«

»

Méningites mortelles après infiltration : on ne badine pas avec la qualité des médicaments.

La qualité et la conformité des produits utilisés en médecine sont des contraintes majeures pour les fabricants, mais on ne doit jamais s’en dispenser. Une affaire de méningites fungiques aux Etats-Unis est là pour nous le rappeler.

Trente cinq personnes malades dans six états  et cinq décès pour l’instant. Tous ont souffert de méningite causée par des champignons microscopiques, une méningite fungique.

Rien de contagieux en l’occurrence, mais l’utilisation d’un produit injectable défectueux.
Toutes ces personnes ont en effet reçu une infiltration d’un dérivé de cortisone dans la colonne vertébrale pour des douleurs lombaires.

Mais le produit, de l’acétate de methylprednisolone n’a pas été fabriqué dans un laboratoire pharmaceutique classique mais par une structure appelée ‘Compounding Pharmacy’.

Ces établissements font, en quelque sorte, des préparations dites ‘magistrales’  à la demande. Ils peuvent conditionner un médicament sous une autre forme,  de liquide ne comprimé par exemple voire changer le goût d’un médicament ou retirer un excipient non essentiel auquel un patient peut être allergique.

Lors de la visite des autorités sanitaires dans le contre qui a préparé les solutions, un inspecteur a découvert un flacon dans lequel flottait un dépôt anormal ressemblant à des moisissures mais l’analyse n’étant pas achevée, il est difficile d’en conclure la nature. Mais ce dont on peut toutefois être sûr, c’est que de tels lots ne seraient certainementspas sortis d’une usine pharmaceutique classique où les contrôles de qualité sont multiples et sévères. mais il peut cependant arriver qu’une contamination bactérienne passe inaperçue quelques temps parfois. les contrôles de qualité la dépisteront néanmoins dans la quasi totalité des cas.

Mais il est certain que les 35 patients concernés ont bien fait une méningite fongique dont les conséquences sont souvent sévères. Il y a, en effet, un risque de caillots, d’hémorragies avec constitution de micro-accidents vasculaires cérébraux.

Le traitement est très délicat et pas toujours efficace.

Cette malheureuse affaire montre une fois de plus que l’obsession de la sécurité en matière de médicaments n’est pas une erreur, loin de là.

La généralisation des sites de vente en ligne de médicaments, dont certains sous forme injectable ne représente pas qu’un danger pour le chiffre d’’affaires des pharmaciens, comme certains aimeraient le faire croire.

L’utilisation ‘sauvage’ de produits injectables fabriqués dans des conditions pas toujours adéquates, fait courir de réels risques aux utilisateurs.

J’ai vu, il y a quelques années, un homme jeune, culturiste, qui a eu recours à des injections d’hormone de croissance probablement d’origine équine.

En quelques jours, une infection supposée virale a littéralement réduit son cœur en charpie et il a du vivre avec une pompe d’assistance circulatoire en attendant la greffe cardiaque quelques semaines plus tard.

Donc, prudence, prudence. L’arnaque aux médicaments n’a pas que des conséquences financières, elle peut aussi tuer.

ACTUALISATION AU 08/10/2012

Le nombre de cas est désormais de 105 et le nombre de décès de 7.

6 commentaires

Aucun ping

  1. HONORE ARIELLE a dit :

    existe t-il différentes méthodes de mammographie ?

    MERCI

    1. docteurjd a dit :

      Il existe différentes techniques mais le dépistage systématique fait appel à des appareils répondant à des critères bien précis et normalisés

  2. robert a dit :

    Peut t ‘ on guérir la sclérose en plaques avec le venin des abeilles ?

    1. docteurjd a dit :

      si c’était vrai ce serait magique

  3. Jully marie Claire a dit :

    Bonjour pour mon cholestérol je prenais du crêstor 5 j.ai arrêter pour la levure de riz rouge .pourriez me dire le quel prendre .je vous remercie d’avance .

    1. docteurjd a dit :

      Comme il est bien précisé sur la page du blog je ne donne aucun conseil médical et je ne recommande aucun médicament.

      Ce blog est un site d’information uniquement. Mais rien ne vous interdit d’en parler avec votre médecin traitant ou le spécialiste qui vous suit ! Ces praticiens connaissent votre dossier et vous répondront utilement et plus efficacement que moi qui ne sait rien de vous.

      J’espère que vous voudrez bien me comprendre et je vous remercie de l’intérêt et de la fidélité que vous portez à ce blog.

      Jean-Daniel Flaysakier

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié.

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>