Cancer : Fignon, Armstrong, Giraudeau. Les malades connus qui parlent aident les patients anonymes.

Comparaison n’est pas raison dit la sagesse populaire. Pour autant il est difficile de comprendre la différence d’appréciation qui existe dans l’opinion face au combat contre le cancer de Bernard Giraudeau et de Lance Armstrong.

 
Giraudeau était un des rares personnages célèbres à avoir osé des prises de parole, et s’engager auprès d’associations de patients. Comportement parfaitement inhabituel en France où on parle toujours de ‘longue et cruelle maladie’ et où, sur ce blog, un lecteur m’a écrit qu’il ne comprenait pas qu’on fasse travailler quelqu’un qui a un cancer sur le Tour. Sans doute du réconfort pour Laurent Fignon !
 
De Fignon à Armstrong il n’y a que l’épaisseur d’un boyau comme disent les spécialistes.
Lance a sans doute fini sa carrière internationale ce dimanche, d’une façon qu’il espérait sans doute plus brillante. Il l’a finie aussi en ne pouvant pas arborer le maillot qu’il voulait porter avec son équipe en symbole de la lutte qu’il mène.
 
Un maillot avec un nombre : 28, comme les 28 millions de femmes et d’hommes qui se battent contre le cancer dans le monde. Et ce chiffre oublie les millions de cas africains que personne ne recense, ne diagnostique ni ne traite.
 
J’ai déjà dit et écrit sur ce blog que je trouvais le combat d’Armstrong formidable car, aux Etats-Unis, il a permis à des centaines de milliers de patients de se sentir représentés et soutenus par quelqu’un qui arrivait à se surpasser et à leur dire en même temps qu’ils étaient comme lui des ‘survivors’.
 
Pas des survivants au sens français du terme, plutôt des héros qui ont triomphé de leur pire ennemi. Je rappelle que la version originale de ‘Koh-Lanta’ s’intitule ‘Survivors’ aux USA.
 
Je sais que Lance Armstrong n’est pas un personnage des plus charismatiques, je sais que tout est loin d’être clair dans la façon dont il se préparait pour les courses et sa conduite dans le peloton, notamment vis-à-vis de certains jeunes coureurs français était souvent détestable.
 
Mais de là à entendre autant de bêtises, de mensonges et d’horreurs sur son cancer, il y a une marge !
 
Je me rappelle un article de ‘Libération’ dans lequel le journaliste écrivait à peu près ceci : ‘Quand on voit les résultats d’Armstrong, tous les coureurs souhaiteraient avoir un petit cancer’.
 
Je rappelle que le ‘petit cancer’ était un cancer du testicule avec localisations secondaires au poumon et au cerveau ! la probabilité de survie annoncée au cycliste américain à son arrivée dans le service de cancérologie en 1996 était de 20 % !
 
Même agacement quand, dans un ouvrage récent, un spécialiste de médecine du sport explique que ce genre de cancer se guérit très bien, c’est-à-dire qu’il ne faudrait pas en faire une maladie, quoi !
 
Je rappelle là encore que lance Armstrong a subi une orchidectomie, c’est-à-dire l’ablation d’un testicule, des séances de chimiothérapie carabinées et une intervention sur sa métastase cérébrale. Des vacances, sans doute
 
En France, et le cas Giraudeau est en cela révélateur, nous ne connaissons pas ce genre de démarche où une personne célèbre se bat pour les autres malades en même temps que pour son cas personnel.
 
Michel J. Fox, le formidable interprète de ‘Retour vers le futur’ ou de la série ‘Spin City’ a été frappé à 39 ans par la maladie de parkinson. Il a créé une fondation, s’est battu au Sénat américain pour l’autorisation de la recherche sur les cellules-souches.
 
Ronald Reagan avait parlé de sa maladie d’Alzheimer comme il avait rendu publique la présence d’un polype colique suspect lors de ses examens de santé à la Maison Blanche.
Cette révélation avait renforcé la demande de dépistage dans la population.
 
Chez nous, c’est secret absolu sur tout ou presque. Je trouve dommage, par exemple, qu’un acteur aussi populaire que Belmondo ne s’implique pas dans l’information sur la prévention des accidents vasculaires cérébraux et le devenir des patients ayant fait un AVC.
 
Sur le Tour, Laurent Fignon aura, à sa façon, montré qu’il ne faut jamais baisser les bras et que ne pas resté isolé est important.
 
La Ligue nationale contre le cancer fait équipe avec la fondation Livestrong lancée par Armstrong.
 
Mais il y a encore un énorme chemin à parcourir pour que les patients atteints d’un cancer et celles et ceux qui s’en sont sortis soient traités avec plus de dignité, de respect et de chaleur humaine.
 
Petit exemple significatif : en juin dernier, lors de la plus grande conférence internationale sur le cancer, aucun journal quotidien national, hormis ‘Le Parisien’ n’était présent. Mais tous étaient à Vienne pour la conférence sur le sida.
 
 
 
 

A COMPTER DU 05 /08/2010 CE BLOG NE SERA PLUS, A MA DEMANDE, INDEXE SUR WIKIO.

A propos docteurjd

j.Daniel Flaysakier est médecin de formation et journaliste professionnel dans le secteur de la santé sur une chaine nationale de télévision. Ce blog est personnel et ce qui y est écrit ne reflète que les opinions de JD Flaysakier
Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

7 réponses à Cancer : Fignon, Armstrong, Giraudeau. Les malades connus qui parlent aident les patients anonymes.

  1. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A MELI :

    La fréquentation du blog a quasiment quadruplé en un an et, parallèlement le classement WIKIO du blog l’a fait passer de la 16ème à la 27 èeme puis 34 et endin 47ème place ! ce mois ci, avec plus de 75000 visites, le blog ‘descend’ encore dans leur classement.

    Je ne vois donc aucun intérêt à me trouver dans une liste qui utilise des paramêtres de classement qui reflète une réalité sans doute, mais pas clle de mon blog!

     

  2. Méli dit :

    Pouvez-vous expliquer pourquoi vous ne serez plus indexé sur Wikio. Et nous dire plus généralement ce que cela signifie ?
    Grand merci pour votre blog
    Méli

  3. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A DOKTOWESS :

     

    je vous suis à 100 %.

    Malheureusement, en France, la mentalité reste à ‘L’Etat doit tout financer’. Quand on voit que la recherche sur les leucémies en grande-Bretagne repose sur des fonds privés, on se demande, en effet, pourquoi cela n’existe pas en France.

    On pourrait peut-être proposer à François-Marie Bannier de faire le premier geste avec son argent si durement gagné !

  4. Doktowess dit :

    Bonsoir,
    Votre réflexion sur la médiatisation de la maladie (en l’occurence le cancer) par des célébrités est intéressante. Dans la même logique, ne pourrait-elle pas être également utile à la recherche ?
    Pourquoi n’existe-t-il pas, en France, des organismes de recherche privés de type ASBL, qui seraient financés par des dons, dont ces célébrités se chargeraient de promouvoir la collecte par leur action médiatique ?
    De telles structures existent dans les pays anglo-saxons (j’ai moi-même fait un petit stage dans une structure de ce type à Londres en 2000).
    On peut déplorer qu’en France, face à l’insuffisance de financement et de souplesse du système de recherche publique, aucune autre solution ne soit trouvée que des partenariats avec l’industrie.
    En plus ce serait un bon moyen d’attirer de bons chercheurs étrangers, sans passer par la lourdeur des concours de type administratif nécssaires pour intégrer le CNRS et l’INSERM.
    Il y a certes le Téléthon, la Ligue contre le cancer, l’ARC et autres, mais ces initiatives ne font que pallier un finencement public déficient et, au moins dans le cas du cancer, l’argent collecté ne finance pas forcément les vrais chercheurs, mais c’est une autre histoire.

  5. youch dit :

    Merci pour cet article qui me redonne de l’espoir. Mon conjoint se bat contre un cancer depuis le mois de janvier. C’est le deuxième en 6 ans, (rémission complète pour le premier), et la bataille est difficile. Il faut absolument garder le moral , et ce n’est pas facile tous les jours. Je salue son courage, devant les chimios, qui malheureusement n’ont pas encore été efficaces… Espérons que le troisième protocole sera enfin le bon pour éradiquer les nodules qui se sont multipliés.
    Mais tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir dit-on…

  6. benjamin dit :

    Merci Jean Daniel pour cet article et cette "remise" en place des choses et des termes…Armstrong est un battant,il l’a démontré,Giraudeau un exemple de combativité pour de nombreux malades,paix à son ame quand à Laurent…je lui souhaite le meilleur possible ,il a été merveilleux dans ce tour,il évoque sa maladie sans la mettre en avant,c’est son fardeau mais il trace la route !
    Bravo monsieur Fignon et j’espere de tout coeur vous revoir l’an prochain sur le 98e Tour de France ! Je terminerai par vous remercier Jean Daniel,cela fait des années que je vous vois et écoute dans les JT et c’est un vrai plaisir de vous entendre sur les divers sujets médicaux…c’est peut etre bete, mais c’est rassurant lorsque vous nous apportez vos lumieres sur la grippe A par exemple etc… !! Sur ce je vous souhaite à tous un Bel été,et surtout une bonne Continuation…Ben, 31Ans, fier de son service public

  7. Anonyme dit :

    Je souhaite que parvienne toute ma sympathie Pour Laurent Fignon qui lui au moins est représentatif de courage .Je ne l aimais pas comme coureur mais depuis son cancer et ces commentaires éclairés et avisés on fait mon bonheur sur le tour .Quant a Amstrong on a vu que un tout sans produit dopant il est au niveau moyen il a eu le cancer mais a continuer a prendre toutes le substances illicites pour gagner 7 tours de France volés car payer un contrôle inopiné 1 millions de dollars iiiiiiiiii Merci Laurent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.