Chocolat infarctus et hypertension : un carré de chocolat noir par jour diminue le risque cardiovasculaire.

A la veille d’un long week-end pascal, voici une étude à déguster avec plaisir et grande modération. Elle concerne le cœur, les artères et les bienfaits du chocolat sur ces organes.
 
Commençons donc par le chocolat. Depuis plusieurs années, les vertus liées à la fève de cacao sont proclamées dans les revues médicales. On a beaucoup parlé de la présence de tryptophane dans le chocolat, un précurseur de la sérotonine, impliquée dans la régulation de l’humeur.
Bon pour le moral, le chocolat est devenu, au fil des années, un produit surveillé de près par les cardiologues également. Car on s’est aperçu que la présence de molécules antioxydantes, surtout dans le chocolat noir, avait un retentissement positif sur le cœur et les vaisseaux.
 
Et un nouveau carré vient enrichir la tablette des bienfaits grâce à une étude allemande publiée cette semaine dans la revue European Heart Journal.
Une équipe conduite par le Dr Brian Buijsse de Nuthetal, en Allemagne, a mené la plus grande étude observationnelle à ce jour concernant le chocolat.
Et cette étude montre qu’une consommation régulière et modérée de chocolat, 7,5 grammes par jour en moyenne, permettait de réduire le risque d’infarctus du myocarde (IDM) et d’accident vasculaire cérébral (AVC) de 39 % par rapport à ceux qui consommaient le moins de chocolat, soit environ 1,7 gramme par jour.
Une réduction de risque imputée essentiellement à la réduction des chiffres de pression artérielle entrainée par la prise de chocolat.
 
Tout est parti d’une étude menée sur 19357 personnes âgées de 35 à 65 ans et enrôlées dans une branche de la grande étude européenne EPIC entre 1994 et 1998. EPIC était une étude destinée, principalement à mesurer les effets préventifs de certains aliments sur le cancer.
La consommation de chocolat sous forme de barres chocolatées était un des éléments du questionnaire d’entrée dans l’étude.
 
Mais les chercheurs ont affiné leur enquête en se concentrant sur un sous-groupe de 1568 participants chez lesquels ont s’est intéressé de plus près aux habitudes concernant la fève de cacao. Plus de la moitié consommait du chocolat au lait (57 %), 2% marchaient au chocolat blanc et les vrais amateurs de chocolat, les consommateurs de chocolat noir étaient 24 %.
 
Les plus gros consommateurs, 7,5g quotidiens, avaient une pression artérielle systolique (la « maximale ») et une pression diastolique (le chiffre « du bas »), inférieures de 1mm de mercure par rapport aux faibles consommateurs.
 
La surveillance et les questionnaires alimentaires ont été mis en œuvre jusqu’en décembre 2006.
 
En huit ans, en comparant les deux groupes, le plus et le moins chocolatophiles, on a constaté une réduction du risque d’infarctus de 27 % et une diminution de celui d’AVC de 48 %
Tout combiné, la réduction de risque pour les amateurs de chocolats s’est chiffrée à 39 %.
 
Faut-il alors se ruer sur le chocolat ? Sûrement pas. Il ne faut pas oublier qu’une tablette de chocolat noir de 100 grammes représente un apport de 500kcalories. Et c’est encore plus pour le chocolat au lait et le chocolat blanc et même pour les chocolats dits « light » !
 
Que faire alors de cette étude ? Respecter la prescription des auteurs : la dose efficace correspond à un carré de chocolat noir à 70 %, pas plus.
Cela suffit pour que les flavonols contenus dans le chocolat fassent libérer de l’oxyde nitrique qui relaxe nos vaisseaux !
 
Un seul carré, du noir, du 70 %. Un vrai crève-cœur, certes, mais c’est la meilleure façon de ne pas disparaître prématurément des tablettes.
 
 
Référence de l’étude :
 
Brian Buijsse et al.
Chocolate consumption in relation to blood pressure and risk of cardiovascular disease in German adults
European Heart Journal. Published online 31 March 2010 doi:10.1093/eurheartj/ehq068,

A propos docteurjd

j.Daniel Flaysakier est médecin de formation et journaliste professionnel dans le secteur de la santé sur une chaine nationale de télévision. Ce blog est personnel et ce qui y est écrit ne reflète que les opinions de JD Flaysakier
Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Chocolat infarctus et hypertension : un carré de chocolat noir par jour diminue le risque cardiovasculaire.

  1. quoi qu’il en soit c’est comme pour tout , c’est l’abus qui rend les choses dangereuses mais la si le chocolat pouvait aider a reduire les avc et infarctus alor la je dit tout de suite oui a ce traitement!

  2. Peluche dit :

    Je savais que le chocolat noir était plein de vertus… Vivement qu’une autre étude nous incite à ne pas en limiter la consommation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.