Cancer/ASCO 09 : Du mieux pour le cancer de l’estomac gràce au sein.

 
Il y a des progrès qui naissent d’une simple curiosité scientifique. C’est ce qui permettra désormais de mieux soigner un certain nombre de cancers de l’estomac, grâce à un médicament utilisé d’abord pour le cancer du sein.
 
Ce fut la révolution, il y a à peine dix ans, dans la prise en charge des cancers du sein. Le trastuzumab (Herceptin®), un anticorps monoclonal, a permis de diviser par deux le risque de récidive et de mortalité lié au cancer du sein. Pas tous les cancers, hélas, mais 20 % de ceux dans lesquels les cellules surexprimaient à leur surface un récepteur appelé HER2.
 
Ce même récepteur a été récemment mis en évidence dans les tumeurs de l’estomac. Et c’est donc tout naturellement qu’une étude internationale, baptisée ToGA, a été lancée pour voir si le cancer de l’estomac allait répondre aussi bien que le cancer du sein au trastuzumab.
 
La réponse, présentée à l’ASCO est positive. Les patients dits « HER2 + » ont vu leur maladie beaucoup mieux contrôlée sous trastuzumab plus chimiothérapie que ceux qui recevaient une chimiothérapie classique seulement.
 
Pas de miracle, bien entendu, mais un vrai progrès dans un cancer assez redoutable et pour lequel les traitements ne sont pas encore assez satisfaisants.
 
Ce cancer n’est pas très fréquent chez nous, il diminue même régulièrement. Mais il apparaît de nouvelles formes, à la jonction entre l’œsophage et l’estomac, sans doute à cause des reflux d’acide venus de l’estomac. L’obésité favorise ces reflux et l’augmentation de la prévalence du surpoids joue sans doute un rôle dans la modification de l’épidémiologie de ces cancers.
 
Mais le cancer de l’estomac est très présent au Japon et, surtout, dans les pays pauvres.
Et c’est là que va se poser l’eternel dilemme. Car le trastuzumab est un médicament très cher et, dans l’état actuel des choses, il y a de grandes probabilités que ceux qui en ont ne plus besoin soient dans l’incapacité d’en profiter.
 
C’est aussi la face sombre du progrès.

A propos docteurjd

j.Daniel Flaysakier est médecin de formation et journaliste professionnel dans le secteur de la santé sur une chaine nationale de télévision. Ce blog est personnel et ce qui y est écrit ne reflète que les opinions de JD Flaysakier
Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à Cancer/ASCO 09 : Du mieux pour le cancer de l’estomac gràce au sein.

  1. Anonyme.dr ouriche dit :

    si les riches de notre planete coutisent pour amortir les depenses de la recherche les generiques verront le jour et illumineront cette face sombre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.