Sclérose en plaques/ SEP : Cladribine et Fingolimod, de nouveaux résultats encourageants pour ces traitements par voie orale.







C’est un petit coin de ciel bleu qui apparait pour les personnes atteintes de sclérose en plaque évolutive. Deux médicaments, qui plus est, données par voie orale, semblent donner des résultats assez intéressants, si l’on en croit les travaux présentés lors du congrès européen de neurologie qui se tient à Milan.

Le premier de ces médicaments, la Cladribine, est déjà utilisé dans une toute autre indication, certaines formes de leucémies.
Ce médicament intervient sur l’action des lymphocytes, ces cellules de défense qui, dans la SEP, vont attaquer la gaine de myéline qui entoure les nerfs, comme ils le feraient pour une substance étrangère à l’organisme.

Une étude baptisée CLARITY, mené sur 1326 patients a évalué les effets de deux dosages différents de Cladribine (3,5mg/kg et 5,25mg/kg) comparés à un placebo.
Après un suivi de 96 semaines, les résultats sont plutôt encourageants puisque dans les deux groupes traités, le taux de poussées a considérablement diminué.
Dans le groupe recevant la faible dose, cette réduction a été de 58 % et de 55 % dans le groupe plus fortement traité.Le taux annuel de poussées a été de 0,14 dans les groupes traités et de 0,33 dans le groupe placebo.
Les auteurs de l’étude ont également noté une réduction significative du handicap associé à la maladie., progrès objectivés par l’imagerie IRM.

La réduction du risque de progression des handicaps était de 63 % pour les patients sous cladribine.

La seconde étude concerne une molécule appelée Fingolimod.
Ce produit intervient également sur les lymphocytes T, en bloquant leur sortie de leur lieu de stockage que sont les ganglions lymphatiques et le thymus. Il est censé empêcher ces lymphocytes d’attaquer leur cible dans le système nerveux central.

Les patients inclus dans l’essai clinique ont reçu pendant 24 mois cette molécule à la dose de  125 mg ou 5 mg, un dernier groupe recevant un placebo.A compter du 15ème mois, tous les patients étaient sous Fingolimod..

Après quatre années de suivi, les spécialistes ont constaté que les patients traités de façon permanente avec la molécule à 1,25mg ou 5mg avaient un taux de poussées annuelles très faible, 0,18 à 0,2 poussée par an. Et parmi ces patients, près de 70 % n’ont eu aucune poussée dans l’année. 

Une majorité de patients n’a donc montré aucun signe inflammatoire lors des contrôles IRM, pas de poussée et pas d’aggravarion des handicaps.

Les effets secondaires les plus rencontrés ont été  des pharyngites, des maux de tête, des syndrômes grippaux et des douleurs dorsales.

Contrairement à la Cladribine, le Fingolimod ne dispose d’aucune autorisation de mise sur le marché pour l’instant.

Comme d’habitude, il faut savoir garder la tête froide face à ces résultats séduisants.
Les essais cliniques sont faits sur des groupes de patients pas très nombreux et certains effets secondaires ne peuvent apparaitre que lorsque des milliers d’utilisateurs ont pris le traitement.

Mais ces résultats montrent aussi que la sclérose en plaques est une maladie qui fait l’objet de vraies recherches, contrairement à ce que peuvent penser certains patients qui se sentent délaissés.
 

Ces études ont été présentées dans le cadre du congrès ENS 2009 de la Société européenne de neurologie, à Milan.







L.Kappos et al ( abstract 021)

Majority of patients with relapsing multiple sclerosis receiving oral fingolimod (FTY720, a sphingosine-1-phosphate receptor modulator) remain free from any inflammatory activity: results of a 4-yr, phase II extension.

 

G.Giovannoni et al. (abstract 022)





Clinical efficacy of cladribine tablet therapy in patients with Relapsing-Remitting Multiple Sclerosis (RRMS): results from the CLARITY study, a 96-week, phase III, double-blind, placebo-controlled trial




A propos docteurjd

j.Daniel Flaysakier est médecin de formation et journaliste professionnel dans le secteur de la santé sur une chaine nationale de télévision. Ce blog est personnel et ce qui y est écrit ne reflète que les opinions de JD Flaysakier
Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

9 réponses à Sclérose en plaques/ SEP : Cladribine et Fingolimod, de nouveaux résultats encourageants pour ces traitements par voie orale.

  1. margie dit :

    Bonjour à tous, j’ai 38 ans , je suis atteinte de la SEP depuis 1991. On a découvert au début de mes études. Je suis médecin généraliste, je vais plus ou moins bien avec le nouveau traitement, qu’on m’a instauré depuis 4 mois : Le Tysabri en perfusion mensuelle.
    J’ai eu tous les symptomes décrits sur ce site, je veux des amis, lma solitude me pèse trop………Je suis réunionnaise, loin de vous tous.

    J’attends vos réponses

  2. yasmina dit :

    Pensez-vous vraiment que l’on pourra trouvé un jour quelque chose pour cette maladie , moi mème qui suit malade depuis 2004.

  3. YO dit :

    Qu’en pensez vous Docteur à la veille du 23ème téléthon?

    Bonjour Docteur à toutes et à tous,
    Il faut garder espoir car à priori et une fois de plus, les cellules souches reviennent sur le devant de « la scène ».
    Une dépêche AFP TV5MONDE, le site de l?AFM et vous-même, nous informent d’une formidable avancée médicale concernant une maladie rare qui nous rapproche puisque c’est aussi un problème de destruction de la myéline.
    …Après 16 années de recherche, ce résultat « ouvre la porte à un tas d’autres maladies », a-t-elle ajouté.
    L’adrénoleucodystrophie liée au chromosome X entraîne une destruction de la gaine (myéline) qui entoure les neurones. Les cellules nerveuses ne peuvent plus fonctionner. Cette maladie affecte les garçons (1 sur 17.000) à partir de 6-8 ans et entraîne leur décès avant l’adolescence…

    Nous serons fatalement concernés bientôt même si la SEP n?est pas une maladie génétique !
     

  4. elleasi dit :

    atteinte depuis 2003 je n’ai jamais eu de traitement bien que le corps médical me l’ai proposé. J’ai horreur des piqûres tellement horreur que je m’enfuis ! J’ai intégré il y a bientot 3 ans l’étude novartis pour le Lingolimod ; je prends le produit actif depuis février de cette année. Prendre une gélule par jour et bien sur le suivi médical qui y est associé.
    la seule contre indication pour ce traitement serait à mon sens et cela n’engage que moi d’avoir une autre pathologie. le mieux est de voir avec son neurologue.
    Aujourd’hui après 6 mois de prise je peux faire un point : je suis très très très fatigué (double peine : fatigué par la maladie et le traitement), quelques maux de tête, symptomes pseudo-grippaux…pas plus pas moins. Est ce que je ressens une certaine petite stabilité de mon état ? Euh ? non…l’Irm nous donnera une réponse.
    En toute franchise, ça vaut le coup. Les discussions que j’ai pu avoir avec l’équipe de recherche vont dans ce sens. Il faut se remettre en tete qu’il y a 30 ou 40 ans de ce qui était à disposition des malades. Alors ça vaut vraiment le coup !!! D’après l’équipe ce traitement va bientot rentré sur le marché. les derniers résultats des analyses statistiques sont encourageants.

    j’espère avoir répondu à certaines de vos questions.

  5. ewahee dit :

    Bonsoir à nouveau à toutes et à tous,

    Je constate depuis plusieurs années maintenant que la SEP n’est pas très connu par le biais des « MEDIA et autres » et je pense qu’il serait normal d’en parler d’avantage, de montrer des reportages dans différents lieux, HOPITAL , de toutes les régions de France pourquoi pas. Mais que l’on n’arrête de nous dire que c’est une maladie contagieuse ou que nous sommes « HISTERIQUE ou se faire passer pour folle » car j’ai tout entendu depuis que je suis en arrêt maladie et surtout de la part d’un médecin excerçant à la Pitié-Salpétrière. C’est une honte d’entendre ce genre de chose. Moi se qui me fait peur c’est de me retrouver en fauteuil roulant, peur de l’inconnu…Pour l’instant je marche très difficilement avec ma canne et il y a des jours ou je suis bloqué , je ne peux avancé…. J’ai du kiné 3/semaine qui m’aide mais je fatigue vite. Ce qui m’aide à avancer c’est ma fille de 3 ans et un mari qui m’entoure. Je me pose tant de questions et malheureusement je n’ai toujours pas eu de réponse. Un médicament pare voie orale est une bonne chose mais nous aurons aussi les effets secondaire, certes.
    Le CLADRIBINE, LE FINGOLIMOD, LE LISINOPRIL, ya t- il des contre-indications avec ses traitements par voie orale?
    Contre-indications thérapeutique?
    Je dois revoir le Prf le 12 octobre à la PITIE après mon examen des PEM, on verra bien. Il faut que tout le monde soit solidaire des uns et des autres, cela est très important. Je vous souhaite beaucoup de courage à tous et à toutes, et à bientôt peut être.
    Ewahee

  6. ewahee dit :

    Bonjour à vous tous !

    Moi même ayant une SEP évolutive depuis 1999, je suis en longue maladie depuis 1 an et un mois maintenant et je trouve le temps très long surtout sans traitement depuis le 26 août. L’AVONEX et le copaxone que j’ai eu jusqu’à présent n’ont fait aucun effet sur mes poussées et je dois dire que cela s’est aggravé depuis l’année dernière. Depuis Janvier de cette année, je marche avec une canne est très difficilement. Je trouve les traitements trop lourd mais un protocole par voie orale serait une bonne chose mais à quand? Depuis le mois de mai, je consulte une psy et cela est vrait que c’est un plus mais en tant que malade, c’est à nous de faire toutes les démarches administratives et je peux vous dire que cela est très long et pénible. Bon courage à vous tous

  7. YO dit :

    Mon épouse vient de me faire parvenir votre intervention. Comment ne pas se sentir « abandonné » quasimment aucune information. Aujourd’hui FINGOLIMOD sans AMM. CLADRIBINE? Il y a peu LISINOPRIL. Je veux bien tout essayer. Je suis en fauteuil depuis 2003 et je casse tout autour de moi. Je ne suis pas encore seul car j’ai une femme extraordinaire. Mes 50 ans me guette mais là c’est vraiment dur pour moi bien sûr mais pour elle cela devient invivable. Je n’ai pas vu de « PSY » depuis 3 ans, il est probablement temps. Encore faut-il quelle soit disponible? Bref c’est lourd!
    YO

  8. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A FERNANDO :

     

    Cette question doit être posée au neurologue qui vous suit.

  9. fernando dit :

    atteins de la sclérose en plaque ,j’aimerai testé l’un ou l’autre produit ,la »cladribine ou lafingolimod »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.