Grippe A(H1N1) : quelques précisions sur les adjuvants et le bon usage des traitements.

Dans la marée déferlante de choses dites, vues et écrites sur le virus A(H1N1), les vaccins en préparation et les traitements, il est bon de préciser certains éléments. Surtout si on a pu, et c’est mon cas, être à l’origine d’une certaine confusion.
 
Commençons par le sujet favori de nombreux sites : les adjuvants.
Je rappelle que ces substances sont ajoutées aux vaccins afin d’amplifier la réponse immunitaire de l’organisme. Certains d’entre eux ont posé problème par le passé et ne sont plus utilisés.
 
Dans les vaccins en préparation, il existera des produits avec et sans adjuvant.
 
Il n’y a, contrairement à ce qui peut se dire, aucun essai de vaccin avec des adjuvants à base de sels d’aluminium.
 
Les deux adjuvants utilisés ne sont pas nouveaux.
L’un est utilisé dans les vaccins grippaux saisonniers. Il a déjà été administré à 40 millions de personnes, sans aucun effet secondaire grave notoire et sans aucun syndrome de Guillain-Barré constaté. Il s’agit du MF59.
 
Le second adjuvant est utilisé dans le vaccin contre le virus HPV, virus impliqué dans la genèse d’un certain nombre de cancers du col de l’utérus.
 
 
Au passage, je signale que,dans le journal « La Croix » qui sort demain 16 septembre, le professeur Claude Hannoun précise que le vaccin utilisé en 1976 ne contenait aucun adjuvant.
 
Le Dr Penina Haber, spécialiste de la sécurité vaccinale au Centre de contrôle des maladies d’Atlanta, le célèbre CDC, me confirme également que ce vaccin n’a jamais contenu d’adjuvant.
 
En ce qui concerne l’usage de l’oseltamivir, vendu sous le nom de Tamiflu, j’ai dit hier dans le JT de 20 heures que devant des signes d’atteinte respiratoire sévère chez une personne souffrant d’une grippe, la prescription de Tamiflu était possible.
Ces tableaux sévères sont ceux qui nécessitent une prise en charge médicale particulière.
Il ne s’agit pas de prescrire duTamiflu   d’emblée et à tout le monde.
 
Je suis désolé si mes propos ont pu induire une confusion et compliquer la vie des médecins de famille qui sont en première ligne pour gérer l’afflux des patients.
 

NOTE D’ACTUALITE

A la suite du décès d’un jeune homme de 26 ans sans facteurs de risque connu, je vous propose de lire ou de relire les billets publiés le 29 juin et le 14 juillet 2009.

A propos docteurjd

j.Daniel Flaysakier est médecin de formation et journaliste professionnel dans le secteur de la santé sur une chaine nationale de télévision. Ce blog est personnel et ce qui y est écrit ne reflète que les opinions de JD Flaysakier
Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

44 réponses à Grippe A(H1N1) : quelques précisions sur les adjuvants et le bon usage des traitements.

  1. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A YVONNE :

    Une dose au delà de 10 ans. Normalement les femmes enceintes ont plus de 10 ans !

  2. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A VALENTINE :

    Vous m’étonnez, moi je les retrouve.

  3. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A TUTUM :

    Nous n’avons aucune information nouvelle sur le cas de ce décès in utero. C’est logique vu le delai que demandent les examens toxicologiques.

  4. Valentine dit :

    J’aurais bien relu vos billets de juin et juillet mais ils ont été supprimés !

  5. myriam47 dit :

    Bonjour,
    Je suis un petit peu perplexe car on nous donne beaucoup de chiffres concernant le nombre de personnes touchées par la grippe A, alors que le test est payant, relativement cher et non remboursé. Je pense qu’il serait judicieux de donner la possibilité aux gens de se tester, cela éviterait de se faire vacciner pour rien …..
     

  6. liliana dit :

    Bonjour, lundi derniere je fais vacciné ma fille de 7ans, persone a risque avec adjuvant, le deuxieme vaccin doit être avec adjuvant???? c’est ne pas très clair pour moi??

    merci

  7. yvonne dit :

    bonjour
    je vous ai vu à la télé à 13h! il faut 1 dose pour les adultes! pour les femmes enceintes?
    merci de votre réponse

  8. tutum dit :

    Bonjour Mr Flaysakier,

    J’ai reçu mon bon de vaccination ce matin et je suis enceinte de 7mois et demi, sauf que je ne sais pas quoi faire comme beaucoup de femmes enceintes! D’un côté j’ai envie de le faire pour protéger mon bébé, mais d’un autre côté, j’ai vraiment peur des effets de ce vaccin. D’ailleurs, j’aimerai savoir si on a plus de renseignements sur le décès in vitro de ce bébé, car depuis on n’en entend plus parler. Voilà, je vous remercie de m’éclairer un peu

  9. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A STEPHANE D :

     

    S’ils sont présents dans un ^produit de santé c’est que les autorités qui délivrent les autorisations de mise sur le marché estiment que leur présence n’est pas dangereuse.

    Je ne suis pas toxicologue et je me fie donc aux décisions des spécialistes.

    Pour l’instant, les centres ne disposent que de vaccins multidoses.

  10. Stephane D dit :

    J’avais précédemment posté en oubliant mon adresse mail.
    Dans ce sujet vous avez décrit les adjuvants mercuriels :

    « REPONSE A ALICE :
    Les dérivés mercuriels sont utilisés comme conservateurs. Généralement cela concerne des conditionnements destinés à vacciner un grand nombre de personnes à partir d’un même flacon.
    Les vaccins individuels produits actuellement dans le cadre de la protection contre la pandémie ne contiennent pas de mercure. »

    MAIS sans nous informer sur leur dangerosité éventuelle.
    Pouvez-vous détailler. Ils sont bien utilisés en centre de vaccination H1N1 (vaccination de masse) ? Existent-ils des vaccins monodoses disponibles ?
    Merci
     

  11. ThomasR dit :

    Charlotte a écrit : "je voudrais aussi savoir est-il vrai que l’État veut nous vacciner en file indienne une piqure toutes les 2 minutes??"

    je pense que l’on peut faire bien plus vite. Il ne faut personnellement pas plus de 3" pour injecter 1ml de vaccin avec une aiguille bleue.
    "L’état" serait-il donc si lent?

    A prendre au second degré.

  12. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A CHARLOTTE :

    Que vous lez-vous que je vous dise ? Les études montrent que le MF59 a été administré à des dizaines de millions de personnes sans problème.

    Aujourd’hui, l’OMS annonce que son comité d’experts recommande tous les vaccins au vu des essais cliniques.

    Je vous rappelle que le syndrome de Guillain-Barré a pour cause première la grippe, pas le vaccin.

    Je vous rappelle que le vaccin n’est pas obligatoire, donc faites ce que bon vous semble.

  13. Charlotte dit :

    Bonjour,

    je m’intéresse de prêt à la grippe A et j’ai lu attentive vos articles.
    La question sur le vaccin avec adjuvant est assez importante.
    Le scalène comme vous l’avez préciser est produit par notre corps c’est un lipide. Mais il n’a pas était prouvé scientifiquement qu’il n’y avait aucun risque. De plus quand on parle de vaccin aux médecins, ils pensent tout de suite au syndrome de Guillain-Barré, qui entraîne des paralysies.
    Le risque pris en fessant ce vaccin est-il réel ?
    je voudrais aussi savoir est-il vrai que l’État veut nous vacciner en file indienne une piqure toutes les 2 minutes??

  14. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A ALICE :

    Les dérivés mercuriels sont utilisés comme conservateurs. Généralement cela concerne des conditionnements destinés à vacciner un grand nombre de personnes à partir d’un même flacon.

    Les vaccins individuels produits actuellement dans le cadre de la protection contre la pandémie ne contiennent pas de mercure.

  15. Alice dit :

    Bonjour,
    J’ai lu les articles de votre blog concernant la grippe H1N1 avec beaucoup d’intérêt.
    Il ne me semble pas avoir vu d’article concernant le mercure que contiendrait le vaccin. En avez-vous parlé ?
    Si non, pourriez-vous nous dire si le vaccin contient ou non du mercure, a quoi sert-il, est-ce dangereux ? Merci.

  16. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A JEAN-CLAUDE :

    Vous avez une grippe ou un syndrôme grippal, mais pas une « grippette », terme cher à bernard Debré mais sans signification médicale !

    La prescription de Tamiflu se justifie face à des symptômes respiratoires que le médecin juge sévères ou s’il y a un risque pour une personne dont l’un des proches est malade, surtout quand il s’agit d’un nourrisson.

    Je pense que si, à l’auscultation, votre médecin avait entendu des signes évoquant une atteinte respiratoire importante, il auraitchoisi de vous traiter autrement. tel ne devait donc pas être le cas.

    Pour ce qui concerne le rythme de mes apparitions, je crois que je vous lasserais vite si vous deviez me voir quotidiennement !Mais c’est très sympa de me le proposer.

  17. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A ALVINE :

    Ce vaccin saisonnier « adjuvanté » au sqaulene a été administré à plus de 40 millions de personnes sans aucun effet indésirable sévère. Vous n’avez donc aucune raison de vous inquièter !

  18. Alvine dit :

    Bonjour,

    J’ai 45 ans e depuis mes 23 ans je me vaccine contre la grippe saisonnière car j’ai une bronchite cronique.
    Depuis je n’ai plus jamais eu la grippe ni aucun effet sécondaire du vaccin.
    Cette année, ayant l’intention de faire les deux vaccins, j’ai fait très tôt (hier) celui contre la grippe saisonnière.
    Je me suis aperçue après coup que la pharmacienne c’était trompée et m’avait vendu un vaccin pour les seniors, avec du squalene.
    J’amerais savoir si ce vaccin me protégera et si sa composition risque de me causer des problèmes, car je ne rentre pas dans la cible.
    En outre, en ayant déjà fait un vaccin avec du squalene, il y a des risque à en faire un deuxième dans un mois ?
    Je vous remercie d’avance pour votre réponse et je saisit l’occasion pour vous exprimer mon estime et mes félitations pour votre excellent travail dans les médias.
    Cordialement.

  19. Jean-Claude dit :

    Bonjour Mr,
    Depuis jeudi matin, très fatigué, courbaturé, toux, nez un peu encombrés, mais pas de fièvre apparente, je me dirige vers un médecin généraliste, qui après auscultation, me dit que j’ai une grippette, je lui demande à nouveau son diagnostic, elle me dit vous avez la grippe A. Je me retrouve avec des masques, du doliprane 1000mg et du sirop pour la toux. Etant asthmatique, je fait partie des personnes dites à risques. Depuis hier, j’ai des troubles gastriques (nausées et diarhée), je vais rappeler mon médecin lundi.
    Pouvez vous me dire comment le médecin évalue le risque, et la délivrance de Tamiflu ou non et à la place du paracétamol?
    Merci à vous de vos réponses et de votre présence sur ce blog. Par contre à la rédaction, on devrait vous voir 1 fois par jour au Jt pour le rappel des conseils !! bien à vous; jean-Claude

  20. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A FANYA :

    Je ne peux pas vous donner un avis car je ne connais pas votre dossier .

    De façon plus générale, la question qui se pose est celle d’une « balance  des risques ». Concernant la grippe saisonnière, il y a toujours le risque d’une surinfection bactérienne et celui d’une décompensation liée à la fièvre et aux troubles respiratoires.

    Quel peut être le retentissement sur coeur qui a été remanié par un infarctus ? Tout dépend des séquelles de cet infarctus, de l’existence ou non d’une insuffisance cardiaque résiduelle etc.

     

    Sur un dossier complexe comme le votre, il apparaît important que  la décision soit prise de façon  « collegiale ».

     

    Merci de votre sympathioque remarque sur mon travail.

    Cela fait toujours du bien de savoir que l’on est apprécié !

  21. Fanya dit :

    Je suis atteint de S.E.P depuis 94 avec des déficits relativement mineurs mais très gênant dans ma profession (Kiné libéral) : hypoesthésie des 2 mains, ainsi que troubles moteurs au niveau du mb.inf. droit. Depuis 97 mon neurologue m’interdit toute vaccination grippale ou autre comme l’hépatite, ainsi qu’a mes enfants. Mais la Secu continue chaque année de m’envoyer sa lettre pour la prise en charge de cette vaccination malgré les courriers répétés envoyés au contrôle médical.
    En plus j’ai fait un infarctus myocardique en 98. Je fais donc partis des sujets à risque.
    Vôtre avis m’intéresse car j’apprécie beaucoup vos interventions à l’antenne

  22. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A PIPS :

     

    Je ne vais pas me lancer dans une argumentation longue et compliquée.

    Je vous signale simplement que vous dites que c’est le vaccin qui a tué en 1918.

     

    le vaccin contre la grippe a été utilisé la première fois en 1945 !!

     

    Vous semblez avoir un sérieux problème de sources.

  23. pips dit :

    Et si vous croyez encore naïvement que le plan de vaccination obligatoire n?aura pas lieu, je vous invite à tenter de répondre aux questions que je me pose depuis que je suis ce dossier de la grippe porcine. Tel est l’objectif de ce courriel : vous partager quelques-unes de mes nombreuses questions et interrogations à propos de cette fameuse pandémie de grippe H1N1, et vous inviter à y répondre par vous-même puis à tirer vos propres conclusions.

    > > a.. pourquoi, Madame Bachelot (ministre de la santé en France) a-t-elle demandé début février 2009, à un groupe de légistes constitutionnalistes, un mémo sur la question suivante : l?imposition d?un plan de vaccination à toute la population serait-elle illégale et anticonstitutionnelle ? Ce sur quoi les experts l?ont rassurée, invoquant qu?une situation exceptionnelle et qu?un état d?urgence sanitaire justifiait amplement qu?on supprime toutes les libertés individuelles !
    b.. pourquoi l?Organisation Mondiale de la Santé a-t-elle modifié, le 27 avril 2009, sa définition de la pandémie ? Auparavant, pour déclarer une pandémie, les contraintes étaient beaucoup plus sévères ! Maintenant, il suffit que la maladie soit identifiée dans deux pays d?une même zone OMS !
    c.. comment se fait-il que le brevet du vaccin contre la grippe porcine (H1N1) a été déposé en 2007 (bien avant la réapparition du virus disparu depuis la fameuse épidémie de grippe espagnole, en 1918) ?
    d.. par quel hasard le président Sarkozy a-t-il eu l?intuition d?aller signer un contrat d?investissement d?un montant de 100 millions d?euros, le 9 mars 2009, pour la construction d?une usine de fabrication de vaccins contre la grippe ? Et devinez où ! Au Mexique, là où justement, le foyer de la pandémie a pris naissance !
    e.. pourquoi aucun média et aucun expert scientifique ne rappellent que la grippe ordinaire tue chaque année entre 250.000 et 500.000 personnes, soit plus de 1.000 morts par jour (ce sont les chiffres officiels de l?Organisation Mondiale de la Santé) ?
    f.. pourquoi tous les médias du monde répètent-ils quotidiennement que le virus de la grippe A H1N1 va provoquer une hécatombe de victimes, alors que les faits démontrent qu?il s?agit d?une simple grippette (moins grave que la grippe saisonnière ordinaire) qui n?a fait que 2.000 morts en plus de cinq mois ? La grippe ordinaire en aurait fait, pendant ce même laps de temps, 200.000 morts !
    g.. pourquoi, malgré ces chiffres de morbidité et de mortalité insignifiants (2.000 au lieu de 200.000), la plupart des pays du Monde ont passé des commandes faramineuses pour des centaines de millions de doses de vaccin, et ce, dès le mois de juin 2009 ?
    h.. autrement dit, pourquoi met-on en place des mesures exceptionnelles cette année, alors que la grippe est moins virulente que les autres années ? Qu?est-ce qui, dans les faits, justifie de telles décisions alors qu?il n?y a rien d?exceptionnel ?
    i.. pourquoi des lois d?exception (lois martiales) ont-elles déjà été votées dans la plupart des pays (sans en révéler le contenu) ?
    j.. pourquoi le Ministre de l?Intérieur Français a-t-il rappelé tous les réservistes de l?armée et de la gendarmerie, en février 2009, en vue (je cite) « de graves troubles sociaux prévus pour la fin de l?été 2009 » (c?est-à-dire septembre) ?
    k.. pourquoi l?armée américaine vient d?être déployée sur tout le territoire des Etats-Unis ?
    l.. pourquoi plus de 800 camps de concentration ont-ils été installés aux Etats-Unis, ces dernières années (pour l?instant, ils sont vides) ? Pourquoi sont-ils gérés par la FEMA (Federal Emergency Management Agency), qui intervient lors des grandes catastrophes sur le territoire (comme lors du cyclone Katrina) ?
    m.. pourquoi des centaines de milliers de cercueils sont-ils entreposés dans tous les états américains et pourquoi des fosses communes ont été creusées dans chaque district ?
    n.. pourquoi 600 neurologues britanniques ont-ils reçu, le 29 juillet 2009, une lettre confidentielle du Health Protection Agency (HPA), les invitant à être particulièrement attentifs à la future recrudescence du syndrome de Guillain Barré (maladie neurologique dégénérative gravissime déclenchée la plupart du temps par l?acte vaccinal) ? Et pourquoi cette même agence n?a-t-elle pas prévenu le public qui va « bénéficier » de cette campagne de vaccination ?
    o.. comment se fait-il que le 5 mars 2009, la firme Baxter a contaminé 72 kg de matériel vaccinal, mélangeant les virus H5N1 de la grippe aviaire et H3N2 de la grippe ordinaire, avant de les envoyer dans six pays différents, alors que les procédures de sécurité dans ce genre de laboratoire rendent cet accident absolument impossible ? Impossible sauf si l?acte devient volontaire. Cela m?a été confirmé par un docteur en biologie.
    p.. pourquoi ne nous dit-on pas que le vaccin contre la grippe, depuis 40 ans qu?il existe, n?a jamais eu d?impact positif sur l?incidence de cette maladie, au contraire ? Une étude internationale a démontré que les vaccinés attrapaient plus souvent la grippe que les non-vaccinés.
    q.. pourquoi nous cache-t-on qu?en 1918, ce sont les personnes vaccinées qui sont mortes de la grippe espagnole, et pas les non-vaccinées ? Cela voudrait-il dire qu?elles ont été tuées par le vaccin lui-même, et pas par la grippe ?
    r.. si les vaccins ont si peu d?effets secondaires, comment les autorités sanitaires expliquent-elles que le nombre de scléroses en plaques en France est passé de 25.000 à 85.000, suite à la campagne de vaccination contre l?hépatite B ?
    s.. pourquoi nous cache-t-on que toutes les épidémies du XXe siècle ont été déclenchées par des campagnes de vaccination préalables ?
    t.. pourquoi autorise-t-on de mettre dans le futur vaccin contre la grippe H1N1, un adjuvant tel que le squalène (dans une proportion un million de fois plus importante ? j?ai revérifié les calculs, car je n?y croyais pas !), alors que la Chambre des Représentants l?avait reconnu explicitement responsable du syndrome de la première guerre du Golfe, syndrome qui avait rendu 180.000 GI?s malades (25 % des soldats) suite à l?injection du vaccin contre l?anthrax ? À noter que le squalène avait été interdit par un juge fédéral en 2004 !
    u.. pourquoi les premières populations visées par la vaccination sont-elles les femmes enceintes et les enfants, alors qu?habituellement, ce sont les vieux qu?on vise ? Eux, paraît-il, auraient une mémoire immunitaire de la grippe espagnole de 1918 !!!
    v.. pourquoi les procédures de vaccination obligatoire seront-elles confiées, non pas à des médecins, mais à des étudiants volontaires et des militaires ?
    w.. pourquoi aucun médecin et aucun hôpital ne pourra dispenser les vaccins eux-mêmes ? Craindraient-ils de faux certificats ?
    x.. pourquoi 50 % des médecins anglais disent qu?ils refuseront de se faire vacciner avec le nouveau vaccin, parce qu?ils n?ont pas confiance en la procédure de préparation ?
    y.. pourquoi présente-t-on le Tamiflu comme un antiviral efficace, alors que toutes les campagnes d?utilisation de ce produit se sont révélées catastrophiquement inefficaces ? De plus, ce médicament provoque de nombreux désordres psychologiques et neuronaux, allant jusqu?à provoquer des suicides en nombre chez ceux qui en consomment !
    z.. pourquoi les autorités sanitaires, censées vouloir notre bien et notre protection, autorisent-elles qu?un nouveau type de vaccin (ce sont leurs mots) soit testé directement sur des centaines de millions de cobayes (c?est-à-dire nous), sans que les protocoles normaux de Mise en Marché ne soient respectés, et sans aucune garantie d?innocuité dudit vaccin ?

    > > Je pourrais continuer comme cela encore des heures. Mais je m?arrête là, car les autres questions iraient toujours dans le même sens. Je n?ai plus le temps, pour l?instant, de vous mettre toutes les références d?articles des journaux officiels (le Monde, le Figaro, le Daily Post, le Journal du dimanche, etc.), des sites officiels (de l?OMS, de Baxter, d?Aventis, de Sanofi-Pasteur, etc.) et des déclarations de scientifiques pro-vaccinalistes que j?ai consultées !

  24. Grillon dit :

    Merci Dr, effectivement c’était l’heure tardive !!!!! toutes mes excuses.

  25. Anonymemarcelle dit :

    Bonjour c est ecore moi Les mesures d hygienne sont tres bonnes et valables pour toutes les epidemies (gastro etc…) il y a longtemps que je connais les solutions preconnisees. J en ai dans ma voiture et dans mon sac a main en permanence. MERCI DE ME LIRE Marcelle

  26. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A LEMARCELLE :

     

    Pour votre information, la cause la plus réquente de syndrome de Guilllain-Barré ce n’est pas la vaccination mais les infections liées à une bactérie ou à un virus.

  27. lemarcelle dit :

    Bonjour Docteur jamais je me ferai vacciner contre cette gippe ni les autres d ailleurs j estime qu il ne faut pas toucher a l immunite il y a beaucoup de moyens plus naturels pour se preserver . mais ne sont pas aussi rentables pour l industrie du medicament et autres (( MARCHANDS)).je prefere attrapper la grippe que de courrir le risque d avoir une paralysie ou autre a vie .

  28. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A GRILLON :

    sans doute est-ce l’heure tardive, mais je ne comprends pas très bien votre remarque.

    L’adjuvant du vaccin HPV n’est pas en cause dans les cancers du col. C’est les virus HPV qui peuvent être impliqués dans ces cancers !

  29. Grillon dit :

    Bonsoir Dr et merci de nous donner la parole. Je lis « Le second adjuvant est utilisé dans le vaccin contre le virus HPV, virus impliqué dans la genèse d?un certain nombre de cancers du col de l?utérus »
    Moi qui suis en chimio je ne vais pas prendre de risque supplémentaire !!! enfin bon, soit je suis nulle et je n’ai rien compris, soit j’ai bien compris et je vais in petto demander son avis à l’oncologue.

  30. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A YVELINE :

    Il y a des procédures prévues et je crois que le plus simple est de demander à votre direction les mesures à prendre. Mais, attention, il y a la théorie et la réalité du terrain. Une fermeture implique de pouvoir reloger les résidents. Est-ce si simple dans le cas de votre établissement ?

     

  31. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A CARINE :

    Je crois que c’est au médecin qui vous suit de vous conseiller, chère Carine !

    Le vaccin sans adjuvant semble, a priori, indiqué, mais aucun des deux adjuvants évalués n’a, jusqu’à présent, et après des dizaines de millions d’utilisations, donné de peoblème.

  32. carine dit :

    bonjour, tout d’abord bravo pour votre calme , sang froid et connaissances.
    Je suis atteinte d’une thyroidite d’Hachimoto, maladie auto-immune, ma conseillez-vous le vaccin sans aduvant pour moi et mes adolescentes?

  33. Yveline dit :

    lorsque deux cas de grippe sont décelés dans un établissement pour handicapés, doit-on exiger masques, gants et fermeture si nécessaire.
    Qui le décide ?

  34. longuet arlette dit :

    Je me permet de vous signaler notre situation . je suis grand -mére de petites filles atteinte de maladie génétique rare ( sydrome de schamshman détecté il y à peut à necker par les services d,Arnol Munich ) mes deux premières sont décédees .Pour notre troisiéme petite fille il est fait de trés gros efforts par les services médicaux pour la soigner sans guérison évidement pour l’instant . nous vivons dons dans un peur perpétuelle….. J’aimerai seulement que le milieux journalistique arréte de nous faire peur tous les jours en criant bien fort que la grippe n’est dangereuse que pour les personnes fragiles ils ne se doutent pas ce qu’ils peuvent faire de mal à des parents qui vivent dans l’inquiétude quotidienne et c’est le cas pour mon gendre et ma fille que nous esseyons de soutenir le mieux possible .Je pense aussi à ma petite fille malade qui est loin d’étre béte et qui se fait des angoisseset son petit frére qui s’inquiéte .si vous pouvez faire qu’elque chose dite aux journaliste d’arréter ce feuilleton et de réfléchir à ce qu’ils disent et de ne pas parler sans savoir je cite Coluche QUAND ON A RIEN A DIRE IL FAUT MIEUX FERMER SA GEULE une mamy en colére

  35. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A SOPHIE :

     

    Vous pourrez avoir un vaccin sans adjuvant sans difficulté. Et les anticorps que vous produirez immuniseront votre enfant !

  36. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A CHER CONFRERE :

     

    Je ne vais pas rectifier ce que je n’ai pas dit ! je comprends que certains aient pu aient pu entendre autre chose que ce que j’ai dit, mais je n’ai pas mis en cause le traitement, ni proné la mise d’emblée sous Tamiflu.

  37. sophie dit :

    Bonjour, j’espère que vous pourrez répondre à mes questions car je n’ai pas de réponse ni de mon pédiatre ni de mon médecin traitant!
    Voilà: Je suis infirmière et maman d’un bébé de 5 mois que je compte allaiter encore tout l’hiver. Etant asthmatique, si je me fais vacciner contre le h1n1, bébé bénéficiera-t-il de mes anticorps contre le h1n1? Aurais-je le droit d’avoir un vaccin sans adjuvant pour moi même?(ma mère est morte d’une SLA et je n’ai plus confiance en les vaccinations).
    Cordialement,

  38. cher confrère dit :

    cher confrère,
    il serait bien que vous retourniez sur le plateau de France 2 pour précisez vos propos sur l’utilisation du tamiflu car certains esprits chagrins en ont déduit que si le jeune stéphanois est décédé c’est parce qu’il n’a pas eu du tamiflu initialement par son médecin traitant… C’est bien de préciser vos propos sur votre blog mais il serait mieux de le faire là où çà s’est passé initialement : à la télévision car plus de personnes regardent la télévision que votre blog (malheureusement).
    Confraternellement

     

  39. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A LAURA :

    Le Tamiflu est un antiviral qui, comme toute substance antibiotique, peut devenir inefficace si le germe ciblé développe des resistances contre lui. Un usage inadéquat ou immodéré de ce médicament serait donc dangereux. Il n’y a aucun motif actuellement pour le prescrire plus largemebnt.

    Le virus n’a pas muté.

     

    Votre sernière remarque est extremement pertinente. Il serait interessant, en effet, de déterminer un profil de susceptibilité à ce virus.

    Je pense que de nombreuses équipes doivent travailler actuellement sur ce sujet en explorant, en particulier, le genome des personnes ayant fait les formes les plus graves sans avoir de facteurs de risque identifiés.

  40. laura dit :

    Bonjour,

    je vous avais posé diverses questions il y a quelques semaines. Je reviens à l’une de ces questions (en ayant vu votre intervention d’hier au journal de 20 heures). En ce qui concerne le jeune patient qui vient de décéder. Le tamiflu lui a été prescrit mais trop tard. Si j’ai bien compris le tamiflu n’est efficace que si il y a prise précoce.
    Mes questions sont les suivantes :
    1/ pourquoi ne pas prescrire systématiquement du tamiflu ce qui éviterait les décès comme ce jeune homme.
    Même si de tel décès sont rares, une prise précoce empêcherait ces personnes (peut-être vous, peut-être moi) de mourir.
    2/ En ce qui concerne les décès de personnes saines. Est-ce qu’on ne peut pas se demander si c’est bien le même virus H1N1 ou si c’est ce même virus légèrement « muté ».
    3/ Est-ce qu’on ne pourrait pas retrouver chez tous ces patients sains décédés, un même type d’organisme, groupe sanguin, système immunitaire ou autre. Je ne suis pas du tout dans le médical mais je me demande si, en faisant des analyses poussées, l’on pourrait trouver un point commun « physiologique » entre tous ces patient.
    Merci de vos réponses toujours passionnantes et enrichissantes.

  41. JD Flaysakier dit :

    REPONSE AU DR DEFAUX :

    Je ne comprends pas bien votre question .

    Si vous êtes médecin, je pense que vous n’ignorez pas que les différents vaccins vont être évalués sur plusieurs milliers de volontaires sains chacun. De la même façon que les assais cliniques sont faits sur quelques milliers de sujets pour le lancement d’un médicament.

    Vous n’ignorez pas non plus qu’on collige les effets secondaires en fonction de leur gravité.

    Mais peut-être avez-vous pensé à autre chose qui m’échappe ?

  42. JD Flaysakier : dit :

    REPONSE A EMILIE :

    L’infection immunise effectivement contre la souche à l’origine de la grippe.

  43. Dr Defaux dit :

    comment peut-on connaitre les conséquence d’un vaccin qui vient juste d’être fabriqué ?

  44. emilie dit :

    Bonjour Dr
    Une question (qui n’est pas en rapport direct avec ce sujet) :
    Si on attrappe la grippe « maintenant », est-ce qu’on est immunisé ou bien est-il possible de la contracter a nouveau au cours de l’épidémie?
    merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.