Grippe A(H1N1) : il faut savoir lever le coude, par hygiène bien sûr.




Nous n’en finissons pas de nous étonner ! Dernier choc : on doit éternuer ou tousser dans sa manche plutôt que dans ses mains. Une mesure de protection contre la pandémie grippale que les pays anglo-saxons ont adoptée il y a déjà de longues années !

 

Nous sommes un pays de grands enfants, prêts à s’étonner de tout. Il paraît que la grande nouveauté du jour c’est que les messages diffusés à partir de demain sur les chaines de télévision et sur internet vont proposer, faute de mouchoir, de tousser ou d’éternuer dans sa manche, au pli du coude.

 

C’est nouveau chez nous, mais les pays  du nord de l’Europe, les Anglais et les Américains le recommandent depuis fort longtemps.

C’est assez logique car, mettre sa main devant sa bouche pour éternuer et ensuite mettre ses mains sur les poignées de porte, dans celles d’un ami pour le saluer et ainsi de suite, c’est propager l’infection aisément.

 

Il y a quelques années, on m’avait demandé de relire un document officiel présentant des mesures d’hygiène en vue de la préparation à la pandémie aviaire.

 

On y mentionnait le fait de mettre les mains devant sa bouche pour tousser et éternuer.

J’avais dit que c’était une mauvaise idée et qu’il fallait préconiser la manche, au pli du coude.

Mais je n’avais pas été écouté !

 

Cette fois, je jubile un peu, ma modestie dût-elle en souffrir !

 

Et c’est facile à apprendre aux enfants qui le font par jeu ensuite.

 

L’hygiène n’est pas une valeur ringarde ou dépassée, elle est une valeur éternelle !

J’ai le souvenir d’une rencontre avec un grand spécialiste des maladies infectieuses. Nous étions dans un cadre non médical.

Je lui tends la main pour le saluer et il ne me tend pas la sienne.

 

Pendant une seconde, j’ai pris cela pour une marque hostile, puis il m’a souris, tapé sur l’épaule et m’a dit : «  vous avez oublié ce que vous ont appris vos Maîtres ? ».

Il avait raison, à l’hôpital on ne se serrait pas la main pour se saluer.

 

De la même façon, on ne mettait pas de cravate pour qu’elle ne trempât point dans le « jus » du patient, belle formule.

D’où le nœud-papillon.

 

En ce qui me concerne, j’en mets un parce que je n’ai jamais su faire un nœud de cravate !

Mais je laisse croire que c’est une question d’hygiène.

A propos docteurjd

j.Daniel Flaysakier est médecin de formation et journaliste professionnel dans le secteur de la santé sur une chaine nationale de télévision. Ce blog est personnel et ce qui y est écrit ne reflète que les opinions de JD Flaysakier
Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

12 réponses à Grippe A(H1N1) : il faut savoir lever le coude, par hygiène bien sûr.

  1. Anonyme dit :

    Puisqu’on parle ici de « traitement alternatifs » au Tamiflu, des soit-disant dangers de la vaccination, je conseille vivement à tous la lecture du site http://www.pseudo-sciences.org/s...
    (à propos des vaccins et de la vaccination) ainsi que la vidéo suivante :
    video.google.com/videopla…

    On y parle notamment de ces huiles essentielles « si bonnes pour la santé » qu’elles font parfois pousser la poitrine de petits garçons… (voir aussi : ici : http://www.abc.net.au/news/newsi... )
    La nature réserve parfois d’étrange surprises. 😉
     

  2. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A FRAMBOISE4 :

    Si vous estimez que nous en faisons trop, je pense que vous n’avez pas de raison de vous inquièter, non ?

    Nettoyer le téléphone je le fais régulièrement depuis des années,c’est juste une mesure d’hygiène.

  3. emilio fulano dit :

    cher dr.vous avez été un peut court l autre soir.vous auriez pu ajouter de se laver les mains avant d y aller et et après.vous auriez pu aussi dire de ne plus bisouiller et tripoter les bb,les petits.hier j ai encore vu des poubelles ouvertes à l hopital.
    si tout ça est sèrieux à quand les gants et les masques.
    il est difficile de se diriger dans toutes ces info.il y a 2 mois le pneu de ma mère me disait que le simple vaccin contre la grippe suffirait!!! comme vous etes 1 bon pédagogue 2 carolis devrait vous laisser + de temps.cordialement emilio

  4. framboise4 dit :

    Ne croyez vous pas que la presse et les médias nous alarment inutilement au sujet de la grippe A H1N1 ?

    Doit-on désinfecter le téléphone si on veut éviter d’être contaminé ?

    Je vous demande ça, c’est parce que je travaille dans un bureau et je suis obligée de répondre au téléphone lorsque j’ai un appel.

    La solution hydroalcoolique est-elle vraiment efficace pour une bonne hygiène ?

  5. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A IDE :

     

    Chère madame,

     

    je comprends votre agacement et votre frustration. Avoir raison trop t^to c’est mal vu !

    Maintenant tout le monde vous dira que c’était leur idée !

     

    Vous faites partie de ces soldats de la prévention qui font que notre système continue à tenir debout malgré tout.

    Continuez !

    Comme je l’ai dit, on va redécouvrir les règles d’hygiène à l’occasion de de cette pandémie, ce sera un moindre mal.

    Dites vous que vous faites bien votre travail et qu’à un moment ou à un autre, il y aura des gens pour se le rappeler !

  6. ide dit :

    M.Flaysakier, je vous écoute toujours avec beaucoup d’intêret et depuis peu je lis votre blog. Je ne peux m’empêcher aujourd’hui de faire cette petite intervention dans ces échanges pour vous exprimer mon soutien et une certaine gratitude( même si vous n’en n’avez pas besoin car je ne suis qu’une petite infirmiére) Je travaille dans un Lycée Professionnel et Technique où j’assiste au CHSCT.A la derniére séance de ce comité , en Juillet, lors d’un » point du jour » que j’avais demandé sur l’urgence de parer à nos manques en distributeurs de savon pour les élèves, j’ai volontairement orienté la discution sur les comportements que nous pourrions revoir en prévention. j’ai osé dire que ce souhaitable de demander à nos jeunes à se saluer autrement qu’en se serrant la main ou en se faisant la bise!!!!!!!!! Stupeur autour de la table puis gloussements et ricannements: je poussais le bouchon un peu loin: faut quand même pas exagerer, Madame! Heureusement, en rentrant à la maison trés énervée par ces comportements et déçue de ne pas pouvoir me faire comprendre j’ai demandé à mon mari s’il ne trouvait pas, lui, que j’allais trop loin; « Au contraire, m’a-t-il dit, tu as raison, comme tu avais eu raison quand tu as voulu mattre le » Lycée sans tabac » 2 ans avant que le gouvernement fasse enfin son branle-bas, alors que les adultes responsables ne t’avaient pas soutenue! » Alors, Monsieur, toute modestie m’obligeant je suis heureuse de me dire que quelqu’un comme vous m’aurait comprise!!

  7. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A ANONYME :

     

    j’ignorais que votre profession était tellement à risque que vous deviez vous exprimer sous couvert d’anonymat

    A titre individuel qu’on utilise une huile essentielle , pourquoi pas. mais en prévention de masse, on fait comment ? Où sont les données de la littérature prouvent leur efficacité ?

    En ce qui concerne l’oseltamivir ou tamiflu, je vous signale que je parle également dans ce blog du zanamivir ou Relenza.

    mais, puisque vous connaissez bien les médicaments, vous n’ignorez pas que ce dernier est sous une forme galénique moins simple d’usage que son concurrent et que les autorisations d’utilisation ne sont pas identiques.

  8. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A MADLY :

     

    Chère Maud,

    J’ai enseigné la biologie, pas les maths, discipline dans laquelle je touche le fond !

    Pour votre deuxièeme question, hormis des essais conduits selon les règles, je pense que les expériences personnelles comme celle du médecin avec le baclofene peuvent être extrémement dangereuses à reproduire.

  9. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A BERNADETTE :

     

    L’un des fabricants, Novartis, travaille sur des cultures cellulaires et non pas des oeufs. cela devrait pouvoir vous aider

  10. madly dit :

    j’ai eu JD FLAYSAKIER comme professeur de maths(eh oui !) à la faculté de medecine de l’hopital BRETONNEAU à TOURS dans le cadre de l’école ELAM dirigé à l’époque par madame RAYNAUD ceci en 1979-1980 j’ai un bon souvenir de ce prof plein d’humour et dont je reconnais tout de suite la voix lors de ses interventions sur france 2 merci à vous pour votre blog !maud dechelle-pasquet

  11. Anonyme dit :

    je suis tres etonne par ces temps de pandemie,de n’entendre parle comme remede miracle que du Tamiflu.D’ailleur jamais non plus de son concurent, mais ce qui me chagrine c’est qu’il existe depuis tres longtemps une huile essentielle le Ravintsara qui est un antiviral tres puissant et pas cher.Cette huile a ete testee pour son efficacite et elle est reconnue .Evidement elle n’appartient pas a un grand groupe pharmaceutique donc pas rentable economiquement.Je pense que des journalistes pouuraient interroger des medecins aromatherapeutes et seraient surpris des reponses.Je suis preparatrice en pharmacie je connais donc un peu les medicaments ,leur efficacite et leurs limites surtout en prevention.

  12. Bernadette dit :

    A l’heure où l’on parle de plus en plus de vaccination à grande échelle je voudrais savoir si ce vaccin pourra etre injecté aux sujets qui, comme moi, sont allergiques à l’oeuf. Il me semble avoir entendu que du fait de l’urgence à fabriquer ce vaccin il serait envisagé de sauter l’étape d’incubation sur les oeufs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.