Alzheimer : Il est encore tôt pour dire qu’on va supprimer Tau

La recherche de traitements contre la maladie d’Alzheimer est particulièrement vivace. Mais on doit savoir garder la tête froide face à des annonces qui sont parfois très prématurées.
 
Haro sur Tau ! Tau c’est une protéine qui, dans une forme anormale est un marqueur de la sévérité de la maladie d’Alzheimer. Les dépôts à l’intérieur des cellules nerveuses sont sous forme de « buissons ».
Ces dépôts succèdent à une première manifestation pathologique caractérisée par un dépôt de plaques de beta-amyloïde, une protéine qui se dépose à l’extérieur des cellules dans la région des synapses.
 
La majorité des 643 essais cliniques qui testent des thérapeutiques potentielles à travers le monde concernent la beta-amyloïde. Un peu plus d’une vingtaine concernent Tau.
 
L’équipe de recherches dont s’occupe le très actif octogénaire Etienne-Emile Baulieu publie aujourd’hui dans la revue américaine PNAS ses travaux concernant une protéine capable, in vitro, d’interférer avec la protéine Tau.
 
Cette substance appelée FKBP52 est fabriquée naturellement par l’organisme. Elle réduit la synthèse de Tau et cela se traduit par des fibres nerveuses plus courtes, en raison de modification de la structure des microtubules qui peuplent les axones des neurones et servent à la propagation des médiateurs chimiques.
 
Le professeur Baulieu estime qu’en stimulant cette protéine FKBP52, on pourrait « nettoyer » la protéine Tau anormale.
 
Peut-être mais le problème c’est qu’on est au niveau du concept et pas plus.
L’étude s’est limitée, pour le moment, à un travail de laboratoire.
Il faut ensuite passer à des évaluations sur l’animal et, si ces dernières sont concluantes, commencer les études sur les patients.
 
C’est donc un cheminement qui se compte en années.  Et on n’est jamais à l’abri de mauvaises surprises.
 
Ainsi, le vaccin anti beta-amyloïde mis sur le marché il y a quelques années par la firme irlandaise Elan avait montré des résultats très encourageants chez la souris.
 
Mis sur le marché ce vaccin a finalement été retiré de la commercialisation à la suite de la survenue d’accidents neurologiques d’origine infectieuse.
 
Il faut donc savoir raison garder et prendre le temps d’observer les effets à la fois bénéfiques et néfastes de ces thérapies.
Une lenteur qui est, légitimement, difficile à admettre par les familles des personnes atteintes. Mais il serait dramatique de provoquer des accidents graves au prétexte de l’urgence.
 
Dans le domaine thérapeutique, on attend l’arrivée prochaine de deux anticorps monoclonaux issus des biotechnologies.
Là encore avec des espoirs légitimes mais aussi quelques craintes liées aux risques des immunothérapies visant la beta-amyloïde.
 
 
 
Référence de l’étude :
 
 
 
 
Béatrice Chambraud et al.
 A role for FKBP52 in Tau protein function
PNAS published online before print January 25, 2010,doi:10.1073/pnas.0914957107
 
 
 
A lire également une revue très documentée des connaissances actuelles sur les mécanismes de la maladie :
 
H.Querfurth , F LaFeria.
Alzheimer’s disease
N Engl J Med 2010; 362:329-344
 

A propos docteurjd

j.Daniel Flaysakier est médecin de formation et journaliste professionnel dans le secteur de la santé sur une chaine nationale de télévision. Ce blog est personnel et ce qui y est écrit ne reflète que les opinions de JD Flaysakier
Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

10 réponses à Alzheimer : Il est encore tôt pour dire qu’on va supprimer Tau

  1. SB dit :

    D’accord. Désolée d’avoir lu trop vite le PNAS la première fois. Ca me semblait bizarre aussi…

  2. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A SB :

     

    Votre question dépasse totalement mes compétences.

    Je vous propose de prendre contact avec des services spécialis&és ou avec l’IFRAD, un institut de recherche sur la  maladie d’Alzheimer qui est à l’hôpital Pitié-Salpêtrière à Paris.

  3. SB dit :

    En effet, je savais bien que la protéine hyperphosphorylée est mauvaise pour la structure de la cellule et que donc c’est cette forme qui est ciblée, c’est écrit dans les premières lignes !!!

    Après cette lecture un peu rapide malheureusement, je me demande si cette éventuelle coup de ménage sur Tau phosphorylé et surtout hyperphosphorylé, ne va pas poser problème qd même sachant que FKBP52 se lie aussi au Tau non phosphorylé et aussi au Tau normalement phosphorylé même si c’est dans une moindre mesure.

    Ne risque t on pas un déséquilibre par manque de Tau total et normalement phosphorylé ??
    (J’espère que je n’ai pas lu de travers cette fois!)

    SB

  4. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A SB :

    C’est la forme anormale de Tau et non la proteine normale qui est ciblée.

    Cette proteine anormale ne stabilise pas les microtubules, bien au contraire.

  5. SB dit :

    Bonjour, je suis un peu en retard sur le document mais je ne comprends pas bien : si Tau a une fonction stabilisatrice des microtubules des neurones, si on enlève Tau grâce à sa forte interaction avec FKBP52, que vont devenir les microtubules ?? Je n’ai pas bien compris comment l’équipe du Pr Baulieu compte faire pour « enlever » seulement Tau hyperphosphorylée « anormale » avec FKBP52…
    Merci

  6. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A PINKETTE :

    Vous ne me dérangez pas du tout et vous êtes la bienvenue. Comprenez seulement que je ne peux pas mettre en ligne tous les commentaires instantanément car je ne vis pas face à mon écran. je fais des reportages, je suis des cours, je travaille loin de l’ordinateur très souvent.

    Voilà et merci de vos visites.

  7. pinkette dit :

    Si je vous ai gêné en quoi que ce soit,je vous prie de bien vouloir m’excuser…Je suis allée lire sur « infos blog »

    Je suis bien avancée!

    Désormais,je ferai attention à ne pas confondre blog et forum!

     

  8. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A PINKETTE :

    Je vous conseille d’aller jeter un coup d’oeil à la rubrique « infos blog » et de lire l’article concernant les commentaires.

    Je ne vis pas rivé à mon écran et je mets en ligne les commentaires quand je les truve et quand je les ai lus. Ceci n’est pas un forum et les envois ne sont pas obligatoirement mis en ligne.

  9. pinkette dit :

    Les commentaires ne passent pas!
    Décidément,pour se faire entendre,il faut ruer dans les brancards!
    Et après c’est nous qui sommes des raleurs,des fouteurs de M….e

  10. pinkette dit :

    Pour la maladie d’Alzheimer….on est bien obligé de garder la tête froide…
    De l’argent ,de l’argent et toujours de l’argent….en échange on vous donnera de l’espoir!!!!
    C’est pas nouveaux!!!
    Je sais de quoi je parle….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.