Dermatite atopique : les corticoïdes pour réussir son eczéma

Rien n’est plus dommageable en médecine que les fausses peurs, les rumeurs et la désinformation. Un bon exemple en est la sous-utilisation des corticoïdes en crème et pommade dans la dermatite atopique de l’enfant, encore appelée eczéma atopique. Des produits pourtant fort utiles.

Rien n’est plus déplaisant que de voir les joues et le corps d’un nourrisson ou d’un jeune enfant se couvrir de petites plaques rouges qui démangent.
La dermatite atopique est pourtant une manifestation fréquente sous nos climats. La peau est fragilisée et cette dermatite est souvient associée à des manifestations allergiques.

Pour soulager l’enfant et faire disparaître les lésions, l’une des armes sont les dermocorticoïdes, des préparations contenant des dérivés de la cortisone adaptées à un usage topique sur la peau.

Mais voilà, les médecins spécialistes ont beau dire aux parents de ne pas hésiter à ‘tartiner’ l’enfant de façon raisonnable toutefois, on constate que ces crèmes sont trop peu utilisées alors qu’on les sait efficaces.

Raison invoquée le plus souvent ‘ça rend la peau plus fine ‘, en gros, ça abime.
Ce qui peut endommager la peau, ce sont des corticoïdes inappropriés recouverts d’un pansement occlusif, pas des produits spécifiques bien prescrits.
L’amincissement de la peau est donc une idée fausse que beaucoup de parents, mais aussi de professionnels de santé véhiculent.
Cette idée fausse est combattue par les spécialistes. L’ancien président de la Société française de Dermatologie, le professeur Gérard Lorette (CHU de Tours), l’un des meilleurs spécialistes de cette affection, n’a de cesse de répéter qu’il ne faut pas craindre d’utiliser les dermocorticoïdes comme prescrits par le médecin.

Une étude australienne publiée ces derniers jours dans la revue ‘Pediatric Dermatology’ vient conforter ses dires.

Ils ont mené une étude avec 70 jeunes patients et 22 contrôles. Les patients avaient moins de 18 ans, avaient eu une dermatite atopique (52) ou une combinaison eczéma-psoriasis (18).
Ils avaient reçu des topiques corticoïdes pendant au moins trois mois. Les applications étaient faites deux à trois fois par jour par les parents qui avaient été formés à l’utilisation des produits à l’hôpital.

En examinant les enfants, les spécialistes ont constaté qu’il n’y avait aucune forme d’atrophie cutanée dans le groupe traité et donc aucune différence d’épaisseur de peau entre les deux groupes. Ils ont examiné 280 sites au total chez les 70 enfants et 88 chez les 22 contrôles.

Cette étude confirme donc que  les dermocorticoïdes  accompagnés de crèmes émollientes et
Hydratantes, sont le traitement de choix de la dermatite atopique.
Elle montre aussi que pour réussir, ce traitement doit avoir été bien expliqué aux parents auxquels on a montré comment bien utiliser les produits.

La combinaison idéale pour aider les enfants à faire passer avec succès leur eczéma.

Référence de l’étude :

Esther Hong et al.
Evaluation of the Atrophogenic Potential of Topical Corticosteroids in Pediatric
Dermatology Patients
Pediatr Dermatol Article first published online: 20 APR 2011 | DOI: 10.1111/j.1525-1470.2011.01445.x

A propos docteurjd

j.Daniel Flaysakier est médecin de formation et journaliste professionnel dans le secteur de la santé sur une chaine nationale de télévision. Ce blog est personnel et ce qui y est écrit ne reflète que les opinions de JD Flaysakier
Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

13 réponses à Dermatite atopique : les corticoïdes pour réussir son eczéma

  1. amelpipite dit :

    salut je suis une jeune fille de 14 ans je soufre de trois petites formes quistique en gros mon medecin m’a donner des corticoide et dés que j’ai lu la notice j’ai trouver que sa changera mes hormones et que je prendrais du poids s’il vous plait que’ec que vous me conseiller vous ? et mercie d’avance

  2. naima dit :

    bonsoir
    J’ai un fils de 4 ans, il soufre de la maladie cœliaque depuis 1ans et demi, j’achète tout pour lui (aliment sans gluten) mais il mange rien. que ce que je dois faire ? merci

    • docteurjd dit :

      Il y a des consultations spécialisées dans les services suivant des enfants atteints de cette maladie. le mieux est de vous rapprocher d’eux

  3. Chrystel dit :

    Nous avons consulté 3 dermatologues pour notre fils qui faisait de l’eczéma atopique, les 2 premiers ont prescrit d’office de la cortisone. Seul le 3ème, excerçant en hôpital pédiatrique nous a dit qu’elle ne le prescrivait que dans les cas les plus sévères de la patologie. Ayant fait à contre-coeur l’expérience de soigner l’atopie avec la cortisone, le corps s’habitue, l’eczéma disparaît en effet, mais réapparaît dès arrêt de l’application, moins de 2 jours après.
    Par ailleurs, ce qui m’étonne un peu c’est qu’en parlant de la cortisone, vous omettiez de mentionner qu’elle peut déclencher de l’asthme à moyen terme, c’est pourtant un fait connu et avéré.

  4. samir dit :

    j’ai une fille de 14mois soufrant de dermatite atopique non infectee, apres l’avoir emmene chez le pediatre, il m’a interdit le poisson,les oeufs,les fraises,le chocolat,….sachant que le matin je la nourit avec du lait demi ecreme(candia viva) a10h un jus d’orange,le dejeuner feculents,legumes viande ou poulet compotes pom..poir..banane et un fromage nature sucre(danino) a15h du lait avec du pain et une compotte de fruits,a 18h une soupe de legumes,ou puree,couscous,pates……,a21h 210ml de lait
    je lui fait sa toilette quotidienne avec un savon gras(saforelle)
    il m’a prescrit un dermocorticoide(locapred) 1app le soir pdt 1 semaine,ensuite tous les deux jours je l et un antihistaminique0.1/2 cui mes,au debut ca a donne un resultat mais apres une semaine ca recidive et cela depuis un mois,j’ai arrete le locapred et remplace avec de la vaseline ou l’huile d’amande douce(comme ci comme ca) mais je continue a lui donner l’anti histaminique,je suis au bord du desesespoir aidez moi merci d’avance

  5. fontaine frederique dit :

    que pouvez-vous nous dire a propose de l’uvesterol ?

  6. Cher et précieux docteur, j’ai pris du distilbène en 1955, alors que j`étais enceinte de ma fille, âgée aujourd’hui de 58 ans,laquelle se plaint de fragilité des os, fractures à répétitions et autres problèmes de santé . quoique aucun ne soit d’ordre gynécologique.Je voudrais savoir si la prise de Distilbène jusqu’à la fin de ma grossesse y est ou non pour quelque chose. Merci infiniment de bien vouloir me répondre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.