GRIPPE A(H1N1) : Un vaccin qui fait monter la température et des antiviraux gratuits , mais sur ordonnance.

Deux nouvelles ce soir sur le front de la grippe.
 
La première émane de l’EMEA, l’Agence européenne des produits de santé. Cette agence signale que la proportion d’enfants ayant développé une fièvre après vaccination est plus élevée chez ceux qui ont reçu le Pandemrix de GSK.
Cela signifie probablement une réaction immunitaire plus puissante de l’organisme, sollicité par la présence de l’adjuvant.
La fièvre n’est pas, comme on le croit trop souvent, un facteur toujours nuisible. C’est une façon pour l’organisme de se défendre.
Mais, bien évidemment, il faut surveiller un peu plus les jeunes enfants qui ont une poussée fébrile afin d’éviter la survenue de convulsions si la température s’élève trop.
 
La ministre française de la santé a expliqué que cette mise en garde de l’EMEA ne nous concernait pas, puisque les enfants reçoivent du Panenza.
Je veux juste lui signaler que des enfants ont été déjà vaccinés en France avec le vaccin Pandemrix et que le communiqué émanant de son ministère stipule que le deuxième vaccin à trois semaines d’écart doit être, dans ce cas, une nouvelle fois le Pandemrix.
 
Il faudra donc être un petit peu plus vigilant pendant les 48 heures suivant la vaccination. En cas de fièvre supérieure à 38 °, il convient de découvrir l’enfant. L’utilisation du paracétamol doit se faire en prises toutes les 4 à 6 heures, en ne dépassant pas 60 à 80 milligrammes par kilogramme de poids corporel et par jour.
Mais votre médecin saura vous donner les conseils utiles.
 
Deuxième information : la mise à disposition gratuitement, mais sur prescription médicale, des médicaments antiviraux en pharmacie. L’oseltamivir, ou Tamiflu, et le zanamivir, ou Relenza pourront donc être obtenus sans bourse délier à la condition de posséder une ordonnance.
 
Rappelons que ces produits n’ont pas de propriétés miraculeuses et que leur efficacité, assez limitée, s’exerce pleinement dans les 48 premières heures d’apparition des symptômes.
 

PETITE NOTE HORS SUJET  DU DIMANCHE SOIR 06/12/2009

 

Le Téléthon s’est achevé ce matin, tôt, avec, au compteur, plus de 90 millions d’euros. Ce chiffre représente environ 5,3% de moins que l’an dernier.

J’ai juste regardé la dernière demi-heure et j’ai été profondément agacé par le discours de Nagui parlant d’échec et d’insatisfaction. Je pense , en particulier, à ces personnes modestes q0ui donnent chaque année généreusement et qui ne participent pas à un championnat ou au Livre des records mais à une oeuvre de charité.

J’ai dit, sur ce blog, tout le mal que je pensais du numéro de Pierre Bergé. Mais il ne faut pas, pour autant, en faire le « tombeur » du Téléthon.

D’ailleurs l’AFM a su sagement, depuis des années, mettre de côté des sommes d’argent afin de pallier des trous dans la collecte.

Rien n’est donc remis en question en matière de fiancement. Arrêtons les drames inutiles.

 

 

A propos docteurjd

j.Daniel Flaysakier est médecin de formation et journaliste professionnel dans le secteur de la santé sur une chaine nationale de télévision. Ce blog est personnel et ce qui y est écrit ne reflète que les opinions de JD Flaysakier
Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

47 réponses à GRIPPE A(H1N1) : Un vaccin qui fait monter la température et des antiviraux gratuits , mais sur ordonnance.

  1. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A NCIS :

     

    J’ai lu cet article tchèque.

    Je rappelle qu’il ne concerne pas la vaccination actuelle et qu’il ne précise pas si le taux d’anticorps est abaissé à un point jugé non protecteur.

    mais , comme le dit l’éditorial qui l’accompagne, il n’y a pas de raison de prescrire systematiquement du paracétamol.

  2. NCIS dit :

    pour mn cs et jdf http://www.thelancet.com/journal...

    article sérieux… Lancet oblige…
    le paracetamol réduirait la réponse immune…

  3. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A DEBA :

     

    les marchands de peur ne vont pas lacher le business aussi facilement !

    Laissez les dire .

  4. Deba dit :

    Quelle pression pour les personnes qui se sont fait vaccinés!!!!

    Nous avons pris notre décision après la bronchiolite de notre petit dernier qui a moins de 6 mois. Sur le moment nous étions persuadés d’avoir pris la bonne décision pour protéger notre enfant. Mais depuis je ne fais que lire que cette grippe A n’est pas dangeureuse, que dans 2 ou 3 ans nous aurons soit un cancer, soit une maladie auto-immune (et encore si nous sommes toujours en vie!!!!)

    Nous en venons à etre touchés par toute cette polémique, nous avons voulu protéger notre bébé et maintenant nous avons peur de ne pas le voir grandir….

    Pourquoi ce squalene fait-il si peur? Cette peur est-elle vraiment justifiée?

  5. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A ZIED :

    Et je vous ai répondu !

    Je répète qu’il n’y a aucun problème puisque le vaccin s’administre en intra-musculaire et que c’est ce qu’on fait en vaccinant dans le muscle de la fesse.

    Les commentaires n’apparaissent pas automatiquement. Je dois décider de les valider ou non.

    Vous pouvez lire dan la rubrique  » INFOS BLOG » les règles concernant les commentaires.

  6. Zied dit :

    j’ai 38 ans je me suis fait vacciner contre la grippe avec le focetria sur la fesse et j’ai entendu dire que c’est moins efficace. est ce qu’il faudrait que je refasse le vaccin.

    Merci pour votre réponse
    PS: j’ai ajouté mon commentaire dan une autre rubrique mais il n’apparait pas

  7. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A TOTOTE :

    Jai eu ce « privilège » en effet! Comme par hasard, c’est aussi à Pau qu’une infirmière et une aide-soignante avaient été décapitées par un schizophrène. Reprendre la même ville aide certainement la rumeur à prendre corps.

    Cette rumeur n’a jamais été confirmée et si cette information avait été réelle, les messages de pharmacovigilance auraient été lancées.

    On sait que face à certaines maladies virales, l’aspirine peut provoquer, de façon rarissime, des syndrômes de Reye. Mais pour l’ibuprofene il n’y a aucune contre-indication.

    Il faut bien alimenter la machine à rumeurs et ce n’est sûrement pas fini.

     

  8. totote dit :

    bonjour
    une nouvelle « rumeur » circule sur internet au sujet du vaccin anti H1N1: il paraitrait qu’à PAU une infirmière et une aide soignante soient décédées car elles auraient pris de ibuprofène après la vaccination ???
    avez vous eu connaissance d’une quelconque CI de ibuprofène dans ce cas ?
    merci et salutations
     

  9. Thelix dit :

    C’est très difficile de dire qu’on veut se faire vacciner actuellement…
    Il y a un mois ou deux, toute personne qui disait qu’elle allait se faire vacciner (enfin, surtout moi, je parle de mon cas perso) se voyait offrir généreusement une liste non exhaustive d’effets secondaires catastrophiques du vaccin…
    J’allais développer un Guillain-Barré, j’allais développer un cancer, et qu’est-ce qui me prouvait qu’il était éfficace, il a été fait à la va-vite…
    J’en passe et des meilleures…
    Je ne sais pas si les médias en ont une responsabilité, ou si c’est notre esprit qui est passsé à autre chose, mais j’ai l’impression que se faire vacciner, c’est risquer sa vie.
    Comme si la maladie n’existait plus, ne faisait plus peur…

    Et, tout d’un coup, on a parlé de morts dues au virus, et tout ceux qui vous prédisaient une mort certaine à la vaccination, étaient prêts à passer sur leurs voisins pour être vaccinés les premiers…

    Moi, perso, j’ai été vaccinée.
    Sauf les horaires un peu "bizarres" de mon centre de vaccination, et l’impression d’être un peu à l’usine, j’ai dû attendre en tout et pour tout une demi-heure.
    J’ai été écoutée, renseignée, rassurée…
    Mais j’ai eu mal au bras pendant une semaine… J’aurais dû écouter mon pharmacien et prendre des anti-inflammatoires dès le début, j’aurais eu moins mal…

    Bref, dès que vous avez votre convoc’ faites-vous vacciner…
    Si vous le désirez, faites-vous aussi vacciner contre la grippe saisonnière, n’oubliez pas vos rappels, et tout ira bien…

    Le mal est réellement pire que la médecine.

    Faites-vous vaciner.

  10. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A EDDY :J’adore ces termes « personne » « tout le monde » etc.

    Vous connaissez donc personnellement les quelques millions de Français pas encore vaccinés ?

  11. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A SEBAS :

    Je suis rassuré de voir qu’il y a encore des gens comme vous qui savent peser les choses sans se laisser intoxiquer par la rumeur !

  12. sebas dit :

    On m’a dit que le vaccin contre la grippe A etait tres semblable a celui de la grippe saisonniere et celui contre le H5N1.
    Est ce le cas ?
    Si oui, ils ont donc été « testé » et ont donc été « reflechi » depuis de nombreuses années et pas fait à la va vite comme on peut l’entendre.

  13. eddy dit :

    Plus personne ne veut se faire vacciner!!Trop de polémique et les politicien ne montre pas l’exemple!!!
    Alors, polémique ou réalité sur cet adjuvant??
    On n’a pas de recul sur des personnes jeunes cela demande un sérieux débat!

  14. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A SOPHIE :

    Je suis effaré de voir comment les rumeurs sur Internet ont pu intoxiquer les gens.

    L’arthrose n’a rien à voir avec les vaccins .

    Si ce vaccin vous faisait tant peurr, pouquoi l’avez vous fait ? Il n’était pas obligatoire.

    Je suis vacciné et je dors comme un bébé.

  15. sophie dit :

    Je suis d’accord avec vous, effectivement je ne pense pas que des infos soient cachées mais je vais prendre l’exemple suivant : une personne agée se fait vacciner, imaginons que 5 ans apres elle developpe une maladie, son medecin traitant va surement plutot penser qu’il s’gait d’une maladie liée  » à l’age » (comme pr de l’arthrose ou autre) plutot que de se demander si elle a été vacciné.
    Mon raisonnement n’est peut etre pas très clair mais n’etant pas du tout dans le milieu médical, je souhaitais vous poser la question.

    Je me suis faite vacciner et je suis stressée de la possibilité de developper dans qq mois ou année une maladie liée a ce vaccin …

    merci

  16. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A MICK :

     

    La réponse varie effectivement en fonction de l’àge. Mais la limite de 65 ans a été fixée à une époque où on pensait que les gens de cet age étaient « vieux ». Or, aujourd’hui, il n’y a pas de différence patente entre un quinquagénaire et un sexagénaire.

    Le problème d’immunité des personnes agées est lié en grande partie à la malnutrition, voire la dénutrition. S’ils se nourrissent mal, ils ont peu de protéines disponibles pour faire des anticorps.

    Ce sont donc les personnes très agées et celles soufrant de pathologies lourdes qui posent des problèmes d’immunité.

  17. mick dit :

    D’apres certain texte la réponse immunitaire varie en fonction de l’age ?
    Sinon pourquoi propose -t-on une vaccination contre la grippe plus systématique à partir de 65 ans ?

  18. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A SOPHIE :

    Une démarche diagnostique ne consiste pas en cacher les choses mais plutôt à essayer de comprendre ce qui se passe.

  19. sophie dit :

    Je vous remercie pr votre réponse. PAr contre qq chose m’interpelle : si ce ne sont que les personnes plus agées qui ont eu depuis qq années les vaccins contenant du squalene, comment sont répertoriés les effets secondaires qq années apres leur vaccination ?
    En fait, je me demande si par le fait qu’ils soient agés, on ne met pas des maladies sur le compte de leur age au lieu de chercher une autre cause …
    Qu’en pensez vous ?

  20. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A SOPHIE :

    Pour lle vaccin Gripguard demandez directement à Novartis quels sont les pays où il est distribué.

    Pour la polémique, je pense que peu de pays ont eu à affronter les mêmes problèmes, hormis le Canada semble-t-il.

    mais là encore je ne maîtrise pas suffisamment la question.

  21. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A MARC :

    L’état immunitaire des personnes de 65 ans n’a pas de raison d’être très différent de celui de personnes plus jeunes si ces sexagénaires ne sont pas dénutris.

  22. sophie dit :

    J’aimerai savoir si certains pays n’ont pas autorisé le vaccin gripguard qui est connu pour contenir du squalene ? Depuis combien de temps est il utilisé et sur quelle type de population (age, nombre etc) …

    J’aimerai egalement savoir si d’autres pays ont connu des polémiques comme en france sur les vaccins de la grippe A ?
    merci beaucoup

  23. marc dit :

    Je suis dans le meme état d’inquietude que kiki car le squalene utilisé depuis 1997 était apparement réservé aux personnes de plus de 65 ans dont l’immunité était moins forte qu’à 20 ans ??
     

  24. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A PLUMBAGO :

     

    Voici l’avis du haut conseil de santé publique du 28/10/2009

     
    o Personnes atteintes de maladies inflammatoires et/ou auto-immunes recevant un traitement immunosuppresseur
     
    Par mesure de précaution et bien qu’aucun risque n’ait été signalé avec l’utilisation d’un vaccin avec adjuvant, le Haut Conseil de la santé publique recommande que :
    les personnes atteintes d’une maladie inflammatoire ou d’une maladie auto-immune systémique telle que listée dans l’ALD 21 et 25 (formes graves de vascularites systémiques, périartérite noueuse, lupus érythémateux aigu disséminé, sclérodermie généralisée évolutive, sclérose en plaques) soient vaccinées :
                         
    avec un vaccin fragmenté sans adjuvant,
                         
    selon un schéma comportant 2 doses de vaccin administrées à 3 semaines d’intervalle,
     
    en l’absence de vaccin fragmenté sans adjuvant, ces personnes ne seront pas vaccinées. La vaccination de l’entourage est alors recommandée.

     

  25. plumbago dit :

    Une jeune femme atteinte de lupus a été vaccinée, qui plus est avec un vaccin adjuventé. Le médecin qu’elle a vu dans son centre de vaccination lui avait affirmé qu’elle était dans un groupe à risque.
    Quand on sait que le lupus est une maladie auto-immune qui peut être très grave, ne pensez-vous pas qu’elle aurait dû recevoir un vaccin sans adjuvant ? Merci.

  26. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A KIKI :

    S’il y a au moins une chose de sûre, c’est que les marchands de rumeur vont faire fortune ! Tout est bon pour créer la psychose. Le squalène est utilisé depuis 1997 et on n’a pas vu flamber les maladies auto-immunes pour autant.

    D’autre part, en mettant en place un système de traçabilité, les pouvoirs publics voulaient rassurer. On dirait que c’est l’inverse qui se produit !

    Je ne crois pas que nous soyons des cobayes, et je dis « nous » car je suis vacciné également.

    La France n’est pas peuplée de médecins fous et criminels, me semble-t-il.

  27. kiki dit :

    Nous nous sommes faits vacciner, ma femme, mes enfants (7 et 10 ans) et moi-même, il a y environ deux semaines avec le Pandemrix et je vous avouerai que nous sommes vraiment entrain d?angoisser voire de déprimer !…
    Face à une multitude de sites énonçant « le sale petit secret du squalène », je ne sais plus qui croire.
    Bien sûr que j?aurais plutôt tendance à croire le site de l?OMS mais en même temps j?ai l?impression que l?on a profité de l?occasion de cette pandémie pour nous prendre un peu comme des cobayes afin d?être sûr dans 10 ou 15 ans que l?on puisse dire que le squalène ne provoque pas de maladies auto-immunes? et j?espère que certains spécialistes ont raison car quand on va en lire d?autre sur internet, ils écrivent tout le contraire?et cela fait vraiment flipper !
    Qui sont ces soit disant Docteurs Mercola, Viera Scheibner, Meryl Nass, Blaylock, Dupagne, Gary Matsumoto pour nous faire stresser ainsi !!!
    Quand on voit qu?un vaccin comme le CERVARIX est mis sur le marché depuis 2007 avec un adjuvant AS04 apparemment à base de squalène, je suppose que des essais cliniques ont été faits ? D?ailleurs quelle est la durée de ces essais cliniques avant la commercialisation. D?ailleurs concernant ce vaccin si un Plan de Gestion de Risque a été mis en place en complément de la pharmacovigilance classique (voir le site afssaps), c?est bien que l?on soupçonne un peu quand même le squalène ! non ?
    Sur certains sites, certaines personnes contre la vaccination vont même jusqu?à argumenter en mettant un lien vers des sites du CHU Pitié Salpatrière où apparemment on nous apprends que le squalène est utile dans la synthèse du cholestérol et donc si nous avons des anticorps antisqualène, cela va perturber en gros tout notre organisme !!!
    S?il vous plait M. Flaysakier, aidez-nous à y voir plus clair ! Nous sommes au bord de la déprime !
    Dites nous que nous n?avons pas fait de bêtises pour nos enfants !
    Répondez-nous et rassurez-nous car nous avons vraiment besoin d?aide !
    Merci.
     

  28. Jean-Pierre dit :

    C’est pas gagné.

    J?ai emmené ma fille de 15 ans se faire vacciner Vendredi soir. (Pandemrix)
    Samedi AM elle avait 38/39. Nuit difficile puis idem dimanche. Nous sommes lundi AM , à l?heure ou je fais ce commentaire , elle est en consultation chez notre médecin pour des douleurs thoraciques?.
    On va donc faire partie de ces cas à effets secondaires, ou de la normalité, si l?on considère cette réaction comme une réaction plutôt favorable à la production d?anticorps. Probablement que dans quelques jours, il n?y paraitra plus.
    Pour donner l?exemple je me suis également fait vacciner. (Entre nous j?ai toujours mal au bras)
    Mais ma question est la suivante : Comment vais-je pouvoir la persuader la prochaine fois ?
    Parce que même si ce coup ci c?est une grande répétition générale (on a fini par trouver les connexions internet, le papier pour les imprimantes, les seringues et les gens qui vont avec) rien ne dit que ,dans un futur plus ou moins proche, une pandémie beaucoup plus grave ne nécessiterait pas une organisation beaucoup plus pointue et une participation consensuelle beaucoup plus forte.

    Comment alors allons nous, en plus, convaincre cette population qui aura vécu un remède équivalent voire proche de la maladie retourner se faire vacciner ?

    Bien à vous
    Jean-Pierre

  29. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A SARAH :

     

    Toutes les réponses sont dans les articles de ce blog. je vous propose donc de parcourir la rubrique « actu et grippe » de ces dernières semaines.

  30. Sarah dit :

    Bonjour,

    Je me permet de vous envoyez un mail pour avoir quelques éclairages sur le vaccin de la grippe A. Je suis enceinte de 15 semaines et je ne sais pas trop quoi faire face à cette grippe. J’aimerai savoir si des études ont été faites sur les effets du vaccin sur l’embryon ? J’ai peur que dans quelques années ont nous apprenne ques le vaccin a eut des effets notoires sur le foetus car le vaccin a était fabriqué dans l’urgence.J’aimerai également savoir si le vaccin passe la barriére placentaire et si le bébé sera immunisé contre la grippe A à la naissance? Au bout de combien de temps avons nous des anticorps ?Le vaccin peut provoquer « une grippette » n’est ce pas mauvais pour le foetus?Enfin les centres de vaccination et aussi le fait que le vaccin ne soit pas en unidose me donne pas envie d’y aller. En plus il y aurait du mercure comme conservateur…En gros il est difficile de se faire une opinion tellement on entend des choses contradictoires…
    Respectueusement à vous

  31. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A CHRISTELLE:

    Pour le ministère comme pour l’INVS le plus simple est de leur demander directement !

    Vous verrez qu’à l’INVS il y a du monde. Quand je mets en ligne un de leurs communiqués, je retire les signatures et numéros de téléphone car il s’agit de documents destinés à la presse et les numéros ne sont pas à usage public.

  32. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A JEAN JACQUES :

    Merci de cette longue réponse et mrci de la précision concernant l’origine du vaccin.

  33. Jean-Jacques dit :

    Quelques précisions après lecture de l?article original paru dans la revue The Lancet concernant l?action du paracétamol utilisé préventivement pour éviter la fièvre après vaccination chez les enfants et réponse immunitaire aux vaccins.
    Le paracétamol est administré préventivement en 3 doses toutes les 6 à 8 heures dans les premières heures suivant la vaccination pour éviter une éventuelle poussée fébrile post-vaccinale.Cette action est confirmée par cette étude avec un échantillonnage apparemment correct : 226 enfants ont reçu du paracétamol préventivement et 233 ont seulement été vaccinés.
    Les auteurs de la publication constatent toutefois une baisse chez les enfants de la première cohorte , même après deuxième injection (boosting) ,pour les anticorps antitétaniques, protéine D (utilisée dans les vaccins conjugués type Haemophilus influenzae non typable), et pour tous les sérotypes pneumococciques sauf le 19 F
    Les vaccins utilisés dans cette étude ne concernent pas la grippe pandémique ou saisonnière.
    De nombreuses questions subsistent :
    Les autres antipyrétiques sont-ils concernés ?
    La quantité d?anticorps produits et de lymphocytes-mêmoire est-elle suffisamment importante pour assurer une bonne protection en intensité et durée ?
    L?emploi d?antipyrétiques préventivement pour contrer une éventuelle fièvre post-vaccinale, se justifie-t-elle hors antécédents de convulsions ou de mauvaise tolérance à l?hyperthermie ?
    Certaines défaillances de la réponse vaccinale sont-t-elles dues, au moins en partie ,à ce phénomène ?
    Quelles en sont les explications ? etc?

  34. Sergio83 dit :

    Pouvez vous signaler qu’à côté de Suresne , la ville de Boulogne Billancourt elle n’à pas pu ce matin vacciner les enfants présents
    avec leurs parents FAUTE DE MEDECINS PRESENTS.
    C’est une situation INACCEPTABLE que les français devraient
    connaitre pour se faire une opinion OBJECTIVE de la situation
    qui est loin d’etre ce qu’en dit Madame Bachelot.On ne doit rien cacher dans un pays DEMOCRATIQUE ou bien!!!!!!!!!!!!!!!

  35. Christelle dit :

    J’aimerai savoir comment l’OMS fait pour communiquer avec le ministère de la santé français entre autre autour du thème de la grippe et qui travaille à l’INVs car aucun communiqué n’est signé par un nom identifié?

  36. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A PICORNA :

    Merci de palier mes lacunes ! cela m’apprendra à ne pas faire correctement ma bibliographie.

  37. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A JEAN JACQUES :

    Vaccin polyvalent contre la grippe saisonnière ?

    La baisse du taux était-elle suffisante pour être au dessous du niveau d’anticorps considérés comme protecteurs ?

  38. Jean-Jacques dit :

    Une étude tchèque financée par GlaxoSmithKline Biologicals publiée par la revue médicale The Lancet le 17 octobre 09,montre que l’administration de paracétamol contre la poussée thermique vaccinale diminue la réponse immunitaire.Cette étude à porté sur 459 enfants qui ont reçu soit l’antipyrétique avant vaccination ou après vaccination avec un vaccin polyvalent.Cette primo vaccination était suivie d’une injection de rappel.
    La quantité d’anticorps est  »significativement  » plus basse chez les enfants traités préventivement avec le paracétamol même après une deuxième injection de rappel.
    Beaucoup de questions se posent,parmi lesquelles:
    Que signifie  »significativement » ?
    Sommes-nous dans ce cas en dessous des seuils de protection?
    Cette observation concerne-t- elle toutes sortes de vaccins?
    Comment s’explique une telle réaction?

  39. Picorna dit :

    A mon collègue le Dr Flaysakier (j’aime beaucoup votre blog au passage) et à MNCS : effectivement l’emploi prophylactique (c’est à dire en prévention de la fièvre) semble diminuer la production d’anticorps et donc la réponse immunitaire (mais modérément et sans preuve d’une diminution de la protection des enfants vaccinés). On peut donc conseiller de donner le paracétamol en cas de fièvre élevée ou de mauvaise tolérance de celle-ci et non en préventif. La référence :

    The Lancet, Volume 374, Issue 9698, Pages 1339 – 1350, 17 October 2009

    Effect of prophylactic paracetamol administration at time of vaccination on febrile reactions and antibody responses in children: two open-label, randomised controlled trials

    Une des pistes physiopathologiques :
    The Journal of Immunology, 2009, 183, 5644 -5653

    Cordialement.
    Dr B.

  40. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A MNCS :

    Je n’ai jamais entendu cela. je ne vois pas par quel mécanisme cela serait possible.

  41. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A JEAN JACQUES :

     

    Ils ne sont délivrés que sur ordonnance. On peut donc espérer que les prescripteurs sauront moduler leur ordonnance et resister à la pression des patients.

  42. Jean-Jacques dit :

    La diffusion à grande échelle des inhibiteurs de la neuramidinase ,Tamiflu et Relenza ne risque-t-elle pas d’augmenter la sélection de souches virales résistantes à ces antiviraux et leur propagation? Ces résistances sont observées dans de nombreux pays et récemment en France.
    Ces antiviraux ne devraient t-ils pas être réservés aux cas avérés et suffisamment graves pour justifier leur utilisation.Ces antiviraux sont utilisés aussi en prévention,ce qui contribue à leur très large diffusion.
    La panoplie d’antiviraux est extrêmement réduite pour lutter contre les grippes.Il serait dangereux de nous priver d’armes,certes d’efficacité discutable,mais qui sont les seules,hormis la vaccination,dont nous disposons.
    L’expérience des antibiotiques utilisés abusivement avec sélection de bactéries multirésistantes ne risque-t-elle pas de se renouveler ?

  43. mailla69 dit :

    Question sur les effets secondaires : suite a la vaccination de ma fille agée de 11 ans le 3 décembre, elle commence aujourd’hui à tousser et a avoir mal à la gorge, est-ce des effets secondaires fréquents ? Peut On donner un sirop ?

  44. mn cs dit :

    Bonjour,j’ai lu que donner du paracétamol après une vaccination réduisait l’immunité du vaccin.Est ce une information fausse ?
    En vous remerciant.

  45. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A DR LEJOLY :

     

    Je suis désolé mais les règles des blogs certifiés HON interdisent qu’on publie des noms de médicaments et des conseils thérapeutiques  dans les commentaires

  46. Malki dit :

    Je me suis rendue ce mation à 8 heures du matin à Colombes (tapis rouge)pour vacciner ma nièce dont je suis tutrice. j’avais devant moi 107 personnes (je suis handicapée)
    J’avais tous les documents demandés, carte d’identité la mienne et celle de na nièce, la convocation de la sécurité sociale avec mon numéro de matricule et le nom de l’enfant.
    Arrivée mon tour, j’ai informé le fonctionnaire que je suis la tutrice, il m’a répondu que son cas est délicat, il fallait apporter le jugement de tutelle.
    Nulle part, j’ai vu la mention d’apporter le jugement de tutelle, pour être vacciné.
    Donc, je suis retournée bredouille, l’enfant n’a pas reçu le vaccin HIN1, si par malheur , l’enfant tombe malade, les autorités sont responsables.
    Je vous remercie de signaler mon message sur France 2 afin que les gens puissent être avertis de l’abus des centres de vaccination.
    Mes salutations

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.