologue, qu’elles encombrent un peu leur consultation;
    Le médecin généraliste c’est l’image de l’épicier, non celle du conseiller!

    • docteurjd dit :

      Je ne crois pas avoir écrit cela ! Je partage ce point de vue! Comment font les femmes des pays sans gynecos liberaux ?

      • david p dit :

        Affirmer que les généralistes soient incompétents et ignorants, se gargarisant de leur bêtise, relève au mieux de la crétinerie.
        Je ne vois pas en quoi le gynécologue apporte de plus en ce qui concerne la plupart motifs des consultations gynécologiques, hormis la réalisation d’une échographie ou d’une opération !
        Éructer des généralités ou des idées toutes faites ne témoignant que de la pauvreté de sa réflexion, ne flatte que son petit égo et la certitude d’avoir raison.

        • david p dit :

          j ai peut-être lu le commentaire trop rapidement …

        • docteurjd dit :

          Je ne comprends rien !

          • David p dit :

            En lisant rapidement le commentaire de docteur Vincent, j ai d’abord compris qu’ ils contenaient des propos insultants sur les généralistes; d’où ma 1ère réaction.

            En le relisant, les propos s’avéraient probablement être plus subtils, malgré l’ambiguité de la fin du commentaire ; rendant ma 1ère réaction inutile et à coté de la plaque, d’où ma 2nd réaction.

  7. Cossino dit :

    Bonjour

    Les pilules de 3 et 4 éme G ont un service médical rendu insuffisant.
    Elles ont des risques thrombo-emboliques 2 à 3 fois supérieurs aux 1ère et 2ème G
    Les arguments : acnée, poids sont uniquement marketing

    Pourquoi ne pas dire tout simplement : elles doivent être retirées du marché ?
    Pourquoi garder cette attitude « politiquement correcte » ? Conflits d’intérêts ?

  8. MARINA dit :

    bonjour,

    pourriez vous svp me donner une liste des pilules classiques, j’ai pris pendant 5 ans la TRIAFEMI et depuis 2 ans j’ai cessé de prendre la pilule, y a t ‘il encore un risque de cardiovasculaire ou autre???

  9. TISSIER Danièle dit :

    Merci pour votre intervention de ce soir au journal de France 2 pour avoir dit haut et fort que la pilule conjuguée à la cigarette multipliait par 10 les risques cardio-vasculaires. Ma collègue de 37 ans en a fait les frais, arrêt cardiaque, ramenée à la vie par le SAMU, mais second arrêt cardiaque une demi-heure plus tard et depuis cela fait 6 ans qu’elle est tétraplégique ! Le manque d’information concernant pilule et cigarette est édifiant.

    • Hugo dit :

      Bonjour,

      Franchement, c’est plus l’aveuglement des fumeurs qui est édifiant.

      Je ne suis pas persuadé que quelqu’un risquant déjà cancers du poumon, de la gorge et autres moins spécifiques fasse grand cas d’une multiplication de risque cardiovasculaire …

  10. Stukimoon dit :

    Bjr j’ai vu que dans la liste des « mauvaises » pilule il y avait melodia et jasmine que j’ai pris il y a plusieurs années maintenant je prends cerazette!!! je n’ai jamais eu aucun problème avec aucune pilule donc on m’en a prescrits de 3ou 4 eme générations sans me parler des risques !!!! est ce que cerazette est dans cette catégorie ???

    • docteurjd dit :

      Ce ne sont pas des ‘mauvaises’ pilules mais des produits qui majorent le risque cardiovasculaire un peu plus que les pilules classiques.
      Le mieux est que vous discutiez de votre prescription actuelle avec le médecin qui vous suit

  11. Didine dit :

    Bonjour,

    Je suis sous une pilule de 3e génération (Varnoline) depuis 11 ans, prescrite par mon médecin traitant de l’époque. Première marque de pilule que je prends. Il y a 2 ans j’étais sous Cérazette après la naissance de mon fils pendant 6 mois pour revenir à ma pilule habituelle en mode continu.
    En ce moment, il me reste 1 semaine sur ma plaquette (la partie placebo).
    Que me conseillez-vous?
    Dois-je me renseigner auprès de mon spécialiste pour un changement de pilule? Devra-t-il me prescrire une prise de sang?
    Je vous remercie par avance.

  12. MF dit :

    bonjour Monsieur
    je suis très choquée par la plaisanterie émise en fin de chronique comparant les femmes fumeuses à des cendriers.

    les risques énoncées sur la prise des pilules dernières générations ne me semblent pas de nature à aider ces femmes fumeuses à arrêter la cigarette auprès de laquelle elles vont rechercher un certain réconfort.

    il aurait été plus efficace de suggérer aux hommes d’utiliser le préservatif au lieu encore une fois de faire reposer la totalité de la contraception sur les femmes qui ne peuvent que faire confiance aux prescripteurs qu’elles supposent compétents.

    • docteurjd dit :

      J’espère que vous allez vite vous remettre de ce choc. Je solliciterai votre accord lors d’une de mes prochaines interventions car vous semblez parfaitement maitriser la question du tabac

      • MF dit :

        ayant vécu auprès de gros fumeurs la plupart décédés, j ai constaté que toute agression verbale ou incitation de la famille et des proches était vaine et que seulement le jour où ils le décidaient (suite à hospitalisation, bronchite chronique, emphysème ou cancer déclaré) ils suivaient des traitements pour arrêter.

  13. kruch dit :

    Bon, mon article est en attente de modération, je suppose que c »est parce que j’ai dit qu’il y a une alternative valable aux pilules! Je pense que je vais aller chercher ailleurs où laisser mon commentaire, dire que les laboratoires pharmaceutiques polluent n’est pas politiquement correct. Dommage!

    • docteurjd dit :

      Et allez consulter un site sur la paranoïa en même temps § je ne peux pas être en conférence de rédaction et devant mon écran en même temps.
      Si cela ne vous convient pas j’en suis navré

  14. kruch dit :

    J’ai vécu 7 ans avec une femme qui portait un stérilet, c’était du bonheur, vu l’age qu’on avait, avoir un enfant était hors de question, mais le sexe était sans limite et très sur! Il se peut que certaines femmes ne supportent pas le stérilet, mais la plupart du temps, les femmes choisissent la pilule car elles ne veulent pas porter quelque chose en elles, et elles ne croient pas en l’efficacité du stérilet! pourtant, les effets secondaires sont moindres et écologiquement parlant, il vaut mieux porter quelque chose en soi, plutôt que de prendre des produits chimiques polluants qui peuvent mettre la vie en danger, car malgré tous les tests, ces substances restent non maîtrisées pendant des années. Réponse sur mon mail?

  15. DR VIGNEAU dit :

    Autant j’ai très peu apprécié l’intervention de mon confrère sur les médicaments génériques, autant je le félicite à propos de son commentaire sur les pilules de 3é et 4é génération au cours du Journal télévisé. Et tout particulièrement sur la pertinence de sa mise en garde sur l’association pilule + tabac que je nomme en présence de mes patientes  » cocktail explosif  » Donc bravo, car le danger provient bien de cette association et non pas forcément du fait qu’il s’agisse d’une 3é ou 4é génération…

  16. fred dit :

    bonjour – suite votre intervention sur la 2 j’ai plusieurs questions :
    pourquoi ne pas arrêter mon contraceptif oral en cours de plaquette et passer aux préservatifs en attendant ? le risque d’accident pour moi me parait plus grand (vu les cas décrits) que l’inconvénient d’utiliser le préservatif (pour moi et mon copain … bon lui ça lui fait perdre son érection et moi ça me « chauffe ») ? il faut dire que je suis « à risque » visiblement vu que je fume ! mais bon mon copain aussi … il ne veut pas arrêter et peut-être que si j’arrête et pas lui c’est lui qui va avoir un gout de cendrier ? ou le gout de cendrier n’est que dans la bouche des femmes ? à cause d’un truc hormonal peut-être ? en fait je ne comprends pas pourquoi c’est à moi de prendre un médoc pour ne pas tomber enceinte et pourquoi lui n’a rien à faire (même pas arrêter de fumer pour m’aider à le faire !?) une copine à ma mère m’a parlé d’un slip pour homme qui maintient les testicules à l’intérieur du corps et comme ça les spermatozoides ne sont pas fertiles car trop chauffés ? c’est vrai ? franchement juste un slip je trouve ça cool ! mon copain dit qu’il est hors de question qu’il fasse un truc pareil et ça le fait bien rigoler vu que ses testicules doivent « prendre l’air » comme le prévoit la nature … bon la nature n’a pas prévue non plus que je prenne la pilule ? peut-être que ça leur fait mal aux mecs d’avoir les testicules à l’intérieur ? ou alors c’est juste parce que c’est mon problème comme dit mon copain ? pourtant si je tombe enceinte ça risque d’être le sien aussi ? (d’autant qu’avec les tests adn aujourd hui je pourrais prouver que c’est lui le père !) je trouve pas tout ça très logique en fait … je me pose des questions et le cas de ces filles handicapées à vie me fait flipper ! merci pour vos réponses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.