Affaire Hallyday : Qui va payer ? Vous, peut-être !

La justice décidera le 28 décembre de l’éventuelle nomination d’experts à la requête des époux Hallyday. Elément important, il s’agit d’une procédure civile, pas pénale. Cela signifie qu’il n’y a, actuellement aucune plainte contre le Dr Delajoux ou la clinique Monceau.
Autre curiosité: il n’est pas impossible, théoriquement, que ce soit chacun d’entre nous qui indemnise le chanteur.
 
A quoi donc peut servir une telle demande ? En gros à rechercher une transaction !
La procédure civile n’est pas aussi coercitive qu’une procédure pénale. Il n’y a pas, par exemple, de commission rogatoire avec saisie du dossier.
 
Ce sont les diverses parties qui fournissent, de leur plein gré, les informations demandées.
Pas moyen, en particulier, d’imposer aux médecins américains la communication de leur dossier. Tout cela ne peut se faire que sur la base de bonnes volontés réciproques.
 
Les experts peuvent néanmoins demander au juge d’intervenir si l’une des parties traine des pieds et semble de mauvaise foi.
De même, ils peuvent demander à aller plus loin et consulter le dossier du patient sur des actes antérieurs à l’opération
 
Ils pourront ainsi, s’ils le jugent utile, demander à consulter le dossier de l’Hôpital américain, établissement où le chanteur a été opéré cet été d’un cancer du colon. Consulter également le dossier de la consultation d’anesthésie qui a précédé les interventions, et au cours de laquelle un interrogatoire médical précis est mené par les anesthésistes.
 
Ils auront bien évidemment accès au compte-rendu opératoire ainsi qu’au « cahier de bloc » où sont consignées toutes les informations relatives à l’intervention et au matériel utilisé.
 
Leur mission sera donc de déterminer autant que possible quelle peut être la part de responsabilité éventuelle de la clinique ou du médecin dans l’interruption de la tournée de Johnny Hallyday.
 
 
Si l’hypothèse d’une infection nosocomiale est retenue, elle ne justifie pas à elle seule l’ampleur des soins médicaux qui ont été mis en œuvre aux Etats-Unis, surtout s’il s’agit d’un abcès de paroi.
 
Au cas où cette infection nosocomiale est retenue pour partie, la responsabilité de la clinique sera sûrement avancée car, au plan légal, il est plus facile de mettre en cause un établissement de soins qu’un praticien. Pour ce dernier, il faut prouver qu’il y a eu faute de sa part alors que pour l’établissement, la présomption suffit.
 
Mais il faut se rappeler que la clinique Monceau est l’un des établissements les plus actifs en France en matière de prévention de ce genre  d’infection.
 
Et puis il y a le Dr Delajoux. Il a fait l’objet d’accusations graves et d’un véritable lynchage médiatique.
Cette expertise permettra peut-être de faire la part des choses, de le « blanchir » ou pas. Mais si c’est une infection nosocomiale qui est retenue, son geste opératoire ne sera pas remis en cause, sauf à démontrer qu’il a travaillé « salement ».
 
En tout état de cause, il est évident que du côté des intérêts du chanteur, on s’orientera vers une demande de transaction en cherchant à faire prendre en charge une partie des frais d’annulation de la tournée par les assurances de la clinique ou du médecin.
Mais la partie n’est pas gagnée d’avance.
 
Il n’est pas impossible, non plus, que d’autres parties soient mises dans la cause, comme dit le jargon juridique. Ainsi, le producteur pourrait être inclus au dossier.
 
Il faut également s’attendre à l’inclusion à la cause de l’ONIAM, l’Office national d’indemnisation des accidents médicaux.
Cet office a pour but d’indemniser les victimes d’aleas thérapeutiques, c’est à dire les victimes d’accidents médicaux dans lesquels aucune faute n’a été retenue à l’encontre des praticiens ou des établissements.
 
Il faut pour cela que le taux d’invalidité partielle permanente, l’IPP, atteigne plus de 25 %.
 
Théoriquement donc, on peut imaginer que la solidarité nationale joue pour indemniser Johnny Hallyday pour son problème de santé.
La solidarité nationale, c’est à dire l’argent du contribuable. Assez cocasse quand on songe au statut de non-résident fiscal du chanteur !
 
De quoi allumer le feu !
 
 
PETITE INFORMATION TECHNIQUE
 
L’intervention pratiquée sur Johnny Hallyday ne consistait pas en une cure de hernie discale. Il a subi une hemi-lamectomie droite, comme disent les techniciens. On parle également de cure de « canal lombaire étroit ».
Il s’agit de faire un peu de place à la moelle épinière et aux racines nerveuses qui peuvent être comprimées par des lésions arthrosiques. On enlève une facette de l’arc vertébral postérieur.
 
Un repos de plusieurs jours est recommandé.

A propos docteurjd

j.Daniel Flaysakier est médecin de formation et journaliste professionnel dans le secteur de la santé sur une chaine nationale de télévision. Ce blog est personnel et ce qui y est écrit ne reflète que les opinions de JD Flaysakier
Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à Affaire Hallyday : Qui va payer ? Vous, peut-être !

  1. merihom dit :

    je ne souhaite de mal a personne mais la la coupe est pleine.rien a foutre de son trou du c.. rien a foutre de son hernie discale.rien a foutre tout comme lui un ceratin soir d election s est permis de sortir du fouquets beurré comme un coing et (c est ce que je j ai ai ressenti sur le moment) de nous faire un doigt d honneur.le lendemain de ces elections?tout simplement une reduction de 50% de sa dette due a l etat.et,bizarrement il redevient citoyen francais.
    ma pensee premiere ,apres des abus aussi enormes,est de me dire que les chomeurs et demunis doivent apprecier tout ca.
    autre chose,ce type (comme celui du president je suis incapable de les nommer).
    quoi qu il en soit sa tournee sera remboursee du fait de sa maladie et pire combien va t il gagner aupres des impots?quand je pense que nous pauvres inconnus on se fait niquer par un etat qui met le joug a la secu.mais nous qui sommes nous?si ce n est des vaches a lait qui permettent aux favorises d etre encore plus favorises.
    et puis ce mec rappelez moi le prix d une place pour un de ces concerts?
    abus,magouilles et il nous dit merde peut etre et nous pauvres imbeciles on va l applaudir.
    meditez braves gens.a bas les privileges.et oui on y arrive.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.