Grippe A(H1N1) : Une première estimation de la mortalité directement liée au virus.

La première estimation de la virulence directe du virus A(H1N1) vient d’être publiée .

C’est le professeur Antoine Flahault, épidémiologiste, qui est l’auteur de cette estimation publiée en ligne et accessible gratuitement sur le site de la Public Library of Sciences, PLoS Currents.

Par virulence directe, il faut entendre la possibilité pour ce virus de provoquer à lui seul une détresse respiratoire aiguë sans aucune autre co-infection de quelque nature que ce soit, détresse respiratoire suivie d’un décès.

A partir de données brutes venues de l’Ile Maurice et de Nouvelle Calédonie, Antoine Flahault estime cette virulence à 1 cas pour dix mille.

C’est cent fois la virulence directe du virus grippal saisonnier.

Il estime donc que la fréquence des atteintes pulmonaires est de 1 pour 5000 cas, avec une probabilité de décès de 30 à 50 %.

Ces chiffres peuvent prêter à confusion. La grippe saisonnière tue, en effet , plusieurs milliers de personnes chaque année. On estime qu’il y a environ 2500 à 4000 décès pour 2,5 millions de cas. cela fait donc une mortalité de 1 pour mille.

Mais il s’agit de la mortalité toutes causes confondues, c’est à dire par les trois mécanismes impliqués dans les complications secondaires à l’infection grippale :

– effet direct du virus

– surinfection bactérienne ou mycosique

– décompensation d’une pathologie pré-existante.

ce dernier point recouvre par exemple un décès liée à un insuffisance cardiaque congestive aggravée par l’atteinte pulmonaire et la fièvre.

le travail publié ne concerne, répétons-le, que l’action directe du virus.

L’estimation ( EN ANGLAIS ) est consultable ICI

A propos docteurjd

j.Daniel Flaysakier est médecin de formation et journaliste professionnel dans le secteur de la santé sur une chaine nationale de télévision. Ce blog est personnel et ce qui y est écrit ne reflète que les opinions de JD Flaysakier
Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Grippe A(H1N1) : Une première estimation de la mortalité directement liée au virus.

  1. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A LOUISE :

     

    Je ne peux en aucun cas vous conseiller. c’est avec les médecins qui vous suivent qu’il faut faire le point et peser avantages et inconvénients. 

  2. louise dit :

    Bonjour
    J’ai une thyroidite d’hashimoto (4 nodules)et je ne sais quoi faire faire car avec une maladie auto immune, suis je plus à risque, dois je me faire ou pas vacciner?
    Avec cette maladie on a détecté un problème à un poumon mais il faudrait un scanner et je n’ai pu faire l’examem (crise de panique avec sensation mourir étouffée) donc je ne sais quoi faire, et j’ai peur si j’ai la grippe d’avoir des problèmes respiratoire et paniquer.
    Merci infiniment pour votre réponse

  3. Anonyme dit :

    Pas rassurant du tout cette activité virulente directe 100 fois supérieure.
    Cela explique les cas mortels chez les jeunes.
    Etre ou ne pas être le 1/1000…l’horreur des statistiques.
    Les chiffres m’ont toujours horrifié.
    « Monsieur,vu le stade N2M1- de votre cancer,vous avez 31.2% de survie,bonne continuation et bon courage »
    Parfois dans certaines circonstances il vaux mieux vivre dans l’ignorance ou du moins dans un certain flou,cela évite de comprendre l’absurdité du destin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.